Sanctuaires les plus visités

P. René Butler MS - 16e dimanche ordinaire - Hospitalité

Hospitalité

(16e dimanche ordinaire : Genèse 18, 1-10 ; Colossiens 1, 24-28 ; Luc 10, 38-42)

D’accord avec les paroles de Marie, « Avancez, mes enfants, n'ayez pas peur », soyez les bienvenus encore à cette réflexion hebdomadaire. Vous êtes ici chez vous.

Abraham, dans la première lecture, est un modèle d'hospitalité. Il accourt à la rencontre du Seigneur et de ses compagnons, s’assure de leur confort, et fournit un repas de fête. Dans notre expérience, la nourriture et les boissons ne sont-elles pas toujours des éléments d’événements spéciaux ?

Dans Matthieu 25, Jésus souligne l'importance de prévoir aux besoins des autres, à partir de la nourriture pour ceux qui ont faim et le breuvage pour ceux qui ont soif. Et n’oubliez pas qu'il a lui-même lavé les pieds de ses disciples lors de la dernière Cène, et leur a donné la nourriture et la boisson précieuses que nous continuons à recevoir avec gratitude encore de nos jours.

En tant que réconciliateurs, nous connaissons aussi les œuvres spirituelles de miséricorde, pendant que nous nous efforçons d'aider les gens à comprendre la vérité de la miséricorde et de l'amour de Dieu, et son désir de nous attirer à lui-même. Cela requiert de nous un esprit d’hospitalité, alors que, patiemment, nous les guidons, instruisons, réconfortons, blâmons, etc. Cela va mieux si nous pouvons nous mettre à la place des personnes auxquelles nous nous adressons.

Comme saint Paul dans la deuxième lecture, nous aussi sommes des ministres d'une grâce que nous nous efforçons de partager. Nous le faisons ensemble parfois. Mais comme chacun de nous est unique, nous devons adapter notre service selon notre propre personnalité et nos talents.

En cela Marthe et Marie, dans l'évangile, sont des modèles excellents. Selon l'évangile de Jean, Jésus visitait régulièrement leur foyer. Il ne faut pas supposer que Marthe n'écoutait jamais Jésus ou que Marie n'aidait jamais au service. Mais en cette occasion, elles ont démontré une même hospitalité de différentes façons.

Il fallait que quelqu’un prépare le repas. Marthe assuma cette responsabilité.

Quelqu'un devait s’assurer que Jésus se sente le bienvenu, en étant attentif à lui d'une autre façon. Il est peu probable que Marie ait été la seule auprès de Jésus à l'écouter parler, mais Jésus a reconnu que sa présence était le choix approprié. Cela lui était important.

La Belle Dame a porté son attention aux besoins spirituels et matériels de son peuple bien-aimé. Mais tout d'abord elle a dû inviter les enfants à venir à elle. Pour accomplir notre ministère, nous devons faire de même.

Traduction : P. Paul Belhumeur, M.S.

Print Friendly, PDF & Email
Sign in with Google+ Subscribe on YouTube Subscribe to RSS Upload to Flickr

Sanctuaire La Salette

Login >>> ELENCHUS

Aller au haut