Filtrer les éléments par date : décembre 2017
vendredi, 29 décembre 2017 09:17

2017 Fr. Paul Anthametten anno 76

Publié dans ANNIVERSARY
vendredi, 29 décembre 2017 09:16

2017 Fr. John Paninski anno 59

Publié dans ANNIVERSARY
dimanche, 24 décembre 2017 12:56

Le début de la nouvelle mission MS au Mozambique

Dimanche 17 décembre 2017 : C’est un jour vraiment historique pour notre Congrégation avec l'ouverture d'une communauté Salettine dans un nouveau pays africain, le Mozambique. Avec toute la Congrégation, je remercie Dieu et la Belle Dame d'être ici et de « baptiser » cette nouvelle réalité missionnaire de la Salette avec le Père Adilson.

carta

 Ce jour est une journée très spéciale aussi pour le diocèse de Pemba car désormais vous pourrez profiter de quelques prêtres supplémentaires qui se consacreront à la pastorale, et un moment de grâce pour la paroisse du Sacré Cœur de Nangololo qui sera animée en permanence par une communauté religieuse ... comme autrefois avec les Pères Montfortains (1924-1964) et plus tard avec les Pères Capucins (1993-1998). ...

Nangololo

 

Compte tenu de cet événement exceptionnel de l'inauguration et malgré les normes liturgiques qui ne le prévoient pas (pendant l’Avent) , le Gloria a été chanté solennellement à la demande du curé. La communauté paroissiale était en grande fête. Le P. Joachim a présidé à la célébration, assisté des deux missionnaires, le P. Joao à sa droite et le P. Hélio à sa gauche.Les fidèles présents, environ 400 et peut-être même plus ... en comptant les enfants que de nombreuses femmes tenaient serrés contre elles.
Les lectures ont été proclamées en portugais et en langue Makonde (langue locale).

 

mozamb lang
Pendant la messe, j'ai confié les deux nouveaux missionnaires à Notre Dame de la Salette pour qu’elle les soutienne dans leur nouveau ministère pastoral et pour lui demander d’être toujours une mère tendre, vigilante et attentionnée pour eux.
Le repas de midi a été préparé par le jeune chef Carlitos qui travaille pour la communauté. Le repas était très simple: riz, polenta blanche sans sel, poulet cuit et haricots avec des choux.
A 16 h 15, une rencontre a eu lieu avec le P. Gioacchino pour informer les deux missionnaires de l'organisation pastorale et économique de la paroisse et pour connaître l'histoire de la communauté chrétienne que les Pères Joao et Hélio auront à servir avec P. Edegard (Brésil) qui les rejoindra vers le 20 février 2018.
P. Silvano Marisa MS

 

nangololo3

Publié dans INFO (FR)

« Pour nous apprendre à l’aimer, Dieu vient à nous dans l’extrême dépendance de l’enfant nouveau-né. Il veut nous provoquer à l’amour. »

« Ouvrez vos cœurs à l’Enfant de Bethléem pour accueillir l’amour que Dieu porte à chacun de nous et à tous les hommes. Bon Noël à tous. Que Dieu vous bénisse ! » (Salutation du pape François)

« Joie dans le monde le Seigneur vient, la terre accueille son roi

La terre et le ciel chantent, la terre et le ciel chantent

Que tous les cœurs Lui préparent une place »

« Viens Seigneur Jésus,

Vraie lumière, qui éclaire tout homme en ce monde, dissipe les ténèbres de notre ignorance.

Fils unique, qui es dans le sein du Père, donne-nous de comprendre combien Dieu nous aime.

Christ Jésus, né comme un homme parmi les hommes,

conforme-nous à ton image pour faire de nous des enfants de Dieu »

Chers amis des Sœurs de la Salette, chères Sœurs, chers Pères, chères communautés,

Nous avons débuté cette lettre par  quelques salutations et invitations reçues cette semaine, et voudrions vous remercier toutes et tous pour les mots, les vœux, les prières, les encouragements que nos avons reçus de votre part. Puisse le Seigneur, Dieu Emmanuel, venus nous apporter la Paix, la tendresse, la Miséricorde de Dieu, faire de nous tous des semeurs de paix, de tendresse, d’amour, afin que change la face du monde et que résonne partout « Gloire à Dieu au plus haut des Cieux »


 « Le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous … A tous ceux qui l’ont reçu, il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu » (Prologue de Saint Jean)

Le magnifique Prologue de l’Evangile de Saint Jean que la liturgie nous propose en ce jour de Noël n’est pas toujours très facile à comprendre. Nous sommes tous invités à nous approcher de la crèche, et nous le ferons maintes fois durant ce temps de  Noël, pour prendre quelques instants de silence; de recueillement, et contempler l’enfant-Dieu qui vient de naître. Essayons pendant ces moments “bénis” de méditer sur ce “Mystère” du “Verbe qui s’est fait chair”. Comment le comprenons-nous ?... “Il est venu chez lui et les siens ne l’on pas reçu” nous dit Saint Jean. C’est notre Dieu qui s’incarne. Comment le “recevons-nous” ?  Allons-nous nous empresser de lui pésenter nous nos multiples “revendications” toutes de bonne foi, justifiées et bien fondées en lui demandant de les “satisfaire”, ou bien venons-nous à lui les “mains vides”, libres pour accueilir tout ce qu’il voudra nous donner ? Sommes nous dans l’attente du renouveau qu’il veut susciter en nous ? Saurons nous l’accueillir les bras ouverts, acceptant qu’il vienne bouleverser nos vies, modifier nos attentes, transformer nos aspirations humaines, ... “à tous ceux qui l’ont reçu, il a donné de pouvoir de devenir enfants de Dieu”.

Une méditation pour Noël : À Noël, nous célébrons la naissance de Jésus. Nous célébrons le mystère de l’Incarnation : Dieu s’est fait homme. À Noël, nous chantons la gloire de Dieu et  témoignons ainsi au monde notre joie d’accueillir le Fils de Dieu qui s’est fait homme, qui prend chair de notre chair.  Pourquoi Dieu s’est-il fait homme ? Dieu s’est fait homme pour que nous connaissions son amour qui sauve. Le Christ en se faisant homme,  nous donne d’entrer dans une  connaissance plénière de l’amour de Dieu pour nous. (…)  Dieu aime tous les hommes. Personne n’est exclu de cet amour.  Mais il ne suffit pas d’être aimé, il nous faut accueillir l’amour de Dieu. Il faut nous laisser aimer. Est-ce que je permets à Dieu de m’aimer ? Est-ce que je me laisse rejoindre par lui ? Est-ce que je me laisse embrasser, ou bien est-ce que je l’empêche de s’approcher de moi ? Dieu peut tout sauf se substituer à notre liberté. Aujourd’hui, notre monde vit comme si Dieu n’existait pas. Même quand on n’est pas athée, on choisit souvent de l’oublier ou de le mettre de côté. (…)  Être chrétien, c’est se mettre à l’école de Jésus-Christ (…)  Il est le chemin de notre rencontre avec Dieu (…)  Dieu nous fait découvrir notre grandeur, notre vocation ultime qui est de participer à la vie divine. (…) L’homme a une dignité incroyable qui doit être respectée, quelle que soit sa fragilité. Même dans la précarité, la maladie, la vieillesse, il doit être respecté.  Noël est la période par excellence pour faire des cadeaux. Et Dieu, de son côté, nous fait le plus beau cadeau du monde: Jésus, son Fils unique. Dieu nous a donné tout ce qu’il avait, parce que tout est en Christ. C’est le plus beau cadeau que l’on puisse recevoir. À Noël, Dieu renouvelle son offre, il frappe à notre porte pour que pendant l’année qui vient, nous puissions l’accueillir et en profiter vraiment. (Père Anastase Rucogaza – Rwandais)

Prière  pour le jour de Noël : "Mon Dieu, je te prie de m’aider à fixer mon attention sur Jésus, en cette saison de Noël où il est tellement plus facile de fixer mon attention sur bien d’autres choses de moindre valeur. J’ai besoin de ton aide pour que ma vie soit le reflet du vrai sens de Noël. Merci Jésus d’être venu dans ma vie. Merci de m’avoir donné ta paix, ton espoir, ton amour et ta joie. Merci de m’avoir montré l’exemple d’une vie où Dieu se glorifie dans la faiblesse. Aide-moi à me souvenir que tu es Emmanuel, Dieu avec nous, mon plus grand trésor… que ce soit en période de Noël, mais aussi pour tout le reste de l’année ! Seigneur, remplis-moi de ton Esprit Saint. Dirige mon cœur et mes pensées vers toi. Aide-moi à garder mon cœur ouvert aux autres, attentif à leurs besoins et disponible pour leur témoigner ton amour. Merci parce que tu ne me laisses jamais seul(e). Merci pour ta présence quotidienne à mes côtés. Merci parce que je suis ton enfant chéri(e) et merci parce que tu es pour moi, quoi qu’il arrive. Merci pour ta faveur sur ma vie. Père, je t’aime et je t’adore. Au nom de Jésus, Amen"

Messages et vœux de Noël : Vous trouverez ci joint divers Voeux et messages de Noël que nous vous partageons (avec ci après quelques extraits) de la part :

- De Soeur Elisabeth, Supérieure Générale et de toute la Congrégation  des Soeurs de Notre Dame de La Salette :La plus belle étoile, c’est d’être réconciliés, la plus belle aventurec’est d’aimer”  « Chers Pères, chers Frères, chères Sœurs, chères familles, chers membres de nos Associations, chers amis, chers parrains et marraines, si nous avons pu vivre notre vocation, assumer notre part de mission dans l'Eglise, c'est parce que vous avez fait route avec nous. Dans nos différents lieux de mission : auprès des enfants qui espèrent un avenir meilleur, des pauvres qui espèrent un lendemain plus ouvert, des enfants handicapés qui avancent un pas après l'autre, des personnes seules qui attendent de voir s'ouvrir la porte pour une visite, des malades qui attendent consolation, de ceux qui voient leur foi réveillée à travers les activités pastorales, des personnes accueillies et accompagnées dans nos différents sanctuaires, etc … nous avons pu construire des ponts, ouvrir les mains pour créer des liens. C'est parce que vous étiez là que nous avons pu avancer un peu dans ces réalisations. Grâce à vos prières, grâce à votre amitié, grâce à vos dons, grâce à votre compréhension c'est vous-mêmes qui avez réalisé cela à travers nous. En ce moment où le Christ vient rejoindre chacun de vous, apporter sa paix et sa joie, en cette année 2018 qui vient, au nom de toute la Congrégation, nous vous souhaitons une joyeuse fête de Noël et une bonne année 2018. La messe du 3 janvier, dans toutes nos communautés sera célébrée à vos intentions personnelles, familiales, diocésaines ».

- Du Père Silvano, Supérieur Général des Missionnaires de la Salette : « Que l’Emmanuel, Dieu avec nous, vous remplisse tous de sa présence et de sa grâce ! Ce fait de la présence de Dieu parmi les hommes –centre du message chrétien – nous dit que le Dieu de la Bible est fidèle à ses promesses et ne trompe jamais, car il aime la créature sortie de ses mains d’un amour tout particulier. (…) Le monde dans lequel nous vivons ne semble pas être différent de celui décrit dans les Évangiles. En effet, pris dans le tourbillon de ses propres problèmes et indifférent au passage de Dieu sur les chemins de sa vie, notre monde semble se passer de Lui. Et pourtant Dieu n’a jamais cessé de penser aux hommes et de les aimer dans leur fragilité et leur petitesse, au point de devenir un des leurs dans la personne de l’Emanuel. Le Noël de cette année marque une étape importante sur le chemin de notre Congrégation : il arrive en effet au lendemain de l’ouverture de la première mission salettine en terre de Mozambique. Comme toute nouvelle naissance, j’espère que celle-ci également ne manquera pas d’être porteuse de vie et de joie pour nous tous. (...) Puisse-cet engagement missionnaire devenir, pour chacun de nos religieux, pour chacune de nos communautés ainsi que pour nos jeunes en formation, une incitation de plus à découvrir la beauté de l’appel à la vie religieuse salettine et à mettre, sans réserve aucune et avec un enthousiasme renouvelé, toutes nos capacités tant humaines que spirituelles au service de la réconciliation dans l’Église et dans le monde d’aujourd’hui, et tout particulièrement là où « le cri du pauvre » est plus évident et plus insistant. Puisse ce Noël apporter de l’air nouveau dans le cœur de chacun d’entre nous et dans nos communautés ! Air nouveau ayant le goût d’un idéal religieux et missionnaire partagé, d’une solidarité sincère, d’une collaboration effective, du respect réciproque, de l’amour fraternel ainsi que du pardon reçu et offert avec joie. Ce vœu, je désire l’étendre à tous ceux qui, à divers titres, collaborent avec nous dans nos missions et dans l’apostolat, comme aussi à nos bienfaiteurs, aux Sœurs de La Salette et aux Laïcs salettins qui, partout où ils vivent, s’appliquent, soutenus et encouragés par les paroles de la Belle Dame, à annoncer avec enthousiasme la Bonne Nouvelle.

