MESSAGE A LA FAMILLE SALETTINE du 2 septembre 2017

«  Toute vocation commence par la rencontre avec Jésus qui nous donne une joie et une espérance nouvelles » (Pape François – catéchèse du 30 août 2017)

Chers amis des Sœurs de la Salette, chères Sœurs, chers Pères, chères communautés,

Etant de retour de Madagascar, nous allons essayer de reprendre le rythme de nos messages hebdomadaires.

Rappels : Pour retrouver notre message en ligne, cliquez ici

Et en cliquant sur les liens surlignés en bleu, vous pouvez accéder aux textes concernés.

► Vous trouverez ci-joint  les commentaires et la méditation  de l’évangile du dimanche 3 septembre 2017, vingt deuxième dimanche du Temps ordinaire.

« Celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la trouvera. » (Mt 16, 27)

L’évangile de ce dimanche nous monte quel doit être notre réel engagement à la suite du Christ. Jésus nous fait comprendre que comme lui, nous aurons à affronter la souffrance, et à porter nos croix. Que nous ayons peur de la souffrance et de l'humiliation, cela se comprend, et comme l’apôtre Pierre, .nous avons envie de dire : « non, Seigneur, pas ça ! ». Pierre qui aimait tellement Jésus, ne pouvait supporter l'idée que le chemin de la souffrance et de l'humiliation soit celui que le Christ prendrait pour opérer le Salut du monde. Jésus rétorque : « Passe derrière moi Satan, te pensées ne sont pas celles de Dieu mais celles des hommes ». Comprenons par là que notre vie est une lutte continuelle entre la Lumière et les ténèbres, le Bien et le mal, la Vérité et le mensonge, la Vie et la mort... Cette lutte est terrible et constante. Nous pouvons parfois avoir des élans superbes pour nous trouver en très peu de temps au plus profond de la misère... Si nous acceptons cette situation humaine avec amour, la croix qui domine notre vie deviendra Lumière et signe de libération. La Volonté de Dieu sur chacun de nous est de nous conduire sûrement à la gloire de la Résurrection. Mettons donc nos pas dans ceux de Jésus, avec beaucoup de confiance, d’amour et d’espérance,  il saura nous soutenir et nous aider, il nous l’a promis.  

Rappel : Vous pouvez aussi retrouver sur le site de l’Eglise catholique de France les commentaires de Marie Noëlle Thabut pour tous les textes de ce dimanche.

Intentions de prière et actions de grâces :

- Nous présentons au Seigneur toutes nos prières et actions de grâces, celles que nous partageons et celles qui sont au secret de nos coeurs ; que le Dieu de Miséricorde qui prend soin de chacun de nous personnellement essuie toute larme de nos yeux, ôte toute détresse de nos coeurs, apaise toute angoisse de notre esprit, et nous comble de ses bénédictions.

- Continuons de prier pour tous nos malades, Alain, Marie Claude, Jean Paul, Evelyne. Pour la belle sœur de Soeur Marie Victoire, pour Sœur Laurence, hospitalisée, pour notre fille Marie Emmanuelle qui a des ennuis de santé, pour le petit Loïc, 2 ans, épileptique, et pour sa famille.

- Avec nos amis LSLC, prions pour leurs malades et les personnes qui sont confiées à leurs prières : J W Scaman, Sr , Mary Ann Fleming (paroissiens de Ste Mary),  l’oncle Eugene et la tante Bonnie – de Deirdre Doerflingers, Kay – amie de Kate,  John – frère de Kate, (de la paroisse Ste Mary), Jeanine Ferezan (sœur de Marty Galarneau), Ramon Sy – frère de Luisa Robinson, Mary – sœur de Marjorie Weeda, Stella Castanza – maman de Carolyn La Rosa, Ilse et Walt Kleiman. Prions aussi pour les défunts : Maurice Butler et  John Williamson, – des amis de  Marty Galarneau, et pour toutes les victimes de catastrophes naturelles, accidents, attentats ou violence à travers le monde. Que le Seigneur les accueille dans son Royaume de Paix et de Lumière, et apporte réconfort et consolation à leurs familles.

