Filtrer les éléments par date : janvier 2018

 « L’immigré qui réside avec vous sera parmi vous comme un compatriote, et tu l’aimeras comme toi-même » (Lv 19, 34). « Tout immigré qui frappe à notre porte est une occasion de rencontre avec Jésus Christ, qui s’identifie à l’étranger de toute époque » [Pape François – Message pour la Journée mondiale du Migrant et du Réfugié 2018]

« Celui qui ne souffre pas avec le frère souffrant, même s’il est différent de lui par la religion, la langue ou la culture, doit s’interroger sur sa propre humanité » (Tweet du pape François – 11 janvier 2018)

Chers amis des Sœurs de la Salette, chères Sœurs, chers Pères, chères communautés,

 

« Nous avons trouvé le Messie » (Jn 1, 41)

Nous somme entrés depuis cette semaine dans le Temps liturgique “ordinaire” qui évoque la croissance de l'Église, avec la couleur verte,  symbole du calme, de la paix, de l'espérance, invitation à déployer tous les trésors de l’Evangile dont nous sommes les intendants, personnellement et en Eglise… (extrait de le rubrique « Comprendre la Messe »). En ce deuxième dimanche du Temps ordinaire, nous voyons les premiers disciples suivre Jésus. Dans ce passage de l’Evangile de Saint Jean, contrairement aux autres Evangiles (Matthieu, Marc et Luc), ce n’est pas Jésus qui « appelle » des disciples, mais c’est à travers d’autres que ceux ci sont invités à suivre Jésus : Jean Baptiste qui désigne Jésus comme l’Agneau de Dieu, André qui reconnaît en lui un « rabbi », un « maître », et qui le présente à Simon-Pierre comme étant le « Messie », le « Christ ». C’est à travers leur rencontre avec Jésus que les disciples sont invités à le suivre : « Venez et vous verrez » - et qu’ils se mettent à sa suite. Dimanche prochain nous verrons que ce sera au tour de Nathanaël, désigné par Philippe comme « celui dont Moïse a parlé dans la Loi », de reconnaitre Jésus comme étant le « Fils de Dieu ». Intéressante « progression » dans ces « désignations » de Jésus et révélations sur son identité. Sommes-nous conscients que nous avons nous aussi cette mission de «  déployer tous les trésors de l’Evangile » en invitant nos frères à découvrir, à mieux connaitre Jésus, et leur donner envie de le suivre ? « Allez mes enfants, faites-le passer à tous vos frères, à tout mon peuple » Mais pour cela nous avons peut être besoin de nous laisser nous-mêmes enseigner, guider, éclairer par d’autres, et aussi par la lecture de la « Parole de Dieu ».   

Rappel : Vous pouvez aussi retrouver sur le site de l’Eglise catholique de France les commentaires de Marie Noëlle Thabut pour tous les textes de ce dimanche,et sur le blog des Etats Unis https://salettinian.blogspot.fr/ .  des explication  - en anglais, français et espagnol - des lectures du dimanche en lien avec le message de la Salette par le Père René Butler, Missionnaire de la Salette.

Prière : Seigneur, nous t’offrons cette année qui commence. Que chaque jour de cette année contribue à nous rapprocher de toi ! Viens régner en nos cœurs et dans celui de toutes les personnes que nous aimons ! Elargis nos coeurs, remplis-les de compassion, et ouvre-les à l’accueil de tous nos frères et notamment des plus pauvres. Sainte Vierge Marie, aide-nous à prier et à devenir de véritables disciples de ton Fils ! Amen.

Intentions de prière et actions de grâces :

- Nous présentons comme chaque semaine au Seigneur toutes nos prières et actions de grâces, celles que nous partageons et celles qui sont au secret de nos coeurs ; que le Dieu de Miséricorde qui prend soin de chacun de nous personnellement essuie toute larme de nos yeux, ôte toute détresse de nos coeurs, apaise toute angoisse de notre esprit, et nous comble de ses bénédictions. Portons particulièrement dans la prière nos amis ou membres qui vivent des périodes difficiles, (maladie, deuils, soucis familiaux).

- Continuons de prier pour tous nos malades, pour la guérison et le rétablissement de Sœur Sonia, pour Sylviane Ligabue, pour le Père Joseph Antin, pour Mme Kim, pour Alain, Jean Paul, Marie Claude,…

- Prions pour Colette qui retombe dans la dépression, et son mari Manfred ; prions pour Evelyne

- Prions pour Faly, le frère de Soeur Marie Jo (SNDS Brésil) qui a été hospitalisé d’urgence pour être amputé de trois orteils

- Prions pour Sœur Emie (en mission aux Etats-Unis) qui va subir un remplacement complet du genou lors d'une opération le 15 janvier.

- Prions pour nos Sœurs et Missionnaires de la Salette âgés, malades ou souffrants, notamment ceux qui portent leur maladie dans la discrétion.

- Prions spécialement pour toutes les familles déchirées, pour tous les couples désunis, pour tous ceux qui sont incapables d’entreprendre un chemin de réconciliation. Que la Sainte Vierge, Notre Dame Réconciliatrice et Mère de Douleurs, les accompagne et leur permette d’entrevoir un chemin d’espérance et de renouveau.

- Avec nos amis LSLC, prions pour leurs malades et les personnes qui sont confiées à leurs prières : Joy et Mary Dorothy, soeurs de Mimi Hebert, des Philippines, Bill Mundy, mari de Marla Mundy, Barbara Radcliffe et Eli Mundy, Ruth Gutt, maman de Marla Hurtado, Carl Kaczmarek, paroissien de Ste Mary, hospitalisé, Theresa Kaczmarek, Matthew Kershes, frère de Michèle Hanson, Bernadette Arico, Stella Castanza – maman de Carolyn La Rosa, et une intention spéciale pour Ruth Gutt, maman de Marla Hurtado, pour Lorraine Ondrasik et pour Lawrence Robinson. Prions aussi pour leurs défunts Agripino M Lampa, papa de Judith Scyoc, Tony Talens et Christine Foz, amis de Margarita Vega, Linda Bellinger, amie de Marty Galarneau

; Que le Seigneur les accueille dans son Royaume de Paix et de Lumière, qu’il soutienne et réconforte leurs familles.

- Prions aussi pour les vocations dans nos divers pays, pour toutes les vocations. C'est l'occasion pour tous de réfléchir, de prier, de promouvoir et aussi de discerner notre propre vocation. Quelle que soit la vocation que nous sommes appelés à vivre en tant qu'expression de l'amour de Dieu dans le monde, nous sommes tous appelé à la sainteté.

- Prions pour Fabien, un jeune Français candidat à la vie salettine accueilli pour un mois comme stagiaire dans la Communauté de la rue Chanrion à Grenoble

- Prions pour tous ceux et celles qui de façon discrète ou anonyme parfois se confient à nos prières, pour les personnes blessées dans leur corps ou dans leur âme, pour tous ceux qui sont ou se sentent rejetés, pour ceux qui ont du mal à pardonner. Prions pour tous ceux qui souffrent des divisions au sein de leurs familles, parents, enfants, grands parents.  Prions pour toutes les personnes en difficulté, pour celles qui vivent éloignées de Dieu, pour celles qui ne le connaissent pas. Qu’elles trouvent dans le Christ, l’étoile qui leur montrera le chemin, la vérité, la vie. Prions aussi pour toutes les « brebis perdues », dans une société qui n’est pas en mesure de leur apporter un peu d’espoir et de dignité, afin qu’ils trouvent une main tendue pour les sortir de la déchéance matérielle ou psychique dans laquelle ils se sont enfoncés.  Et rendons grâces pour tous ceux que la Belle Dame guide sur le chemin de la conversion, du renouveau, de l’espérance, de la paix.

- Prions pour la paix dans le monde, la paix dans nos familles, la paix dans nos coeurs. Prions notamment pour que les conflits et les tensions actuelles entre certaines nations trouvent un chemin d’apaisement. - Prions pour toutes les victimes des catastrophes, intempéries, accidents, ou attentats.

- Prions Marie, Reine de la Paix, qu’elle nous aide à soulager les angoisses et les douleurs des populations qui dans tant de régions du monde souffrent en raison de calamités naturelles, de tensions sociales ou de conflits. Que notre Mère céleste obtienne pour tous la consolation et un avenir de sérénité et de concorde!  (pape François)

- Et prions aussi pour divers pays où sont implantées nos Soeurs de la Salette et MS, et qui connaissent des situation de tension, de violence, de détresse et de grande pauvreté les Philippines, le Brésil, Myanmar, l’Angola, et Madagascar « Notre Père, riche en Miséricorde nous te confions tous les cœurs blessés : les victimes d’exploitation et d’abus sexuels, les familles divisées, les prostituées et les enfants abandonnés, les veuves et les orphelins ; les prisonniers, les pauvres sans nourriture ni travail et les sans abris ; les personnes âgées isolées, les malades et tous ceux dont toi seul connais la misère. Père miséricordieux, penche-toi sur nos péchés, guéris nos faiblesses, rends-nous sensibles à la misère des autres et renouvelle nos cœurs  pour qu’ensemble nous donnions de nouveaux signes d’espérance. » (Prière des évêques de Madagascar).

Prière pour les SNDS  : Nous continuons de prier pour les Sœurs, en vue de l’obtention de leur reconnaissance pontificale, pour Sœur Elisabeth et son Conseil Général, qui continuent de travailler sur la « refondation de la Congrégation »,  et pour toutes les Soeurs en responsabilité dans leurs pays et pour leurs missions, notamment celle de mener à bien cette refondation, et vous invitons à reprendre cette prière pour les SNDS : « Père Saint, Dieu d'Amour, tu as fait une alliance éternelle avec ton peuple. Tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère et plein de bonté envers ton peuple ; nous te rendons grâces. Marie, Mère de Jésus, lorsque tu es apparue aux deux petits bergers de la Salette, tu nous as appelés à aimer et honorer ton Fils à travers la prière, la pénitence, et le zèle apostolique. Seigneur, nous te remercions pour l´engagement de l´Eglise en la personne de l’évêque de Grenoble qui veille sur la Congrégation et  accompagne notre vocation salettine, et qui nous inclue dans sa famille religieuse diocésaine. Père-Saint, nous prions maintenant par l´intercession de la Vierge en pleurs, Notre Dame de la Salette, que ta grâce et que tes bénédictions nous accompagnent dans le processus du droit Pontifical. Que l’Esprit Saint éclaire notre intelligence et fortifie notre volonté pour êtres fidèles aux promesses que nous avons prononcées dans l´Eglise.  Par le Christ notre Seigneur. Amen. »

► Journée Mondiale du Migrant : dimanche 14 janvier 2018 : « Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les migrants et les réfugiés » : c’est le thème du Message du pape François pour la Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié le 14 janvier 2018  Dans son message, se référant à la Doctrine Sociale de l’Eglise, le pape propose une série de mesures concrètes et exhorte à exprimer de la sollicitude « à chaque étape de l’expérience migratoire » « depuis le départ jusqu’au voyage, depuis l’arrivée jusqu’au retour ». Le pape plaide notamment pour « de plus grandes possibilités d’entrée sûre et légale dans les pays de destination » et pour « un premier accueil approprié et digne ». Il défend aussi « la sécurité personnelle et l’accès aux services élémentaires » des migrants, des demandeurs d’asile et des réfugiés et invite à promouvoir « la défense des droits et de la dignité des migrants », qui commence « dans le pays d’origine » et à « œuvrer afin que tous les migrants et les réfugiés ainsi que les communautés qui les accueillent soient mis en condition de se réaliser en tant que personnes dans toutes les dimensions qui composent l’humanité », entre autres par « l’insertion socio-professionnelle ». Evoquant l’intégration, le pape souhaite « un processus de longue haleine qui vise à former des sociétés et des cultures, en les rendant toujours davantage un reflet des dons multiformes de Dieu aux hommes ». Il s’agit, explique-t-il, de « favoriser, dans tous les cas, la culture de la rencontre, en multipliant les opportunités d’échange interculturel, en documentant et en diffusant les ‘‘bonnes pratiques’’ d’intégration et en développant des programmes visant à préparer les communautés locales aux processus d’intégration ».

Info complémentaire : Le nombre de migrants morts en 2017, dont on a connaissance, est de plus de 5 000 dont 3 300 morts en Méditerranée, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). En moyenne, dix migrants par jour ont donc disparu en Méditerranée, en 2017. Et l’OIM rappelle que c’est la quatrième année consécutive que l’on atteint un tel chiffre. Si l’on regarde la Méditerranée, une autre donnée sur les mineurs est frappante : toujours en 2017, environ 15.000 enfants non accompagnés ont atteint l’Italie par la mer des rives de l’Afrique du Nord.

► Intentions de prière pour la Journée Mondiale du Migrant :

Prions pour tous les hommes, les femmes, les enfants et les jeunes, en quête d’une nouvelle patrie : qu’ils trouvent un lieu stable pour pouvoir grandir dans la paix, entourés de leurs familles et des personnes qui les aiment.

Prions pour toutes les initiatives d’accueil et d’accompagnement auprès des migrants et réfugiés : donne-nous créativité et espérance pour inventer les chemins de demain, dans la paix, la fraternité et la justice.

Prions pour notre société souvent en proie aux divisions : aide-nous à combattre la tentation du repli et à progresser ensemble dans la construction d’un avenir commun.