- Du Père Louis, Supérieur Provincial des MS de France : « Que nos chemins se croisent beaucoup ou rarement, cette période de l’année donne à retrouver les amis et à partager ce petit signe qu’on ne s’oublie pas et que le jour des retrouvailles sera bienvenu.  Je confie à votre prière notre prochain chapitre qui aura lieu à la mi-février. Je vous souhaite une bonne fête de la Nativité de notre Seigneur, et dans sa Lumière une belle année 2018.  « Le Seigneur et Créateur de l’Univers s’est fait petite créature pour partager notre vie terrestre, pour le meilleur et pour le pire, pour la joie de voir les pauvres, les humbles et les petits renaître à la vie, et pour sa croix qui a ouvert une large brèche dans la fatalité, en faisant entrer l’amour divin sur les cinq continents. A l’approche de Noël, nous vous souhaitons d’entrer toujours plus ensemble dans la reconnaissance et l’action de grâces qui sont à la racine de toute conversion à cet amour sans pareil ».

- Du Père Antoni, recteur du Sanctuaire de Notre Dame de la Salette, et de toute l’équipe du Sanctuaire : « Que le Mystère de la Nativité nous touche et nous fascine par sa nouveauté et la présence du Christ dans tous les événements de notre vie. Que le fait de l’Incarnation du Verbe éclaire nos chemins  et soit pour nous tous source désaltérante pour renouveler l’Espérance et la joie dans nos familles, nos communautés, l’Eglise et l’humanité tout entière » « N’ayez pas peur, je suis ici pour vous conter une grande nouvelle – C’est l’invitation de la Belle Dame à découvrir et redécouvrir la joie d vie chrétienne »

- De Sœur Marie Goretti et de toutes les Soeurs de la Province de Madagascar :  « Dans ce monde si violent, fêtons Noël pour nous rappeler le message de Jésus Réconciliateur : pardonner, protéger, aider, aimer ceux qui nous entourent et les autres. Et que cette nouvelle année 2018 soit pleine de sérénité et de paix dans nos familles, dans nos communautés, dans tout nos pays et dans le monde entier ! »

- Du Père Biju Abraham, MS, actuellement en mission en Allemagne : «  Le mystère de Noël, l’abaissement de la crèche, font comprendre que Dieu a voulu passer par ce chemin de petitesse pour venir vers nous. A chacun l’enfant de la crèche tend les bras et sourit : il est le signe de l’amour que Dieu a pour l’homme et que rien, pas même le péché, ne saurait arrêter (Rm 8,39). Il suffit de croire que cet enfant est celui qui vient nous pardonner, nous délivrer, nous guérir du mal, il vient recréer l’homme en le faisant naître à la vie divine. Allons vers lui avec confiance et dans la joie. A la crèche tous sont appelés parce que Jésus est venu pour que tous les hommes soient sauvés. C’est l’espérance de Noël. » . Joyeux Noël et Bonne Année.

Intentions de prière et actions de grâces :

En ce jour de Noël, pensons tout particulièrement à tous ceux pour qui ne goûterons peut être pas à la joie, à la paix, à la sérénité, à la beauté de cette fête.

- Prions notamment pour tous les pays où persistent la guerre, les conflits, les tensions, l’insécurité

- Prions pour toutes les victimes des catastrophes, intempéries, accidents, ou attentats. Notamment les victimes de la tempête aux Philippines, leurs familles, et tous les sinistrés. Et pour les victimes de l’accident de car la semaine dernière en France, et leurs familles et amis.

- Nous présentons au Seigneur toutes nos prières et actions de grâces, celles que nous partageons et celles qui sont au secret de nos coeurs ; que le Dieu de Miséricorde qui prend soin de chacun de nous personnellement essuie toute larme de nos yeux, ôte toute détresse de nos coeurs, apaise toute angoisse de notre esprit, et comble tous ses enfants de ses bénédictions.

- Nous prions pour tous nos malades, et les personnes confiées à notre prière, pour la guérison et le rétablissement de Sœur Sonia, pour le Père Joseph Antin,  pour Sylviane Ligabue, pour Mme Kim, Angela, la  petite Sarah, pour Alain, Marie Claude, Jean Paul, pour Samia, 16 ans, enceinte.

- Avec nos amis LSLC, prions pour leurs malades et les personnes qui sont confiées à leurs prières : Basilia Souza, pour le bon déroulement de sa grossese, et pour son  ami  Jose Alberto Escobar – amis de Connie Manabat ; pour Stephanie Edmund, Carolyn Wissinger, et Marcel Robinson – amis de Marla Hurtado, le papa du Père Barkett, Patricia, cousine de John LaRosa, Judith Scyoc, Agripino Lampa, le papa de Judith Scyoc, Maria Gillard et mari, Bernadette Arico, Bill et Pat Seiler, Theresa et Carl Kaczmarek, Anne Tompkins,parpoissienne de Ste Mary, Lawrence Robinson, Stella Castanza maman de Carolyn La Rosa. Et confions leurs défunts à  la Miséricorde du Seigneur : le Père  Marcelito Paez, 72 ans, assassiné le 4 décembre aux Philippines Mary Ann Duff, cousine de Deirdre Carolan Doerflinger, Jean Serritella, tante de Marty Galarneau, Kevin Fleming, ami de  Marty Galarneau. Que le Seigneur les accueille dans son Royaume de Paix et de Lumière, qu’il soutienne et réconforte leurs familles.

- Prions pour nos Sœurs et Missionnaires de la Salette âgés, malades ou souffrants, notamment ceux qui portent leur maladie dans la discrétion.

- Prions pour toutes les personnes, âgées, seules, celles qui sont en maison de retraite, ou hospitalisées, parfois sans recevoir de visites de leurs proches ou leur famille.

- Prions aussi pour toutes les familles déchirées, pour tous les couples désunis, pour tous ceux qui sont incapables d’entreprendre un chemin de réconciliation. Que la Sainte Vierge, Notre Dame Réconciliatrice et Mère de Douleurs, les accompagne et leur permette d’entrevoir un chemin d’espérance et de renouveau.

- Prions aussi pour ceux qui sont sans emploi, pour les migrants en attente  d’un nouvel espoir et d’une situation stable. Pour tous ceux qui sont dans la précarité, sans abri, sans amitié ni amour.

- Prions pour la paix la paix dans nos familles, la paix dans nos communautés, la paix dans nos coeurs.

- Et prions aussi tout particulièrement pour divers pays où sont implantées nos Soeurs de la Salette et MS, et qui connaissent des situation de tension, de violence, de détresse et de grande pauvreté les Philippines, le Brésil, Myanmar, l’Angola, et Madagascar « Notre Père, riche en Miséricorde nous te confions tous les cœurs blessés : les victimes d’exploitation et d’abus sexuels, les familles divisées, les prostituées et les enfants abandonnés, les veuves et les orphelins ; les prisonniers, les pauvres sans nourriture ni travail et les sans abris ; les personnes âgées isolées, les malades et tous ceux dont toi seul connais la misère. Père miséricordieux, penche-toi sur nos péchés, guéris nos faiblesses, rends-nous sensibles à la misère des autres et renouvelle nos cœurs  pour qu’ensemble nous donnions de nouveaux signes d’espérance. » (Prière des évêques de Madagascar).

Si Noël, c’est la Paix, la Paix doit passer par nos mains.

Donne la paix à ton voisin...

Si Noël, c’est la Lumière, la Lumière doit fleurir en notre vie.

Marche vers ton frère pour illuminer ses jours.

Si Noël, c'est la Joie, la Joie doit briller sur nos visages.

Souris au monde pour qu'il devienne bonheur.

Si Noël c'est l'Espérance, l'Espérance doit grandir en notre cœur

Sème l'Espérance au creux de chaque homme.

Si Noël c'est l'Amour, nous devons en être les instruments.

Porte l'Amour à tous les affamés du monde

(Poème Haïtien)

«  Notre Dame de la Salette, Réconciliatrice des pécheurs, Mère du Verbe de Dieu, tu nous donnes son Fils, prie sans cesse pour nous afin que nous sachions l’accueillir dans nos vies »

Fraternellement et amicalement.

JOYEUX NOEL A TOUS

En union de prières

Pierrot, Patou              

Secrétariat AASA-SNDS

17 rue des Charrons – 67240 BISCHWILLER

Tél : 06.61.71.40.38 / 06.65.33.84.94

► Symbolique des 4 bougies de l'AVENT (un oubli dans notre précédent message) Sur la couronne de l'Avent on place 4 bougies que l'on allume dimanche après dimanche pendant l'Avent. Ces bougies que l'on allume à chacun des 4 dimanches de l'Avent représentent les grandes étapes du Salut avant la venue du Messie : La Première bougie… symbolise le pardon accordé à Adam et Eve ; La Deuxième bougie … symbolise la foi des patriarches en la Terre Promise ; ;  La Troisième bougie …  symbolise la joie lumineuse de David célébrant l 'Alliance avec Dieu ; La Quatrième bougie … symbolise l'enseignement des prophètes qui annoncent  un règne de justice et de paix !

Publié dans LAIQUE ASSOCIÉS (FR)

« Seigneur, aide-nous à nous éloigner du tumulte du monde, pour nous centrer sur notre désir profond de préparer en nos coeurs la demeure pour te recevoir à Noël »

Hymne du temps de l’Avent

Debout ! Le Seigneur vient ! Une voix prophétique a surgi du désert.

Un désir, une attente ont muri nos esprits… Préparons-nous !

Debout ! Le Seigneur vient ! Une parole s’infiltre, elle ébranle nos coeurs.

Et voici le Royaume, il approche, il est là… Réveillons-nous !

Debout ! Le Seigneur vient ! L’espérance nouvelle entre à flots dans nos vies.

Son mystère féconde un silence de foi… Purifions-nous !

Debout ! Le Seigneur vient ! Bienheureux les convives au festin de l’Amour.

Dieu lui-même s’invite et nous verse la joie… Rassemblons-nous !

Le Seigneur vient !

Chers amis des Sœurs de la Salette, chères Sœurs, chers Pères, chères communautés,

« Que tout m’advienne selon ta parole » (Lc 1, 39)

Nous voici à la veille de Noël, avec ce dernier dimanche de l’Avent qui nous relate l’annonce de l’Ange Gabriel faite à Marie, qu’elle allait devenir la mère du Sauveur. Marie est choisie par Dieu pour permette son « Incarnation », pour donner au monde son Fils Jésus. Par Jésus, et à travers Marie, Dieu réalise son plan pour « sauver le monde », pour sauver tous les hommes de la perdition. « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu » Marie, bien que surprise, accepte la salutation de l’Ange, et se rend toute disponible à l’action de Dieu, elle s’ouvre à l’imprévu qui va bouleverser sa vie : « Que tout m’advienne selon ta parole ». Avons-nous conscience que, même si ce n’est pas du même ordre que pour Marie, Dieu a aussi des demandes, des attentes, des projets pour chacun de nous. Il veut aussi nous remplir de ses grâces. Et comme pour Marie, il attend notre réponse. Savons-nous déceler ses demandes ? Comment y répondons-nous ? Comment prions-nous pour que sa place grandisse en nos coeurs ? Savons-nous nous rendre disponibles et prêts pour accueillir les « imprévus de Dieu » dans nos vies ? En méditant ce mystère de l’Incarnation, en contemplant l’enfant Jésus dans la crèche, accepterons-nous de nous laisser vraiment transformer, convertir, déranger par lui ? Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Si Dieu s’est fait Homme pour nous sauver, c’est pour que les choses changent dans notre vie, sinon, il n’aurait pas eu besoin de s’incarner ! Tournons-nous vers la Vierge Marie, elle saura nous aider. Et rappelons nous ses paroles d’encouragement à la Salette «  Approchez mes enfants, n’ayez pas peur ».

Rappel : Vous pouvez aussi retrouver sur le site de l’Eglise catholique de France les commentaires de Marie Noëlle Thabut pour tous les textes de ce dimanche,et sur le blog des Etats Unis https://salettinian.blogspot.fr/ .  des explication  - en anglais, français et espagnol - des lectures du dimanche en lien avec le message de la Salette par le Père René Butler, Missionnaire de la Salette.

Et vous pouvez dès à présent touver aussi l’évangile et la méditation de la Fête de la Nativité lundi 25 décembre, jour de Noël.

Méditation et prière  pour le quatrième dimanche de l’Avent   Vierge Marie, Dans ta simplicité et ton humilité, tu n’aurais jamais imaginé une telle visite : alors tu es toute troublée, tu as fait promesse de virginité, y compris dans le mariage, et tu ne connais pas d’homme, tu es liée par ce vœu qu’il t’est impossible de rompre. En même temps, l’Esprit Saint guide ton âme qui est indemne de tout attachement personnel et « tu te présentes à nous comme la très pure Épouse de l’Esprit Saint » (saint Jean de la Croix). Cet état est celui de ton âme non seulement face à ta maternité divine, mais aussi de tout ton comportement personnel au quotidien. Et là, lors de la visite de l’ange, tu comprends que Dieu te destine à une mission unique : avec grand respect et profonde humilité, tu te dis la « Servante du Seigneur ». Pour rétablir l’harmonie entre lui et sa création, Dieu veut s’incorporer à l’humanité, s’incarner en elle. Dieu demande ton libre consentement pour réaliser ce désir. Tu réponds par un acte de foi face à la conception virginale et à la naissance de cet enfant : ton « fiat » ouvre le chemin de la nouvelle création. Ta réponse est celle d’une créature rachetée d’avance par la mort et la Résurrection de celui que tu mettras au monde, te préservant de la faute originelle et de toutes ses conséquences. Cette Incarnation que l’Enfant et toi ne feront qu’un. Dieu réalise ici par avance, cette union intime que Jésus demandera au Père en faveur des hommes, juste avant sa Passion : « Que tous soient comme nous sommes un : toi en moi et moi en eux. » (Jn 17, 23) En s’incarnant, Dieu t’a communiqué sa propre vie. Marie Immaculée, je m’abandonne à toi je me consacre à toi. Que grâce à ton intercession, je sache accueillir et accomplir la volonté de Dieu là où il me met, avec ceux qu’il met sur la route et dans ma vie.