- Prions pour la ville de Tenancingo, au Mexique et partout dans le monde, où de nombreuses jeunes filles sont contraintes de trafic sexuel. Que nos prières aident à libérer ces victimes du mal et à les renvoyer à leur foi dans notre Seigneur Jésus-Christ. Prions aussi pour toutes les victimes des récentes catastrophes, les victimes de l’ouragan Harley aux Etats-Unis, et ceux qui s’apprêtent à affronter l’ouragan Irma ; pour les victimes des intempéries et du glissement de terrain au Sierra Leone, les victimes des attentats du 17 et 18 août à Barcelone et Cambrils et leurs familles, et toutes les victimes des attentats terroristes.

- Prions pour tous ceux et celles qui de façon discrète ou anonyme parfois se confient à nos prières, pour les personnes blessées dans leur corps ou dans leur âme, pour tous ceux qui sont ou se sentent rejetés, pour ceux qui ont du mal à pardonner. Prions pour tous ceux qui souffrent des divisions au sein de leurs familles, parents, enfants, grands parents.  Prions pour toutes les personnes en difficulté, pour celles qui vivent éloignées de Dieu, pour celles qui ne le connaissent pas. Qu’elles trouvent dans le Christ, l’étoile qui leur montrera le chemin, la vérité, la vie. Prions aussi pour toutes les « brebis perdues », dans une société qui n’est pas en mesure de leur apporter un peu d’espoir et de dignité, afin qu’ils trouvent une main tendue pour les sortir de la déchéance matérielle ou psychique dans laquelle ils se sont enfoncés.  Et rendons grâces pour tous ceux que la Belle Dame guide sur le chemin de la conversion, du renouveau, de l’espérance, de la paix.

- Et prions aussi pour divers pays où sont implantées nos Soeurs de la Salette et MS, et qui connaissent des situation de tension, de violence, de détresse et de grande pauvreté les Philippines, le Brésil, Myanmar, l’Angola, et Madagascar « Notre Père, riche en Miséricorde nous te confions tous les cœurs blessés : les victimes d’exploitation et d’abus sexuels, les familles divisées, les prostituées et les enfants abandonnés, les veuves et les orphelins ; les prisonniers, les pauvres sans nourriture ni travail et les sans abris ; les personnes âgées isolées, les malades et tous ceux dont toi seul connais la misère. Père miséricordieux, penche-toi sur nos péchés, guéris nos faiblesses, rends-nous sensibles à la misère des autres et renouvelle nos cœurs  pour qu’ensemble nous donnions de nouveaux signes d’espérance. » (Prière des évêques de Madagascar).

► Prière spéciale pour Madagascar : Les évêques de Madagascar avaient lancé un nouvel appel (qui nous avait échappé alors) le 13 mai 2017, à l’occasion du centenaire des Apparitions de Fatima. "Produisez donc des fruits dignes du repentir" Par cet appel, rappelant la situation désastreuse du pays (corruption, exploitation, misère, agressions, vols) ils interpellent « tous les habitants de bonne volonté » à réagir en posant la question « Que pouvons nous faire ? (Lc 3, 10) et en apportant des éléments de réponse pour tous : autorités, ecclésiales, responsables de la santé publique, de l’éducation et de l’enseignement, de la sécurité publique et de la défense nationale, responsables des mines et de l’énergie, du Ministère de la Justice, élus et parlementaires, politiciens de tous bords, sont pointés du doigt et appelés à changer leurs comportements pour redresser le pays, en recherchant à promouvoir le bien commun, et non leurs intérêts particuliers. Un appel à tous les Malgaches, à tous les témoins de la Vérité, cherchant à combattre le mal, un appel à travailler dans la solidarité, en s’appuyant sur la force de la Foi dans le Christ. Un appel à la prière et à la paix,  en invoquant les saints pastoureaux de Fatima, François et Jacinta, et aussi le Bienheureux Lucien Botovasoa, tertiaire franciscain malgache, mort martyr en 1947, et qui sera béatifié dans quelques semaines. Prions nous aussi pour le peuple de Madagascar et pour les Sœurs et Missionnaires de la Salette, ainsi que tous les religieux et religieuses qui se donnent sans compter, vivant au milieu de la population pour essayer de lui  apporter soutien réconfort, éducation et soins, en répondant généreusement à l’appel de leur Eglise et du Christ « Sur ta parole, Seigneur, je vais jeter le filet » (Lc 5,5)

