JUSTICE, PAIX ET INTÉGRITÉ DE LA CREATION (JPIC)

 

COMMISSION INTERNATIONALE DE

JUSTICE, PAIX ET INTÉGRITÉ DE LA CREATION (JPIC)

La commission pour la Justice, Paix et Intégrité de la Création (JPIC) existait déjà au niveau de la Congrégation pendant l’administration générale précédente. Cette commission a obtenu l’approbation et le soutien du Chapitre Général de 2012, qui demanda « son renouvellement et à sa recomposition » (cf. Décision 8 Chapitre Général 2012).

Le chapitre de 2012 a aussi mis en exergue que « Notre vie et notre mission sont vécues à la lumière de l’option préférentielle pour les pauvres et les exigences de la Justice et de Paix. » (cf. Notre Vision d’une Communauté comblée de Dons et Unie, au début des Décisions du Chapitre General).

Ces exigences se trouvent déjà dans les livres des prophètes de l’Ancien Testament, qui ont exprimé les soucis de Dieu Lui-même. Ces exigences ont retenti dans les psaumes que le peuple de Dieu chantait pendant les célébrations et les prières. C’est dans cet environnement que Jésus a grandi et qu’il a discerné sa vocation pour proclamer la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu. (Il a lui-même cité le Prophète Isaïe, quand il a inauguré son ministère en annonçant son rôle dans cette mission dans l’Evangile selon Saint Luc, Lc 4, 18-22).

Jésus a transmis cette mission et ce rôle aux apôtres et, à travers les apôtres, à l’Eglise. Les témoignages qui montrent que l’Eglise a toujours continué à réfléchir, à s’intéresser et à discerner sur les questions de Justice et Paix sont nombreux, surtout depuis l’encyclique Rerum Novarum du Pape Léon XIII. La doctrine sociale de l’Eglise s’est développée pendant ces années. Aujourd’hui, nous nous rendons compte que la JPIC n’est pas une question parmi d’autres qui concernent l’Eglise, mais c’est plutôt la clef de lecture pour l’Eglise pour comprendre l’Evangile et pour confronter les réalités du monde.

La Décision N. 8 du Chapitre General de 2012 évoque clairement le lien entre ce thème de JPIC et notre charisme qu’est la Réconciliation. Par cette décision, le Chapitre General nous incite à explorer la relation intrinsèque qui existe entre notre charisme et le thème de JPIC. Nous sommes conscients que la question de JPIC, qui est une expression de notre charisme, ne s’identifie pas avec des actions, mais plutôt avec une spiritualité évangélique, une manière d’être avec Dieu, avec soi-même, avec les autres et avec le monde. Cette spiritualité est le fruit d’une conversion personnelle et communautaire. Avec cette nouvelle attitude, nous relisons nos constitutions et les documents officiels de notre Congrégation ainsi que notre tradition, et nous sommes convaincus que, dans notre histoire, nous sommes toujours appelés à œuvrer pour la justice, la paix et pour la création, même si nous ne les mentionnons pas directement.

La tâche de la commission est de rappeler cette réalité dans notre vie, dans notre charisme et dans notre mission. Nous sommes appelés à animer les membres et les structures de la JPIC dans chaque province de la Congrégation et de soutenir les efforts des provinces dans la JPIC, en facilitant la communication et l’information au niveau des provinces et de la Congrégation.

En utilisant le sigle JPIC, nous faisons nôtre les travaux de l’USG (Union des Supérieurs Généraux) et de l’UISG (Union Internationale des Supérieurs Généraux), qui ont souligné la compréhension du sens de Justice et Paix à partir des documents du concile Vatican II. Au début de son pontificat, Jean-Paul II a ajouté la question de l’environnement au même pied d’égalite que ces deux concepts de Justice et Paix, d’où l’ajout de « intégrité de la création ».

STRUCTURES

1-      La Commission Internationale est composée de 7 membres

2-      La Commission Internationale se réunira une fois tous les deux ans. Entre temps les membres feront leurs travaux et communication par l’internet.

3-      Les membres de la commission Internationale sont nommés par le Supérieur General pour six ans renouvelables.

4-      Chaque province va constituer une commission provinciale de JPIC d’au moins trois (3) membres repartis ainsi : un prêtre ou un frère salettin, un scolastique, et un laïc salettin. Par souci de continuité, le mandat de ces membres ne se terminera pas avec le mandat du conseil provincial et peut et renouvelable.

5-      La commission provinciale de JPIC travaille avec et sous la responsabilité de l’administration provinciale. La commission est invitée au conseil provincial deux fois par an.

6-      La commission provinciale de JPIC anime les activités de JPIC dans la province et communique les informations nécessaires au sujet de ses activités et les questions de JPIC. Au mois de janvier de chaque année, la commission provinciale présente un rapport écrit sur les activités dans la province, qui pourrait être communiqué à toute la Congrégation.

7-      Pour souci de consistance nous suggérons que le sigle de JPIC soit utilisé dans chaque langue   pour les documents, dossiers ou communications relatifs à ce sujet. Le sigle est traduit dans chaque langue comme suit :

  1. POR – Justica, Paz Integridade da Criacao.
  2. PL – Sprawiedliwość, Pokój I Ochrona Stworzenia
  3. FR – Justice, Paix et Intégrité de la Création
  4. DE – Gerechtigkeit, Frieden und Bewahrung der Schöpfung
  5. IT – Giustizia, Pace e Integrità del Creato
  6. SP – Justicia, Paz y Integridad de la Creacion

Aller au haut