Méditation - Février 2021

Cover_FR_1.jpg

La Salette et l’écologie

Février 2021

Marie – Reine de toute la création

Dans son encyclique Laudato Si’ le Pape François écrit : « Marie, la Mère qui a pris soin de Jésus, prend soin désormais de ce monde blessé, avec affection et douleur maternelles. Comme, le cœur transpercé, elle a pleuré la mort de Jésus, maintenant elle compatit à la souffrance des pauvres crucifiés et des créatures de ce monde saccagées par le pouvoir humain. Totalement transfigurée, elle vit avec Jésus, et toutes les créatures chantent sa beauté. Elle est la Femme « enveloppée de soleil, la lune est sous ses pieds, et douze étoiles couronnent sa tête » (Ap 12,1). Élevée au ciel, elle est Mère et Reine de toute la création. Dans son corps glorifié, avec le Christ ressuscité, une partie de la création a atteint toute la plénitude de sa propre beauté. Non seulement elle garde dans son cœur toute la vie de Jésus qu’elle conservait fidèlement (cf. Lc 2,19.51), mais elle comprend aussi maintenant le sens de toutes choses. C’est pourquoi, nous pouvons lui demander de nous aider à regarder ce monde avec des yeux plus avisés. »

La « Belle Dame », sur la montagne de La Salette, exprime le même souci quand elle pose des questions, parmi lesquelles certaines sont rhétoriques : « Depuis [combien de] temps je souffre pour vous autres ? » ; « Vous ne comprenez pas [le français] ? ». D’autres sont adressées aux enfants : « Vous ne comprenez pas [cela] ? » ; « Faites-vous bien votre prière, mes enfants ? » ; « N’avez-vous point vu de blé gâté, mes enfants ? ». Et enfin, une question posée directement à Maximin : « Mais vous, Maximin, mon enfant, vous devez bien en avoir vu [du blé gâté] ? ». Toutes ces questions sont posées par celle qui connaît très bien le destin de l’homme sur terre. Celle qui sait combien il est difficile de vivre réconcilié avec le monde touché par le péché de l’homme.

Nous ne savons pas avec certitude comment cela se fait, mais au Ciel, Marie prend soin de nous à l’exemple du Père Éternel – Saint et Parfait. On peut être heureux au Ciel de façon personnelle, mais il n’est pas possible de ne plus se préoccuper du destin de ceux qui sont encore sur terre. Le Dieu Incarné, sa Mère et les saints connaissent l’expérience de la vie sur terre et savent qu’il nous faut lutter constamment pour le salut éternel, en affrontant le mal.

Nous pouvons supposer également que la Vierge Marie intercède sans cesse pour nous devant le trône de Dieu, afin qu’Il ne cesse d’avoir pitié de nous. Elle demande continuellement à son Fils qu’Il dose le remède de la grâce, afin que nous ne tombions pas dans le désespoir et le découragement. Elle sait que son Fils ne veut punir personne, elle lui demande de nous traiter avec douceur, nous qui sommes si réticents à nous convertir, parce que nous n’avons pas conscience des biens que Jésus avait promis. Les apparitions de Marie sur terre nous montrent qu’elle prend un grand soin de tous ses enfants – frères et sœurs de son Fils Jésus. Elle vient – probablement après d’ardentes prières adressées à Dieu – afin de nous faire adhérer à Lui. Nous pouvons résumer l’attitude de Dieu dans une phrase de la parabole sur le riche et Lazare : « S’ils n’écoutent pas Moïse ni les Prophètes, quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts : ils ne seront pas convaincus » (Lc 16,31). Mais Marie fait figure d’exception : elle n’est pas morte, elle a été élevée au Ciel !

C’est peut-être pour cela qu’elle a le droit et la permission de Dieu de venir nous visiter et nous inviter à vivre avec persévérance le Royaume de Dieu déjà ici, sur terre, malgré le péché et le mal.

Karol Porczak MS

Télécharger les pièces jointes :
Print Friendly, PDF & Email
Aller au haut