Prière pour les SNDS  : Nous continuons de prier pour les Sœurs, en vue de l’obtention de leur reconnaissance pontificale, pour Sœur Elisabeth et son Conseil Général, et pour toutes les Soeurs en responsabilité dans leurs pays et pour leurs missions, notamment celle de mener à bien la refondation de la Congrégation et de la conduire vers sa reconnaissance en droit Pontifical., et vous invitons à reprendre cette prière pour les SNDS : « Père Saint, Dieu d'Amour, tu as fait une alliance éternelle avec ton peuple. Tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère et plein de bonté envers ton peuple ; nous te rendons grâces. Marie, Mère de Jésus, lorsque tu es apparue aux deux petits bergers de la Salette, tu nous as appelés à aimer et honorer ton Fils à travers la prière, la pénitence, et le zèle apostolique. Seigneur, nous te remercions pour l´engagement de l´Eglise en la personne de l’évêque de Grenoble qui veille sur la Congrégation et  accompagne notre vocation salettine, et qui nous inclue dans sa famille religieuse diocésaine. Père-Saint, nous prions maintenant par l´intercession de la Vierge en pleurs, Notre Dame de la Salette, que ta grâce et que tes bénédictions nous accompagnent dans le processus du droit Pontifical. Que l’Esprit Saint éclaire notre intelligence et fortifie notre volonté pour êtres fidèles aux promesses que nous avons prononcées dans l´Eglise.  Par le Christ notre Seigneur. Amen. »

► Journée mondiale de prière pour la Création :  Appel commun du pape François et du Patriarche œcuménique de Constantinople Bartholomaios Ier. A l’occasion de la 3ème Journée de prière pour la protection de la création, célébrée le 1er septembre 2017, le pape François et le patriarche œcuménique de Constantinople Bartholomaios Ier lancent un appel commun pour la préservation de la Création que vous trouverez ci joint, invitant  tout le monde à adopter une « attitude respectueuse et responsable envers la Création ».  Le Pape et la Patriarche dénoncent « un délabrement moral » dans l’attitude de l’humanité qui « détériore » la création, fustigeant une « propension à rompre les écosystèmes fragiles et délicats du monde », un « désir insatiable de manipuler et de contrôler les ressources limitées de la planète », et une « avidité pour des profits illimités des marchés ». « Tout cela nous a éloignés du but originel de la création », déplorent-ils : « Nous ne respectons plus la nature comme un don partagé ; nous la regardons plutôt comme une grande possession privée. Nous ne nous associons plus à la nature dans le but de la maintenir ; nous dominons plutôt sur elle pour qu’elle soutienne nos propres constructions. » Face aux conséquences « tragiques et durables » de cette « détérioration de la planète » qui pèse sur « les plus vulnérables de ses habitants », le pape et le patriarche exhortent à « être courageux pour embrasser une simplicité et une solidarité plus grandes dans nos vies ». Cet appel est destiné particulièrement à ceux qui ont des rôles influents, afin qu’ils « écoutent le cri de la terre et le cri des pauvres, qui souffrent le plus des déséquilibres écologiques ». « Nous sommes convaincus qu’il ne peut y avoir de solution sincère et durable au défi de la crise écologique et du changement climatique sans une réponse concertée et collective, sans une responsabilité partagée et assumée, sans donner la priorité à la solidarité et au service l’action est urgente, et que toute l’humanité est concernée: L’appel urgent et le défi de sauvegarder la création sont une invitation à toute l’humanité à travailler pour le développement durable et intégral ». Nous sommes invités, chacun de nous, là où nous sommes à prendre vraiment conscience de cet enjeu, et à apporter notre contribution, tant par notre action directe, que par la sensibilisation que nous pouvons exercer sur nos concitoyens, et l’influence sur les responsables de notre société.

Prière : Nous vous proposons de prendre la  Prière pour notre Terre du pape François, dans Laudato’Si :

Dieu Tout-Puissant qui es présent dans tout l’univers et dans la plus petite de tes créatures, Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe, répands sur nous la force de ton amour pour que nous protégions la vie et la beauté. Inonde-nous de paix, pour que nous vivions comme frères et sœurs sans causer de dommages à personne.  Ô Dieu des pauvres, aide-nous à secourir les abandonnés et les oubliés de cette terre qui valent tant à tes yeux. Guéris nos vies, pour que nous soyons des protecteurs du monde et non des prédateurs, pour que nous semions la beauté et non la pollution ni la destruction. Touche les cœurs de ceux qui cherchent seulement des profits aux dépens de la terre et des pauvres. Apprends-nous à découvrir la valeur de chaque chose, à contempler, émerveillés, à reconnaître que nous sommes profondément unis à toutes les créatures sur notre chemin vers ta lumière infinie. Merci parce que tu es avec nous tous les jours. Soutiens-nous, nous t’en prions, dans notre lutte pour la justice, l’amour et la paix. Amen.

► Voyage du pape en Colombie du 6 au 11 septembre 2017 : favoriser la réconciliation. Cette visite du pape en Colombie a un caractère essentiellement pastoral et elle se situe à un moment très particulier de la vie du pays, dans la mesure où un processus de paix a commencé, neuf mois après la signature de l’accord de paix de La Havane, signé après cinquante années de conflits sanglants.  La devise de la visite est « Faisons le premier pas » et implique tout le monde : tous doivent se sentir impliqués dans ce chemin, dans ce processus, dans cet itinéraire de reconquête de la paix.  Encourager la réconciliation dans le pays est donc « le point central » du voyage du pape François: « Il semble qu’il y a un grand besoin de cela, justement parce que la paix ne sera une réalité présente, une réalité vivante et effective que dans la mesure où il y aura une réconciliation à l’intérieur du peuple colombien. » Un des instruments principaux de cette réconciliation est la capacité de pardonner, la capacité de donner et de recevoir le pardon. » Le pape, « comme pasteur de l’Église universelle et comme chef spirituel, veut accompagner ce processus, en l’encourageant, pour qu’après tant de deuils, tant de destruction et tant de souffrances, le peuple colombien, la nation colombienne puisse connaître une nouvelle réalité de paix et de concorde. »  « Guérir les cœurs et soigner les blessures, donner de l’espérance qui est un peu le carburant qui alimente un chemin concret de réconciliation et de paix. ». Soutenons le pape par nos prières, supplions Notre Dame de la Salette, Réconciliatrice des pécheurs, afin que le peuple Colombien et l’Eglise Colombienne puissent oeuvrer efficacement pour retrouver cette paix, favoriser la défense et la promotion de la dignité des personnes et des droits humains, à travers ses nombreuses œuvres de charité et de solidarité, et apporter  une réelle espérance à tout le pays.

La Conférence épiscopale de Colombie invite tous les fidèles à une veillée de prière le mardi 5 septembre 2017, à la veille de l’arrivée du pape dans le pays, afin de “prier Dieu pour qu’à travers le pape François, tous les Colombiens puissant recevoir la foi, l’unité et l’amour et être confirmés dans ces grâces”. Ce jour-là, toutes les paroisses, tous les foyers, les maisons religieuses, les séminaires et les mouvements de laïcs du pays pourront organiser leurs activités en méditant en plus sur les sujets que le pape abordera dans les quatre villes qu’il visitera : “La famille, artisan de paix et protectrice de la vie”, “La famille, école de réconciliation”, “La famille, foyer de vocations” et “La famille, protectrice de la dignité et des droits humains”

Le voyage du pape peut être suivi sur la chaine  http://www.ktotv.com/ - (7 heures de décalage horaire entre la France et la Colombie) – avec notamment une édition spéciale le mercredi 6 à partir de 16 h  - cérémonie d’accueil vers 23 h 30. Jeudi 7 à partir de 16 h - Messe à Bogota à 23 h 20 – Vendredi 8 rencontre de prière pour la réconciliation au parc Las Malocas à 22 h 40 – dimanche 10 septembre : messe solennelle sur la zone portuaire du Contecar de Cartagena à 23 h 20.

Prière pour le pape  :  Un « Je vous salue Marie » tous les jours,…des millions de « Je vous salue Marie » à travers le monde. « Seigneur, Bon Pasteur de l’humanité, qui as confié à Pierre et à ses successeurs la mission d’affermir leurs frères dans la foi et de les éclairer par l’écoute de la Parole – en ce lieu où les petits bergers de Fatima ont témoigné d’une profonde dévotion au Saint-Père et d’un intense amour pour l’Église –, nous te demandons que ton Esprit de sagesse éclaire le pape François dans sa mission de successeur de Pierre ; que ta miséricorde le protège et le réconforte ; que le témoignage de tes fidèles l’encourage dans sa mission et que la tendre présence de Marie soit pour lui un signe de ton amour ; qu’il soit fort dans la foi, audacieux dans l’espérance et ardent dans la charité. Toi qui es Dieu avec le Père dans l’unité du Saint-Esprit. Amen ». (Prière de Notre Dame de Fatima) 

Intention de prière du pape pour le mois de septembre 2017 :

Les paroisses au service de la mission : Pour nos paroisses afin qu’animées d’un esprit missionnaire, elles soient des lieux de communication de la foi et de témoignage de la charité.

Le pape nous demande en ce mois de septembre de prier pour nos paroisses, mais nous engage aussi en tant que membres de ces paroisses et acteurs de la communauté paroissiale, à oeuvrer pour qu’elles soient de véritables « lieux de transmission de la foi et de témoignage de la charité » Vous pouvez aussi voir la Vidéo du pape septembre2017 avec le commentaire suivant : « Les paroisses doivent être au contact des familles, de la vie des gens, de la vie du peuple. Elles doivent être des maisons dont la porte est toujours ouverte pour aller à la rencontre des autres. Et il est important que la rencontre soit suivie par une claire proposition de la foi. Il s'agit d'ouvrir les portes et de laisser sortir Jésus avec toute la joie de son message. Prions pour nos paroisses, pour qu'elles ne soient pas des bureaux administratifs, mais, qu’animées d’un esprit missionnaire, elles soient des lieux de transmission de la foi et de témoignage de la charité.

See  The Pope Video - September 2017 :“Parishes must be in contact with homes, with people lives, with the life of society. Hey have to be houses where the door is always open so as to go forth toward others. And I is important that this going-forth follows a clear proposal of faith. He doors must be opened so that Jesus can go out with all of the joy of his message. Let us pray for our parishes, that they not be simple offices, but that animated by a missionary spirit, may be places where faith is communicated and charity is seen”.

Parishes :  Pray four parishes, animated by a missionary spirit, may be places where faith is communicated and charity is seen.

INFOS des communautés des Soeurs de Notre Dame de la Salette :

- Communauté de Notre Dame de l’Hermitage : 

- Fête de La Nativité de La Vierge Marie : jeudi 7 septembre : à 18 h Messe anticipée -  à 20 h 30 Veillée Mariale et procession aux flambeaux. Vendredi 8 septembre : à 9 h 30 Célébration pénitentielle  - à 10 h 30 Messe présidée par Mgr Bataille  (Evêque de Saint Etienne) – à 15 h procession à la chapelle de la Source - à 16h Messe du soir

- Samedi 30 septembre : (selon les conditions météo) Journée des champignons  9 h 30 : cueillette - Repas champignons s’inscrire au N° 04.77.96.20.30 (Sanctuaire de Notre Dame de l’Hermitage)

vous trouverez ci joint les remerciements de la Communauté suite à la soirée multiculturelle qui a eu lieu  le 28 mai 2017 au profit de l’école Andraimasina.(Madagascar)

- Lamastre  : Vendredi 8 septembre à 18 h – Messe de la Nativité de la Vierge Marie avec le renouvellement des voeux de Soeur Bénédicte. Vendredi 15 septembre à 19 h au prieuré de Macheville : rencontre fraternelle avec les Sœurs de la Salette autour d’un barbecue. Veuillez réserver au : 04-75-07-92-64.

- La Salette : Vendredi 8 septembre à 10 h 30 : messe d’action de grâces et jubilé de 25 ans de vie consacrée de Sœur Marie-Agripine et Sœur Bertine (invitation ci joint).

► Site Internet des Soeurs de la Salette : N’oubliez pas de consulter le site des Sœurs de Notre Dame la Salette au lien suivant : http://www.soeurs-lasalette.com/ Vous y trouverez diverses nouvelles des communautés, agrémentées par une belle galerie photos.

Nouvelles et infos des SNDS et laïcs LSLC  des Etats Unis :

- Projet Rachel : chaque 2ème mardi du mois, nous sommes invités à ouvrir nos coeurs en nous associant à la veillée de prières pour  ceux et celles qui recherchent la guérison après un avortement et pour ceux (celles) qui envisagent l'avortement. Prochaine veillée : mardi 12 septembre 2017 à 19 h 30, - église historique Sainte Marie des Douleurs (Rte 123 - Oxford  Road  et Fairfax Station Road - Fairfax, Virginia 22039). Joignons-nous par la prière à cette Heure Sainte de guérison pour nos frères et sœurs qui ont été impliqués dans l'avortement et implorons l'amour et le pardon de Dieu.