Intentions de prière et actions de grâces :

- Nous présentons au Seigneur toutes nos prières et actions de grâces, celles que nous partageons et celles qui sont au secret de nos coeurs ; que le Dieu de Miséricorde qui prend soin de chacun de nous personnellement essuie toute larme de nos yeux, ôte toute détresse de nos coeurs, apaise toute angoisse de notre esprit, et nous comble de ses bénédictions.

- Continuons de prier pour tous nos malades, pour la guérison et le rétablissement de Sœur Sonia, opérée lundi de retour dans sa communauté, pour Alain, Marie Claude, Jean Paul, pour Marie Emmanuelle,

- partageons ces intentions reçues récemment, et confions à la Miséricorde du Seigneur :

- le Père Joseph Antin, vicaire Général du diocèse de Grenoble, gravement malade, et qui devait célébrer ses 40 ans de sacerdoce le 17 décembre.

- Mme Kim, maman de 3 enfants de 9 à 12 ans, chez qui l’on vient de déceler une tumeur au cerveau mal placée. Le prêtre de la paroisse invite à prier pour sa guérison une Neuvaine au bienheureux pape Paul VI – vous trouverez la prière ci-joint, ainsi que la prière pour la canonisation du bienheureux pape. 

- Angela, nièce de Soeur Marie-Olga, 22 ans dimanche dernier, qui a du subir une intervention chirurgicale suite à une tentative d’empoisonnement.

- La petite Sarah, 8 ans, autiste

- Sylviane Ligabue, amie salettine, qui a démarré une chimiothérapie cette semaine, son mari Jacques, et sa maman âgée de 95 ans. 

- Marie Anne, maman de quatre enfants, en chimio

- Samia, 16 ans, enceinte et poussée par son entourage à avorter contre son gré ; qu’elle soit soutenue et accompagnée dignement pour mener à terme son accueil de la vie.

- Avec nos amis LSLC des Etas Unis, prions pour leurs malades et les personnes qui sont confiées à leurs prières

- Prions pour nos Sœurs et Missionnaires de la Salette âgés, malades ou souffrants, notamment ceux qui portent leur maladie dans la discrétion.

- Prions spécialement pour toutes les familles déchirées, pour tous les couples désunis, pour tous ceux qui sont incapables d’entreprendre un chemin de réconciliation. Que la Sainte Vierge, Notre Dame Réconciliatrice et Mère de Douleurs, les accompagne et leur permette d’entrevoir un chemin d’espérance et de renouveau.

- Prions pour les jeunes à la recherche d’un emploi, pour les personnes au chômage, pour les familles en situation financières difficile, les personnes en précarité.

- A l’approche de Noel, pensons aussi tout particulièrement à toutes les personnes seules, à celles qui sont sans abri, et à tous les réfugiés et migrants qui sont nombreux à vivre dans la précarité, comme Ernesto, Delinda et leurs trois enfants.

- Et prions pour les victimes de l’accident de car scolaire jeudi dernier près de Perpignan, pour les personnes impliquées dans cet accident, pour tous les blessés et leurs familles, que le Seigneur leur apporte consolation et soulagement, qu’il accueille les défunts dans sa Lumière, et accorde à tous Paix et sérénité à l’approche de Noël.

- Prions aussi pour les vocations dans nos divers pays, pour toutes les vocations. C'est l'occasion pour tous de réfléchir, de prier, de promouvoir et aussi de discerner notre propre vocation. Quelle que soit la vocation que nous sommes appelés à vivre en tant qu'expression de l'amour de Dieu dans le monde, nous sommes tous appelé à la sainteté.

- Prions pour tous ceux et celles qui de façon discrète ou anonyme parfois se confient à nos prières, pour les personnes blessées dans leur corps ou dans leur âme, pour tous ceux qui sont ou se sentent rejetés, pour ceux qui ont du mal à pardonner. Prions pour tous ceux qui souffrent des divisions au sein de leurs familles, parents, enfants, grands parents.  Prions pour toutes les personnes en difficulté, pour celles qui vivent éloignées de Dieu, pour celles qui ne le connaissent pas. Qu’elles trouvent dans le Christ, l’étoile qui leur montrera le chemin, la vérité, la vie. Prions aussi pour toutes les « brebis perdues », dans une société qui n’est pas en mesure de leur apporter un peu d’espoir et de dignité, afin qu’ils trouvent une main tendue pour les sortir de la déchéance matérielle ou psychique dans laquelle ils se sont enfoncés.  Et rendons grâces pour tous ceux que la Belle Dame guide sur le chemin de la conversion, du renouveau, de l’espérance, de la paix.

- Prions pour la paix dans le monde, la paix dans nos familles, la paix dans nos coeurs. Prions notamment pour que les conflits et les tensions actuelles entre certaines nations trouvent un chemin d’apaisement. - Prions Marie, Reine de la Paix, qu’elle nous aide à soulager les angoisses et les douleurs des populations qui dans tant de régions du monde souffrent en raison de calamités naturelles, de tensions sociales ou de conflits. Que notre Mère céleste obtienne pour tous la consolation et un avenir de sérénité et de concorde!  (pape François)

- Prions pour toutes les victimes des catastrophes, intempéries, accidents, ou attentats.

- Et prions aussi pour divers pays où sont implantées nos Soeurs de la Salette et MS, et qui connaissent des situation de tension, de violence, de détresse et de grande pauvreté les Philippines, le Brésil, Myanmar, l’Angola, et Madagascar « Notre Père, riche en Miséricorde nous te confions tous les cœurs blessés : les victimes d’exploitation et d’abus sexuels, les familles divisées, les prostituées et les enfants abandonnés, les veuves et les orphelins ; les prisonniers, les pauvres sans nourriture ni travail et les sans abris ; les personnes âgées isolées, les malades et tous ceux dont toi seul connais la misère. Père miséricordieux, penche-toi sur nos péchés, guéris nos faiblesses, rends-nous sensibles à la misère des autres et renouvelle nos cœurs  pour qu’ensemble nous donnions de nouveaux signes d’espérance. » (Prière des évêques de Madagascar).

Prière pour les SNDS  : Nous continuons de prier pour les Sœurs, en vue de l’obtention de leur reconnaissance pontificale, pour Sœur Elisabeth et son Conseil Général, qui continuent de travailler sur la « refondation de la Congrégation »,  et pour toutes les Soeurs en responsabilité dans leurs pays et pour leurs missions, notamment celle de mener à bien cette refondation, et vous invitons à reprendre cette prière pour les SNDS : « Père Saint, Dieu d'Amour, tu as fait une alliance éternelle avec ton peuple. Tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère et plein de bonté envers ton peuple ; nous te rendons grâces. Marie, Mère de Jésus, lorsque tu es apparue aux deux petits bergers de la Salette, tu nous as appelés à aimer et honorer ton Fils à travers la prière, la pénitence, et le zèle apostolique. Seigneur, nous te remercions pour l´engagement de l´Eglise en la personne de l’évêque de Grenoble qui veille sur la Congrégation et  accompagne notre vocation salettine, et qui nous inclue dans sa famille religieuse diocésaine. Père-Saint, nous prions maintenant par l´intercession de la Vierge en pleurs, Notre Dame de la Salette, que ta grâce et que tes bénédictions nous accompagnent dans le processus du droit Pontifical. Que l’Esprit Saint éclaire notre intelligence et fortifie notre volonté pour êtres fidèles aux promesses que nous avons prononcées dans l´Eglise.  Par le Christ notre Seigneur. Amen. »

► Prions pour les pays en guerre et pour la paix : - avec le pape François à l’approche de Noël - « Sans toi, Seigneur, vaine serait notre prière, et illusoire notre espérance de paix. Mais tu es vivant et tu agis pour nous et avec nous, Toi, notre paix ! Seigneur fortifie dans les gouvernants et dans tous les responsables un esprit noble, droit, ferme et courageux dans la recherche de la paix, par le moyen du dialogue et de la négociation» (…) Nous chrétiens, nous croyons et nous savons que la paix est possible parce que le Christ est ressuscité. (…) Sur la croix, Il a pris sur lui tout le mal du monde, y compris les péchés qui génèrent et fomentent les guerres : l’orgueil, l’avarice, la soif de pouvoir, le mensonge… Tout cela Jésus l’a vaincu par sa résurrection. (…) Que le Seigneur ressuscité abatte les murs de l’inimitié, …qu’il secoure les femmes victimes de violence dans les zones de guerre et en toute partie du monde, qu’il sauve les enfants qui souffrent en raison des conflits auxquels ils sont étrangers, mais qui volent leur enfance et parfois aussi leur vie (…) Que le Seigneur aide tous les petits et les pauvres du monde à continuer à croire et à espérer que le Royaume de Dieu est proche, qu’il est au milieu de nous, et qu’il est « justice, paix et joie dans l’Esprit Saint ». Qu’il soutienne tous ceux qui, jour après jour, s’efforcent de combattre le mal par le bien, avec des gestes et des paroles de fraternité, de respect, de rencontre, de solidarité. Que le Seigneur fortifie dans les gouvernants et dans tous les responsables un esprit noble, droit, ferme et courageux dans la recherche de la paix, par le moyen du dialogue et de la négociation. Que le Seigneur accorde à nous tous d’être des artisans de paix là où nous sommes, en famille, à l’école, au travail, dans les communautés, en tout lieu ; « nous lavant les pieds » les uns les autres, à l’image de notre Maître et Seigneur. A Lui la joie et la louange, aujourd’hui et dans les siècles. Amen. »

Prions pour notre pays et pour les responsables politiques : Demandons au Seigneur, par l’intercession de la Vierge Marie, de faire se lever beaucoup d’hommes et de femmes qui dans leur vie ordinaire vivent pour les autres et avec les autres. Que la fraternité tant désirée devienne une réalité. Qu’elle inspire nos choix personnels et les choix de ceux qui exercent des responsabilités de quel qu’ordre qu’elles soient.  (...) Dieu qui veille sur notre monde, regarde le pays où tu nous as donné de vivre : accorde à tous ses habitants de rechercher le bien commun, qu’il y ait parmi nous plus de justice. Que ceux qui exercent le pouvoir dans notre pays, le fassent avec sagesse, toi, Père, qui porte au creux de tes mains le cœur des hommes, et garantis les droits des peuples. Et que sur la terre de France, placée sous la protection de la Vierge Marie s’affermissent avec ta grâce la sécurité et la paix,  la prospérité et la liberté religieuse, et dans le monde entier plus de bonheur et de paix. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen »:

Prière pour le pape  :  Un « Je vous salue Marie » tous les jours,…des millions de « Je vous salue Marie » à travers le monde. « Seigneur, Bon Pasteur de l’humanité, qui as confié à Pierre et à ses successeurs la mission d’affermir leurs frères dans la foi et de les éclairer par l’écoute de la Parole, nous te demandons que ton Esprit de sagesse éclaire le pape François dans sa mission de successeur de Pierre ; que ta miséricorde le protège et le réconforte ; que le témoignage de tes fidèles l’encourage dans sa mission et que la tendre présence de Marie soit pour lui un signe de ton amour ; qu’il soit fort dans la foi, audacieux dans l’espérance et ardent dans la charité. Toi qui es Dieu avec le Père dans l’unité du Saint-Esprit. Amen ». (Prière de Notre Dame de Fatima) 

Intention de prière et vidéo du pape pour le mois de décembre 2017 :

Pour les personnes âgées : Un peuple qui ne prend pas soin des grands-parents et ne les traite pas bien est un peuple qui n’a pas d’avenir. Les anciens possèdent la sagesse. C’est à eux qu’est confiée la transmission de l’expérience de la vie, l’histoire d’une famille, d’une communauté, d’un peuple. Soyons proches des personnes âgées afin que, grâce au soutien de leurs familles et des institutions, elles collaborent par leur sagesse et par leur expérience à l’éducation des nouvelles générations. (voir la vidéo du pape décembre 2017)

The Elderly : A people that does not take care of grandparents, that does not treat them well has no future! The elderly have wisdom. They are entrusted with a great responsibility: to transmit their life experience, their family history, the history of a community, of a people. Let us keep in mind our elders, so that sustained by families and institutions, may with their wisdom and experience collaborate in the education of new generations.( See The pope video

► Cause des Saints : Le Père Jean Baptiste Fouque bientôt béatifié. Le Vatican a reconnu le lundi 18 décembre 2017 3 nouveaux “miracles”, le martyre de 16 catholiques espagnols, durant la Guerre civile, et les “vertus héroïques” de 8 baptisés, dont le cardinal Stefan Wyszynski (1901-1981) ancien primat de Pologne : 19 béatifications sont donc envisagées. Les trois miracles reconnus comme dus à la prière d’intercession concernent un prêtre marseillais, Jean-Baptiste Fouque (1851-1926), un prêtre espagnol de la Compagnie de Jésus, missionnaire auprès des pauvres, Tiburcio Arnaiz Munoz (1865-1926),, et une religieuse du Venezuela, Maria Carmen Rendiles Martínez (1903-1977). Jean-Baptiste Fouque est le fondateur de nombreuses œuvres dont l’Hôpital Saint-Joseph de Marseille. Il est surnommé « le saint Vincent de Paul marseillais ». Né à Marseille le 12 septembre 1851, il est ordonné prêtre le 10 juin 1876. Vicaire paroissial à Auriol (1877-1885) puis à La Major (1885-1888), il arrive à la paroisse de la Sainte-Trinité le 15 avril 1888. Il y demeurera 38 ans, jusqu’à son décès. En 1888, il inaugure une Maison d’accueil, La Sainte Famille, pour les jeunes filles et, en 1892, le premier foyer pour les garçons sans famille. En 1903, il crée un Restaurant féminin et une Maison d’accueil pour les domestiques et employées sans famille à Marseille. En 1905, dans l’ancien couvent des Sacramentines, il crée L’œuvre de la Salette pour les personnes âgées. [Le nom de « La Salette-Montval » fait référence à Notre Dame de La Salette et au nom du domaine sur lequel il est situé depuis 1946.  L’établissement est implanté au cœur d’un parc de 3 hectares au milieu d’arbres centenaires dans le quartier de Ste Marguerite (9ème)].En 1919, dans le contexte difficile de l’après-guerre, l’abbé Jean-Baptiste Fouque décide la création à Marseille d’un grand Hôpital catholique gratuit pour les nécessiteux. Le 20 mars 1921, il inaugure l’hôpital Saint-Joseph, pris en charge par les Sœurs de la Présentation de Tours, puis par la Fondation Hôpital Saint Joseph. Le 5 décembre 1926, l’abbé Fouque meurt à Saint-Joseph. Mgr Bernard Ardura, président du Comité pontifical pour les Sciences historiques, est le postulateur de la cause de béatification de l’abbé Fouque.

► Prière pour les Jeunes – en préparation du Synode :  d’octobre 2018 sur « la jeunesse, la foi et le discernement vocationnel »  Seigneur Jésus, ton Eglise qui chemine vers le synode tourne son regard vers tous les jeunes du monde. Nous te prions pour qu’avec courage ils prennent en main leur vie, qu’ils aspirent aux choses les plus belles et les plus profondes et qu’ils conservent toujours un cœur libre. Aide-les à répondre, accompagnés par des guides sages et généreux, à l’appel que tu adresses à chacun d’entre eux, pour qu’ils réalisent leur projet de vie et parviennent au bonheur. Tiens leur cœur ouvert aux grands rêves et rends-les attentifs au bien des frères. Comme le Disciple aimé, qu’ils soient eux aussi au pied de la Croix pour accueillir ta Mère, la recevant de Toi en don. Qu’ils soient les témoins de ta Résurrection Et qu’ils sachent te reconnaître, vivant à leurs côtés, annonçant avec joie que Tu es le Seigneur. Amen.

Retrouvez toutes les informations, et documents (notamment le Document-préparatoire-du synode-2018 et la Prière-du-pape-François-pour-les-jeunes )sur le site des Jeunes Cathos avec le Dossier du Synode 2018

INFOS des communautés des Soeurs de Notre Dame de la Salette :

- Samedi 27 janvier 2018 à 18 h 30 à l’église St Roch, paroisse Saint Arnoux de Gap messe d’action de grâces pour Sr Louisette présidée par Mgr Xavier Malle, évêque de Gap, suivie d’un repas partagé (chacun .apporte sa participation).

Actions pour aider les Sœurs de Notre Dame de la Salette :

- La Congrégation des Soeurs de Notre Dame de La Salette, du fait de sa reconnaissance légale au niveau de l’Etat français, est maintenant en capacité de recueillir des dons et des legs et de délivrer des reçus fiscaux. Les dons pour soutenir les projets des Sœurs (notamment en Angola, aux Philippines, à Madagascar), ou au bénéfice de l’opération « parrainage Madagascar » (aide à la scolarisation des enfants dans les écoles des Sœurs à Madagascar) sont à effectuer directement à la Congrégation des Soeurs de Notre Dame de La Salette – Presbytère – 156000 QUEZAC.

► Site Internet des Soeurs de la Salette : N’oubliez pas de consulter le site des Sœurs de Notre Dame la Salette au lien suivant : http://www.soeurs-lasalette.com/ Vous y trouverez diverses nouvelles des communautés, agrémentées par une belle galerie photos.

► SNDS d’Algérie : Les Sœurs d’Algérie nous ont présenté le travail réalisé par les femmes de la promotion féminine, ; la plupart de ces femmes sont sourdes. Il s’agit de sacs qu’elles confectionnent et dont la vente leur permet de trouver un peu de liberté et d’autonomie. Si vous souhaitez les aider en achetant des sacs pour vous mêmes ou pour offrir, veuillez contacter Sœur Estelle (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou tél :  06.18.78.40.89) - voir document ci joint.

Nouvelles et infos des SNDS et laïcs LSLC  des Etats Unis :

- Pèlerinage à Attleboro : Vous trouverez ci joint un petit mot et quelques photos du pèlerinage effectué début décembre par le groupe des laïcs de Virginie au Sanctuaire de la Salette d’Attleboro, dans le Massachussetts.

- Messe et prières pour les victimes d’abus sexuels, et pour leur guérison. Les Sœurs de la Salette et les laïcs de l’association LSLC s’associent au diocèse d’Arlington qui organise des messes et des temps de prière pour les victimes et rescapés  d’abus sexuels. Prochaine messe célébrée par Mgr Michael Burbidge, nouvel évêque d’Arlington, le lundi 26 février 2018, à 19 h 30 à l’église catholique St Charles Borromée, 3304 Washington Blvd, Arlington, Virginia 22201.

Nous nous unissons par la pensée et la prière à nos amis des Etats Unis pour ces temps de prière et de partage.

► Infos Sanctuaire Notre Dame de la Salette :  Le Sanctuaire est prêt à vous accueillir pour Noël : Tout le monde s'affaire à Notre-Dame de La Salette : dès vendredi 22 décembre, des pèlerins - petits, grands et moyens - arrivent pour passer ici Noël et Nouvel An  Rappelons que l’hôtellerie est ouverte du 22 décembre 2017 au 7 janvier 2018. Alors, tout est prêt pour vous accueillir au mieux  et pour accueillir celui qui nous rassemble - l'Emmanuel, Dieu avec nous !... (voir ci joint quelques photos des préparatifs glanées sur Facebook)

Programme de Noël - Nouvel An – Epiphanie à la Salette (Noël-et-Nouvel-An-2017-2018)

- Du 22 décembre 2017 au 8 janvier 2018 (tous les jours) : 8h30 – Laudes11 h Messe -  En journée : temps d’enseignement pour les adultes ; temps d’activités pour les enfants, les jeunes et les familles (balades, concours de bonhommes de neige, jeux, ateliers, cuisine, décoration, bricolage...) – 18h  Messe18h40  Vêpres - En soirée : veillée animée.

- Pour Noël : Samedi 23 décembre 2017 : Présentation audiovisuelle du Message de Notre-Dame de la Salette, visite guidée -  Dimanche 24 décembre 2017 : 11h00 – Messe - l’après-midi : activités selon la météo / temps convivial - 22h30 : Messe de la Vigile de Noël et après la Messe - temps festif - Lundi 25 décembre 2017 11h00  Messe - 12h00 : Repas festif - l’après-midi : activités selon la météo.

- Saint Sylvestre / Nouvel an : Samedi 30 décembre 2017 : Présentation audiovisuelle du Message de Notre-Dame de La Salette, visite guidée -  Dimanche 31 décembre 2017 : 11h00 Messe - l’après-midi : activités selon la météo - 22h00  Adoration du Saint Sacrement - 23h00 : Messe suivie d’un temps festif - Lundi 1er janvier 2018 : 11h00  Messe -: 12h00 : Repas festif - l’après-midi : activités selon la météo

- Épiphanie : Dimanche 7 janvier 2018 : 11h00  Messe suivie du repas avec le partage de la galette des Rois

- Renseignements, réservation de l’hébergement : Sanctuaire de Notre Dame de La Salette Service Réception : Tél : + 33 (0) 4 76 30 32 90 Fax : +33 (0) 4 76 30 03 65 Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous continuons à prier tout particulièrement pour notre Sanctuaire, que le message de la Vierge Marie suscite toujours  appels, réconciliations, conversions, et aussi des vocations religieuses.

GIERES - La Salette au cœur de l’Eglise : Ressourcement et formation spirituelle  Prochaine journée : Samedi 6 janvier 2018 : La réconciliation et Noël . Inscription en téléphonant au 06 02 08 14 90 ou 04 76 89 41 96  ou par courriel auprès de Sœur Odette (jeanneodette.snds(@)gmail.com). La journée débute à 9 h et se termine à 16 h, à la Maison Mère des Sœurs de la Salette, 2 rue de la Plaine à Gières, avec des temps d’enseignement, de réflexion personnelle, d’échanges, de célébrations (messe et prières).  

►  INFOS Missionnaires de la Salette et laïcs salettins :

- Nous sommes invités à visiter régulièrement le site des Missionnaires de la Salette http://www.lasalette.info/fr/  (traduction en 6 langues). Vous pouvez notamment y visionner plusieurs vidéos sur divers événements vécus à la Salette ou ailleurs à travers le monde, et des infos sur les Laïcs salettins.

► Quelques Tweets et messages du Pape... à méditer et appliquer (parmi d’autres)

- Au ciel, ce qui vaut n’est pas ce que l’on a, mais ce que l’on donne (20 décembre)

- Allez à la rencontre de Jésus, demeurez avec Lui dans la prière, confiez toute votre existence à son amour miséricordieux (19 décembre)

- Tout étranger qui frappe à notre porte est une occasion de rencontre avec Jésus Christ (18 décembre)

- Que le Seigneur nous donne la sagesse de chercher ce qui compte et le courage d’aimer, non en paroles mais avec des faits (17 décembre)

- On se sanctifie en travaillant pour les autres en prolongeant ainsi dans l'histoire l'acte créateur de Dieu (16 décembre)

- Et même si plus personne ne se souvenait de nous, Jésus est toujours là, à nos côtés (15 décembre)

Vous pouvez aussi retrouver les tweets du pape en  anglais, en espagnol, en italien, en portugais

► A l’écoute de notre pape François : « Pour vivre pleinement la messe et goûter toute sa beauté, il est nécessaire de connaître ses signes saints » Dans sa Catéchèse du mercredi 20 décembre 2017  le pape François nous parle des rites d’ouverture de la messe, de leur importance et de leur signification. Et donc de l’importance de ne pas arriver en retard (comme nous l’avons déjà expliqué dans nos rubriques « Comprendre le messe ») afin de ne pas manquer ces moments « d’entrée » dans la célébration qui sont très importants parce qu’ils expriment dès le début que la messe est une rencontre d’amour avec le Christ ». Si la messe se compose de deux grandes parties, la liturgie de la Parole et la liturgie eucharistique toutes deux forment  ensemble un unique acte de culte. Pour vivre pleinement la célébration et goûter toute sa beauté il est nécessaire de connaitre la signification de tous ces signes. Il ne « suffit » pas comme le pensent encore certains d’arriver pour la deuxième partie de la célébration, - la liturgie eucharistique - , pour que la «messe « soit valide » ! Ainsi, les rites d’introduction qui ouvrent la célébration, ont pour but de « former » la communauté de fidèles, qui se disposent à écouter avec Foi la Parole de Dieu, et à célébrer dignement l’Eucharistie.  La procession d’entrée et la vénération de l’autel veulent signifier que la messe est une rencontre d’amour avec le Christ. L’autel est le centre de l’action de grâce qui se réalise dans l’Eucharistie. L’autel est la « figure » du Christ. Par le signe de la Croix, qui marque le début de la célébration, non seulement nous faisons mémoire de notre baptême, mais nous affirmons que la prière liturgique est la rencontre avec Dieu en Jésus Christ qui pour nous s’est incarné, est mort en croix, et est glorieusement ressuscité. Le salut liturgique du prêtre et la réponse de l’assemblée manifestent le mystère de l’Eglise rassemblée. Nous y exprimons notre Foi commune ainsi que le désir réciproque de demeurer avec le Seigneur et de vivre l’unité avec toute la communauté. Enfin, l’acte pénitentiel nous invite à nous reconnaître pécheurs devant Dieu et devant nos frères avec humilité et sincérité pour renaitre avec le Christ à une vie nouvelle. L’Eucharistie rend présent le mystère pascal, à savoir le passage du Christ de la mort à la vie, alors la première chose que nous devons faire est de reconnaître quelles sont nos situations de mort pour pouvoir ressusciter avec le Christ à une vie nouvelle.

► Mieux comprendre la Messe :  Notre rubrique N°6 – nous invite comme nous dit le pape dans sa catéchèse, à entrer dans la célébration Eucharistique – avec quelques compléments Tout d’abord, en entrant dans l’église, nous pouvons faire une génuflexion, devant le Saint Sacrement conservé dans le tabernacle. La génuflexion devant Dieu se fait en posant le genou droit à terre. Nous veillerons à la faire lentement, de façon digne et respectueuse. S’il ne nous est pas possible de fléchir le genou, nous ferons une inclination profonde pour marquer notre vénération et notre respect devant la présence réelle de Jésus. Et comme nous le rappelle encore le pape François dans sa catéchèse, nous ferons un beau signe de Croix, si possible après avoir pris de l’eau bénite dans le bénitier. Le signe de Croix manifeste notre adhésion au Christ qui nous sauve par la Croix, et nous rappelle que nous voulons nous offrir avec lui. Ce n'est donc pas un geste banal. Au début de la messe, le prêtre commence toujours par le signe de Croix, pour nous introduire dans la célébration, dans la lumière de la Croix et de la Résurrection, en nous rappelant ce que nous allons vivre : à chaque messe, nous sommes au pied de la croix.

En ce temps de Noël, portons une attention particulière à ces deux gestes : la génuflexion et le signe de Croix, notamment lorsque nous sommes devant la crèche pour vénérer l’Enfant Dieu, nous rappelant le Mystère Trinitaire de notre salut : « Au nom du Père » - qui m’a créé - et du Fils - qui m’a racheté -  et du Saint Esprit - qui me donne la vie et me sanctifie -  Amen ». Pensons à ces trois grands Mystères qui sont le socle de notre Foi, et que nous commémorons dans la célébration Eucharistique : l’Incarnation : Dieu fait homme pour nous sauver, l’Eucharistie : Jésus qui se donne comme nourriture pour nous donner sa force et nous communiquer sa Vie, et la Résurrection, à laquelle nous pouvons associer la Pentecôte : l’Esprit Saint qui « redonne Vie » au Christ et qui sanctifie l’Eglise, et par lequel nous devenons nous-mêmes des « Vivants » et des « Saints ».

Vous pouvez aussi trouver des explications sur le déroulement de la messe sur le site de l’Eglise Catholique de France :  Déroulement de la messe du dimanche

► Une méditation sur la « logique » de la Croix : « La logique de la Croix » est « une logique d’offrande et de sacrifice, d’expiation et de mort, pour pouvoir atteindre la gloire de la résurrection. (…) La morale chrétienne est tout simplement être fidèle à la croix ! C’est vivre en tenant compte du Christ crucifié, en implorant de toujours savoir choisir de souffrir plutôt que de faire souffrir ; de mourir plutôt que de tuer ; d’accueillir plutôt que de repousser ; d’aimer, d’aimer et encore d’aimer. (…) Chaque fois que la vie nous crucifie, chaque fois que l’infirmité, l’incompréhension, la solitude, la marginalisation, la trahison, nous crucifient, nous sommes dans le cœur de Marie, car la Croix y trouve toujours sa place. »  (Homélie du Cardinal Mauro Piacenza, Grand Pénitencier en charge de la Pénitencerie apostolique, à Fatima le jour de la fête de l’exaltation de la Croix, le 14 septembre 2017 -.  Dans son homélie, le Cardinal a souligné le rapport entre le Cœur Immaculé de Marie et le mystère de la Croix)

► Un très beau documentaire à découvrir : (vidéo)  « Ils ont connu la rue, la prison, la dépression, la drogue, le handicap… ici ils sont accueillis avec un regard neuf, et surtout, ils sont aimés. Ici on apprend à se recevoir et à se donner. Ici on retrouve un sens à sa vie » A l´origine du Village Saint Joseph au fin fond de la Bretagne, l´amour et la Foi d´un couple, Katia et Nathanaël qui ont mis leur vocation au service des écorchés de la vie pour servir Dieu. Au fil du temps, leur maison est devenue village. Un lieu d´accueil un peu à part, différent, particulier. La réalisatrice, Laurence Chartier, retrace cette aventure hors du commun : une grande chaîne de solidarité, des vies sauvées, des destins transformés, des résurrections et le goût de la vie retrouvée.. Le-village-Saint-Joseph-Un-autre-chemin (Une production CFRT) – Un vrai conte de Noël pour tous ceux qui y sont accueillis et qui retrouvent « la vie ».

► Ave Maria chanté par Charles Aznavour : mercredi 13 décembre, le chanteur âgé de 93 ans, a donné un concert devant 20 000 spectateurs. La Vierge Marie y était invitée à travers l’Ave Maria qu’il a interprété. C’était beau. Un amen éclatant a résonné dans la salle immense et les lumières de la salle, partant de la scène, ont passé sur les têtes des spectateurs comme un faisceau d’espérance. Voici les paroles de son Ave Maria, que vous pouvez aussi écouter en cliquant sur Ave Maria de Charles Aznavour a Bercy 13-12-2017

Voici les paroles de son Ave Maria ::Ave Maria, Ave Maria Ceux qui souffrent viennent à toi ; toi qui as tant souffert, tu comprends leurs misères et les partages. Marie courage - Ave Maria Ave Maria. Ceux qui pleurent sont tes enfants Toi qui donnas le tien pour laver les humains de leurs souillures, Marie la pure - Ave Maria, Ave Maria. Ceux qui doutent sont dans la nuit. Maria Éclaire leur chemin, Et prends-les par la main Ave Maria Ave Maria, Ave Maria. Amen

Adhésion à notre association AASA-SNDS :  (Association d’Aide et de Soutien à l’Action des Soeurs de Notre Dame de la Salette dans le monde). Le bulletin d'adhésion peut être téléchargé sur notre site Internet.

Vous pouvez envoyer vos cotisations ou dons, soit à notre adresse (voir ci dessous) ou à notre trésorier Christian Tissot, Concerto Cello, 70 C rue Matthieu Dussurgey – 69190 SAINT FONS.

Vous pouvez aussi retrouver notre lettre hebdomadaire chaque semaine sur le site Internet de notre association http://www.aasasnds.fr/ et la faire connaitre à vos amis (rubrique « Infos et nouvelles ») ainsi que la méditation de l’évangile du dimanche (rubrique « Comprendre la Parole de Dieu »

Et n’oubliez pas : votre participation et votre collaboration, pour alimenter et agrémenter cette lettre hebdomadaire sont les bienvenus ! (Avant le mercredi soir pour la semaine en cours). Et si vous ne souhaitez pas continuer de recevoir notre lettre veuillez en avertir simplement le Secrétariat.

 «  Notre Dame de la Salette, Réconciliatrice des pécheurs, Mère de Miséricorde, prie sans cesse pour nous qui avons recours à toi, et mets en nos coeurs le désir d’accueillir ton Fils »

Fraternellement et amicalement.

Bon chemin de préparation à Noël

En union de prières

Pierrot, Patou              

Secrétariat AASA-SNDS

Publié dans LAIQUE ASSOCIÉS (FR)
jeudi, 21 décembre 2017 08:30

2016Fr.Artuhr Lueckenotto, anno 60

Publié dans ANNIVERSARY
lundi, 18 décembre 2017 20:22

Les voeux de Noël de Mario Apone

Chers frères,

J'ai cherché l'inspiration auprès de l'apôtre Paul pour vous adresser à ce troisième dimanche de l'Avent: Chers frères Laïcs Saletins, la lumière de celui qui arrive à Noël se détache déjà parmi nous.

Salette dans son message de réconciliation montre la voie à suivre. Puissions-nous, laïcs saletins, être sel et lumière dans le monde (Mt 5, 13-14).

Un joyeux Noël à vous tous et à l'année 2018 est rempli de bénédictions et de réalisations pour nous tous.

Mario Apone
Coordinateur Internacionale de Laïcs Salettins

Mario Apopne 17 Port

Publié dans LAIQUE ASSOCIÉS (FR)

« Rappelons-nous que le Seigneur vient à notre rencontre dans l’Eucharistie tous les dimanches, et que nous avons besoin d’y participer pour puiser à sa grâce et marcher à sa suite »

(pape François – catéchèse du 13 décembre 2017)

Chers amis des Sœurs de la Salette, chères Sœurs, chers Pères, chères communautés,

 « Redressez le chemin du Seigneur.» (Jn 1, 23)

« Qui es-tu ? Pourquoi baptises-tu ? » Nous retrouvons ce dimanche Jean Baptiste, comme dimanche dernier, mais cette fois ci dans l’Evangile de Saint Jean. Le message est le même : il s’agit de nous préparer à la venue du Seigneur. Et c’est très important de nous préparer pour l’avènement du Messie. Jean Baptiste parle de la « Lumière », de quelqu’un dont il n’est même “pas digne de délier la courroie de sa sandale” et se réfère au prophète Isaie qui invitait chacun à se convertir, à « redresser le chemin du Seigneur ». Beaucoup se questionnent sur lui, car ils sentent que quelque chose de nouveau est en train de se passer, qui pourrait changer leur vie. Nous aussi, nous nous questionnons souvent face à des événements qui nous interpellent et que nous ne comprenons pas bien. Que veut nous dire le Seigneur ? Pour reconnaître le Christ agissant dans nos vies, pour entendre sa parole, nous avons besoin d’être éclairés, guidés. Et sans doute de changer, de « redresser »  nos comportements, notre manière de voir, de laisser tomber certains préjugés. La Sainte Vierge à la Salette nous appelait aussi à changer nos comportements, et à arrêter de blesser son Fils. Se préparer à la venue du Messie nous engage à une vraie conversion : il s’agit d’extirper le mal qui et en nous, qui fait obstacle à l’accueil de Jésus,  et qui nécessairement sera mis à jour par la Lumière. La préparation à Noël passe par une démarche de réconciliation avec soi même, avec Dieu, avec les autres. Dans nos paroisses des démarches de réconciliation, de célébrations pénitentielles sont souvent proposées dans les jours qui précèdent Noël. Sachons en profiter pour bien nous préparer à accueillir le Messie dans nos coeurs, afin que nous puissions vraiment faire rayonner sa Lumière autour de nous.  « Que votre esprit, votre âme et votre corps soient tout entiers gardés sans reproche pour la venue de notre Seigneur Jésus Christ » nous dit St Paul dans sa lettre aux Thessaloniciens.

Rappel : Vous pouvez aussi retrouver sur le site de l’Eglise catholique de France les commentaires de Marie Noëlle Thabut pour tous les textes de ce dimanche, et sur le blog des Etats Unis https://salettinian.blogspot.fr/ .  des explication  - en anglais, français et espagnol - des lectures du dimanche en lien avec le message de la Salette par le Père René Butler, Missionnaire de la Salette, et qui se  réfère notamment au cantique du Magnificat qui fait office de psaume responsorial en ce dimanche.

Méditation et prière  pour le troisième dimanche de l’Avent : « Qui es-tu ? » et « Que dis-tu sur toi-même ? » Et moi, que puis-je dire de moi-même ? Seigneur, enseigne-moi à me voir comme tu me vois ! Ta perception est bien différente de la mienne ! Plus réelle, plus objective, plus aimante. En me regardant au travers de tes yeux, deux choses presque contradictoires surgissent de moi-même : à la fois l’action de grâces et la contrition douloureuse. Parce que je vois alors avec clarté ma faiblesse, mes insécurités, mes blessures, mon incapacité, mes erreurs, que je ne peux compter totalement sur moi-même. Mais tout cela entouré, visité, habité par la main de ce Père qui m’a conduit tous les jours de ma vie et des merveilles qu’il fait pour moi. Une confiance ardente grandit en moi. Voilà le fruit de l’humilité qui est le contraire du mépris de soi, et qui développe en moi une grande force et une paix profonde. Parce qu’alors, je fais l’expérience que le Christ m’a sauvé de l’intérieur. Le lieu de mon salut, c’est mon cœur, parce que le Seigneur est venu y habiter. Il me conduit à être mon vrai moi me libérant de la mort. Il vit en moi, il me déborde de toutes parts, il me transforme par son amour inconditionnel en me « divinisant », c’est-à-dire en m’insérant dans sa vie, dans la Très Sainte Trinité. Je suis appelé à la vie ! « (…) Au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas. » Cette affirmation de Jean-Baptiste nous interpelle : Dieu habite en moi depuis mon baptême, il se tient en moi, et je ne le connais pas, ou du moins pas totalement. Alors aujourd’hui je peux me demander : qui est le Christ ? Qu’est-ce que je connais de lui ? Et qui est-il pour moi ? Non en théorie, mais dans mon expérience. Je peux « savoir » que Dieu est amour, que Dieu nous aime, mais si je n’ai pas fait l’expérience qu’il m’aime moi, que je compte énormément pour lui, alors je ne le sais pas. Dieu n’est pas une idée, aussi belle soit-elle. C’est une personne divine, soit, mais une personne. Ai-je fait l’expérience d’avoir un Sauveur ? Ou est-ce que je compte sur moi pour me sauver et résoudre ma vie, pour me débrouiller ?

► Accompagner la préparation à Noël avec Saint Joseph : En cette dernière semaine de préparation à Noël, nous proposons à ceux qui le désirent de cheminer avec Saint Joseph, (retraite d’Avent avec les Carmes de Paris). Vous trouverez ci-joint une méditation nous invitant à faire silence avec Joseph, pour mieux entendre la voix de la Parole de Dieu, suivie d’une prière à Saint Joseph, puis quelques propositions concrètes pour faire place à Dieu, écouter sa Parole, et faire confiance au Seigneur, ainsi que des propositions de prières pour chaque jour de la semaine du 18 au 23 décembre.

► « Volons vers la crèche » : En ce 3ème dimanche de l’Avent, qui est aussi appelé dimanche de la joie ou « Gaudete », nous pouvons vous proposer d’écouter la chorale de jeunes Gaudete  qui nous invite à « accompagner les chérubins en route vers la crèche ». La musique méditative charme les bergers et nous prépare à voir la merveille : l’Enfant-Dieu qui nous sourit. Allons à la rencontre de Dieu qui vient à notre rencontre ! Que notre méditation rejoigne notre admiration. Que la louange soit notre prière. Pour l’écouter, cliquez sur  : Volons vers la crèche

Intentions de prière et actions de grâces :

- Nous présentons au Seigneur toutes nos prières et actions de grâces, celles que nous partageons et celles qui sont au secret de nos coeurs ; que le Dieu de Miséricorde qui prend soin de chacun de nous personnellement essuie toute larme de nos yeux, ôte toute détresse de nos coeurs, apaise toute angoisse de notre esprit, et nous comble de ses bénédictions.

