"Formation" est la parole utilisée pour désigner les études et l'apprentissage nécessaires pour mener une vocation à son terme. Puisque nous vivons dans un monde qui ne cesse de changer, nous en sommes venus à réaliser que la formation est une occupation à poursuivre durant toute notre vie. Nous parlons par conséquence de la période préparatoire à la profession et/ou à l'ordination comme la "formation initiale ;" la formation "continue" ou "continuée" est celle qui vise à la mise à jour et au renouveau de notre façon de comprendre notre vocation et de la poursuivre.

       Le programme mis effectivement en application varie selon les pays, en fonction des réalités d'ordre culturel. Cependant chacun des programmes comprend des études proprement dites, un développement au plan humain, des pratiques d'ordre spirituel, une préparation au ministère et à la vie en communauté. Tout programme de formation tient nécessairement compte des enseignements de Il y également un élément propre aux salettins, dont l'identité suppose qu'on se soit familiarisé avec le passé de la Congrégation et l'histoire de l'Apparition, avec les études mariales comme aussi avec la théologie et la pratique de la réconciliation (cf. « Charisme »). Du fait que notre Congrégation a une dimension internationale, il y a des attentes et/ou des occasions favorisant cette prise de conscience, tant au plan de la formation initiale que celle continuée. Par exemple, tous ceux qui demandent à faire profession perpétuelle sont censés participer ensemble à un mois de préparation. Les divers moyens de formation continuée offerts par la Congrégation comprennent ceux offerts au Sanctuaire de la Sainte Montagne (France), comme aussi ceux présentés par les diverses provinces d'une extrémité à l'autre de Nous confessons qu'en dernière analyse c'est Dieu qui tient en main toute formation, quelle qu'elle soit. Il s'agit vraiment là d'actes au niveau de la foi, où tous ceux qui y prennent part s'efforcent de discerner l'action exercée par l'Esprit Saint. Que dit Dieu ? Comment reconnaître sa voix ? Comment lui répondons-nous ? - Les formateurs ont pour tâche de viser à ce que les participants gardent ces questions présentes à l'esprit. C'est là imiter ce que la Vierge bénie a fait à La Salette pour le peuple de Dieu, lorsqu'elle nous a appelés à prendre conscience de la voix de Dieu et à y répondre. Elle nous a affirmé que c'était là l'oeuvre de la conversion, et que la conversion était le chemin qui mène à la plénitude de la vie. C'est cela que nous poursuivons dans nos expériences au plan de la formation. (JGB)

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut