Lettre - Pâques 2022
« Il est ressuscité d’entre les morts, et voici qu’il vous précède en Galilée ; là, vous le verrez. »  (Mt 28, 7) Très chers frères, A chacun de vous, je souhaite joyeuses et saintes... Czytaj więcej
Lettre - Pâques 2022
« Il est ressuscité d’entre les morts, et voici qu’il vous précède en Galilée ; là, vous le verrez. »  (Mt 28, 7) Très chers frères, A chacun de vous, je souhaite joyeuses et saintes... Czytaj więcej
prev
next

Sanctuaires les plus visités

Saint Noël 2021

Nouvel an 2022

Chers confrères,

Tout d'abord, de la Ville Eternelle, je voudrais présenter à chacun et à chacune de vous mes sincères et fraternels vœux d'un joyeux et saint Noël.

Cette année encore, l’anniversaire de la naissance de Jésus est marqué par la résurgence de la pandémie et les restrictions imposées par les gouvernements et les autorités sanitaires afin de limiter la propagation de la contagion. C'est comme revivre une scène d'un film dont la fin est impossible à imaginer. Nous avons tous, dans une mesure plus ou moins grande, été touchés dans notre corps et notre esprit par cet événement imprévisible et tragique qui a bouleversé la vie du monde entier.

Le Noël que nous nous apprêtons à célébrer, avec la nouveauté et la vie qu’il apporte, doit faire germer en nous ces graines d'espérance que seul l'accueil de la Parole de Dieu peut offrir. Le mot "espérance", avec tout ce qu'il implique en termes d'attente et de certitude, n'est pas un problème pour nous, missionnaires de La Salette, car il fait partie de notre ADN depuis notre fondation suite à l'apparition de la Belle Dame à Maximin et Mélanie. Notre espérance n'a de raison d'être que parce qu'elle se fonde sur la certitude que, grâce à la venue du Christ parmi nous, rien n'est plus irréversible et qu'un monde nouveau, tel que « l’a rêvé le prophète Isaïe » (Is 65, 17 ss) est possible et réalisable.

1. Jubilé Salettin

Nous venons de célébrer le 175ème anniversaire de l'Apparition, couronnement de l'année mariale salettine, au cours de laquelle toute la Congrégation a été invitée à revenir avec un intérêt renouvelé et un enthousiasme apostolique sur son événement fondateur et sur les raisons charismatiques de sa présence dans l'Église. J'espère que ce fut pour tous un temps fort de grâce et de renouveau humain et spirituel, fait d'écoute attentive et féconde de la Parole, de prière intense, de réflexion et de partage sur le message de la Belle Dame, mais aussi de conversion personnelle et communautaire. Elle ne devait pas être un point d'arrivée, mais plutôt une étape pour un nouveau départ, un tremplin vers un avenir à vivre sérieusement tant du point de vue de l'engagement religieux que du zèle apostolique et missionnaire. C'est ce témoignage de vie que l'Église et le monde d'aujourd'hui attendent de nous, les religieux salettins, en ce moment.

2. Le chemin synodal : don et devoir

Le pape François a convoqué toute l'Église à un synode. ʺCe cheminement, sous le titre « Pour une Église synodale : communion, participation et mission », s’ouvrira solennellement les 9-10 octobre 2021 à Rome et le 17 octobre suivant dans chaque Église particulière. […] Par cette convocation, le Pape François invite l’Église entière à s’interroger sur un thème décisif pour sa vie et sa mission : « Le chemin de la synodalité́ est précisément celui que Dieu attend de l’Église du troisième millénaire ». Cet itinéraire, qui s’inscrit dans le sillage de l’“ aggiornamento ” de l’Église proposé par le Concile Vatican II, est un don et un devoir : en cheminant ensemble et en réfléchissant ensemble sur le parcours accompli, l’Église pourra apprendre, de ce dont elle fera l’expérience, quels processus peuvent l’aider à vivre la communion, à réaliser la participation et à s’ouvrir à la mission. Notre “ marche ensemble ” est, de fait, ce qui réalise et manifeste le plus la nature de l’Église comme Peuple de Dieu pèlerin et missionnaireʺ (Document préparatoire, 1).

Naturellement, la Vie Consacrée est aussi appelée à faire le même parcours et à offrir sa précieuse contribution d'expérience communautaire et pastorale et, par conséquent, à bénéficier de la grâce qui en découlera.

3. Faire chemin avec l'Église à l'écoute de l'Esprit

J'invite chaleureusement chaque religieux missionnaire de La Salette, chaque communauté et chaque Province/Région à faire sien le cheminement de l'Église universelle, qui consiste à écouter l'Esprit et à discerner les étapes à franchir pour grandir en tant qu'Église synodale et pour lui permettre d'annoncer l'Évangile, conformément à la mission qui lui a été confiée.

Le parcours synodal, conçu et voulu par le Pape François, en partant d'en bas, veut impliquer toutes les réalités dans lesquelles le peuple de Dieu s'exprime, sans oublier ceux qui sont loin de la foi et ceux qui sont relégués aux marges de la société. Son but n'est pas d'être un outil simple et occasionnel pour faire l'Église, mais de devenir un élément constitutif et donc une manière stable d'être et d'agir de l'Église dans le temps et dans le monde, avec l'idée de coresponsabilité pour l'action missionnaire.

4. Église en dialogue et missionnaire

Ce parcours aide aussi à prendre conscience des différents dons de l'Esprit présents en abondance dans la communauté chrétienne et à les valoriser en les mettant à profit ; à découvrir l'horizontalité de l'Église au lieu de souligner sa verticalité ; à vivre l'Église comme "Peuple de Dieu", comme un peuple de pèlerins missionnaires ; à passer du "JE" égoïste au "NOUS" plus participatif et inclusif ; et encore à considérer la présence de l'Église comme un service missionnaire pour repenser le monde à la lumière de l'Évangile.

D'où le grand défi qui concerne toute l'Église d'aujourd'hui et de demain ainsi que la Vie Consacrée : se convertir à la synodalité, en prenant pour modèle Jésus sur la route d'Emmaüs (Lc 24, 13-35). Ce chemin évoqué par saint Luc, qui a une saveur nettement pascale en ce qu'il parle de vie nouvelle et de zèle missionnaire, est bien résumé par les trois verbes présents dans le texte évangélique : rencontrer, écouter et discerner. Ils expriment un mouvement qui implique également le corps et l'esprit, mais aussi une ouverture à de nouvelles perspectives et à de nouveaux horizons, une attention particulière aux signes des temps en vue d'un engagement missionnaire joyeux et partagé.

5. Noël : un parcours ensemble

Le mystère de Noël, que nous nous apprêtons cette année encore à accueillir et à célébrer en tant qu'Église et communauté religieuse, exprime de manière excellente et sans équivoque la nature et le sens profond de cette "synodalité" dont le pape François parle avec tant d'insistance. En s'incarnant, Jésus est devenu comme nous en tout, sauf en ce qui concerne le péché, et a partagé notre nature humaine, fragile et limitée dans le temps et dans l'espace. Il s'est fait pèlerin avec nous et au milieu de nous, partageant nos joies et nos angoisses, nous appelant à la conversion et ouvrant nos cœurs à l'espérance. Si tel était le style de l'action de Jésus, il doit nécessairement être adopté par l'Église qui doit le faire sien afin de mieux façonner et orienter son action missionnaire dans le monde d'aujourd'hui.... et par conséquent aussi par nos communautés.

6. Conclusion

À l'exemple de Jésus, engageons-nous aussi à devenir Église et religieux en sortie, conscients que notre seule mission est d’annoncer l'Évangile à tous ceux que nous rencontrons sur notre chemin, avec un courage et un zèle apostolique exemplaires. Notre Dame de la Salette ne pensait-elle pas à nous lorsqu'elle a confié à Maximin et à Mélanie l'invitation missionnaire pressante à la fin de son apparition : " Eh bien, mes enfants, faites-le passer à tout mon peuple " ?

Je voudrais adresser ces vœux de Noël de façon particulière à nos jeunes en formation, à nos confrères âgés et malades, ainsi qu'aux nombreux laïcs salettins qui s'engagent à vivre et à témoigner du charisme de la Réconciliation dans leur vie quotidienne, aux Sœurs de La Salette qui partagent avec nous les joies et les défis de la mission à travers le monde, et aussi aux nombreux amis et bienfaiteurs qui ne manquent jamais de nous apporter le précieux soutien par leurs prières et par leurs généreuses contributions matérielles.

Au nom des Pères Jacek, Jojohn, Manuel, Nunda, Mémé, André, Paulo et Neil, j'adresse à chacun de vous mes meilleurs vœux pour un joyeux et saint Noël et une nouvelle année fructueuse, pleine de la grâce de Dieu et de la présence maternelle de Marie.

Fraternellement vôtre,

P. Silvano Marisa, MS

Supérieur Général

Télécharger les pièces jointes :
Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Plus dans cette catégorie :

Sign in with Google+ Subscribe on YouTube Subscribe to RSS Upload to Flickr

Sanctuaire La Salette

Login >>> ELENCHUS

Aller au haut