Prions pour notre communauté : qu’elle soit accueillante pour tous ceux qui cherchent refuge et hospitalité, que chacun puisse y faire l’expérience de compter aux yeux de Dieu.

Prions pour les responsables politiques : que la dignité de chaque personne soit au cœur de tout projet politique et qu’elle prime sur les intérêts particuliers.

Prions pour tous les migrants morts sur le chemin de l’exil : que leur mémoire nous garde éveillés et compatissants.

► Petite réflexion : « Donner la joie, c’est donner ce qui vient de Dieu. Il n’y a pas de plus grand égoïsme que de ne pas partager la joie ». (Mgr Aupetit – archevêque de Paris)

► Voyage apostolique du pape François au Chili et au Pérou du 15 au 22 janvier 2018, « pèlerin de l’Evangile »  : Le pape a affirmé dans un  message vidéo  diffusé le 9 janvier  « Je viens en pèlerin de la joie de l’Évangile, pour partager avec tous la paix du Seigneur et vous confirmer dans l’espérance. Je désire vous rencontrer, vous regarder dans les yeux, voir vos visages et pouvoir, tous ensemble, faire l’expérience de la proximité de Dieu, de sa tendresse et de sa miséricorde qui nous embrasse et nous console. (…) Face à la culture du rebut qui nous a envahis de plus en plus, je voudrais partager avec vous vos joies, vos tristesses, vos difficultés et vos espoirs, et vous dire que vous n’êtes pas seuls, que le pape est avec vous, que l’Église entière vous accueille, que l’Église vous regarde. (...) Avec vous, je désire faire l’expérience de la paix qui vient de Dieu, que lui seul peut nous donner. » Comme d’habitude, les diverses étapes de ce voyage pourront être suivies sur la chaine de télé KTO. Signalons aussi qu’au Pérou, des hommes et des femmes, issus d’une douzaine de centres de détention ont confectionné environ 300 000 chapelets de leurs propres mains. Ils sont destinés aux différents événements et célébrations qui jalonneront le voyage du Saint-Père, le produit de leur vente servira entre autres à couvrir les frais de l’organisation du voyage du pape.

Prions pour notre pays et pour les responsables politiques : Demandons au Seigneur, par l’intercession de la Vierge Marie, de faire se lever beaucoup d’hommes et de femmes qui dans leur vie ordinaire vivent pour les autres et avec les autres. Que la fraternité tant désirée devienne une réalité. Qu’elle inspire nos choix personnels et les choix de ceux qui exercent des responsabilités de quel qu’ordre qu’elles soient.  (...) Dieu qui veille sur notre monde, regarde le pays où tu nous as donné de vivre : accorde à tous ses habitants de rechercher le bien commun, qu’il y ait parmi nous plus de justice. Que ceux qui exercent le pouvoir dans notre pays, le fassent avec sagesse, toi, Père, qui porte au creux de tes mains le cœur des hommes, et garantis les droits des peuples. Et que sur la terre de France, placée sous la protection de la Vierge Marie s’affermissent avec ta grâce la sécurité et la paix,  la prospérité et la liberté religieuse, et dans le monde entier plus de bonheur et de paix. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen »:

Neuvaine à Notre Dame de la Salette : du 11 au 19 janvier retrouvez la Prière de la Neuvaine en français, et aussi  La Neuvaine en anglais : Novena to Our Lady of La Salette et La Neuvaine en portugais : Novena de Nossra Senhora da Salette 

Prière pour le pape  :  Un « Je vous salue Marie » tous les jours,…des millions de « Je vous salue Marie » à travers le monde. « Seigneur, Bon Pasteur de l’humanité, qui as confié à Pierre et à ses successeurs la mission d’affermir leurs frères dans la foi et de les éclairer par l’écoute de la Parole, nous te demandons que ton Esprit de sagesse éclaire le pape François dans sa mission de successeur de Pierre ; que ta miséricorde le protège et le réconforte ; que le témoignage de tes fidèles l’encourage dans sa mission et que la tendre présence de Marie soit pour lui un signe de ton amour ; qu’il soit fort dans la foi, audacieux dans l’espérance et ardent dans la charité. Toi qui es Dieu avec le Père dans l’unité du Saint-Esprit. Amen ». (Prière de Notre Dame de Fatima) 

Intention de prière et vidéo du pape pour le mois de décembre 2017 :

Les minorités religieuses en Asie :Nous pensons parfois qu’il est difficile d’être chrétien. Cependant, dans certains endroits il l’est beaucoup plus difficile que dans d’autres, comme en Asie. Ici le christianisme est minoritaire et, comme pour de nombreuses minorités religieuses, il fait souvent l’objet de persécutions. Prions afin que toutes les religions, en particulier celles qui sont minoritaires, trouvent la liberté qu’elles n’ont parfois pas, de nos jours, sur le continent asiatique. Vidéo du pape - janvier 2018 En raison du contexte culturel varié de l’Asie, l’Église est confrontée à de nombreux défis et sa tâche est rendue encore plus difficile par le fait qu’elle représente une minorité. Elle partage ces risques et ces défis avec d’autres traditions religieuses minoritaires auxquelles elle est unie par un désir de sagesse, de vérité et de sainteté. Quand nous pensons à ceux qui sont persécutés en raison leur religion, nous allons au-delà des différences de rituel ou de confession : nous nous mettons du côté des hommes et des femmes qui luttent pour ne pas renoncer à leur identité religieuse. Prions pour eux pour que, dans les pays asiatiques, les chrétiens, ainsi que les autres minorités religieuses, puissent vivre leur foi en toute liberté.”

The Pope Video January 2018 : Religious Minorities in Asia “In the vastly diversified cultural world of Asia, the Church faces many risks and her task is made more difficult by the fact of her being a minority. These risks, these challenges are shared with other minority religious traditions, with whom we share a desire for wisdom, truth and holiness. hen we think of those who are persecuted for their religion, we go beyond differences of rite or confession : We place ourselves on the side of the men and women who fight to avoid renouncing their religious identity. Let us pray for all of them, so that Christians, and other religious minorities in Asian countries, may be able to practice their faith in full freedom”.

► A la découverte d’un Sanctuaire Marial : Notre Dame de Prompt Secours est la patronne de la ville de La Nouvelle-Orléans et de l'État de la Louisiane, aux États-Unis. C'est un sanctuaire national. Sa fête patronale a lieu le 8 janvier. Le Sanctuaire a pour origine les Sœurs Ursulines arrivées de France en 1727 à la Nouvelle Orléans où elles ont mis en place la plus ancienne école de filles aux États- Unis. Le Sanctuaire et connu sous le vocable de Notre Dame du Prompt secours, à cause des grâces obtenues par l’intervention de la Sainte Vierge. La première se situe en 1812 : le feu avait dévasté une grande partie de la ville et menaçait directement le couvent des Ursulines. La Supérieure avait ordonné à tous d'évacuer le bâtiment. Avant de partir, une des Sœurs déposa une petite statue de Marie avec son Fils sur une fenêtre orientée vers le feu qui approchait, avec la prière, « Notre Dame, à moins que vous ne vous hâtiez de nous sauver nous sommes perdus ! » En quelques minutes, le vent se retourna, et dans un court laps de temps, le feu avait perdu son élan, laissant le reste de la ville indemne. La deuxième intervention bien connue de Notre Dame de Prompt Secours concerne la bataille de la Nouvelle-Orléans le 8 janvier 1815. Dans la nuit du 7 janvier, les défenseurs de la ville, peu équipés, furent attaqués par la grande armée britannique. De nombreux citoyens rejoignirent alors les Sœurs Ursulines du couvent pour une veillée de prière dans leur chapelle, implorant Notre Dame de Prompt Secours. La Supérieure promit à Notre Dame que si les défenseurs de la ville étaient victorieux une messe d'action de grâce serait chantée chaque année.  Comme le jour se levait, on commença une messe pour la même intention. Au moment de la communion, un coursier se précipita dans la chapelle, annonçant que les attaquants fuyaient et la messe se termina par le chant du Te Deum. [Source : https://www.mariedenazareth.com/ - Pour en savoir plus : Notre-Dame-du-Prompt-Secours ou site Internet : http://www.shrineofourladyofpromptsuccor.com/  ou encore Notre-dame-de-Prompt-Secours-patronne-principale-de-Louisiane ]

► Nouvelles de la Congrégation

- Canada : Sœur Marilyn a quitté le Canada le 8 janvier pour une nouvelle mission aux Philippines. Nous lui souhaitons "bonne nouvelle mission" et lui exprimons notre reconnaissance pour tout ce qu'elle a offert à l'Eglise du Canada et à toutes les personnes qu'elle a visitées.

- Etats-Unis : renouvellement des vœux de Sœur Jacinta KAI RA le 3 février 2018. 

- Philippines : vœux perpétuels de Sœur Caurenia CLEMENTE le 2 février 2018.

- Brésil : vœux perpétuels de Sœur Dailza le 4 février 2018.

Nous l'accompagnons de notre prière et nous remercions le Seigneur pour le don de sa vocation. 

- Myanmar : renouvellement des vœux de Sœur Regina Nu Nu Win, Sœur Teresa Ja Bawk, Sœur Teresa Seng Hkawn Mai, Sœur Stella Hkawn Ja, Sœur Theresa Ja Nan, Sœur Julie Htun, Sœur Justina Sang Lai, Sœur Jacinta Sandar Win et Sœur Rosa Bawk Mai le 2 février 2018. 

- France : renouvellement des vœux de  Sœur Paulette et Sœur Clarisse (Cté de l’Hermitage) le 31 janvier 2018 et de Sœur Maria (Cté de Marseille) le 3 février 2018. 

INFOS des communautés des Soeurs de Notre Dame de la Salette :

- Gap Samedi 27 janvier 2018 à 18 h 30 à l’église St Roch, paroisse Saint Arnoux de Gap messe d’action de grâces pour Sr Louisette présidée par Mgr Xavier Malle, évêque de Gap, suivie d’un repas partagé (chacun .apporte sa participation).

- Saint Désert : Dimanche 11 mars 2018 - Repas solidaire -: Comme chaque année les Sœurs organisent un repas solidaire, cette année au bénéfice des actions des Sœurs en Angola (aide à la construction de l’orphelinat) - Inscriptions : Sœurs Notre Dame de la Salette -  28 avenue de Bourgogne 71390 Saint Désert– tél : 03 85 47 93 82 – email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

ASSEMBLEE GENERALE de notre Association AASA-SNDS :  L’assemblée Générale se tiendra le dimanche 8 avril 2018 au Sanctuaire de Notre Dame de la Salette. Nous proposons à tous ceux qui le désirent de participer la veille samedi 7 avril à la journée de formation à Gières sur l’ Actualisation du message de la réconciliation dans le monde d’aujourd’hui (de 9 h à 16 h) avant de nous retrouver à la Salette pour le dîner à 19 h  (voir ci après)

GIERES - La Salette au cœur de l’Eglise : Ressourcement et formation spirituelle  Les Sœurs de la Salette organisent à la maison Mère de Gières nouvellement restaurée des temps de ressourcement et de formation spirituelle autour de la découverte de l’Evangile à travers le message de Marie à la Salette, chaque premier samedi du mois. Il est possible de s’inscrire séparément à l’une ou l’autre des journées, sans nécessairement suivre le programme complet .  Voici les prochaines dates et les thèmes du programme : Samedi 3 février 2018 : Gestes et paroles de Marie, modèle d’une vie offerte –Samedi 3 mars 2018 : La réconciliation dans l’engagement au quotidien comme St Joseph – samedi 7 avril 2018 : Actualisation du message de la réconciliation dans le monde d’aujourd’hui – samedi 5 mai 2018 : Marie de la Salette – Marie de l’Evangile – samedi 2 juin 2018 : L’Incarnation- Marie de la Salette et de l’Evangile – samedi 7 juillet 2018 : La famille- le célibat choisi ou non choisi dans l’Eglise. Ces journées débuteront à 9 h et se termineront à 16 h, à la Maison Mère des Sœurs de la Salette, 2 rue de la Plaine à Gières, avec des temps d’enseignement, de réflexion personnelle, d’échanges, de célébrations (messe et prières). Inscriptions en téléphonant au 06 02 08 14 90 ou 04 76 89 41 96  ou par courriel auprès de Sœur Odette (jeanneodette.snds(@)gmail.com).

► Fontaines Saint Martin : Année pastorale 2017/2018  - Journées de recollection trimestrielles pour prier ensemble et approfondir notre foi. Trois journées sont programmées : Deuxième trimestre : jeudi 15 mars  2018 : Thème : « Dans le mystère pascal, renaitre en soi  en accueillant le don de l’amour de Dieu et son pardon »  Troisième trimestre : 19 juin 2018 : « Marche, ton Dieu est avec toi » Programme des journées : 10h : première conférence - 11h : Célébration eucharistique suivie de prière personnelle - 12h : Repas partagé suivi de prière personnelle, confession, pause…  - 15h : Deuxième conférence - 16h : Goûter - 16h30 : Médiation de la vie de Jésus à travers le chapelet suivi de la liturgie des Vêpres. La communauté  est heureuse de vivre ce moment fort avec vous. Merci d’annoncer votre présence  en appelant le  04 78 22 20 78 - ou par courrier au 405 rue des Fours, 69270 Fontaines St Martin. (Responsables : Sœur Marie Vianney et  Sœur Florette)

Appel spécial en faveur de l’Orphelinat de Ganda :

En cette année 2018 nous lançons un appel particulier pour soutenir la réalisation de l’orphelinat à Ganda en Angola, dont les travaux ont débuté depuis quelques années, mais n’ont pu se poursuivre faute de financement. Soeur Regina nous a fait parvenir début novembre quelques photos de la reprise du chantier ainsi qu’une vidéo que vous pouvez revoir en cliquant sur Chantier orphelinat Ganda . Vos dons sont à effectuer directement à la Congrégation des Soeurs de Notre Dame de La Salette – Presbytère – 156000 QUEZAC. Un reçu fiscal vous sera délivré.

