CHAPITRE PREMIER
NOTRE CONGRÉGATION
1. Les Missionnaires de Notre-Dame de La Salette forment, au sein du Peuple de Dieu, une Congrégation religieuse et apostolique, vouée au ministère de la Réconciliation.
2. Notre Congrégation comprend des prêtres et des frères, unis par la même vocation religieuse. De par le Saint-Siège, nous sommes définis comme institut religieux clérical de Droit pontifical.
3. Incorporés à l'Eglise par notre baptême, nous participons à sa mission. Par la profession des vœux publics de pauvreté, de chasteté et d'obéissance, nous nous consacrons, à un titre nouveau, à cette mission et nous nous engageons à vivre dans une communauté religieuse qui soit un signe du Royaume.
4. Animés par l'Esprit-Saint qui a poussé le Fils de Dieu à vivre notre condition d'homme et à mourir sur la croix pour réconcilier le monde à son Père, nous nous voulons, à la lumière de l'Apparition de Notre-Dame de La Salette, les serviteurs dévoués du Christ et de l'Eglise, en vue de l'accomplissement du mystère de la Réconciliation.
5. Fidèles à nos origines, nous vouons un amour profond à Marie, Mère du Christ et de l'Eglise. Par notre apostolat, nous suivons l'exemple de la Servante du Seigneur qui fut établie Réconciliatrice particulièrement au pied de la croix.
6. Nous nous appliquons à mettre en lumière les valeurs profondément évangéliques de prière, pénitence et zèle, contenues dans le message de Notre-Dame de La Salette qui nous appelle à la conversion. Nous nous efforçons de vivre nous-mêmes ces valeurs, afin que, par le témoignage de notre vie autant que par notre parole, nous amenions les hommes à s'ouvrir à la Bonne Nouvelle que nous avons mission de faire passer à tous.
 
CHAPITRE II
NOTRE CONGRÉGATION RELIGIEUSE
7. Le Christ est la Règle de notre vie.
8. Par le baptême, nous participons au mystère de sa mort et de sa résurrection. Répondant librement et entièrement à son appel, nous voulons imiter le Christ chaste, pauvre et obéissant. Ainsi, par notre profession des vœux publics de chasteté, de pauvreté et d'obéissance, nous sommes consacrés à Dieu. Vécue dans l'intimité du Christ, notre consécration nous conduira à une totale disponibilité à son service et à celui de notre prochain.
9. Attirés par le Christ, nous le suivons dans la chasteté, vouant à Dieu notre personne dans la continence parfaite et dans le célibat pour le Royaume. Nous voulons ainsi aimer le Seigneur d'un amour préférentiel en réponse au grand amour dont Lui-même nous a aimés le premier et témoig¬ner du Royaume à venir où il sera tout à tous. De plus, nous nous efforçons de développer constamment les puissances affectives que le Seigneur a mises en nous, afin de devenir, à travers des amitiés désintéressées et sincères, profondément humaines et ouvertes à tous, les instruments de l'amour de compassion dont Dieu entoure tous les hommes.
10. Désireux d'être pauvres comme le Christ, à l'exemple des apôtres qui ont tout quitté pour le suivre, nous travail¬lons à réaliser en nous le détachement évangélique; confiants dans la Providence du Père, nous nous voulons libres de tout souci excessif à l'égard des biens de ce monde pour chercher avant tout le Royaume de Dieu et mieux répondre à la "clameur des pauvres". Par notre vœu, nous renonçons au droit d'user et de disposer des biens matériels, indépendamment des supérieurs. Nous nous engageons à vivre simplement et modestement, à partager comme des frères nos aptitudes, notre temps et les fruits de notre travail au service de notre mission commune.
11. Marchant sur les pas du Christ qui s'est fait obéissant jusqu'à la mort de la croix, nous communions profondément à la volonté salvifique de Père à laquelle nous soumettons toute notre vie. Cette volonté nous est signifiée par l'Eglise, notre Congrégation et nos supérieurs; mais nous devons aussi la rechercher avec nos frères à travers les situations concrètes de notre existence. Par notre vœu, nous nous engageons à obéir aux supérieurs légitimes lorsqu'ils commandent conformément aux Constitutions, et au Souverain Pontife comme à notre supérieur suprême.
12. Par notre consécration, nous nous engageons à vivre une vie fraternelle, authentifiée par l'Eglise, dans laquelle nous partageons le même idéal. Par l'observance de nos trois vœux, nous acquérons la liberté nécessaire pour nous
donner totalement à notre famille religieuse et à son apostolat. C'est dans la mesure où nous nous efforçons, avec notre communauté, de réaliser effectivement cet idéal, que nous pouvons témoigner, en toute vérité, de la primauté des valeurs évangéliques.
13. C'est à l'exemple de Marie, "dont la vie est une règle de conduite pour tous" et dont l'intercession incessante soutient nos efforts, que nous voulons vivre notre consécration religieuse. Soucieux de répondre à l'appel qu'elle continue de nous lancer à travers son Apparition, nous nous efforçons de nous livrer entièrement comme elle, la Servante du Seigneur, à la personne et à l'œuvre de son Fils.
 