- Continuons de prier pour tous nos malades, pour la guérison et le rétablissement de Sœur Sonia, opérée lundi dernier, pour Alain, Marie Claude, Jean Paul, et pour toutes les personnes confiées à nos prières ces derniers jours : la petite Sarah, 8 ans, autiste,  René, dépressif, Isabelle, victime d’un Infarctus, Geneviève, souffrant d’anévrismes et qui a du quitter son travail, Véronique, en traitement neurologique, Julian, 17 ans qui tourne à la délinquance,, et sa maman Carine, qui devient alcoolique, et Angela, qui fêtera ses 22 ans dimanche, et qui se remet d’une grave opération qu’elle a du subir à la suite d’un empoisonnement.

- Prions pour nos Sœurs et Missionnaires de la Salette âgés, malades ou souffrants, notamment ceux qui portent leur maladie dans la discrétion.

- Prions spécialement pour toutes les familles déchirées, pour tous les couples désunis, pour tous ceux qui sont incapables d’entreprendre un chemin de réconciliation. Prions notamment pour la réconciliation entre une maman et sa belle-fille. Que la Sainte Vierge, Notre Dame Réconciliatrice et Mère de Douleurs, les accompagne et leur permette d’entrevoir un chemin d’espérance et de renouveau.

- Prions aussi pour tous ces couples dont la vie est perturbée par une trop forte pression du travail, ou ceux qui vivent une situation de chômage. Donne leur Seigneur de rétablir une situation familiale harmonieuse, protège leur amour, leur vie de famille ; qu’ils restent confiants en leur avenir, malgré les crises et les difficultés.  Et pour ceux qui souffrent de ne pas avoir d’enfant, comme  le couple de Joseph et Anne.

- Prions pour les jeunes à la recherche d’un emploi, pour les personnes au chômage, pour les familles en situation financières difficile, les personnes en précarité.

- A l’approche de Noel, pensons aussi tout particulièrement à toutes les personnes seules, à celles qui sont sans abri, et à tous les réfugiés et migrants qui sont nombreux à vivre dans la précarité, comme Ernesto, Delinda et leurs trois enfants.

- Et prions pour les victimes de l’accident de car scolaire jeudi dernier près de Perpignan, pour tous les blessés et leurs familles, que le Seigneur leur apporte consolation et soulagement, qu’il accueille les défunts dans sa Lumière, et accorde à tous Paix et sérénité à l’approche de Noël.

- Avec nos amis LSLC, prions pour leurs malades et les personnes qui sont confiées à leurs prières. 

- Prions aussi pour les vocations dans nos divers pays, pour toutes les vocations. C'est l'occasion pour tous de réfléchir, de prier, de promouvoir et aussi de discerner notre propre vocation. Quelle que soit la vocation que nous sommes appelés à vivre en tant qu'expression de l'amour de Dieu dans le monde, nous sommes tous appelé à la sainteté.

- Prions pour tous ceux et celles qui de façon discrète ou anonyme parfois se confient à nos prières, pour les personnes blessées dans leur corps ou dans leur âme, pour tous ceux qui sont ou se sentent rejetés, pour ceux qui ont du mal à pardonner. Prions pour tous ceux qui souffrent des divisions au sein de leurs familles, parents, enfants, grands parents.  Prions pour toutes les personnes en difficulté, pour celles qui vivent éloignées de Dieu, pour celles qui ne le connaissent pas. Qu’elles trouvent dans le Christ, l’étoile qui leur montrera le chemin, la vérité, la vie. Prions aussi pour toutes les « brebis perdues », dans une société qui n’est pas en mesure de leur apporter un peu d’espoir et de dignité, afin qu’ils trouvent une main tendue pour les sortir de la déchéance matérielle ou psychique dans laquelle ils se sont enfoncés.  Et rendons grâces pour tous ceux que la Belle Dame guide sur le chemin de la conversion, du renouveau, de l’espérance, de la paix.

- Prions pour la paix dans le monde, la paix dans nos familles, la paix dans nos coeurs. Prions notamment pour que les conflits et les tensions actuelles entre certaines nations trouvent un chemin d’apaisement. - Prions Marie, Reine de la Paix, qu’elle nous aide à soulager les angoisses et les douleurs des populations qui dans tant de régions du monde souffrent en raison de calamités naturelles, de tensions sociales ou de conflits. Que notre Mère céleste obtienne pour tous la consolation et un avenir de sérénité et de concorde!  (pape François)

- Prions pour toutes les victimes des catastrophes, intempéries, accidents, ou attentats.

- Et prions aussi pour divers pays où sont implantées nos Soeurs de la Salette et MS, et qui connaissent des situation de tension, de violence, de détresse et de grande pauvreté les Philippines, le Brésil, Myanmar, l’Angola, et Madagascar « Notre Père, riche en Miséricorde nous te confions tous les cœurs blessés : les victimes d’exploitation et d’abus sexuels, les familles divisées, les prostituées et les enfants abandonnés, les veuves et les orphelins ; les prisonniers, les pauvres sans nourriture ni travail et les sans abris ; les personnes âgées isolées, les malades et tous ceux dont toi seul connais la misère. Père miséricordieux, penche-toi sur nos péchés, guéris nos faiblesses, rends-nous sensibles à la misère des autres et renouvelle nos cœurs  pour qu’ensemble nous donnions de nouveaux signes d’espérance. » (Prière des évêques de Madagascar).

► Philippines : un prêtre assassiné : Prions pour le Père, Marcelito Paez âgé de 72 ans, assassiné le 4 décembre 2017 aux Philippines, Le Père Marcelito oeuvrait notamment au sein d’organisations luttant pour les droits des pauvres, des petits paysans et des indigènes. Le soir du 4 décembre 2017, il a été criblé de balles par deux inconnus à moto, alors qu’il était au volant de sa voiture, après avoir facilité la libération d’un militant pour la cause des petits paysans, accusé de faire partie de la guérilla maoïste locale. L’association de défense des droits humains Karapatan a déploré une fois de plus le « terrorisme d’Etat » attribuant les dernières attaques au programme militaire « contre l’insurrection », lancé par le président Duterte. L’association a dénoncé le fait que « des civils désarmés sont devenus la cible des forces de sécurité de l’Etat »

Prière pour les SNDS  : Nous continuons de prier pour les Sœurs, en vue de l’obtention de leur reconnaissance pontificale, pour Sœur Elisabeth et son Conseil Général, qui continuent de travailler sur la « refondation de la Congrégation »,  et pour toutes les Soeurs en responsabilité dans leurs pays et pour leurs missions, notamment celle de mener à bien cette refondation, et vous invitons à reprendre cette prière pour les SNDS : « Père Saint, Dieu d'Amour, tu as fait une alliance éternelle avec ton peuple. Tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère et plein de bonté envers ton peuple ; nous te rendons grâces. Marie, Mère de Jésus, lorsque tu es apparue aux deux petits bergers de la Salette, tu nous as appelés à aimer et honorer ton Fils à travers la prière, la pénitence, et le zèle apostolique. Seigneur, nous te remercions pour l´engagement de l´Eglise en la personne de l’évêque de Grenoble qui veille sur la Congrégation et  accompagne notre vocation salettine, et qui nous inclue dans sa famille religieuse diocésaine. Père-Saint, nous prions maintenant par l´intercession de la Vierge en pleurs, Notre Dame de la Salette, que ta grâce et que tes bénédictions nous accompagnent dans le processus du droit Pontifical. Que l’Esprit Saint éclaire notre intelligence et fortifie notre volonté pour êtres fidèles aux promesses que nous avons prononcées dans l´Eglise.  Par le Christ notre Seigneur. Amen. »

Petite méditation avec le Père Antoni Skalba, Recteur du  Sanctuaire de la Salette :A l’occasion du 113ème  anniversaire de la mort de Mélanie Calvat, jeudi 14 décembre, une messe à été célébrée en l'église Saint Pierre à Corps, village natal des deux voyants de La Salette. Vous trouverez ci joint des photos et quelques paroles de l’homélie  prononcée par le Père Antoni Skalba, Recteur du Sanctuaire, qui nous rappelait comme Maximin et Mélanie la nécessité de vivre dans l’humilité « pour servir les autres, être témoin de Jésus. L’humilité nous permet de toujours donner la première place à Dieu et non pas à nous-mêmes, y compris dans la vie d’Église, dans les missions ou responsabilités qui peuvent nous être confiées. Une place importante, si elle est occupée sans humilité, peut conduire à la perdition. Aujourd’hui, nous regardons Mélanie et Maximin. Ce qui nous frappe, c’est qu’ils se sont reconnus aimés par Marie, par Dieu. Ils se sont mis à l’écoute de la « Belle Dame » : « Nous buvions de ses paroles ». A leur exemple, nous devrions devenir comme des éponges, toujours assoiffés et prêts à accueillir la Parole de Dieu et celles de Marie prononcées à La Salette ; toujours attentifs, toujours à l’écoute. Et ce en dépit du bruit et des distractions du monde qui nous entoure. Maximin et Mélanie ont reçu la Croix, ont été marqués par la Croix. Ils ont beaucoup souffert, ils ont subi des pressions, mais ils sont restés fidèles à Marie de La Salette, et ce parce qu’ils ont su recevoir la grâce de Dieu. Demandons cette grâce au Seigneur : cette ferveur, cette violence intérieure de la conversion, cet amour que Dieu sans cesse veut nous donner, comme les larmes de Marie qui ne cessent de couler… Prions avec confiance car Dieu nous aime. Et comme Marie à La Salette, plaçons toujours le Christ en centre, afin qu’Il illumine nos vie de sa lumière.

► Une méditation et un témoignage pour les habitants des pays « riches » :  « Voici le chemin, prends-le. » Pour moi, ce fut un chemin à l’envers. J’ai choisi de quitter mon pays, les Philippines, pour un an de mission en France, à Lille. À mon départ, beaucoup se riaient de moi : être volontaire dans un pays riche, quelle idée ! Mais après avoir bien réfléchi, j’ai saisi cette occasion. Bien sûr, ce n’était pas facile. Le climat, la culture et la sécularisation : trois chocs.  On m’avait prévenu, mais comment imaginer ce que le chemin nous réserve lorsque l’on ne s’y est jamais aventuré ? À l’école catholique où j’ai enseigné l’anglais, je voyais bien que je ne pouvais pas annoncer le Christ comme je le faisais chez moi. Il me fallait être plus « subtil », comme disent les Français. Un jour que je revenais de Lourdes, j’ai offert des chapelets aux élèves les plus méritants de ma classe. « C’est pas vrai, tu as fait ça ? » me demandèrent les frères en rentrant au couvent. « Eh bien, oui ! » Je compris alors que je n’avais pas été très « subtil ». Mais je ne le regrettais pas. Les jours suivants, on se disputait pour avoir le droit au précieux chapelet. Les langues se déliaient. À quoi ça sert ? Comment prier ? Dans la salle des professeurs aussi, les discussions se prolongeaient. Les plus distants devenaient mes confidents. Pourtant, que de nuits de doute : l’impression d’être parti en vain, de ne pas y arriver, de ne pas être efficace. C’est si dur de se retrouver dans un pays où la foi ne s’affiche nulle part dans la rue.  Chez moi, Noël débute en septembre. En France, je l’attendais encore en février ! Ai-je bien fait de partir ? Je vois mieux maintenant que la main du Seigneur me guidait tous les jours. Parfois elle était tendre, d’autres fois plus rude, mais qu’importe sa tendresse ou sa dureté, c’est toujours une main d’amour (frère Alfotd, op)

► « Le Seigneur fera disparaître la mort pour toujours, il essuiera les larmes sur tous les visages » (Isaïe) : Vous trouverez ci joint le témoignage du Père Olivier Barnay, qui avait prévu de célébrer une messe pour Johnny Halliday le 6 décembre dans sa paroisse, « afin que le Seigneur lui donne la guérison s’il le souhaite, et la force de traverser l’épreuve », avant d’apprendre son décès dans la nuit, l’obligeant à remettre son homélie à l’inspiration de l’Esprit Saint, témoin et acteur d’une « évangélisation improvisée et improbable ».

Prions pour notre pays et pour les responsables politiques : Demandons au Seigneur, par l’intercession de la Vierge Marie, de faire se lever beaucoup d’hommes et de femmes qui dans leur vie ordinaire vivent pour les autres et avec les autres. Que la fraternité tant désirée devienne une réalité. Qu’elle inspire nos choix personnels et les choix de ceux qui exercent des responsabilités de quel qu’ordre qu’elles soient.  (...) Dieu qui veille sur notre monde, regarde le pays où tu nous as donné de vivre : accorde à tous ses habitants de rechercher le bien commun, qu’il y ait parmi nous plus de justice. Que ceux qui exercent le pouvoir dans notre pays, le fassent avec sagesse, toi, Père, qui porte au creux de tes mains le cœur des hommes, et garantis les droits des peuples. Et que sur la terre de France, placée sous la protection de la Vierge Marie s’affermissent avec ta grâce la sécurité et la paix,  la prospérité et la liberté religieuse, et dans le monde entier plus de bonheur et de paix. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen »:

Neuvaine à Notre Dame de la Salette : du 11 au 19 décembre retrouvez la Prière de la Neuvaine en français, et aussi  La Neuvaine en anglais : Novena to Our Lady of La Salette et La Neuvaine en portugais : Novena de Nossra Senhora da Salette  Nous pouvons prier particulièrement cette Neuvaine pour la guérison de la petite Sarah, autiste, qui a été confiée à nos prières par sa grand-mère, et pour Soeur Sonia.