Actions pour aider les Sœurs de Notre Dame de la Salette :

- La Congrégation des Soeurs de Notre Dame de La Salette, du fait de sa reconnaissance légale au niveau de l’Etat français, est maintenant en capacité de recueillir des dons et des legs et de délivrer des reçus fiscaux. Les dons pour soutenir les projets des Sœurs (divers projets aussi notre soutien, notamment à Madagascar et aux Philippines), ou au bénéfice de l’opération « parrainage Madagascar » (aide à la scolarisation des enfants dans les écoles des Sœurs à Madagascar) sont à effectuer désormais à la Congrégation des Soeurs de Notre Dame de La Salette – Presbytère – 156000 QUEZAC.

- Rappelons que l’association Le petit Baobab créée à l’initiative de notre amie Marie-Christine Veyret intervient à Madagascar notamment pour soutenir un projet de ferme agro-écologique à Bemahatazana. Vous pouvez  découvrir ses activités sur son blog et vous renseigner si vous souhaitez soutenir ses actions en cliquant sur : : Le petit Baobab

- Par ailleurs l’association SOA de notre amie Michou vise à mettre en place des soutiens « sociaux » pour aider les familles les plus pauvres, en lien avec les Soeurs de Notre Dame de La Salette.

- Nous poursuivons aussi la collecte des bouchons de bouteille en plastique en faveur de ces opérations à Madagascar.

- Enfin, et les bénévoles qui souhaiteraient passer quelques mois à Madagascar pour mettre leurs compétences au service des Sœurs sont les bienvenus. Si vous êtes intéressés ou si vous connaissez des personnes susceptibles de donner un peu de leur temps, merci  de nous le signaler.

Pour tous renseignements ou informations sur ces diverses opérations, vous pouvez vous adresser à notre association : Secrétariat AASA-SNDS)

► Site Internet des Soeurs de la Salette : N’oubliez pas de consulter le site des Sœurs de Notre Dame la Salette au lien suivant : http://www.soeurs-lasalette.com/ Vous y trouverez diverses nouvelles des communautés, agrémentées par une belle galerie photos.

Nouvelles et infos des SNDS et laïcs LSLC  des Etats Unis :

Une Sainte et Heureuse Année 2018 à tous de la part de nos amis laïcs des Etats Unis

- Neuvaine mensuelle : Première journée de la Neuvaine 2018 le dimanche 21 janvier à 14 h à Fairfax (église Ste Marie des Douleurs – chapelle du Saint Sacrement - 5222 Sideburn Road - Fairfax, Virginia 22032)

- Messe et prières pour les victimes d’abus sexuels, et pour leur guérison. Les Sœurs de la Salette et les laïcs de l’association LSLC s’associent au diocèse d’Arlington qui organise des messes et des temps de prière pour les victimes et rescapés  d’abus sexuels. Prochaine messe célébrée par Mgr Michael Burbidge, nouvel évêque d’Arlington, le lundi 26 février 2018, à 19 h 30 à l’église catholique St Charles Borromée, 3304 Washington Blvd, Arlington, Virginia 22201.

Nous nous unissons par la pensée et la prière à nos amis des Etats Unis pour ces temps de prière et de partage.

► Infos Sanctuaire Notre Dame de la Salette :  L’hôtellerie du Sanctuaire est fermée jusqu’au vendredi 16 mars 2018. La nouvelle saison sur le thème « Appelés à la rencontre pour une Mission » débutera officiellement par une Messe d’ouverture le dimanche 18 mars, suivie de la fête de saint Joseph le lundi 19 mars.  Puis le -Dimanche 25 mars aura lieu la célébration des Rameaux. Lors du Triduum PascalTriduum Pascal, du 28 mars  au 1er avril 2018, une retraite est organisée.

►  INFOS Missionnaires de la Salette et laïcs salettins :

- Nous sommes invités à visiter régulièrement le site des Missionnaires de la Salette http://www.lasalette.info/fr/  (traduction en 6 langues). Vous pouvez notamment y visionner plusieurs vidéos sur divers événements vécus à la Salette ou ailleurs à travers le monde, et des infos sur les Laïcs salettins.

Ci point vous trouverez divers messages du Père Silvano (en anglais) : vœux pour la nouvelle année, ouverture de la mission au Mozambique, vœux aux laïcs salettins et SNDS,  ainsi que la prière pour le chapitre Général.

 [Wishes for the New Year of Our Lord 2018 – Our step out in faith to serve in Mozambique - Blessings for La Salette Sisters and Laity – Prayer for the 2018 La Salette General Chapter] Click on https://www.lasalette.org/about-la-salette/reconciliation/spirituality-and-charism/1857-wishes-for-the-new-year-of-our-lord-2018.html

Chapitre Provincial des Missionnaires de la Salette de France : Nous accompagnons aussi de notre prière les Missionnaires de la Salette de France à l’occasion de leur chapitre Provincial qui aura lieu à Annecy le Vieux du 11 au 17 février 2018.

Chapitre Général des Missionnaires de la Salette : il se tiendra du 9 avril au 5 mai 2018 à Las Termas (Argentine). Comme les autres Chapitres, il constituera une étape très importante sur le chemin charismatique et missionnaires que la Congrégation est appelée à parcourir au sein de l’Église et comme service au monde d’aujourd’hui. Nous accompagnons de notre prière la préparation et le déroulement de ce chapitre, comme l’a souhaité le Père Silvano dans son message de Pâques2017, comptant sur « la  solidarité humaine et spirituelle de tant de laïcs, amis et bienfaiteurs, qui partagent ensemble avec nous les joies et les défis de la mission ». Le thème de ce Chapitre Général est « Dans la grâce de La Salette, prophètes pour un monde réconcilié » avec trois éléments importants, : « le retour aux racines et l’identité de notre vocation religieuse et salettine, constituée par l’apparition de la Vierge à Maximin et à Mélanie » ; « l’appel de la part de l’Église à être des témoins crédibles par notre vie et notre parole » ; et « la mise de notre charisme au service de la réconciliation »

► Prière pour le Chapitre Général des Missionnaires de La Salette Avril 2018 : Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit Amen ! Loué sois-tu, ô Seigneur notre Père, qui as créé le monde et qui continues à le maintenir en vie. Loué sois-tu, Jésus Christ, Fils de Dieu, envoyé par le Père dans le monde pour notre salut, accompli par le sacrifice de ta Passion, Mort et Résurrection. Loué sois-tu, ô Saint Esprit, force du Père et du Fils, qui à toutes les époques as donné vie à tes disciples. Loué sois-tu, Très Sainte Trinité, un seul Dieu, pour le don du salut, rendu chaque jour présent dans l'Eglise par ta parole et les sacrements et tout particulièrement par celui de l'Eucharistie. Jésus Christ, Maître et Seigneur, nous, Missionnaires de Notre Dame de La Salette, nous voulons te remercier spécialement de nous avoir donné ta Mère au pied de la Croix pour qu'elle soit notre Mère. Nous te remercions pour sa miséricordieuse Apparition à La Salette, qui appelle si vigoureusement notre monde confus et désorienté à la conversion et à la réconciliation. Nous te rendons grâce de nous avoir appelés à l'existence et d'avoir gardé les membres de notre communauté comme missionnaires des larmes de la Vierge de La Salette, à travers le « dialogue, le témoignage, la spiritualité et la prophétie ». O Dieu Trinité Très Sainte, tandis que s'approche le Chapitre Général de notre Congrégation, nous te demandons par l'intercession de Notre Dame de la Salette une nouvelle effusion de l'Esprit Saint sur notre Congrégation, afin que, « dans la joie de notre consécration religieuse », elle continue à porter la Bonne Nouvelle du salut et le message de la Belle Dame dans toutes les régions du monde. Nous te demandons en outre de bénir tous ceux qui participeront au Chapitre Général. Illumine leur le cœur et l'esprit, afin qu'ils s'ouvrent à l'écoute de ta voix qui parle à l'Eglise « en sortie vers les nouvelles périphéries géographiques et existentielles du monde ». Amen!

► Quelques Tweets et messages du Pape... à méditer et appliquer (parmi d’autres)

- Une âme joyeuse est comme une bonne terre qui fait bien croître la vie, avec de bons fruits (9 janvier)

- Joie, prière et gratitude sont trois attitudes qui nous font vivre d’une façon authentique 8 janvier)

- Réjouissons-nous avec les frères et sœurs de l’Orient chrétien qui aujourd’hui célèbrent la Sainte fête de Noël (7 janvier)

- Le Baptême s’appelait aussi “illumination”, parce que la foi illumine le cœur et fait voir les choses sous une autre lumière (7 janvier)

- Comme les Mages, le croyant, poussé par sa foi, va à la recherche de Dieu dans les lieux les plus cachés car il sait que c’est là que le Seigneur l’attend (6 janvier)

- Dieu passe le long des rues poussiéreuses de notre vie, et, accueillant notre nostalgie d’amour et de bonheur, nous appelle à la joie (5 janvier)

Vous pouvez aussi retrouver les tweets du pape en  anglais, en espagnol, en italien, en portugais

► A l’écoute de notre pape François : Le silence, pour nous disposer à écouter la voix de notre cœur et surtout celle de l’Esprit Saint et de présenter au Seigneur nos intentions personnelles ». Le pape poursuit ses catéchèse sur la messe et s’est surtout arrêté dans la Catéchèse du mercredi 10 janvier 2018 sur le chant du « Gloria » ou « Gloire à Dieu »  et la prière de la Collecte, oraison qui suit immédiatement l’hymne du “Gloire à Dieu”. Le pape a parlé du chant du « Gloire à Dieu » comme étant une « joyeuse annonce de l’étreinte entre ciel et terre » qui reprend les paroles des Anges à la Nativité. Mais il a surtout insisté sur le rôle de la « collecte », cette oraison qui suit le Gloria. Il a demandé aux fidèles de profiter de ce temps de recueillement silencieux pour rassembler leurs prières. «  Frères et sœurs, de la rencontre entre la misère humaine et la miséricorde divine dans l’acte pénitentiel, naît la reconnaissance exprimée avec le « Gloria ». Cet hymne très ancien reprend le chant des anges à la naissance de Jésus, la joyeuse annonce de l’étreinte du ciel et de la terre. Chant de louange à Dieu le Père et à son Fils Jésus-Christ, l’Agneau qui enlève les péchés du monde, le « Gloria » est aussi une supplication confiante de la bienveillance divine qui se conclut avec la doxologie trinitaire, caractéristique de toute la célébration eucharistique.  Après le « Gloria », ou après l’acte pénitentiel en fonction du temps liturgique, au moyen de l’invitation « prions », le prêtre exhorte le peuple à s’unir à lui dans un moment de silence qui ouvre à l’oraison dénommée « Collecte ». Le silence, dont le caractère dépend du moment où il intervient au cours de la Messe, permet, juste avant la Collecte, de nous disposer à écouter la voix de notre cœur et surtout celle de l’Esprit Saint et de présenter au Seigneur nos intentions personnelles.  Après ce bref moment de silence, le prêtre, dans l’attitude de l’orant, les bras étendus pour imiter le Christ sur la Croix, exprime à Dieu, au nom de tous, la prière commune qui conclut les rites d’introduction, et dont le contenu va de la louange à la supplication. Aussi, méditer ces textes, en dehors de la Messe, peut nous apprendre à mieux nous tourner vers Dieu. »

► Mieux comprendre la Messe  Nous continuons d’accompagner la pape dans ses catéchèses sur la messe, à travers nos rubriques « Comprendre la Messe »,  cette semaine avec l’Hymne du Gloire à Dieu, le Gloria, hymne de louange pour célébrer la splendeur, la bonté, la majesté de Dieu, hymne qui « nait de la rencontre entre la misère humaine et la miséricorde divine et qui reprend le chant des anges à la naissance de Jésus, la joyeuse annonce de l’étreinte du ciel et de la terre » (comme le dit le pape dans sa catéchèse). On ne le chante que les dimanches et les jours de fête. Et nous nous en abstenons les dimanches de l'Avent et du Carême, pour faire vibrer avec plus de solennité l'acclamation des anges dans la nuit de Noël et la proclamation du salut à la Vigile Pascale. Veillons cependant à respecter l’esprit et les Paroles de cet Hymne, car on peut être tenté de le remplacer par d’autres chants : ce n'est pas parce qu'il y a le mot "gloire" dans un cantique que c'est un « Gloire à Dieu ».