CHAPITRE III
NOTRE VIE DE COMMUNAUTE
14. En réponse à l'appel de Dieu et pour réaliser la prière du Christ: "Qu'ils soient un...afin que le monde croie", nous
nous engageons à vivre ensemble notre vocation apostolique à la Réconciliation, unis dans la même foi, la même espérance, et animés par le même Esprit, ne formant qu'un cœur et qu'une âme dans une même famille religieuse.
15. Unis par le baptême, par la profession des conseils évangéliques, par notre vénération pour Marie Réconciliatrice des pêcheurs, et par la mission de notre Congrégation, c'est en tant que communauté que nous sommes pour le monde les témoins de la présence de Dieu parmi nous, et de la puissance de l'évangile à rassembler, dans une communion fraternelle, des hommes de toute langue, de toute race et de toute nation.
16. Dans un véritable esprit de charité, chaque membre est responsable de la vitalité de sa communauté et chacun réalisera son épanouissement personnel en participant
activement aux efforts de tous pour créer un climat de vérité, de confiance et de cordialité.
17. Animés par le même amour du Christ au service de la même mission, nous sommes tous solidaires dans l'apostolat: aussi sommes-nous appelés à unir nos efforts pour l'édification du Royaume de Dieu.
18. Nous acceptant, nous aimant les uns les autres, et sachant nous pardonner mutuellement dans un esprit de charité chrétienne, nous veillerons à nous rendre service jusque dans les menus détails qui forment la trame de la vie de communauté. Nous entourerons d'une sollicitude particulière nos frères malades, infirmes et âgés en leur apportant toute l'aide matérielle, morale et spirituelle que nécessite leur état. Nous garderons fidèlement devant le Seigneur le souvenir de nos défunts, en observant les suffrages prescrits.
19. Convaincus de l'influence mutuelle de notre vie de foi personnelle et de celle de la communauté, nous nous retrouverons régulièrement ensemble pour prier. La prière communautaire, spécialement l'Eucharistie, sera la source principale où nous puiserons la foi et la charité nécessaires à l'unité de notre communauté et à l'accomplissement de notre mission.
20. Pour resserrer davantage les liens fraternels qui nous unissent nous mettrons à profit les occasions qui sont l'expression de l'amitié humaine et concrétisent notre fraternité.
21. Nos communautés doivent être signes vivants de l'amour du Christ. Elles seront ouvertes et accueillantes à tous. Notre hospitalité sera ainsi un témoignage de notre désir et de notre joie de partage notre vie et d'être au service de tous.
 
CHAPITRE IV
NOTRE VIE APOSTOLIQUE
22. Notre Congrégation est appelée à être un signe et un instrument de l'œuvre de Réconciliation réalisée par le Christ et à laquelle Marie est si étroitement associée, comme elle nous le rappelle dans son Apparition.
23. Nous inspirant du message de Notre-Dame à La Salette, nous appliquons nos efforts:
- à la réconciliation des pécheurs et à la libération de tous les hommes dans la soumission à la volonté du Père;
- à l'éveil et à l'approfondissement de la foi dans le Peuple de Dieu, afin que toutes les réalités humaines soient éclairées par la lumière de l'Evangile;
- à l'annonce de la Bonne Nouvelle là où elle n'est pas encore connue;
- à la mutuelle compréhension et au rapprochement des différentes religions dans la charité et la vérité;
- à la lutte contre les maux qui, aujourd'hui, compromettent le dessein salvifique de Dieu et la dignité de l'homme.
Dans ces différents engagements apostoliques, nous mettons en relief le rôle incomparable que Marie a tenu dans l'histoire du Salut et qui est encore le sien aujourd'hui dans la vie de l'Eglise.
24. Disciples du Christ nous vivons en communion avec Lui. Apôtres, nous nous laissons, comme Lui, conduire par l'Esprit, pour l'accomplissement du dessein d'amour du Père. Notre vie, comme celle du Christ, sera faite à la fois de prière et d'action apostolique au service des hommes pour le Royaume de Dieu.
25. Le Christ est venu apporter la Bonne Nouvelle de la libération à tous les hommes; il avait un regard particulier pour les pauvres et les opprimés. Marie, à La Salette, a fait passer son message à tout son peuple par l'intermédiaire des petits et des humbles. Ainsi, dans nos différentes activités apostoliques auprès du Peuple de Dieu tout entier, nous allons de préférence vers les délaissés de ce monde et vers ceux qui sont éloignés de Dieu et de l'Eglise.
26. Sensibles aux besoins de l'Eglise universelle et des Eglises locales, et conformément à notre charisme, attentifs aux signes des temps, nous nous adonnons généreusement aux tâches apostoliques pour lesquelles, à travers la prière et le discernement, nous nous sentons appelés par la Providence. De plus, nous remettons volontiers en question nos activités apostoliques et nous veillons à renouveler nos méthodes en les adaptant toujours mieux aux circonstances de lieu et de temps et aux exigences des milieux dans lesquels nous travaillons.
27. Tous, Pères et Frères, nous participons, selon les différents ministères et travaux que nous sommes appelés à accomplir, à la mission de Réconciliation confiée par l'Eglise à la Congrégation.
28. Pour un meilleur service, nous travaillons en étroite collaboration avec les laïcs, le clergé diocésain et les autres congrégations, sous l'autorité de l'Evêque et selon les orientations pastorales de l'Eglise.

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut