Angola - Chapitre
Angola – Chapitre Provincial Chapitre Provincial : 4-8 janvier 2022 Nouveau Conseil Provincial : P. Celestino Muhatili, supérieur provincial (au centre) P. Lourenço F. Kambalu, vicaire provincial (à droite) P. Belarmino Tchipundukwa,... Czytaj więcej
Lettre du Supérieur Général
Saint Noël 2021 Nouvel an 2022 Chers confrères, Tout d'abord, de la Ville Eternelle, je voudrais présenter à chacun et à chacune de vous mes sincères et fraternels vœux d'un joyeux et saint Noël. Cette... Czytaj więcej
Lettre du Supérieur Général
Saint Noël 2021 Nouvel an 2022 Chers confrères, Tout d'abord, de la Ville Eternelle, je voudrais présenter à chacun et à chacune de vous mes sincères et fraternels vœux d'un joyeux et saint Noël. Cette... Czytaj więcej
prev
next

Sanctuaires les plus visités

P. René Butler MS - Le Christ Roi - Roi pour Toujours

Roi pour Toujours

(Le Christ Roi : Daniel 7, 13-14 ; Apocalypse 1, 5-8 ; Jean 18, 33-37)

Alpha est la première lettre de l’alphabet grec, Oméga la dernière. Dans le Nouveau testament (en grec), ces lettres se trouvent seulement dans l’Apocalypse, toujours ensemble, prononcées par Jésus qui dit, « Moi, je suis l’Alpha et l’Oméga ».

Dans chaque cas, elles s’accompagnent d’une phrase semblable à celle que l’on voit dans la deuxième lecture : « Celui qui est, qui était et qui vient, le Souverain de l’univers ». Ailleurs dans l’Apocalypse, Jésus est nommé Roi des rois et Seigneur des seigneurs. Toutes ces idées, ensemble, exprime son domaine universel.

Daniel, dans la première lecture, au sujet du Christ, proclame prophétiquement : « Sa royauté ne sera pas détruite ». Dans le Credo nous prononçons, comme en écho, les paroles de l’ange Gabriel à Marie, « Son règne n’aura pas de fin ».

Dans la plupart du monde moderne, les monarchies ont été remplacées par des républiques avec des formes diverses de démocratie. Les chrétiens individuels, aussi, tout en appelant Jésus Seigneur, l’imaginent ordinairement vêtu comme les gens de son époque plutôt que vêtu royalement. Certains le voit plus facilement comme frère ou ami, et pourraient prendre offense de voir le Christ vêtu en roi.

La dernière monarchie française était en voie d’extinction à l’époque de l’Apparition de Notre Dame de la Salette. En ce même temps la religion était ignorée, attaquée même, dans de grands secteurs de la population. Tout ce qui était vue comme domination était rejeté.

Marie n’est pas venue en vue de restaurer une monarchie d’aucune sorte. Elle nous montre son Fils en croix, dénué, portant une couronne d’épines. Se soumettre à lui n’était pas simplement se soumettre à son autorité, mais plutôt à son amour infini et a sa miséricorde sans fin.

Aujourd’hui, en plusieurs endroits et de diverses manières, il y a un effort pour rejeter la foi chrétienne de la vie publique. Jésus se trouve pour ainsi dire devant un nouveau Pilate, insistant de nouveau : ” Ma royauté n’est pas de ce monde ». Son royaume n’est pas domination.

Il ajoute : « Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix ». C’est là que nous intervenons. Avec notre charisme de réconciliation, et notre tradition salettine de pénitence, de prière et de zèle, témoignons toujours de sa vérité. Alors que nous arrivons la fin de cette année liturgique, prions pour que son royaume demeure pour toujours dans nos cœurs.

Traduction : P. Paul Belhumeur, M.S.

Print Friendly, PDF & Email
Sign in with Google+ Subscribe on YouTube Subscribe to RSS Upload to Flickr

Sanctuaire La Salette

Login >>> ELENCHUS

Aller au haut