 Après le Gloria, nous sommes invités à un moment de recueillement et de prière avant que le prêtre ne proclame la première des trois « prières mobiles »  - c'est à dire qu'elles varient chaque dimanche - (avec la prière sur les offrandes et la prière après la communion - appelées aussi « oraisons »  ). La « prière d’ouverture »  est une parole adressée à Dieu. Elle porte également le nom de Collecte, parce qu'elle "collecte" et réunit les diverses demandes des fidèles en une seule prière. C'est le rôle du prêtre de présenter à Dieu, au nom de la communauté rassemblée, le condensé de la prière de tous. C'est bien pour cela que le prêtre s'exprime toujours à la première personne du pluriel, en disant « nous ». . La prière d'ouverture se décompose en quatre temps : Une invitation : "Prions le Seigneur". Un temps de silence : qui permet à chacun de se recueillir, de se mettre en présence de Dieu, de formuler intérieurement ses demandes, avant que le célébrant ne les rassemble comme des épis de blés en une seule gerbe. L'oraison proprement dite, habituellement adressée au Père et qui se conclut toujours par une formule trinitaire : nous prions le Père, par Jésus-Christ et dans l'Esprit Saint. Et l’Amen de l'assemblée, qui n'exprime pas seulement un souhait, mais une certitude sur laquelle on peut s'appuyer.

Vous pouvez aussi trouver des explications sur le déroulement de la messe sur le site de l’Eglise Catholique de France :  Déroulement de la messe du dimanche

► Que tous les Droits de l’homme soient respectés : Dans son Discours au Corps diplomatique lundi 8 janvier 2018,  le pape François a défendu les droits fondamentaux de la Déclaration universelle des droits de l’homme, le droit à la vie, à la santé, à la liberté et à l’inviolabilité de chaque personne humaine, le droit de former une famille en tant qu’« élément naturel et fondamental de la société », la liberté de mouvement, le droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion, le droit au travail… Déplorant que de nombreux droits fondamentaux sont aujourd’hui encore violés, il a déclaré en fin de discours : « L’esprit qui doit animer chaque personne comme les nations dans ce travail, est comparable à celui des constructeurs des cathédrales médiévales qui constellent l’Europe. Ces édifices imposants racontent l’importance de la participation de chacun à une œuvre capable de franchir les limites du temps. Le constructeur de cathédrales savait qu’il ne verrait pas l’achèvement de son travail. Néanmoins, il se prodiguait activement, comprenant qu’il faisait partie d’un projet dont jouiraient ses enfants, qui – à leur tour – l’embelliraient et l’agrandiraient pour leurs enfants. Chaque homme et chaque femme de ce monde – et en particulier celui qui a la responsabilité de gouverner – est appelé à cultiver le même esprit de service et de solidarité intergénérationnel, et être ainsi un signe d’espérance pour notre monde tourmenté ». . Retrouvez l’intégralité du discours en cliquant sur Discours-au-corps-diplomatique-8 janvier 2018 le-pape-défend-les-droits-humains

Société / bioéthique : Université de la Vie – Alliance VITA – Pour sa 13ème  édition de l’Université de la Vie, l’association Allliance Vita « Solidaire des plus fragiles » propose cette année un cycle de 4 soirées de formation bioéthiques sur le thème « Que faire du temps – Défi bioéthique et défi d’écologie humaine » Accessible à tous, ce cycle de formation donnera la parole à des grands témoins et des experts médecins, économistes, philosophes... Des conférences, vidéos, outils argumentaires et exercices éclaireront la manière dont notre rapport au temps impacte les grandes questions liées au respect de la vie et à la dignité humaine : maternité, grossesse, handicap, procréation artificielle (PMA GPA), fin de vie, transhumanisme, individualisme, sens du progrès... Un éclairage utile et intéressant en cette année où vont se tenir les Etats Généraux de la Bioéthique. Conférences dans 140 lieux en France - notamment à la Maison Diocésaine de Saint Désert - et à l’étranger. Programme détaillé : Université de la vie - programme-2018  Inscription en cliquant sur Inscription université de la vie 2018

► Marche pour la Vie : Dimanche 21 janvier à Paris. Pour sa treizième édition la Marche pour la Vie aura lieu autour du thème  : « l’avortement n’est pas un choix irrémédiable ».  L’avortement est souvent proposé aux femmes lorsqu’une grossesse se présente « au mauvais moment », lorsque l’enfant attendu n’a pas été vraiment « désiré », ou encore lorsqu’une anomalie est soupçonnée lors d’un diagnostic prénatal. Pour diverses raisons garder son enfant peut susciter questionnement, inquiétude, parfois même désarroi, face à la pression exercée en faveur de l’interruption de grossesse. La « Marche pour la Vie » veut soutenir toutes les femmes qui  ont vécu de telles situations, celles dont la souffrance n’est pas reconnue suite à un avortement, celles qui portent la blessure d’un choix qu’elles n’ont pas pu assumer librement, afin qu’elles puissent vivre un chemin de pardon et de guérison. Et aussi soutenir toutes les femmes confrontées à une grossesse inattendue afin que malgré les difficultés, elles comprennent que donner la vie est un magnifique cadeau. Une vidéo nous est proposée racontant l’histoire de Lucie qui après maints questionnements et pressions a choisi de donner la vie :  http://www.machance.org/

Adhésion à notre association AASA-SNDS :  (Association d’Aide et de Soutien à l’Action des Soeurs de Notre Dame de la Salette dans le monde). Le bulletin d'adhésion peut être téléchargé sur notre site Internet.

Vous pouvez envoyer vos cotisations ou dons, soit à notre adresse (voir ci dessous) ou à notre trésorier Christian Tissot, Concerto Cello, 70 C rue Matthieu Dussurgey – 69190 SAINT FONS.

Vous pouvez aussi retrouver notre lettre hebdomadaire chaque semaine sur le site Internet de notre association http://www.aasasnds.fr/ et la faire connaitre à vos amis (rubrique « Infos et nouvelles ») ainsi que la méditation de l’évangile du dimanche (rubrique « Comprendre la Parole de Dieu »

Et n’oubliez pas : votre participation et votre collaboration, pour alimenter et agrémenter cette lettre hebdomadaire sont les bienvenus ! (Avant le mercredi soir pour la semaine en cours). Et si vous ne souhaitez pas continuer de recevoir notre lettre veuillez en avertir simplement le Secrétariat.

 «  Notre Dame de la Salette, Réconciliatrice des pécheurs, Mère de Miséricorde et reine de la Paix, prie sans cesse pour nous qui avons recours à toi, et fais de nous d’authentiques disciples de ton Fils, prêts à le suivre et à inviter d’autres personnes à le suivre »

Fraternellement et amicalement.

En union de prières

Pierrot, Patou              

Secrétariat AASA-SNDS

17 rue des Charrons – 67240 BISCHWILLER

Tél : 06.61.71.40.38 / 06.65.33.84.94

Publié dans LAIQUE ASSOCIÉS (FR)

« Que 2018 soit une année de sérénité et de paix, illuminée par la constante bénédiction de Dieu » (pape François – Vœux du 1er janvier 2018)

Qu'écrirons-nous sur la page blanche du Livre de vie de cette année nouvelle ? Nous nous préparons à accueillir l'avenir, même si nous n'avons pas suffisamment conscience que le temps qui passe comporte une réelle gravité alors même qu'il est le temps où la grâce divine nous précède. Ainsi l'année qui s'ouvre est-elle un don pour vivre la miséricorde et l'espérance. Dieu n'assure pas que nous ne connaîtrons pas de difficultés ni souffrance, mais Dieu nous promet d'être présent dans nos épreuves et de nous donner sa paix. (Bernadette Mélois)

Chers amis des Sœurs de la Salette, chères Sœurs, chers Pères, chères communautés,

« Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? » (Mt 2, 2)

Cette question des Mages à la suite du « signe » qu’ils ont perçu et qui signifiait pour eux l’avènement d’un événement exceptionnel, est ce que nous nous la posons également de temps en temps ? Sommes nous attentifs aux signes que le Seigneur nous envoie, aux « balises » qu’il pose sur notre route, ou encore aux ‘signes des temps » qui nous invitent à nous remettre en question ? Savons-nous reconnaître « le signe » de l’enfant de Bethléem, et comprendre vraiment ce qu’il signifie pour nous ? Savons nous reconnaitre en l’enfant de la crèche notre Roi à qui nous désirons consacrer et « soumette » notre vie ?  C’est là tout l’enjeu de la « conversion » que nous demande la Vierge à la Salette … nous tourner vers son Fils Jésus et l’écouter. Le « signe » de ses larmes est là aussi  pour nous le rappeler : quelle place occupe le Christ « notre Roi » dans notre vie ?  

« Tu t”es fait homme, ô Christ, et tu as demeuré parmi nous ; tu t”es fait homme ô Christ,et tu marches à notre pas ; tu t”es fait homme ô Christ et ton visage sera le nôtre ; tu t”es fait homme ô Christ et ta voix éveile la nôtre ; tu t”es fait homme ô Christ et tu nous mènes au véritable amour ; tu t”es fait homme ô Christ et tu rassembles tes frère ; tu t”es fait homme ô Christ et nous devenons fils de Dieu. » (Prière du Temps de Noël)

Rappel : Vous pouvez aussi retrouver sur le site de l’Eglise catholique de France les commentaires de Marie Noëlle Thabut pour tous les textes de ce dimanche,et sur le blog des Etats Unis https://salettinian.blogspot.fr/ .  des explication  - en anglais, français et espagnol - des lectures du dimanche en lien avec le message de la Salette par le Père René Butler, Missionnaire de la Salette.

► Commentaire et méditation pour l’Epiphanie   L’Épiphanie, manifestation du Christ à tous les peuples, met en relief le caractère universel de la foi chrétienne. Jésus est la lumière et le bonheur que tous les hommes cherchent sans le savoir et de tous ceux qui le savent sans le chercher. Le prophète Isaïe dépeint ce trait du christianisme quand il voit marcher les nations et leurs rois vers la lumière et la clarté de l’aurore de Jérusalem. L’Évangile nous montre que Dieu n’a pas seulement inspiré une sagesse aux mages pour faire le bien dans leur nation sans être dérangés dans leurs convictions. Pour ces hommes qui scrutent le cosmos et les signes du ciel, l’annonce a commencé avec un signe de la nature lié à une prophétie et elle s’est terminée avec la rencontre personnelle de Dieu vivant parmi nous. Le chrétien marche au milieu de nations comme l’étoile qui conduit, qui approche les hommes du mystère du Christ. Toutes leurs richesses, leurs talents ce qu’il y a de bon en eux n’est pas rejeté par le Seigneur. Bien au contraire, à la lumière du Christ, ils retrouvent toute leur valeur.

« Jésus, aide-nous à être de humbles étoiles qui brillent dans la nuit pour guider les hommes vers toi. Notre lumière vient de toi et vers toi elle nous conduit. Que nous conduisions les hommes dans l’obscurité de la nuit à ton admirable lumière. Que notre présence soit signe d’espérance et réjouisse ceux qui te cherchent sans le savoir. Jésus, Roi de gloire, sois notre lumière. »

Intentions de prière et actions de grâces :

- Nous présentons comme chaque semaine au Seigneur toutes nos prières et actions de grâces, celles que nous partageons et celles qui sont au secret de nos coeurs ; que le Dieu de Miséricorde qui prend soin de chacun de nous personnellement essuie toute larme de nos yeux, ôte toute détresse de nos coeurs, apaise toute angoisse de notre esprit, et nous comble de ses bénédictions.

- Continuons de prier pour tous nos malades, pour la guérison et le rétablissement de Sœur Sonia, pour Sylviane Ligabue, pour le Père Joseph Antin, pour Mme Kim, pour Alain et Régine, Jean Paul, Marie Claude, Evelyne

- Et avec Angela, la nièce de Soeur Olga confiée à nos prières, rendons grâces. Son opération s’est bien passée et elle « recommence à vivre ». Continuons de prier pour son rétablissement complet, et afin qu’elle puisse reprendre ses études qu’elle a du interrompre (carte de remerciements ci joint).

- Prions pour nos Sœurs et Missionnaires de la Salette âgés, malades ou souffrants, notamment ceux qui portent leur maladie dans la discrétion.

- En ce temps de Noel, pensons aussi tout particulièrement à toutes les personnes seules, à celles qui sont sans abri, et à tous les réfugiés et migrants, à tous ceux qui vivent dans la précarité.

- Avec nos amis LSLC, prions pour leurs malades et les personnes qui sont confiées à leurs prières : Carl Kaczmarek,  paroissien de Ste mary, actuellement hospitalisé, Theresa Kaczmarek, Matthew Kershes, frère de Michele Hanson, Barbara Radcliffe et Eli Mundy, Bernadette Arico, Stella Castanza – maman de Carolyn La Rosa, et une intention spéciale pour Lorraine Ondrasik et pour Lawrence Robinson. Prions aussi pour leurs défunts Agripino M Lampa, papa de Judith Scyoc, Tony Talens et Christine Foz, amis de Margarita Vega ; Que le Seigneur les accueille dans son Royaume de Paix et de Lumière, qu’il soutienne et réconforte leurs familles.

- Prions spécialement pour toutes les familles déchirées, pour tous les couples désunis, pour tous ceux qui sont incapables d’entreprendre un chemin de réconciliation. Que la Sainte Vierge, Notre Dame Réconciliatrice et Mère de Douleurs, les accompagne et leur permette d’entrevoir un chemin d’espérance et de renouveau.

- Prions pour les jeunes à la recherche d’un emploi, pour les personnes au chômage, pour les familles en situation financières difficile, les personnes en précarité.

- Prions aussi pour les vocations dans nos divers pays, pour toutes les vocations. C'est l'occasion pour tous de réfléchir, de prier, de promouvoir et aussi de discerner notre propre vocation. Quelle que soit la vocation que nous sommes appelés à vivre en tant qu'expression de l'amour de Dieu dans le monde, nous sommes tous appelé à la sainteté.

- Prions pour tous ceux et celles qui de façon discrète ou anonyme parfois se confient à nos prières, pour les personnes blessées dans leur corps ou dans leur âme, pour tous ceux qui sont ou se sentent rejetés, pour ceux qui ont du mal à pardonner. Prions pour tous ceux qui souffrent des divisions au sein de leurs familles, parents, enfants, grands parents.  Prions pour toutes les personnes en difficulté, pour celles qui vivent éloignées de Dieu, pour celles qui ne le connaissent pas. Qu’elles trouvent dans le Christ, l’étoile qui leur montrera le chemin, la vérité, la vie. Prions aussi pour toutes les « brebis perdues », dans une société qui n’est pas en mesure de leur apporter un peu d’espoir et de dignité, afin qu’ils trouvent une main tendue pour les sortir de la déchéance matérielle ou psychique dans laquelle ils se sont enfoncés.  Et rendons grâces pour tous ceux que la Belle Dame guide sur le chemin de la conversion, du renouveau, de l’espérance, de la paix.

- Prions pour la paix dans le monde, la paix dans nos familles, la paix dans nos coeurs. Prions notamment pour que les conflits et les tensions actuelles entre certaines nations trouvent un chemin d’apaisement. - Prions Marie, Reine de la Paix, qu’elle nous aide à soulager les angoisses et les douleurs des populations qui dans tant de régions du monde souffrent en raison de calamités naturelles, de tensions sociales ou de conflits. Que notre Mère céleste obtienne pour tous la consolation et un avenir de sérénité et de concorde!  (pape François)

- Prions pour toutes les victimes des catastrophes, intempéries, accidents, ou attentats.  Notamment pour les victimes du terrible accident de car au Pérou, et pour celles des attentats récents à Saint Petersburg le 27 décembre, en Egypte le 29 décembre, et en Afghanistan, à Kaboul les 28 décembre et ce jeudi 4 janvier, les Nigérians tués à la sortie de la messe de Minuit le jour de Noël. Prions pour les familles des victimes, les blessés, que le Seigneur soulage leur douleur et éloigne d’eux tout sentiment de haine ou de vengeance ; prions aussi pour les terroristes, que le Seigneur convertisse leur coeur.

- Prions aussi pour les victimes et personnes sinistrées suite aux intempéries en France et aux Etats Unis

- Prions aussi pour le retour à la paix, la reconstruction du pays et le retour au pays des réfugiés qui ont fui l’Irak et la Syrie face à la barbarie de Daesh.

- Et prions aussi pour divers pays où sont implantées nos Soeurs de la Salette et MS, et qui connaissent des situation de tension, de violence, de détresse et de grande pauvreté les Philippines, le Brésil, Myanmar, l’Angola, et Madagascar « Notre Père, riche en Miséricorde nous te confions tous les cœurs blessés : les victimes d’exploitation et d’abus sexuels, les familles divisées, les prostituées et les enfants abandonnés, les veuves et les orphelins ; les prisonniers, les pauvres sans nourriture ni travail et les sans abris ; les personnes âgées isolées, les malades et tous ceux dont toi seul connais la misère. Père miséricordieux, penche-toi sur nos péchés, guéris nos faiblesses, rends-nous sensibles à la misère des autres et renouvelle nos cœurs  pour qu’ensemble nous donnions de nouveaux signes d’espérance. » (Prière des évêques de Madagascar).

Prière pour les SNDS  : Nous continuons de prier pour les Sœurs, en vue de l’obtention de leur reconnaissance pontificale, pour Sœur Elisabeth et son Conseil Général, qui continuent de travailler sur la « refondation de la Congrégation »,  et pour toutes les Soeurs en responsabilité dans leurs pays et pour leurs missions, notamment celle de mener à bien cette refondation, et vous invitons à reprendre cette prière pour les SNDS : « Père Saint, Dieu d'Amour, tu as fait une alliance éternelle avec ton peuple. Tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère et plein de bonté envers ton peuple ; nous te rendons grâces. Marie, Mère de Jésus, lorsque tu es apparue aux deux petits bergers de la Salette, tu nous as appelés à aimer et honorer ton Fils à travers la prière, la pénitence, et le zèle apostolique. Seigneur, nous te remercions pour l´engagement de l´Eglise en la personne de l’évêque de Grenoble qui veille sur la Congrégation et  accompagne notre vocation salettine, et qui nous inclue dans sa famille religieuse diocésaine. Père-Saint, nous prions maintenant par l´intercession de la Vierge en pleurs, Notre Dame de la Salette, que ta grâce et que tes bénédictions nous accompagnent dans le processus du droit Pontifical. Que l’Esprit Saint éclaire notre intelligence et fortifie notre volonté pour êtres fidèles aux promesses que nous avons prononcées dans l´Eglise.  Par le Christ notre Seigneur. Amen. »

► A MEDITER : Que notre parole soit bienveillante et exprime la Parole de Dieu :  « Au commencement était le Verbe, la Parole de Dieu, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. » (Jean 1, 1) Vous trouverez ci joint une méditation sur notre « parole » en lien avec la Parole de Dieu, avec Soeur Faustine. Comment utilisons-nous nos paroles ? Pour consoler, encourager, bénir, louer le Seigneur ?…Ou pour médire, critiquer, calomnier, voire blasphémer ? Nos paroles peuvent en effet faire vivre ou mourir. Elles peuvent apportent la bénédiction ou la malédiction sur nos vies et celles d’autrui. Elles manifestent notre foi, notre confiance en celui qui peut tout, notre joie de suivre le Christ, ou nos maladies, nos échecs, nos amertumes, nos rancoeurs, nos suspicions, nos non-pardons, etc… « La parole est porteuse pour celui qui la prononce, de joie ou de peine, de bonheur ou de confusion ; mort et vie sont en son pouvoir (Livre des Proverbes 18, 21). Dans la bouche du chrétien, les paroles inspirées du Saint Esprit deviennent puissantes ; et « par notre parole nous pouvons manifester la puissance de Dieu qui dépasse toute demande et toute pensée » (Ep 3, 20). Et nous pouvons nous aussi par notre parole édifier, exhorter et consoler car notre parole d’homme exprime la Parole de Dieu. Les Ecritures nous montrent que non seulement nous devons éviter de critiquer, de maugréer, de gémir (Ep. 4, 29-31), mais que nous devons remercier Dieu en toutes choses et être ainsi les vivants témoins de son amour (Ph 4, 4-6) (Ph 2, 15-16a)  « Au moment où je souffre beaucoup, je tâche de me taire, car je me méfie de ma langue qui, en de tels moments, est encline à parler de soi, alors qu’elle doit me servir à louer Dieu pour tant de bienfaits et de dons accordés. » (Sainte Faustine)  L’action de grâce, la louange sont en effet un antidote au poison des plaintes. Elles permettent de remettre nos paroles dans le plan de Dieu sur nos vies. De même, la proclamation de versets de la Parole de Dieu transforme nos paroles négatives en paroles positives pleine d’espérance et de confiance en Dieu qui veut le bonheur de ses enfants bien-aimés. La puissance de nos paroles s’exerce également envers notre prochain.

En ce temps de Noël, essayons de faire un effort pour utiliser notre parole pour bénir, c’est-à-dire, dire du bien et non du mal comme nous y exhorte saint Pierre : « Ne rendez pas mal pour mal, insulte pour insulte. Bénissez au contraire, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin d’hériter la bénédiction. » (1 P 3, 9) Dire des paroles bienveillantes sur son prochain, se réjouir de ses réussites, savoir l’encourager et le valoriser, sont autant d’exemples que sainte Faustine nous donne. Et chemin de Réconciliation comme le veut Notre Dame de la Salette. Encourager et exhorter notre prochain l’aide à avoir confiance en lui-même, en ses projets et à avancer avec un regard positif sur son avenir. Apporter des paroles de consolation et de confiance en Dieu sont autant de paroles de réconfort qui mettent du baume sur les coeurs affligés. De même, nos paroles inspirées de la Parole de Dieu ou prononcées au Nom de Jésus accompagnées d’une prière pleine de foi manifesteront l’amour et la miséricorde de Dieu qui veut guérir et sauver ses enfants bien-aimés. Si nous prenons l’habitude de dire des paroles bienveillantes, d’avoir des pensées bienveilantes, notre vie en sera transformée,… et celle de notre entourage également !

► Petite méditation avec les « papillotes de Noël » : Dans la vie, le matin, tu as deux choix : soit tu te recouches pour poursuivre ton rêve, sois tu te lèves pour le réaliser !

Prions pour notre pays et pour les responsables politiques : Demandons au Seigneur, par l’intercession de la Vierge Marie, de faire se lever beaucoup d’hommes et de femmes qui dans leur vie ordinaire vivent pour les autres et avec les autres. Que la fraternité tant désirée devienne une réalité. Qu’elle inspire nos choix personnels et les choix de ceux qui exercent des responsabilités de quel qu’ordre qu’elles soient.  (...) Dieu qui veille sur notre monde, regarde le pays où tu nous as donné de vivre : accorde à tous ses habitants de rechercher le bien commun, qu’il y ait parmi nous plus de justice. Que ceux qui exercent le pouvoir dans notre pays, le fassent avec sagesse, toi, Père, qui porte au creux de tes mains le cœur des hommes, et garantis les droits des peuples. Et que sur la terre de France, placée sous la protection de la Vierge Marie s’affermissent avec ta grâce la sécurité et la paix,  la prospérité et la liberté religieuse, et dans le monde entier plus de bonheur et de paix. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen »:

Prière pour le pape  :  Un « Je vous salue Marie » tous les jours,…des millions de « Je vous salue Marie » à travers le monde. « Seigneur, Bon Pasteur de l’humanité, qui as confié à Pierre et à ses successeurs la mission d’affermir leurs frères dans la foi et de les éclairer par l’écoute de la Parole, nous te demandons que ton Esprit de sagesse éclaire le pape François dans sa mission de successeur de Pierre ; que ta miséricorde le protège et le réconforte ; que le témoignage de tes fidèles l’encourage dans sa mission et que la tendre présence de Marie soit pour lui un signe de ton amour ; qu’il soit fort dans la foi, audacieux dans l’espérance et ardent dans la charité. Toi qui es Dieu avec le Père dans l’unité du Saint-Esprit. Amen ». (Prière de Notre Dame de Fatima) 

Intention de prière du pape pour le mois de décembre 2017 :

Les minorités religieuses en Asie :Pour que les chrétiens, ainsi que les autres minorités religieuses, puissent vivre leur foi en toute liberté dans les pays asiatiques.

Religious Minorities in Asia : That Christians, and other religious minorities in Asian countries, may be able to practice their faith in full freedom.

Réflexion : « La liberté religieuse est un droit humain fondamental », nous dit le Pape François. Comme il nous y invite, nous prenons dans notre prière tous les croyants d’Asie, chrétiens, mais aussi musulmans, hindouistes, bouddhistes et d’autres religions… Que chacun soit libre de chercher la vérité, et d’exprimer ouvertement ses convictions religieuses, sans contraintes ni intimidations.  Pour approfondir et méditer l’intention de prière de ce mois, nous vous proposons deux extraits de la déclaration « Nostra Aetate » du Concile Vatican II.  « À notre époque où le genre humain devient de jour en jour plus étroitement uni et où les relations entre les divers peuples se multiplient, l’Église examine plus attentivement quelles sont ses relations avec les religions non chrétiennes. Dans sa tâche de promouvoir l’unité et la charité entre les hommes, et aussi entre les peuples, elle examine ici d’abord ce que les hommes ont en commun et qui les pousse à vivre ensemble leur destinée. (…) Depuis les temps les plus reculés jusqu’à aujourd’hui, on trouve dans les différents peuples une certaine perception de cette force cachée qui est présente au cours des choses et aux événements de la vie humaine, parfois même une reconnaissance de la Divinité suprême, ou même d’un Père. Cette perception et cette reconnaissance pénètrent leur vie d’un profond sens religieux. Quant aux religions liées au progrès de la culture, elles s’efforcent de répondre aux mêmes questions par des notions plus affinées et par un langage plus élaboré. Ainsi, dans l’hindouisme, les hommes scrutent le mystère divin et l’expriment par la fécondité inépuisable des mythes et par les efforts pénétrants de la philosophie ; ils cherchent la libération des angoisses de notre condition, soit par les formes de la vie ascétique, soit par la méditation profonde, soit par le refuge en Dieu avec amour et confiance. Dans le bouddhisme, selon ses formes variées, l’insuffisance radicale de ce monde changeant est reconnue et on enseigne une voie par laquelle les hommes, avec un cœur dévot et confiant, pourront acquérir l’état de libération parfaite, soit atteindre l’illumination suprême par leurs propres efforts ou par un secours venu d’en haut. »

► Prière pour les Jeunes – en préparation du Synode :  d’octobre 2018 sur « la jeunesse, la foi et le discernement vocationnel »  Seigneur Jésus, ton Eglise qui chemine vers le synode tourne son regard vers tous les jeunes du monde. Nous te prions pour qu’avec courage ils prennent en main leur vie, qu’ils aspirent aux choses les plus belles et les plus profondes et qu’ils conservent toujours un cœur libre. Aide-les à répondre, accompagnés par des guides sages et généreux, à l’appel que tu adresses à chacun d’entre eux, pour qu’ils réalisent leur projet de vie et parviennent au bonheur. Tiens leur cœur ouvert aux grands rêves et rends-les attentifs au bien des frères. Comme le Disciple aimé, qu’ils soient eux aussi au pied de la Croix pour accueillir ta Mère, la recevant de Toi en don. Qu’ils soient les témoins de ta Résurrection Et qu’ils sachent te reconnaître, vivant à leurs côtés, annonçant avec joie que Tu es le Seigneur. Amen.

