LES MISSIONNAIRES DE NOTRE-DAME DE LA SALETTE AU BRESIL

C´est en 1902, le 18 décembre, qui arrive au Brésil le premier Missionnaire de La Salette, P. Clément Henri Moussier, autorisé par une décision du Conseil Géneral (Superieur Général P. Joseph Perin), prise dans la séance du 16 au 18 avril 1902. Au long des années d´autres pères français ( Léon Perroche, Eugène Beaup, François Burdin, Paul Charton, Paul Ravier, Jean Helme, Augustin Poncet, Henri Mao, Paul André Duguet, Paul Simon Baccelli, Adolphe Philibert, Pascal Rochedreux, Célestin Crozet)) et frères (Alfred Villard, Raphael Rozec, Jean Creff, Edmond Bettaz, Raymond Babotin, sont arrivées. Plus tard des pères suisses (Alphonse Bovier, Albert Allaman, Franz Xavier Hoegger, Fidelis Willi, Etienne Graven, Edouard Summermater, Joseph Raschele, Joseph Graff, Leo Sarbach, Erwin Kauffmann), pères nord-americains, (Francis Paul Allard, Francis Amos Connor, Theodore Brandley, John Bric) et le frère scolastique : Thadeus Wizikowki. Italien : Père Giuseppe Nuzzo. Polonais : Père Arthur Dudziak, Père Robert Janowski.

Le P. Moussier et d´autres religieux salettins qui sont arrivés au long des années commençèrent leur ministère à l´intérieur de l´Etat de São Paulo, comme aumôniers des Soeurs de Saint Joseph de Chambéry, à Itú, Jaú, Campinas, curés de la Paroisse du Sacré-Cœur à Santa Cruz das Palmeiras (1907). Dès 1904 il partent vers la capitale, São Paulo, où le Père Moussier est nommé ( 24 août 1904) curé de la Paroisse de Sainte Anne et aumônier du Collège des Sœurs de Saint José de Chambéry, au quartier de Santana. Avec l´arrivée de deux autres missionnaires (Alphonse Bovier et Jean Helme), commençait la première communauté salettine au Brésil. Les Pères Moussier et Bovier exerçaient leur ministère dans la capitale, São Paulo, et P. Helme à l´intérieur, dans la petite ville de Jaú.
L´élan missionnaire du P. Moussier, portait au cœur un grand rêve : bâtir une base solide pour la Congrégation et ériger un Sanctuaire dédié a la Vierge de La Salette dans la capitale fédérale, Rio de Janeiro, centre politico-administratif du Pays. Au deuxième semestre 1911 le P. Fidèlis Willi passa trois ou quatre mois à Rio de Janeiro, comme aumônier des Sœurs des Saints Anges, pour prendre connaissance des possibilités.
Le 16 juillet 1913, les Missionnaires de La Salette achetèrent des terrains dans le quartier pauvre de Catumbi, pour établir une résidence et bâtir une petite chapelle dédiée à Notre Dame de La Salette. Au mois d´avril 1915, la communauté salettine locale décida de faire une quête pour la construction d´une grande église paroissiale. Le 20 janvier le Cardinal Joaquim Arcoverde, bénit la première pierre du sanctuaire de Notre Dame de La Salette. Le 13 novembre 1927, le Cardinal Sebastião Leme, présida l´inauguration solennelle du nouveau sanctuaire.
* L´idée de la fondation d´un séminaire apostolique se faisait présente dès 1911, mais la guerre (1914-1918), et d´autres difficultés, portèrent sa concrétisation a 17 années plus tard et 26 années après l´arrivée du premier missionnaire salettin au Brésil,. La recherche d´une place pour le séminaire aboutit au Rio Grande do Sul, où les missionnaires furent accueillis avec plaisir par l´ évêque de Santa Maria, Mons. Ático Eusébio da Rocha, qui créa pour eux une paroisse à Marcelino Ramos, et fait la nomination du premier curé, P. Augustin Poncet. L´évêque autorisait aussi la construction d´un séminaire sur le terrain de la nouvelle paroisse, le 12 mars 1928. Le Père Louis Sorrel, envoyé du Père Général (P. Célestin Crozet), accompagné du P. Fidelis Willi et du P. André Duguet, ouvrit officiellement le séminaire le 02 juillet 1928 dans une petite maison en bois. Le même jour sont arrivés les premiers séminaristes. Le construction d´un séminaire adéquat commença en 1930, a partir d´un projet du P. Picard, Econome Général, arrivé au Brésil pour orienter ce bâtiment. Le 23 mars 1931, les séminaristes occupèrent joyeusement la nouvelle maison, encore sans portes et fenêtres... Les premières professions religieuses des salettins brésiliens eurent lieu en 1933, et la première ordination sacerdotale (P. João Neukirchen), en 1938.