Intention de prière et vidéo du pape pour le mois de novembre 2017 :

Pour les personnes âgées : Un peuple qui ne prend pas soin des grands-parents et ne les traite pas bien est un peuple qui n’a pas d’avenir. Les anciens possèdent la sagesse. C’est à eux qu’est confiée la transmission de l’expérience de la vie, l’histoire d’une famille, d’une communauté, d’un peuple. Soyons proches des personnes âgées afin que, grâce au soutien de leurs familles et des institutions, elles collaborent par leur sagesse et par leur expérience à l’éducation des nouvelles générations. (voir la vidéo du pape décembre 2017)

The Elderly : A people that does not take care of grandparents, that does not treat them well has no future! The elderly have wisdom. They are entrusted with a great responsibility: to transmit their life experience, their family history, the history of a community, of a people. Let us keep in mind our elders, so that sustained by families and institutions, may with their wisdom and experience collaborate in the education of new generations.( See The pope video)

► Prière pour les Jeunes – en préparation du Synode :  d’octobre 2018 sur « la jeunesse, la foi et le discernement vocationnel »  Seigneur Jésus, ton Eglise qui chemine vers le synode tourne son regard vers tous les jeunes du monde. Nous te prions pour qu’avec courage ils prennent en main leur vie, qu’ils aspirent aux choses les plus belles et les plus profondes et qu’ils conservent toujours un cœur libre. Aide-les à répondre, accompagnés par des guides sages et généreux, à l’appel que tu adresses à chacun d’entre eux, pour qu’ils réalisent leur projet de vie et parviennent au bonheur. Tiens leur cœur ouvert aux grands rêves et rends-les attentifs au bien des frères. Comme le Disciple aimé, qu’ils soient eux aussi au pied de la Croix pour accueillir ta Mère, la recevant de Toi en don. Qu’ils soient les témoins de ta Résurrection Et qu’ils sachent te reconnaître, vivant à leurs côtés, annonçant avec joie que Tu es le Seigneur. Amen.

Retrouvez toutes les informations, et documents (notamment le Document-préparatoire-du synode-2018 et la Prière-du-pape-François-pour-les-jeunes )sur le site des Jeunes Cathos avec le Dossier du Synode 2018

INFOS des communautés des Soeurs de Notre Dame de la Salette :

- Samedi 27 janvier 2018 à 18 h 30 à l’église St Roch, paroisse Saint Arnoux de Gap messe d’action de grâces pour Sr Louisette présidée par Mgr Xavier Malle, évêque de Gap, suivie d’un repas partagé (chacun .apporte sa participation).

GIERES - La Salette au cœur de l’Eglise : Ressourcement et formation spirituelle  Les Sœurs de la Salette organisent à la maison Mère de Gières nouvellement restaurée des temps de ressourcement et de formation spirituelle autour de la découverte de l’Evangile à travers le message de Marie à la Salette, chaque premier samedi du mois. Il est possible de s’inscrire séparément à l’une ou l’autre des journées, sans nécessairement suivre le programme complet .  Voici les autres dates et les thèmes du programme : Samedi 6 janvier 2018 : La réconciliation et Noël –Samedi 3 février 2018 : Gestes et paroles de Marie, modèle d’une vie offerte –Samedi 3 mars 2018 : La réconciliation dans l’engagement au quotidien comme St Joseph – samedi 7 avril 2018 : Actualisation du message de la réconciliation dans le monde d’aujourd’hui – samedi 5 mai 2018 : Marie de la Salette – Marie de l’Evangile – samedi 2 juin 2018 : L’Incarnation- Marie de la Salette et de l’Evangile – samedi 7 juillet 2018 : La famille- le célibat choisi ou non choisi dans l’Eglise. Ces journées débuteront à 9 h et se termineront à 16 h, à la Maison Mère des Sœurs de la Salette, 2 rue de la Plaine à Gières, avec des temps d’enseignement, de réflexion personnelle, d’échanges, de célébrations (messe et prières). Inscriptions en téléphonant au 06 02 08 14 90 ou 04 76 89 41 96  ou par courriel auprès de Sœur Odette (jeanneodette.snds(@)gmail.com).

► Fontaines Saint Martin : Année pastorale 2017/2018  - Journées de recollection trimestrielles pour prier ensemble et approfondir notre foi. Trois journées sont programmées : Deuxième trimestre : jeudi 15 mars  2018 : Thème : « Dans le mystère pascal, renaitre en soi  en accueillant le don de l’amour de Dieu et son pardon »  Troisième trimestre : 19 juin 2018 : « Marche, ton Dieu est avec toi » Programme des journées : 10h : première conférence - 11h : Célébration eucharistique suivie de prière personnelle - 12h : Repas partagé suivi de prière personnelle, confession, pause…  - 15h : Deuxième conférence - 16h : Goûter - 16h30 : Médiation de la vie de Jésus à travers le chapelet suivi de la liturgie des Vêpres. La communauté  est heureuse de vivre ce moment fort avec vous. Merci d’annoncer votre présence  en appelant le  04 78 22 20 78 - ou par courrier au 405 rue des Fours, 69270 Fontaines St Martin. (Responsables : Sœur Marie Vianney et  Sœur Florette)

Actions pour aider les Sœurs de Notre Dame de la Salette :

- La Congrégation des Soeurs de Notre Dame de La Salette, du fait de sa reconnaissance légale au niveau de l’Etat français, est maintenant en capacité de recueillir des dons et des legs et de délivrer des reçus fiscaux. Les dons pour soutenir les projets des Sœurs (notamment en Angola, aux Philippines, à Madagascar), ou au bénéfice de l’opération « parrainage Madagascar » (aide à la scolarisation des enfants dans les écoles des Sœurs à Madagascar) sont à effectuer directement à la Congrégation des Soeurs de Notre Dame de La Salette – Presbytère – 156000 QUEZAC.

- L’association Le petit Baobab créée à l’initiative de notre amie Marie-Christine Veyret intervient notamment pour soutenir un projet de ferme agro-écologique à Bemahatazana, à Madagascar. Les deux agro écologistes qui étaient déjà venus à Madagascar, Didier et Dominique, viennent de faire un nouveau séjour et ont mis en route le projet, qui a pour but d’approvisionner les cantines scolaires de Bemahatazana  Vous pouvez  découvrir ses activités sur son blog et vous renseigner si vous souhaitez soutenir ses actions en cliquant sur : : Le petit Baobab

-Nous poursuivons toujours la collecte des bouchons de bouteille en plastique en faveur de ces opérations, et les bénévoles qui souhaiteraient passer quelques mois à Madagascar pour mettre leurs compétences au service des Sœurs sont les bienvenus. Si vous êtes intéressés ou si vous connaissez des personnes susceptibles de donner un peu de leur temps, merci  de nous le signaler (Pour tous renseignements ou informations  : Secrétariat AASA-SNDS)

► Site Internet des Soeurs de la Salette : N’oubliez pas de consulter le site des Sœurs de Notre Dame la Salette au lien suivant : http://www.soeurs-lasalette.com/ Vous y trouverez diverses nouvelles des communautés, agrémentées par une belle galerie photos.

Nouvelles et infos des SNDS et laïcs LSLC  des Etats Unis :

- Messe et prières pour les victimes d’abus sexuels, et pour leur guérison. Les Sœurs de la Salette et les laïcs de l’association LSLC s’associent au diocèse d’Arlington qui organise des messes et des temps de prière pour les victimes et rescapés  d’abus sexuels. Prochaine messe célébrée par Mgr Michael Burbidge, nouvel évêque d’Arlington, le lundi 26 février 2018, à 19 h 30 à l’église catholique St Charles Borromée, 3304 Washington Blvd, Arlington, Virginia 22201.

Nous nous unissons par la pensée et la prière à nos amis des Etats Unis pour ces temps de prière et de partage.

► Infos Sanctuaire Notre Dame de la Salette :  Bientôt Noël à la Salette Plus de 70 personnes sont déjà inscrites pour la période de Noël au Sanctuaire. Nous rappelons que l’hôtellerie est ouverte pour la période de Noel / Nouvel an, du vendredi 22 décembre 2017 au dimanche 7 janvier 2018, et nous sommes spécialement invités pour vivre le temps de Noël auprès de la Belle Dame. Il reste des places !!

Programme de Noël - Nouvel An – Epiphanie à la Salette (Noël-et-Nouvel-An-2017-2018)

- Du 22 décembre 2017 au 8 janvier 2018 (tous les jours) : 8h30 – Laudes11 h Messe -  En journée : temps d’enseignement pour les adultes ; temps d’activités pour les enfants, les jeunes et les familles (balades, concours de bonhommes de neige, jeux, ateliers, cuisine, décoration, bricolage...) – 18h  Messe18h40  Vêpres - En soirée : veillée animée.

- Pour Noël : Samedi 23 décembre 2017 : Présentation audiovisuelle du Message de Notre-Dame de la Salette, visite guidée -  Dimanche 24 décembre 2017 : 11h00 – Messe - l’après-midi : activités selon la météo / temps convivial - 22h30 : Messe de la Vigile de Noël et après la Messe - temps festif - Lundi 25 décembre 2017 11h00  Messe - 12h00 : Repas festif - l’après-midi : activités selon la météo.

- Saint Sylvestre / Nouvel an : Samedi 30 décembre 2017 : Présentation audiovisuelle du Message de Notre-Dame de La Salette, visite guidée -  Dimanche 31 décembre 2017 : 11h00 Messe - l’après-midi : activités selon la météo - 22h00  Adoration du Saint Sacrement - 23h00 : Messe suivie d’un temps festif - Lundi 1er janvier 2018 : 11h00  Messe -: 12h00 : Repas festif - l’après-midi : activités selon la météo

- Épiphanie : Dimanche 7 janvier 2018 : 11h00  Messe suivie du repas avec le partage de la galette des Rois

- Renseignements, réservation de l’hébergement : Sanctuaire de Notre Dame de La Salette Service Réception : Tél : + 33 (0) 4 76 30 32 90 Fax : +33 (0) 4 76 30 03 65 Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous continuons à prier tout particulièrement pour notre Sanctuaire, que le message de la Vierge Marie suscite toujours  appels, réconciliations, conversions, et aussi des vocations religieuses.

►  INFOS Missionnaires de la Salette et laïcs salettins :

- Nous sommes invités à visiter régulièrement le site des Missionnaires de la Salette http://www.lasalette.info/fr/  (traduction en 6 langues). Vous pouvez notamment y visionner plusieurs vidéos sur divers événements vécus à la Salette ou ailleurs à travers le monde, et des infos sur les Laïcs salettins.

- Vous y trouverez aussi les Voeux du Père Silvano pour Noël et la Nouvelle Année (nous y reviendrons la semaine prochaine)

► Quelques Tweets et messages du Pape... à méditer et appliquer (parmi d’autres)

- J’exhorte tout le monde à vivre la joie de la mission en témoignant de l'Évangile dans les milieux où chacun vit et travaille (14 décembre)

- Le chrétien est appelé à s’engager concrètement dans les réalités terrestres, en les éclairant avec la lumière qui vient de Dieu (13 décembre)

- Demandons la grâce de rendre notre foi toujours plus opérante à travers la charité (11 décembre)

L'action politique doit être véritablement au service de la personne humaine, du bien commun et du respect de la création (10 décembre)

- La corruption doit être combattue avec force. C’est un mal construit sur l’idolâtrie de l’argent qui blesse la dignité humaine (9 décembre)

- Que la Vierge Marie soit toujours notre refuge, notre consolation et la voie qui nous mène au Christ (8 décembre)

-Tous nous avons des talents que Dieu nous a donnés, personne ne peut se dire si pauvre au point de ne pas pouvoir donner quelque chose aux autres (7 décembre)

- Aux yeux de Dieu, aucun de ses enfants ne peut être écarté; Il confie à chacun une mission (6 décembre)

Vous pouvez aussi retrouver les tweets du pape en  anglais, en espagnol, en italien, en portugais

► A l’écoute de notre pape François : « La messe nous permet de recevoir de Dieu ce dont nous avons vraiment besoin » Le pape François poursuit ses catéchèses sur la messe en posant la question : « pourquoi aller à la messe le dimanche ? » Dans sa Catéchèse du 13 décembre 2017 il nous rappelle que le dimanche, premier jour de la semaine, est le jour de la Résurrection de Jésus, et aussi celui de la Pentecôte, le jour où nous sommes invités à vivre plus particulièrement en communion avec lui. La célébration dominicale est donc au centre de la vie chrétienne. « Le dimanche est pour nous un jour sanctifié par la célébration eucharistique, présence vivante du Seigneur parmi nous, qui vient à notre rencontre. C’est la messe qui fait que le dimanche est chrétien ! Un dimanche sans rencontre avec le Seigneur n’aurait pas de sens pour un chrétien. Ainsi, les Communautés qui ne peuvent pas avoir de messe sont appelées quand même à se rassembler le dimanche, pour « faire Eglise ». Le pape déplore que certaines personnes ou communautés aient perdu ce sens du dimanche, ce sens de la fête et du repos qui restaure l’âme et le corps. Le concile Vatican II a confirmé que le dimanche est le jour primordial, jour de joie et jour d’abstention du travail. Certes, la qualité de la vie chrétienne se mesure à l’amour que nous avons les uns pour les autres. Mais le dimanche nous permet de puiser auprès de Dieu à la source de l’Eucharistie, ce dont nous avons vraiment besoin pour accomplir son commandement de l’Amour. Avec la grâce de Jésus nous pouvons mettre en pratique son commandement et être vraiment ses disciples. C’est pourquoi le dimanche est un jour sanctifié. La rencontre dominicale nous donne la force de vivre l’aujourd’hui avec confiance et courage, et de marcher dans l’espérance vers le dimanche sans couchant de la vie éternelle lorsque nous vivrons pleinement et pout toujours avec le Seigneur. Nous n’allons pas à la messe pour donner quelque chose à Dieu, mais pour recevoir de lui ce dont nous avons vraiment besoin.