Retrouvez toutes les informations, et documents (notamment le Document-préparatoire-du synode-2018 et la Prière-du-pape-François-pour-les-jeunes )sur le site des Jeunes Cathos avec le Dossier du Synode 2018

Prayer for Young People in view of the forthcoming Synod of Bishops  2018:  “Young people, faith and vocational discernment” “Lord Jesus, in journeying towards the Synod, your Church turns her attention to all the young people of the world. We pray that they might boldly take charge of their lives, aim for the most beautiful and profound things of life and always keep their hearts unencumbered. Accompanied by wise and generous guides, help them respond to the call you make to each of them, to realize a proper plan of life and achieve happiness.Keep their hearts open to dreaming great dreams and make them concerned for the good of others. Like the Beloved Disciple, may they stand at the foot of the Cross, to receive your Mother as a gift from you. May they be witnesses to your Resurrection and be aware that you are at their side as they joyously proclaim you as Lord. Amen" (Prayer for Young People)

INFOS des communautés des Soeurs de Notre Dame de la Salette :

- Samedi 27 janvier 2018 à 18 h 30 à l’église St Roch, paroisse Saint Arnoux de Gap messe d’action de grâces pour Sr Louisette présidée par Mgr Xavier Malle, évêque de Gap, suivie d’un repas partagé (chacun .apporte sa participation).

GIERES - La Salette au cœur de l’Eglise : Ressourcement et formation spirituelle  Les Sœurs de la Salette organisent à la maison Mère de Gières nouvellement restaurée des temps de ressourcement et de formation spirituelle autour de la découverte de l’Evangile à travers le message de Marie à la Salette, chaque premier samedi du mois. Il est possible de s’inscrire séparément à l’une ou l’autre des journées, sans nécessairement suivre le programme complet .  Voici les dates et les thèmes du programme : Samedi 6 janvier 2018 : La réconciliation et Noël –Samedi 3 février 2018 : Gestes et paroles de Marie, modèle d’une vie offerte –Samedi 3 mars 2018 : La réconciliation dans l’engagement au quotidien comme St Joseph – samedi 7 avril 2018 : Actualisation du message de la réconciliation dans le monde d’aujourd’hui – samedi 5 mai 2018 : Marie de la Salette – Marie de l’Evangile – samedi 2 juin 2018 : L’Incarnation- Marie de la Salette et de l’Evangile – samedi 7 juillet 2018 : La famille- le célibat choisi ou non choisi dans l’Eglise. Ces journées débuteront à 9 h et se termineront à 16 h, à la Maison Mère des Sœurs de la Salette, 2 rue de la Plaine à Gières, avec des temps d’enseignement, de réflexion personnelle, d’échanges, de célébrations (messe et prières). Inscriptions en téléphonant au 06 02 08 14 90 ou 04 76 89 41 96  ou par courriel auprès de Sœur Odette (jeanneodette.snds(@)gmail.com).

► Fontaines Saint Martin : Année pastorale 2017/2018  - Journées de recollection trimestrielles pour prier ensemble et approfondir notre foi. Deuxième trimestre : jeudi 15 mars  2018 : Thème : « Dans le mystère pascal, renaitre en soi  en accueillant le don de l’amour de Dieu et son pardon »  Troisième trimestre : 19 juin 2018 : « Marche, ton Dieu est avec toi » Programme des journées : 10h : première conférence - 11h : Célébration eucharistique suivie de prière personnelle - 12h : Repas partagé suivi de prière personnelle, confession, pause…  - 15h : Deuxième conférence - 16h : Goûter - 16h30 : Médiation de la vie de Jésus à travers le chapelet suivi de la liturgie des Vêpres. La communauté  est heureuse de vivre ce moment fort avec vous. Merci d’annoncer votre présence  en appelant le  04 78 22 20 78 - ou par courrier au 405 rue des Fours, 69270 Fontaines St Martin. (Responsables : Sœur Marie Vianney et  Sœur Florette)

Actions pour aider les Sœurs de Notre Dame de la Salette :

- La Congrégation des Soeurs de Notre Dame de La Salette, du fait de sa reconnaissance légale au niveau de l’Etat français, est maintenant en capacité de recueillir des dons et des legs et de délivrer des reçus fiscaux. Les dons pour soutenir les projets des Sœurs (notamment en Angola, aux Philippines, à Madagascar), ou au bénéfice de l’opération « parrainage Madagascar » (aide à la scolarisation des enfants dans les écoles des Sœurs à Madagascar) sont à effectuer directement à la Congrégation des Soeurs de Notre Dame de La Salette – Presbytère – 156000 QUEZAC.

► Site Internet des Soeurs de la Salette : N’oubliez pas de consulter le site des Sœurs de Notre Dame la Salette au lien suivant : http://www.soeurs-lasalette.com/ Vous y trouverez diverses nouvelles des communautés, agrémentées par une belle galerie photos.

Programme de Noël - Nouvel An – Epiphanie à la Salette

- Épiphanie : Dimanche 7 janvier 2018 : 11h00  Messe suivie du repas avec le partage de la galette des Rois

- Renseignements, réservation de l’hébergement : Sanctuaire de Notre Dame de La Salette Service Réception : Tél : + 33 (0) 4 76 30 32 90 Fax : +33 (0) 4 76 30 03 65 Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous continuons à prier tout particulièrement pour notre Sanctuaire, que le message de la Vierge Marie suscite toujours  appels, réconciliations, conversions, et aussi des vocations religieuses.

Nouvelles et infos des SNDS et laïcs LSLC  des Etats Unis :

- Projet Rachel : chaque 2ème mardi du mois, nous sommes invités à ouvrir nos coeurs en nous associant à la veillée de prières pour  ceux et celles qui recherchent la guérison après un avortement et pour ceux (celles) qui envisagent l'avortement. Prochaine veillée : mardi 9 janvier 2018 à 19 h 30, - église historique Sainte Marie des Douleurs (Rte 123 - Oxford  Road  et Fairfax Station Road - Fairfax, Virginia 22039). Joignons-nous par la prière à cette Heure Sainte de guérison pour nos frères et sœurs qui ont été impliqués dans l'avortement et implorons l'amour et le pardon de Dieu.

Vous trouverez aussi une magnifique vidéo sur YouTube concernant le projet Rachel, avec directrice du projet Rachel du diocèse d'Arlington,  Sarah LaPierrre. Cliquez sur : Trois femmes partagent des témoignages d'espoir et de guérison après un avortement

"N'ayez pas peur. Vous trouverez l'amour et la guérison. Guérison fantastique. Et c'est le début d'un merveilleux voyage des ténèbres à la lumière et à la guérison. "

Attached is a wonderful YouTube video regarding Project Rachel. Our special Sarah LaPierrre, Director of our Arlington Diocese Project Rachel, is also featured. Please take the time to view this very powerful message. To view, click here : Three Women share Stories of Hope and Healing after Abortion

“Don’t be afraid. You’ll find love and healing. Tremendous healing. And it is the beginning of a wonderful journey from darkness into light and into healing.”

- Neuvaine mensuelle : Première journée de la Neuvaine 2018 le dimanche 21 à 14 h à Fairfax (église Ste Marie des Douleurs – chapelle du Saint Sacrement - 5222 Sideburn Road - Fairfax, Virginia 22032)

- Messe et prières pour les victimes d’abus sexuels, et pour leur guérison. Les Sœurs de la Salette et les laïcs de l’association LSLC s’associent au diocèse d’Arlington qui organise des messes et des temps de prière pour les victimes et rescapés  d’abus sexuels. Prochaine messe célébrée par Mgr Michael Burbidge, nouvel évêque d’Arlington, le lundi 26 février 2018, à 19 h 30 à l’église catholique St Charles Borromée, 3304 Washington Blvd, Arlington, Virginia 22201.

Nous nous unissons par la pensée et la prière à nos amis des Etats Unis pour ces temps de prière et de partage.

►  INFOS Missionnaires de la Salette et laïcs salettins :

- Nous sommes invités à visiter régulièrement le site des Missionnaires de la Salette http://www.lasalette.info/fr/  (traduction en 6 langues). Vous pouvez notamment y visionner plusieurs vidéos sur divers événements vécus à la Salette ou ailleurs à travers le monde, et des infos sur les Laïcs salettins.

- Vous y trouverez notamment les Voeux du Père Silvano pour Noël et la Nouvelle Année ainsi que les articles relatifs à l’ouverture de la nouvelle mission des MS au Mozabique le 17 décembre en français : Le-debut-de-la-nouvelle-mission-MS-au-Mozambique et en italien : l-inizio-della-nuova-missione-ms-a-mozambico

Merci à Yvonnique qui nous a envoyé ses Vœux depuis La Réunion : « Joie, Santé, Amour, pour 2018 et que nous sachions bénir notre Créateur lui dire Merci pour les grâces obtenues, et pour  les grâces qu'il nous donnera en surabondance pour l'année qui vient. Et faisons confiance en la parole de Marie notre Maman du ciel. »

Chapitre Général des Missionnaires de la Salette : il se tiendra du 9 avril au 5 mai 2018 à Las Termas (Argentine). Comme les autres Chapitres, il constituera une étape très importante sur le chemin charismatique et missionnaires que la Congrégation est appelée à parcourir au sein de l’Église et comme service au monde d’aujourd’hui. Nous accompagnons de notre prière la préparation et le déroulement de ce chapitre, comme l’a souhaité le Père Silvano dans son message de Pâques2017, comptant sur « la  solidarité humaine et spirituelle de tant de laïcs, amis et bienfaiteurs, qui partagent ensemble avec nous les joies et les défis de la mission ». Le thème de ce Chapitre Général est « Dans la grâce de La Salette, prophètes pour un monde réconcilié » avec trois éléments importants, : « le retour aux racines et l’identité de notre vocation religieuse et salettine, constituée par l’apparition de la Vierge à Maximin et à Mélanie » ; « l’appel de la part de l’Église à être des témoins crédibles par notre vie et notre parole » ; et « la mise de notre charisme au service de la réconciliation »

Chapitre Provincial des Missionnaires de la Salette de France : Nous accompagnons aussi e notre prière les Missionnaires de la Salette de France à l’occasion de leur chapitre Provincial qui aura lieu mi-février 2018.

► Quelques Tweets et messages du Pape... à méditer et appliquer (parmi d’autres)

- Dieu s’est fait Enfant pour être plus proche de l’homme en tout temps, en lui démontrant son infinie tendresse (4 janvier)

- Au nom de Jésus nous pouvons démontrer à travers notre témoignage que la paix est possible (3 janvier – Saint Nom de Jésus)

- Dans la simplicité de la crèche nous rencontrons et contemplons la tendresse de Dieu, manifestée dans celle de l’Enfant Jésus (2 janvier)

- Prenons soin des bourgeons de paix qui pointent et transformons nos villes en chantiers de paix (1er janvier – Journée mondiale de la Paix)

- La famille est l'union harmonieuse des différences entre l'homme et la femme, qui est d'autant plus vraie qu’elle est capable de s'ouvrir à la vie et aux autres (31 décembre  - fête de la Sainte Famille)

- En ces jours, donnons de l’espace aux attitudes et aux gestes qui favorisent la paix (30 décembre)

Vous pouvez aussi retrouver les tweets du pape en  anglais, en espagnol, en italien, en portugais

► A l’écoute de notre pape François : « La dévotion à Marie n’est pas une bonne manière spirituelle, elle est une exigence de la vie chrétienne ». Vous trouverez ci joint divers textes et messages du pape François à l’occasion de la fête de Marie, Mère de Dieu, - notamment son Homelie lors de la messe - et de la Journée Mondiale de la Paix, le 1er janvier 2018, que nous vous laissons le soin de découvrir. Nous avons juste relevé ce passage, à propos de l’attitude et du « silence » de la « Mère de Dieu » et qui nous invite à  trouver nous aussi la « juste » attitude face au Mystère de Noël «  Le silence nous dit que nous aussi, si nous voulons nous garder, nous avons besoin de silence. Nous avons besoin de demeurer en silence en regardant la crèche. Parce que devant la crèche, nous nous redécouvrons aimés, nous savourons le sens authentique de la vie. Et en regardant en silence, nous laissons Jésus parler à notre cœur : que sa petitesse démonte notre orgueil, que sa pauvreté dérange notre faste, que sa tendresse remue notre cœur insensible. Ménager chaque jour un moment de silence avec Dieu, c’est garder notre âme ; c’est garder notre liberté des banalités corrosive de la consommation et des étourdissements de la publicité, du déferlement de paroles vides et des vagues irrésistibles des bavardages et du bruit. »

 « Nous reconnaitre pécheurs afin de nous ouvrir à la Miséricorde du Père ». Pour sa première audience générale de l'année 2018, le pape François est revenu dans sa Catéchèse du pape 3 janvier 2018  sur le rite pénitentiel (Confiteor en latin) qui ouvre la liturgie de la messe, et par lequel nous reconnaissons avoir péché « en pensée, en paroles, par action et par omission ». Cette reconnaissance est nécessaire pour recevoir le Don que Dieu veut nous faire dans l’Eucharistie. En effet, que Dieu pourrait-il donner à celui qui a déjà le cœur rempli de lui-même, de son succès ? Rien, parce que le présomptueux est incapable de recevoir le pardon, rassasié qu’il est de sa prétendue justice. Pensons à la parabole du pharisien et du publicain, où seul le second – le publicain – rentre chez lui justifié, c’est-à-dire pardonné (cf. Lc 18,9-14). Il est donc nécessaire de se recueillir et d’écouter en silence la voix de la conscience pour reconnaître que nos « manques » et accueillir la Miséricorde de Dieu. Celui qui est conscient de sa misère et baisse les yeux avec humilité, sent se poser sur lui le regard miséricordieux de Dieu. Nous savons par expérience que seul celui qui sait reconnaître ses erreurs et demander pardon reçoit la compréhension et le pardon des autres. Le pape a rappelé qu'il ne suffit pas de dire « je n´ai fait de mal à personne » pour être sans péché; insistant sur nos péchés « par omission », et rappelant qu’il faut aussi choisir d´accomplir le bien qu´il est possible de faire. » De même nos « pensées » sont souvent éloignées des pensées divines, nos « paroles » et nos « actions » sont souvent mondaines, guidées par des choix contraires à l’Evangile. Cette confession générale des péchés se fait en présence des frères, car si le péché nous sépare de Dieu, il nous sépare aussi de nos frères. Nous implorons ensuite l’intercession de la Vierge Marie et des Saints qui nous soutiennent sans cesse sur notre chemin de communion avec Dieu. Enfin, l’absolution du prêtre nous pardonne nos péchés. N’oublions pas, cependant, que cette absolution n’a pas la valeur du Sacrement de pénitence qui reste indispensable pour le pardon de péchés graves – dits mortels – qui ont fait mourir la vie divine en nous.

► Mieux comprendre la Messe  Nous reprenons, tout en « accompagnant » les catéchèses du pape sur la Messe, notre série « Comprendre la messe » avec ci joint 2 rubriques, avec Le dialogue d’’ouverture (N°7) : « Le Seigneur soit avec vous. - Et avec votre esprit. », est une formule de bénédiction qui exprime le plus beau souhait que l'on puisse faire à des chrétiens : que Dieu fasse en nous sa demeure, qu'il nous accompagne, qu'il nous anime ! Entendre cette bénédiction et l'accueillir, c'est entrer dans l'Alliance de Dieu avec son peuple. Ce dialogue résonne à quatre reprise dans chacun des quatre grandes parties de la messe : - au début de la liturgie de l'accueil ;- lors de la liturgie de la Parole, pour introduite la proclamation de l'Évangile ;- au moment de la préface, pour ouvrir la prière eucharistique ;- à la fin de la messe, pour annoncer la bénédiction et l'envoi.

Et le rite pénitentiel (N°8) qui fait écho à la catéchèse du pape de cette semaine, qui ouvre nos cœurs au pardon et aux fruits que le Seigneur veut nous donner à chaque messe. Durant ce rite nous confessons nos péchés, mais aussi et surtout la tendresse et le pardon de Dieu. Et Dieu nous manifeste sa miséricorde. Nous pouvons alors célébrer l'Eucharistie le cœur en paix, en joie, en fête.

► Infos diverses

- Rencontre mondiale des familles à Dublin en août 2018, avec un éventuel voyage pontifical à cette occasion.

- Marche pour la vie 21 janvier  2018 à Paris  https://www.enmarchepourlavie.fr/#register-form

- Philippines : La fête de l’Immaculée Conception devient un jour férié.  Le 8 décembre, jour de la fête de l’Immaculée Conception, sera désormais férié aux Philippines. Le président Rodrigo Duterte a signé le 28 décembre 2017 un décret déclarant le 8 décembre de chaque année comme un jour férié spécial dans tout le pays. Aux Philippines, la Fête de l’Immaculée Conception était jusqu’à ce jour la seule des trois fêtes de précepte à ne pas être intégrée dans le calendrier des jours fériés et chômés. Le jour de Noël (25 décembre) et la Solennité de Marie, Mère de Dieu (1er janvier) étaient d’ores et déjà des jours fériés afin de permettre aux chrétiens de participer à la messe. Dans sa proposition de loi, le député Rodolfo Farinas expliquait que cette mesure avait pour double objectif d’honorer la sainte Vierge Marie, patronne des Philippines depuis la lettre apostolique Impositi Nobis du pape Pie XII publiée le 12 septembre 1942, et de respecter la fête des préceptes, déclarée par le pape Clément XI en 1708 pour tous les catholiques à travers le monde. Cette décision va-t-elle apaiser les tensions entre l’Eglise et l’Etat ?  (Source : Eglise Asie-du-sud-est)

► Société / bioéthique :  Début 2018 s'ouvriront en France les Etats Généraux de la bioéthique, préalables à la révision que veut effectuer le Gouvernement de notre dispositif légal sur une multitude de sujets d’ordre bioéthique : maternité et paternité, procréation médicalement assistée (PMA) avec projet d’extension à toutes les femmes qui le demandent, accueil des personnes handicapées, eugénisme, gestation par autrui, recherche sur l’embryon, intelligence artificielle, fin de vie… autant de sujets qui peuvent inquiéter quant aux « dérives » qui pourraient être générées. Il en va du respect des plus fragiles et même de l'avenir de l’Homme. Nous sommes invités à réfléchir, être attentifs, à réagir, et à prier, pour que  la révision de la loi de bioéthique prévue en 2018 ne se fasse pas au détriment de la vie et de la dignité humaine.

Adhésion à notre association AASA-SNDS :  (Association d’Aide et de Soutien à l’Action des Soeurs de Notre Dame de la Salette dans le monde). Le bulletin d'adhésion peut être téléchargé sur notre site Internet.

Vous pouvez envoyer vos cotisations ou dons, soit à notre adresse (voir ci dessous) ou à notre trésorier Christian Tissot, Concerto Cello, 70 C rue Matthieu Dussurgey – 69190 SAINT FONS.

Vous pouvez aussi retrouver notre lettre hebdomadaire chaque semaine sur le site Internet de notre association http://www.aasasnds.fr/ et la faire connaitre à vos amis (rubrique « Infos et nouvelles ») ainsi que la méditation de l’évangile du dimanche (rubrique « Comprendre la Parole de Dieu »

Et n’oubliez pas : votre participation et votre collaboration, pour alimenter et agrémenter cette lettre hebdomadaire sont les bienvenus ! (Avant le mercredi soir pour la semaine en cours). Et si vous ne souhaitez pas continuer de recevoir notre lettre veuillez en avertir simplement le Secrétariat.

 «  Notre Dame de la Salette, Réconciliatrice des pécheurs, Mère de Miséricorde et reine de la Paix, prie sans cesse pour nous qui avons recours à toi, et fais-nous reconnaître en ton Fils notre Roi et notre Dieu, et le vénérer en l’adorant»

Et merci à vous tous qui nous avez envoyé vos vœux à l’occasion de la nouvelle année !

Nous vous souhaitons une année toute en couleur dans votre vie une année de bonne humeur, que votre coeur cultive des fleurs d'amour et d'amitié, une année de tendresse et de générosité, que vos gestes quotidiens soient des gestes de paix qui se transforment en bouquet de lumière. Gardez vos coeurs grands ouverts et rendez grâce au Créateur, pour que ces couleurs de chaque jour soient le reflet de notre foi (vœux reçus de Thérèse Husson).

Fraternellement et amicalement.

En union de prières

Pierrot, Patou       

Publié dans LAIQUE ASSOCIÉS (FR)

Traduction
(Deuxième dimanche du temps ordinaire : 1 Samuel 3, 3-19 ; 1 Corinthiens 6, 13-20 ; Jean 1, 35-42)

Par trois fois dans l'Évangile d'aujourd'hui, Jean nous dit ce que signifie un mot hébreu. Nous pouvons donc conclure que ses lecteurs ne les connaissaient pas suffisamment bien et qu'il jugeait important ou, du moins, utile de les leur faire connaître pour mieux les comprendre. Il y a beaucoup de cas pareils dans le Nouveau Testament, notamment le cri de Jésus sur la Croix : « Eli, Eli, lama sabachthani » (Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné).
Notre-Dame de La Salette, notant qu'à un moment donné les enfants semblaient confus, leur demanda : « Vous ne comprenez pas, mes enfants ? Je m'en vais vous le dire autrement. » Puis elle traduisit la phrase précédente dans leur dialecte, et continua à leur parler de cette façon presque jusqu'à la fin de son message. Elle aussi connaissait l'importance de la bonne compréhension.
En première lecture, le vieil Eli a expliqué au jeune Samuel la nature de la voix qu'il entendait et l'importance de l'écouter. Après cela, le garçon est devenu l'un des plus grands porte-parole de Dieu, discernant et interprétant la volonté de Dieu pour le peuple et ses dirigeants.
Saint Paul, sans utiliser le mot, traite d'un type différent de traduction, non pas d'une langue à l'autre, mais de la théorie à la pratique ou, mieux, de la foi à la vie. Il rappelle aux Corinthiens qu'ils sont devenus des temples du Saint-Esprit et qu'ils doivent agir en conséquence. Ailleurs, il écrit qu'à cause de ce même Esprit, nous pouvons appeler Dieu, ‘Abba’. Même en hébreu moderne, c'est le nom par lequel les enfants appellent leur papa.
A La Salette, la Belle Dame déplore que son peuple n'ait pas réussi à traduire son héritage chrétien en un mode de vie chrétien, cette vie que l'on appelle parfois simplement ‘le Chemin’ dans les Actes des Apôtres.
Cette réflexion me donne l'occasion de remercier trois hommes d'une manière spéciale. Le Frère Moisés Rueda, M.S., et M. Paul Dion traduisent fidèlement ces réflexions chaque semaine, respectivement en espagnol et en français ; et le père Henryk Przeździecki, M.S., les publie sur Internet. Ensemble, ils rendent ces réflexions accessibles à tant de personnes que je ne peux atteindre.
Mais vous n'avez pas vraiment besoin d'être linguiste pour traduire le message de La Salette. Juste le vivre !

Publié dans MISSION (FR)

« Invoquons le don de la paix pour le monde entier, spécialement pour les populations qui souffrent en raison des conflits actuels. » (pape François)

Lundi 1er janvier 2018 – Fête de Saint Marie, Mère de Dieu

Journée mondiale de la Paix

 

Seigneur, me voici devant toi en cette nouvelle année. En ce premier jour de l’année l’Église célèbre la solennité de « Marie, mère de Dieu ». Que veux-tu me dire à travers cette fête, quel sens a-t-elle pour ma vie ? Enseigne-moi ce qu’implique pour moi que Marie soit « Mère de Dieu ».

Chers amis des Sœurs de la Salette, chères Sœurs, chers Pères, chères communautés,

En ce premier jour de la nouvelle année, nous venons vous partager quelques informations, méditations, prières, relatives aux célébrations de ce 1er janvier.

Et qu’en cette année 2018 nous devenions réellement un peu plus acteurs de Paix, de Réconciliation, de Fraternité, de Partage afin que notre « environnement » devienne vraiment une « maison commune » où il fait bon vivre. Ce souhait qui nécessite une vraie conversion de notre cœur, de notre esprit et de nos comportements est aussi au « cœur » des larmes et du message de Notre Dame à la Salette. Puissent l’Enfant Jésus et la Vierge Marie sa Mère nous conduire sur ce chemin de conversion tout au long de cette année …

Et comme nous y a invités le pape François, rendons grâces pour toutes les bonnes choses que nous avons reçues du Seigneur durant l’année 2017… et même s’il y a eu aussi des épreuves, des difficultés, « parce qu’il nous a aidés à vivre et dépasser ces moments ».

BONNE ET SAINTE ANNEE 2018 à VOUS TOUS

► Prière pour la Fête de Marie, Mère de Dieu  « Que le Seigneur te bénisse et te garde!  Qu'II fasse briller sur toi son Visage et qu'II se penche vers toi Qu'II tourne son Visage vers toi et qu'II t'apporte la Paix ! » Cette bénédiction est désormais pour nous, les fils du Père. C'est grâce à Toi, Vierge Marie, qui as enfanté Dieu, qui nous as donné le Verbe, celui qui est la Paix. Dans tes mains, Dieu s'est livré à cause de sa trop grande humilité pour que nous puissions voir son visage. Et tu nous le présentes, caché dans la sombre étable, reflet de nos pauvres âmes, mais sa Gloire rayonne à jamais. Ô Vierge Marie, nous reconnaissons en Toi, la Mère de Dieu, la Mère de notre Sauveur Jésus, et notre Mère. Tu es vraiment bénie entre toutes les femmes. Amen.

