P. René Butler MS - 19e dimanche ordinaire - J’écoute

J’écoute

(19e dimanche ordinaire : 1 Rois 19, 9-13 ; Romains 9, 1-5 ; Matthieu 14, 22-33)

L'histoire d'Elie dans la caverne donne presque l'impression qu'il fut surpris que Dieu lui soit venu dans « le murmure d’une brise légère ». Après tout, dans d'autres épisodes de la vie du prophète, sa relation avec le Seigneur avait davantage affaire au feu, et Dieu l’enleva au ciel dans un ouragan.

Il n'y a pas moyen de prédire quand ou comment Dieu nous parlera. Mais Elie se tenait devant le Seigneur, sensible à sa présence, prêt à entendre et à servir.

La conversion de saint Paul fournit un autre exemple d’une rencontre surprise avec le Seigneur. Mille huit cents ans plus tard, personne n'aurait pu prévoir que Mélanie Calvat et Maximin Giraud, avec leur éducation religieuse minimale, entendraient la parole de Dieu par l’entremise des paroles d'une Belle Dame.

Le psaume d'aujourd'hui décrit une rencontre surprenante : « Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent ». Voyez comment tout cela est entrelacé, tout en résumant l’intention des interventions divines aussi bien que mariales.

Nous vivons dans un monde où la paix semble une cause perdue, la vérité n'est plus la vérité. La fameuse question de Pilate, « Qu'est-ce que la vérité ? » nous entoure. Malheureusement, l’amour semble parfois s'opposer à la vérité, surtout lorsque la vérité est pénible. A la Salette, cependant, Marie a su combiner la vérité de son message avec la tendresse de sa voix et de ses larmes.

Tendresse, vérité, justice, paix : toutes se trouvent au cœur de notre désir d'être en harmonie avec Dieu et de mener une vie réconciliatrice. Mais comment atteindre cet objectif ? 

Il faut, d'abord, reconnaître et accepter qu'il n'y a aucune garantie de succès. Même st Paul, serviteur fidèle qu'il était, regrettait son échec. Il existe parfois une lueur d'espoir, mais, comme Pierre marchant sur les eaux, nous succombons à la panique et nous entendons Jésus nous dire : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? »

Jésus gravit la montagne pour prier. La caverne d'Elie se trouvait dans la montagne de Dieu, l'Horeb. La Salette est dans les Alpes. Les "temps de Dieu" intenses sont souvent décrits comme une sorte d’exaltation. Mais qui d’entre nous peut décider quand, où et comment le Seigneur nous parlera ?

C'est ordinairement avec le recul que nous reconnaissons la voix de Dieu. Quand l'avez-vous entendue dernièrement ?

Traduction : P. Paul Belhumeur, M.S.

Aller au haut