L´élévation de la Région du Brésil en Province « Immaculée Conception » est arrivée en 1934, sous le mandat du Supérieur Général, P. Etienne-Xavier Cruveiller. Premier Supérieur Provincial : P. Simon Baccelli.

* Trois missionnaires de La Salette exercent leur ministère pastoral en Allemagne, dans la région du diocèse Stuttgart-Rottembourg. Ils sont nommés pour le ministère spécifique des fidèles de langue portugaise. Ils desservent régulièrement nombreuses communautés de fidèles parsemées dans des villes et villages.
* Dans ce pays-continent, le message de Notre Dame de La Salette, est bien connu. Des dizaines des petites chapelles, paroisses, et sanctuaires lui sont dédiés. Six sanctuaires sont déservis directement par les Missionnaires de La Salette : Rio de Janeiro (Rio de Janeiro), Marcelino Ramos (Rio Grande do Sul), São Paulo (São Paulo), Curitiba (Paraná), Caldas Novas (Goiás), Várzea Grande (Mato Grosso)
* 1. Noviciat conjoint :Depuis bien de temps, l´année de noviciat de la Région d´Argentine et de la Province du Brésil, est conjoint, et fait, de commun accord, soit au Brésil, soit en Bolivie, selon les circonstances.
2. Promotion vocationnelle : la Province du Brésil dispose de deux centres : Un au sud : União da Vitória (Paraná) ; un au nord-est : Salvador (Bahia). La formation initiale des séminaristes et religieux est assurée dans six maisons : União da Vitória, Curitiba, São Paulo, Belo Horizonte, Salvador (02)
3. Missions populaires : Dès 1963 les missionnaires salettins ont fait des belles expériences pour l´évangélisation du peuple, par des missions populaires. Mais c´est en 1980 qui arrive la consolidation officielle avec la création de l´ « Equipe Missionária Saletina » composée de missionnaires et laïcs. Depuis trente ans elle continue bien dynamique et porte l´évangile et le message de La Salette a des centaines de paroisses et communautés.
4. Revista Salette: Fondée en 1917, et publiée sans interruption, ce magasin presque centenaire, continue avec des milliers d´abonnés du sud au nord du Brésil.
* En 1966 la Province Immaculée Conception connût un nouvel essor avec la création de la « Mission de Bahia » avec son pied à terre dans la ville de Valença, et assurant le ministère paroissial dans d´autres paroisses. Aujourd´hui elle marque une très belle présence dans cet Etat du nord-est, d´où sortirent nombre de prêtres et séminaristes de la Province.
Cujubim: Amazonie: Mais l´esprit missionnaire trouve toujours de nouveaux défis qui ne le découragent pas. La Province accepta (2008) l´appel missionnaire de partir vers l´Amazonie pour desservir la paroisse de Cujubim dans le diocèse de Porto Velho, État de Rondonia.
Alagoinhas: Spiritualité de Taizé: Voilà que l´écoute de l´Esprit nous invite a un défi tout à fait peu commun : un partenariat avec les frères de Taizé, dans le Centre de Spiritualité, à Alagoinhas, dans l´Etat de Bahia.
Bolívar Hauck, MS

Aller au haut