Sigle : S.N.D.S. Sœurs de Notre Dame de la SaletteSNDS Conseill
Date de fondation : 1965-12-06
Famille spirituelle : MARIALE
Engagement prioritaire : A la demande des diocèses
Nombre de communautés en France : 21
Effectif global : 266 sœurs
Mission : Congrégation Apostolique
Coordonnées du généralat :
Sœurs de Notre Dame de la Salette
Presbytère Maison Notre Dame Le Bourg
15600 Quézac
06 4005 3374


HISTORIQUE          Naissance de notre Congrégation
Marie apparaît à deux enfants Maximin et Mélanie, le 19 septembre 1846 dans les Montagnes de La Salette.
Quelques années plus tard, en 1861, Mlle Deluy Fabry, vient en pèlerinage à Notre Dame de La Salette. Elle quitte La Salette avec l’intuition de devoir fonder une Congrégation religieuse s’inspirant de l’apparition. Elle se confie alors à Mgr Ginoulhiac, Evêque de Grenoble. Le 17 septembre 1871, la Congrégation des Religieuses de Notre Dame de La Salette voit le jour. Très vite, elle sera plus connue sous le nom des Religieuses Réparatrices de Notre Dame de La Salette. Le 2 février 1930, dans le diocèse de Soissons, à l’initiative du P. Crozet, Supérieur Général des Missionnaires de La Salette, née la congrégation des Sœurs Missionnaires de Notre Dame de La Salette.
     La spiritualité et les Constitutions de ces deux congrégations s’appuyaient sur le Message de Notre Dame de La Salette. Une volonté d’union de la « famille » salettine commence à germer. Des discussions et des avis sont partagés à partir de 1955. Une première étincelle avait brillé dès 1944 mais cela était peut-être un peu tôt. Ce n’est qu’après 1955 que les correspondances deviennent régulières et que le projet d’union se concrétisent.

En 1959, les conseils généraux des deux congrégations se rencontrent afin de réfléchir à l’union. Les Missionnaires de Notre Dame de La Salette vont jouer un rôle important dans ce cheminement. Il est mis en place un groupe de travail composé de deux sœurs de chacune des congrégations pour préparer des statuts provisoires. En 1961, le dossier de demande de l’union est envoyé à Rome. Le 20 janvier 1962, la Sacrée Congrégation des Religieux autorisait les deux Congrégations à s’unir en une seule sous le titre des : « Sœurs de Notre Dame de La Salette ». Au cours du mois de février 1962, chaque Congrégation se réunie en chapitre. Ce chapitre a pour but d’élire le Conseil Général provisoire de la Congrégation des sœurs de Notre Dame de La Salette.

Le 25 mars 1962 : l’union des deux Congrégations est réalisée officiellement. Chaque maison reçoit, de son Eminence Monseigneur Fougerat, une circulaire désignant les sœurs élues pour le gouvernement provisoire.
L’union devient effective à la suite d’un nouveau décret du Saint Siège, le 6 décembre 1965. Le premier chapitre de la Congrégation a lieu en 1968. Quatre chapitres spéciaux permettront l’élaboration des Constitutions en 1968, 1969 et en 1980 et 1981. Les Constitutions sont approuvées par Monseigneur Matagrin, Evêque de Grenoble, le 17 mai 1986.
En 1997, en Angola, une communauté des Sœurs Messagères de Notre-Dame de La Salette est reconnue par l’Evêque de Benguela. Elles fusionnent avec les Sœurs de La Salette en 2004. Une fusion avec les religieuses Jésus Rédempteur-Marie Médiatrice est en cours.

Selon nos Constitutions :
Sœurs de Notre-Dame de La Salette - une vie offerte "L’esprit de Réconciliation, tel que les sœurs le perçoivent dans les gestes et paroles de Marie en son apparition s’exprime par une vie de prière, de sacrifice et d’apostolat". Une vie de prière - Une vie de communauté fraternelle - Une vie de service - Une vie à dimension internationale « Comme le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie » (Jn 20, 2). « Je suis la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon ta parole » (Lc 1, 38). « La grâce de la Salette rend les sœurs attentives à l’appel du Christ venu annoncer la Bonne nouvelle aux pauvres. Elles veulent répercuter l’appel à la conversion, lancé par Marie à l’intention de son peuple : "S’ils se convertissent" et répondre à sa demande : "Allons mes enfants, faites-le passer à tout mon peuple" » (Constitutions, n° 36).

« La méditation des gestes et des paroles de Marie en son apparition permet aux sœurs d’orienter le choix de leur activité apostolique et de mieux comprendre dans quel esprit elles doivent les remplir » (Constitutions, n° 38).
« Dans l’esprit de Réconciliation qui est la Grâce de la Salette, les sœurs s’adonnent à toutes formes d’apostolat aptes à promouvoir le développement de la personne humaine dans le respect de sa dignité et de sa liberté. Dans les milieux où elles sont envoyées elles s’efforcent de construire la paix, l’unité de la justice et dans la charité » (Constitutions n° 40).

« L’esprit de Réconciliation, tel que les sœurs le perçoivent dans les gestes et paroles de Marie en son apparition s’exprime par une vie de prière, de sacrifice et d’apostolat. Leur prière s’unit à celle de Marie qui, au ciel, par son intercession, continue, ne cesse d’obtenir à son Peuple » les grâces de salut. Leur sacrifice se réalise dans l’oblation d’elles-mêmes à Dieu, renouvelée à chaque instant par l’accueil de la volonté du Père, qui les fait s’unir avec Marie, à la vie rédemptrice du Christ et à son sacrifice sur la croix.

Leur apostolat est empreint de cet amour qui rend la vierge Marie attentive aux besoins de ses enfants. Cet amour emplit leur cœur de sollicitude active pour les pauvres, les déshérités, tous ceux qui sont dans la détresse. Par toute leur vie, les sœurs se veulent témoins de l’appel du Christ à la conversion » (Constitutions, n° 7).
Une vie communautaire enracinée dans la prière, un esprit de réconciliation, un effort d’apostolat - tels sont les caractéristiques de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de La Salette.
 

Présence dans le monde :

Aujourd’hui, les Sœurs de Notre-Dame de La Salette sont 230 dont 11 pays : France, Brésil, Madagascar, Philippines, USA, Pologne, Angola, Myanmar, Italie, Canada, Algérie.
Elles répondent à l’appel du Christ dans une vie de communauté, de prière, de don de soi, de présence active auprès de ceux qui sont dans le besoin. Par toute leur vie, elles se veulent témoins de l’appel du Christ à la réconciliation et la conversion
Print Friendly, PDF & Email

Plus dans cette catégorie :

Ostatnio dodane

Aller au haut