► Célébrons Marie, Mère de Dieu, avec le Saint curé d’Ars. Depuis le concile d’Éphèse en 431, l’Église vénère la Vierge Marie sous le titre de Mère de Dieu. Depuis la réforme liturgique consécutive au concile Vatican II, la Solennité de Marie Mère de Dieu est le 1er janvier, 8 jours après Noël. Cette solennité célèbre le mystère de l’Incarnation, et l’Évangile de la messe est la venue des bergers à la crèche. Quoi de plus beau que de commencer l’année en fêtant Marie Mère de Dieu ! C’était le thème choisi par la société Jean-Marie Vianney (SJMV) pour la retraite de fin d’année : « Avec le curé d’Ars, mettre Marie au cœur de nos vies ». Le saint curé disait : « La Sainte Vierge est ma plus vieille affection. Je l’ai aimée avant de la connaître ! » C’est un amour qu’il voulait partager avec les autres, une confiance qu’il voulait rendre contagieuse, et c’est ce que souhaitent continuer à transmettre les prêtres de la SJMV. « J’ai si souvent puisé à la source du cœur de la Vierge qu’il n’y resterait plus rien depuis longtemps si elle n’était pas inépuisable… », avoue Saint Jean-Marie Vianney. À l’instar du curé d’Ars, qui, par un geste visionnaire et prophétique, avait consacré sa paroisse à l’Immaculée Conception le 1er mai 1836 (soit 18 ans avant la proclamation du dogme par l’Église le 8 décembre 1854), et avait suspendu au cou de la Vierge Marie un cœur en vermeil, dans lequel chaque paroissien avait déposé un petit papier avec son nom, signifiant ainsi qu’il reposait dans le cœur de Marie, reposons-nous, nous aussi, dans le cœur de Marie, afin d’entrer dans cette nouvelle année avec un cœur joyeux et fortifié dans la foi.

Précisons aussi que le Saint Curé d’Ars (1786 -1859) fut contemporain de l’Apparition de la Salette, et que si au début, il est resté incrédule face à l’événement de l’Apparition, il a fini y adhérer après avoir demandé au Seigneur trois signes et avoir lui-même invoqué Notre Dame de la Salette, et a déclaré : « Je crois qu’on peut et qu’on doit y croire »

Et méditons avec le pape François sur l’humilité de Marie, Mère de Dieu  :  . « Accueillir le projet de Dieu avec une humilité sincère et une générosité courageuse »  Lors de l’ Angélus du 24 décembre 2017 le pape a invité à « accueillir le projet de Dieu dans notre vie, avec une humilité sincère et une générosité courageuse », à l’image de la Vierge Marie et de son Fils Jésus, le Fils de Dieu. L’attitude de Marie est faite d'humilité et de disponibilité, d'adhésion au dessein d’amour de Dieu, et de service, à l’instar du Fils de Dieu lui-même. Marie ne s’exalte pas même face à la perspective de devenir Mère du Messie, mais elle demeure modeste et elle exprime son adhésion au projet du Seigneur. Marie ne se vante pas, elle reste comme toujours. Ce contraste est significatif. Il nous fait comprendre que Marie est vraiment humble et qu’elle ne cherche pas à se mettre en avant. Elle reconnaît être petite devant Dieu et elle est contente d’être ainsi. En même temps, elle est consciente que de sa réponse dépend la réalisation du grand projet de Dieu, et qu’elle est donc appelée à y adhérer de tout son être. Dans cette circonstance, Marie se présente dans une attitude qui correspond parfaitement à celui du Fils de Dieu quand il vient au monde: Il veut devenir le Serviteur du Seigneur, se mettre au service de l’humanité pour accomplir le projet du Père. Marie dit: « Voici la servante du Seigneur” et le Fils de Dieu dit en entrant dans le monde: “Voici, je viens, pour faire, ô Dieu, ta volonté. La Vierge se révèle ainsi comme la collaboratrice parfaite du projet de Dieu, et vraie disciple de son Fils, et, dans le Magnificat, elle pourra proclamer que “Dieu élève les humbles” (Lc 1,52), parce que par sa réponse humble et généreuse elle a obtenu une joie très élevée et aussi une gloire très élevée. Alors que nous admirons notre mère pour cette réponse à l’appel et à la mission de Dieu, demandons-lui d’aider chacun de nous à accueillir le projet de Dieu dans notre vie, avec une humilité sincère et une générosité courageuse.

► Vous pouvez aussi retrouver les commentaires et la méditation  de l’évangile de ce lundi 1er janvier 2018 en cliquant sur Fête de Sainte Marie Mère de Dieu. Ainsi qu’une prière au Saint Nom de Jésus, célébré mercredi 3 janvier.

► Et sur la chaine de télé KTO :  (http://www.ktotv.com/ ) vous pourrez suivre la Messe de la Fête de Marie Mère de Dieu en direct de Rome ce lundi à 10 heures, suivie de l’angélus du pape à midi.   

Pour le 1er janvier 2018, Journée Mondiale de la Paix, le pape François nous délivre un message fort, très fort, et nous interpelle tous afin que l’accueil et l’intégration des migrants devienne réalité, et gage de Paix pour le monde. Ci après un résumé du message que vous trouverez dans son intégralité ci-joint, ainsi qu’un commentaire.

 « Les migrants et les réfugiés: des hommes et des femmes en quête de paix ». C’est le thème du Message du pape François pour la Journée Mondiale de la Paix  le 1er janvier 2018   A travers ce message, le pape François plaide la cause des « plus de 250 millions de migrants dans le monde, dont 22 millions et demi sont des réfugiés », et qui, regroupés, représenteraient la population d’un pays immense. Et l’enjeu est de taille car la paix du monde est en jeu.

Dans une première partie, le pape François commence par ses « vœux de paix » et il met ses pas dans ceux de Benoît XVI : « Comme l’a affirmé mon bien-aimé prédécesseur Benoît XVI, ce «sont des hommes et des femmes, des enfants, des jeunes et des personnes âgées qui cherchent un endroit où vivre en paix ». Avec un esprit miséricordieux, nous étreignons tous ceux qui fuient la guerre et la faim ou qui sont contraints de quitter leurs terres à cause des discriminations, des persécutions, de la pauvreté et de la dégradation environnementale. Nous sommes conscients qu’ouvrir nos cœurs à la souffrance des autres ne suffit pas. Il y aura beaucoup à faire avant que nos frères et nos sœurs puissent recommencer à vivre en paix dans une maison sûre. Accueillir l’autre exige un engagement concret, une chaîne d’entraide et de bienveillance, une attention vigilante et compréhensive, la gestion responsable de nouvelles situations complexes qui, parfois, s’ajoutent aux autres problèmes innombrables déjà existants, ainsi que des ressources qui sont toujours limitées. En pratiquant la vertu de prudence, les gouvernants sauront accueillir, promouvoir, protéger et intégrer, en établissant des dispositions pratiques, dans la mesure compatible avec le bien réel de leur peuple.

Puis, dans une deuxième parie,  le pape pose la question « pourquoi tant de réfugiés et de migrants » mettant ses pas dans ceux de saint Jean-Paul II qui en l’an 2000 interpréta le nombre croissant des réfugiés comme une des conséquences d’une interminable et horrible succession de guerres, de conflits, de génocides, de “ purifications ethniques ”, qui avaient marqué le XXème siècle. » Comme dans Laudato si’, le pape mentionne aussi, parmi les tragédies à l’origine des déplacements de populations, l’émigration due à la crise environnementale. Et il a des paroles sévères pour qui attise la peur du migrant : « Ceux qui fomentent la peur des migrants, parfois à des fins politiques, au lieu de construire la paix sèment la violence, la discrimination raciale et la xénophobie, sources de grande préoccupation pour tous ceux qui ont à cœur la protection de chaque être humain. » Par ailleurs il a des paroles d’invitation à la « prudence » à l’adresse des gouvernants, en citant saint Jean XXIII : « En pratiquant la vertu de prudence, les gouvernants sauront accueillir, promouvoir, protéger et intégrer, en établissant des dispositions pratiques, dans la mesure compatible avec le bien réel de leur peuple, pour s’intégrer. »

Dans la troisième partie du message le pape nous invite à avoir un  « regard contemplatif » et s’engage personnellement en déclarant :  « Moi, au contraire, je vous invite à les regarder avec un regard rempli de confiance, comme une occasion de construire un avenir de paix. » Le pape adopte une perspective biblique justement, en citant à nouveau Benoît XVI : « La sagesse de la foi nourrit ce regard, capable de prendre conscience que nous appartenons tous ‘à une unique famille, migrants et populations locales qui les accueillent, et tous ont le même droit de bénéficier des biens de la terre, dont la destination est universelle, comme l’enseigne la doctrine sociale de l’Église. C’est ici que trouvent leur fondement la solidarité et le partage’. » Ces paroles sont peut être difficiles à entendre et encore plus à mettre en pratique. De fait, le pape nous interpelle tous et nous « bouscule » chacun personnellement nous invitant notamment « à porter ce regard contemplatif sur la ville où nous vivons », c’est-à-dire un regard de foi qui permet de découvrir  ce Dieu qui habite dans les maisons, dans les rues, sur les places de nos quartiers, et qui nous demande de promouvoir la solidarité, la fraternité, le désir du bien, de vérité, de justice partout là où nous vivons.  « Les regarder avec un regard rempli de confiance », voilà ce qui nous et demandé. Et c’est à notre portée, pour peu que nous ouvrions les yeux et ne fermions pas notre cœur. Et l’enjeu est de taille, puisque « c’est une occasion de construire un avenir de paix ».

Dans sa quatrième partie, le pape propose quatre pierres angulaires pour l’action : Offrir à des demandeurs d’asile, à des réfugiés, à des migrants et à des victimes de la traite d’êtres humains une possibilité de trouver cette paix qu’ils recherchent, exige une stratégie qui conjugue quatre actions: accueillir, protéger, promouvoir et intégrer. Ces quatre « pierres angulaires » sont aussi reprises dans son Message pour la Journée Mondiale du Migrant qui sera célébrée le 14 janvier 2018. «Accueillir» rappelle l’exigence d’étendre les possibilités d’entrée légale, de ne pas repousser des réfugiés et des migrants vers des lieux où les attendent persécutions et violences, et d’équilibrer le souci de la sécurité nationale par la protection des droits humains fondamentaux. «Protéger» rappelle le devoir de reconnaître et de garantir l’inviolable dignité de ceux qui fuient un danger réel en quête d’asile et de sécurité, et d’empêcher leur exploitation (particulièrement les femmes et les enfants) «Promouvoir» renvoie au soutien apporté au développement humain intégral des migrants et des réfugiés, à travers l’instruction, le dialogue, la rencontre. «Intégrer», signifie permettre aux réfugiés et aux migrants de participer pleinement à la vie de la société qui les accueille, en une dynamique d’enrichissement réciproque et de collaboration féconde dans la promotion du développement humain intégral des communautés locales.

Dans la cinquième partie, le pape évoque les actions « politiques et encourage la contribution de l’Eglise, notamment aux « deux pactes mondiaux » que l’ONU prépare pour 2018 : l’un, pour « des migrations sûres, ordonnées et régulières’, et l’autre concernant les « réfugiés ». Pour le pape, le dialogue et la coordination constituent, en effet, une nécessité et un devoir spécifiques de la communauté internationale. Au-delà des frontières nationales, il est également possible que des pays moins riches puissent accueillir un plus grand nombre de réfugiés ou de mieux les accueillir, si la coopération internationale leur assure la disponibilité des fonds nécessaires. La Section Migrants et Réfugiés du Dicastère pour le Service du Développement Humain Intégral a suggéré 20 points d’action pouvant servir de pistes concrètes pour l’application dans les politiques publiques, ainsi que pour le comportement et l’action des communautés chrétiennes.

Enfin dans la sixième et dernière partie, intitulée « Pour notre maison commune »: le pape poursuit dans le sillage de Jean-Paul II en déclarant que  « Si le “rêve” d’un monde en paix est partagé par de nombreuses personnes, si l’on valorise la contribution des migrants et des réfugiés, l’humanité peut devenir toujours plus la famille de tous et notre Terre une véritable “maison commune ” » invitant à croire en ce «rêve» et témoigner qu’il ne s’agit pas d’une utopie irréalisable.

► Prière :  « Seigneur, Tu es plein de Miséricorde pour toute personne, de toute culture et de toute nation. Chaque personne est Ton enfant bien-aimé. Dans ta Miséricorde, Tu ne vois pas d’abord nos limites, nos difficultés, nos refus. Mais Tu crois en notre capacité d’aimer, et de nous découvrir frères et sœurs. Tu crois en notre capacité de vivre ensemble, dignement, dans la paix, la justice et la fraternité. Façonne-nous par ta Miséricorde et ta Tendresse. Aide-nous à dépasser nos peurs, et nos refus de nous ouvrir à l’autre. Apprends-nous à nous laisser toucher par la vie de nos frères et sœurs. Ouvre nos cœurs pour aimer. Ouvre nos mains pour construire des ponts, et non pas des murs. Ouvre notre intelligence pour inventer le monde de demain : un monde où chacun trouvera sa place : un toit, du pain, un travail, un geste de fraternité à partager, un mot d’espérance à échanger en reflet de toi qui es Amour et Miséricorde ! Fais de nous des témoins de ton Amour et de ta Miséricorde, comme Marie, Mère aux bras ouverts, qui accueille et accompagne, protège et guide, fais grandir et rend libre. Que nous devenions ainsi signe de ton Royaume ! Amen. »

 «  Notre Dame de la Salette, Réconciliatrice des pécheurs, Mère de Miséricorde, Mère de Dieu  et Reine de la Paix, prie sans cesse pour nous qui avons recours à toi, et fais de nous des artisans de Paix à l’image de ton Fils »

Fraternellement et amicalement.

En union de prières

Pierrot, Patou              

Secrétariat AASA-SNDS

17 rue des Charrons – 67240 BISCHWILLER

Tél : 06.61.71.40.38 / 06.65.33.84.94

Publié dans LAIQUE ASSOCIÉS (FR)
Aller au haut