A méditer :  « Je vous ai donné six jours pour travailler, je me suis réservé le septième, et l’on ne veut pas me l’accorder… » Laissons-nous interpeller par Notre Dame de la Salette  : oui, le septième jour est à Dieu. Il l’a voulu pour nous affranchir des contraintes du travail, du cercle vicieux de la production et de la consommation, pour nous faire prendre conscience que nous sommes des hommes libres, d’une liberté qui est don de Dieu. Il s’est réservé ce jour pour nous rappeler que nous sommes ses « fils dans le Christ », conduits par son Esprit (M 8,16). Ce jour, qui nous restitue notre liberté et notre dignité, nous rassemble aussi comme des frères, des frères à réconcilier ! Que faisons-nous de nos dimanches ? (de la Neuvaine à ND de la Salette du Père Roger Castel, ms)

Oui, il y a de quoi réfléchir : en ce temps de l’Avent nous sommes invités à nous préparer à Noël : chaque dimanche les textes de la liturgie nous le rappellent. En ces derniers dimanches avant Noël, de nombreux commerces sont ouverts, nous invitant aussi, mais d’une autre manière à préparer Noël, la fête, les cadeaux, les retrouvailles familiales… mais aussi peut être à oublier que le dimanche est avant tout un jour de repos consacré au Seigneur. A quoi accordons nous le plus d’importance dans cette préparation  Noël ?  Oui, que faisons-nous de nos dimanches en ce temps de l’Avent où le Seigneur nous invite à une vraie conversion de notre coeur ?

 Prions : Vierge fidèle, toi qui veux nous rendre à notre dignité d’hommes libres, et de fils de Dieu, apprends-nous les chemins de la réconciliation avec nos frères. Que brille sur nous le Jour du Seigneur, qu’il donne sens à notre travail et à nos solidarités, afin qu’en Jésus-Christ nous rendions grâces à Dieu qui veut que tout homme soit sauvé. 

► Mieux comprendre la Messe :  Nous allons aborder le « contenu » de la messe, et les diverses « phases » que nous pouvons y vivre. Tout d’abord, dans cette 5ème rubrique, nous vous proposons d’évoquer la procession d’entrée, son importance (même si elle n’est pas toujours « solennelle) et l’importance de l’autel, qui n’est pas une table quelconque, mais la table consacrée (ceux qui ont eu l’occasion d’assister à une telle consécration par l’évêque lors de l’inauguration après une restauration de l’église le comprendront mieux) sur laquelle est célébrée le « sacrifice » de la messe, et qui doit être l’objet de vénération et de respect (ce n’est pas  une table sur laquelle on pose n’importe quoi). Sur l’autel on pose une nappe, des cierges, et s’il est dédié  à un saint, des reliques de ce saint y sont généralement scellées, et .manifestent notre union avec tous ceux et toutes celles qui nous ont précédés

- Petite réflexion en complément de la semaine dernière : « Arriver en avance à la messe » "Pourquoi devez-vous tous arriver à la dernière minute: Tu aurais dû arriver plus tôt pour être capable de prier et de demander au Seigneur d'envoyer son Esprit Saint pour qu'Il t'accorde un esprit de paix et te purifie de l'esprit du monde, de tes préoccupations, tes problèmes et tes distractions afin de te permettre de vivre ce moment si sacré. Pourtant, tu arrives presqu'au moment où la célébration est sur le point de commencer et tu participes comme s'il s'agissait d'un événement ordinaire, sans aucune préparation spirituelle. Pourquoi ? C'est ici le plus grand des Miracles. Tu vas vivre le moment où le Dieu Très Haut donne son plus grand cadeau et tu ne sais pas comment l'apprécier." (Catalina de Bolivie dans « Votre messe ne sera plus jamais la même »)

► Info Vatican : Pour mieux célébrer le pardon. Un document intitulé « La fête du pardon avec le pape François - guide pour la confession et les indulgences », vient d’être publié par le Vatican. Ce guide veut encourager le fidèle à remettre la confession au centre de la vie chrétienne. C’est un instrument utile pour pouvoir s’approcher du sacrement de la réconciliation avec humilité, sérénité et une bonne préparation. Dans ce livre de 100 pages, non seulement le fidèle trouvera des éléments de réflexion et de formation sur le sacrement de la réconciliation, mais les prêtres aussi pourront enrichir leur expérience pastorale et spirituelle avec le soutien du magistère du pape. Les indications du pape François, recueillies dans le document, visent à favoriser la rencontre entre le Père et le pécheur repenti. Le livre se termine par le commentaire, par le pape François, de trois paraboles significatives dans l’optique de la réconciliation : celle de la pécheresse qui embrasse les pieds du Christ, comme le raconte saint Luc ; celle de la femme adultère pardonnée, d’après le récit de saint Jean, et celle du serviteur impitoyable, comme le rapporte saint Matthieu.

Adhésion à notre association AASA-SNDS :  (Association d’Aide et de Soutien à l’Action des Soeurs de Notre Dame de la Salette dans le monde). Le bulletin d'adhésion peut être téléchargé sur notre site Internet.

Vous pouvez envoyer vos cotisations ou dons, soit à notre adresse (voir ci dessous) ou à notre trésorier Christian Tissot, Concerto Cello, 70 C rue Matthieu Dussurgey – 69190 SAINT FONS.

Vous pouvez aussi retrouver notre lettre hebdomadaire chaque semaine sur le site Internet de notre association http://www.aasasnds.fr/ et la faire connaitre à vos amis (rubrique « Infos et nouvelles ») ainsi que la méditation de l’évangile du dimanche (rubrique « Comprendre la Parole de Dieu »

Et n’oubliez pas : votre participation et votre collaboration, pour alimenter et agrémenter cette lettre hebdomadaire sont les bienvenus ! (Avant le mercredi soir pour la semaine en cours). Et si vous ne souhaitez pas continuer de recevoir notre lettre veuillez en avertir simplement le Secrétariat.

 «  Notre Dame de la Salette, Réconciliatrice des pécheurs, Mère de Miséricorde, prie sans cesse pour nous qui avons recours à toi, et aide-nous à bien nous préparer pour la venue de ton Fils »

Fraternellemen

Publié dans LAIQUE ASSOCIÉS (FR)
vendredi, 15 décembre 2017 22:02

Les vœux pour de saintes fêtes de Noël.

Noël 2017
Nouvel An 2018

« Elle enfanta son fils premier-né, l'enveloppa de langes
et le coucha dans une crèche, parce qu'il n’y avait pas de place à l’hôtellerie. » (Lc 2,7)

Très chers confrères,

De nouveau la célébration de la fête de Noël offre l’occasion, à moi ainsi qu’aux membres du Conseil Général, de présenter à vous tous, où que vous vous trouvez, jeunes en formation, religieux en activité, anciens, malades et ceux en difficulté, les vœux les meilleurs et les plus chrétiens pour de saintes fêtes de Noël. Soyez assurés que moi et nous, nous vous sommes proches et que nous vous sommes reconnaissants pour ce que vous êtes et faites dans les diverses réalités communautaires et apostoliques à travers le monde. Que l’Emmanuel, Dieu avec nous, vous remplisse tous de sa présence et de sa grâce !

Ce fait de la présence de Dieu parmi les hommes –centre du message chrétien – nous dit que le Dieu de la Bible est fidèle à ses promesses et ne trompe jamais, car il aime la créature sortie de ses mains d’un amour tout particulier. C’est là également l’expérience vécue par le peuple d’Israël en son cheminement long et laborieux vers la Terre promise. L’annonce faite à Moïse sur le mont Horeb « je serai avec toi » (Ex 3, 12) marquera l’histoire du peuple de l’Alliance à travers félicités et maux. Puis la même annonce marque par la suite notre histoire à nous. Cette promesse se réalisera avec la naissance du Sauveur dans l’étable de Bethléem, comblant ainsi le besoin d’infini présent dans le cœur de chaque homme.

Sa venue parmi nous sera marquée par le refus d’un logement confortable et adapté au moment que Marie et Joseph étaient en train de vivre, ainsi que de l’indifférence la plus totale de la part des habitants de Bethléem.

Le monde dans lequel nous vivons ne semble pas être différent de celui décrit dans les Évangiles. En effet, pris dans le tourbillon de ses propres problèmes et indifférent au passage de Dieu sur les chemins de sa vie, notre monde semble se passer de Lui. Et pourtant Dieu n’a jamais cessé de penser aux hommes et de les aimer dans leur fragilité et leur petitesse, au point de devenir un des leurs dans la personne de l’Emanuel.

Le Noël de cette année marque une étape importante sur le chemin de notre Congrégation : il arrive en effet au lendemain de l’ouverture de la première mission salettine en terre de Mozambique. Comme toute nouvelle naissance, j’espère que celle-ci également ne manquera pas d’être porteuse de vie et de joie pour nous tous.

Puisse ce dernier engagement missionnaire, qui ouvre à la Congrégation de nouveaux horizons d’apostolat, être vécu comme un don et un temps de grâce, réservé tout particulièrement à nous et aussi à tous les laïcs désireux de se nourrir de la même spiritualité puisée à l’Apparition de la Belle Dame à La Salette ! Et je prie dans c but.

Puisse-cet engagement missionnaire devenir, pour chacun de nos religieux, pour chacune de nos communautés ainsi que pour nos jeunes en formation, une incitation de plus à découvrir la beauté de l’appel à la vie religieuse salettine et à mettre, sans réserve aucune et avec un enthousiasme renouvelé, toutes nos capacités tant humaines que spirituelles au service de la réconciliation dans l’Église et dans le monde d’aujourd’hui, et tout particulièrement là où « le cri du pauvre » est plus évident et plus insistant.

Puisse ce Noël apporter de l’air nouveau dans le cœur de chacun d’entre nous et dans nos communautés ! Air nouveau ayant le goût d’un idéal religieux et missionnaire partagé, d’une solidarité sincère, d’une collaboration effective, du respect réciproque, de l’amour fraternel ainsi que du pardon reçu et offert avec joie.

Ce vœu, je désire l’étendre à tous ceux qui, à divers titres, collaborent avec nous dans nos missions et dans l’apostolat, comme aussi à nos bienfaiteurs, aux Sœurs de La Salette et aux Laïcs salettins qui, partout où ils vivent, s’appliquent, soutenus et encouragés par les paroles de la Belle Dame, à annoncer avec enthousiasme la Bonne Nouvelle.

Encore une fois, et aussi au nom du Conseil Général, fervents vœux de Bon Noël et d’heureuse Nouvelle Année, au cours de laquelle sera célébré le 32ème Chapitre Général de notre Congrégation.

P. Silvano Marisa MS

Natale 2017

Publié dans INFO (FR)

Que mettre ?
(La Sainte Famille : Genèse 15,1-6 & 21,1-3 ; Colossiens 3,12-21 ; Luc 2,22-40)
Les pèlerins de la Salette s’interrogent souvent sur la signification des roses, des chaines, du crucifix et, surtout, du marteau et des tenailles que la Belle Dame ajoutait au simple costume des femmes de la région de Corps. Puisqu’elle n’a rien expliqué de tout cela, et bien qu’il existe une certaine tradition autour de ces éléments de l’Apparition, toutes les interprétations sont permises.
Ces détails ne touchent pourtant pas à essentiel de l’Apparition. Regardons de plus près cette femme, cette âme revêtue « de tendresse et de compassion, de bonté, d’humilité, de douceur et de patience ». C’est bien Marie, notre Dame et notre Mère, qui réunit en elle-même les vertus recommandées par St Paul aux Colossiens.
Par la douceur de sa voix elle rassura Maximin et Mélanie, apaisant leurs craintes. On ressent sa tendresse dans toute son attitude. Son message, parfois exigeant, respire la compassion qui l’a poussée à venir nous réconcilier avec son Fils. Voilà le modèle qui nous est proposé sur la Sainte Montagne.
En toute humilité Marie pleurait devant deux petits inconnus. « Et toi, ton âme sera traversée d’un glaive », lui avait dit jadis Syméon. Dans sa bonté elle passa du français au patois quand elle remarqua que les enfants ne comprenaient pas.
Ce sont aussi les qualités de la famille chrétienne, au sens double du terme : l’intimité du foyer chrétien, et l’Eglise toute entière. St Paul continue : « Supportez-vous les uns les autres, et pardonnez-vous mutuellement… Par-dessus tout cela, ayez l’amour ».
Est-ce possible ? Bien sûr. Pourtant, les exemples semblent plutôt rares. On constate tant de conflits, de haine. Le pardon s’avère de plus en plus difficile, même parmi les chrétiens.
L’amour chrétien ne va pas de soi. Tout ce qui est chrétien se réfère à la foi en Jésus. Nous lisons qu’Abram « eut foi dans le Seigneur et le Seigneur estima qu’il était juste. » Comme la foi était le fondement de l’édifice de la famille d’Abram, elle l’est aussi de la famille chrétienne ; mais elle doit nécessairement être approfondie et solidifiée.
Beaucoup de gens qui se consacrent à Notre Dame de la Salette, portent une croix avec le marteau et les tenailles. Mais nous nous devons d’imiter aussi son attitude envers les deux enfants qu’elle avait choisis, revêtus nous aussi, « de tendresse, de compassion… »

Publié dans MISSION (FR)
Page 1 sur 2
Aller au haut