- Célébration de la Fête de Notre Dame de la Salette : samedi 16 septembre 2017. A 9 h 15 messe au Workship Center, suivie d’une réception avec collation salle Farell. Eglise Ste Marie des Douleurs - (5222 Sideburn Road, Fairfax, VA 22032)

- Neuvaine mensuelle – avec adoration : neuvième journée dimanche 17 septembre 2017 à 14 h au Couvent Saint Michel à Annandale  (7421 St Michael’s Lane Annandale, Virginia 22003)

Nous nous unissons par la pensée et la prière à nos amis des Etats Unis pour ces temps de prière et de partage. .

► Journée mondiale des laïcs Salettins dimanche 10 septembre  : Depuis quelques années, le 10 septembre est une date très importante pour nous tous puisque on y célèbre la Journée mondiale des Laïcs Salettins, qui a été demandée officiellement lors de la réunion internationale des Laïcs Salettins à La Salette en septembre 2011, et ensuite accueillie et ratifiée par une décision du Chapitre Général MS en 2012. « Je souhaite à chacun d’entre vous, partout où vous êtes dans le monde, de devenir toujours plus des membres actifs et pleins de zèle pour notre grande « famille charismatique salettine » en suivant l’exemple des deux petits bergers Maximin et Mélanie, les premiers Laïcs Salettins, qui ayant été fortement ravis par les paroles et les larmes de la Belle Dame, n’ont point hésité de rendre un témoignage public de l’expérience humaine et spirituelle vécue sur la montagne de la Salette le 19 septembre 1846. » (Père Silvano, Supérieur Général des MS) – [voir le site les Missionnaires de la Salette http://www.lasalette.info/fr/ pour plus d’infos]

► Infos Sanctuaire Notre Dame de la Salette : " La joie de la famille avec Marie ". Nous sommes appelés tout particulièrement à prier pour notre Sanctuaire, que le message de la Vierge Marie suscite toujours  appels, réconciliations, conversions, et aussi vocations religieuses.  L’année 2017 au Sanctuaire de Notre-Dame de La Salette est placée sous le thème : " La Joie de la famille avec Marie ". Elle sera ponctuée par divers événement destinés aux familles et à tous les pèlerins, avec en particulier dans les prochaines semaines :

Ainsi, chaque mois vivez  La joie de l'amour en famille en célébrant dans l’action de grâces le temps d’un week-end vos jubilés ou anniversaires de mariage : Prochains weekends  30 septembre-1er octobre, et 28-29 octobre. « Avancez mes enfants pour rendre votre action de grâce à Dieu auprès de moi ! » La prière renforce la solidité et la cohésion spirituelle de la famille, contribuant à la faire participer à la Force de Dieu. Dans la « bénédiction nuptiale » solennelle au cours de la cérémonie de mariage, le célébrant invoque ainsi le Seigneur pour les nouveau époux : « Fais descendre sur eux la grâce de l’Esprit-Saint afin que, par ton amour répandu dans leurs cœurs, ils restent fidèles à l’alliance conjugale ». Week-ends proposés du samedi 18 h au dimanche midi (procession aux flambeaux le samedi soir, conférence à 9 h le dimanche et messe avec bénédiction des familles à 10 h 30 – voir affiche ci joint)

- 2 et 3 septembre 2017 : Pèlerinage-des-motards avec dimanche 3 septembre à 10 h 30 : messe à la Basilique et bénédiction es motards et de motos

- Vendredi 8 septembre :  Fête de la Nativite-de-la-Vierge-Marie et action de grâce pour les 50 ans de vie religieuse de Sœur Marie-Agripine et Sœur Berthine

- Du 10 au 18 septembre : Neuvaine-en-l'honneur-de-Notre Daame de la Salette

- Jeudi 14 septembre : Fête-de-l’exaltation-de-la-Croix-Glorieuse

- Vendredi 15 septembre : Fête de-Notre-Dame-des-Douleurs  - messe à 9 h au village d la Salette

- Du samedi 16 au mardi 19 septembre : Célébration du 171e-anniversaire-de-l-Apparition - Fête patronale de Notre Dame de la Salette

- Samedi 23 et dimanche 24 septembre : Pèlerinage-du-Diocese-de-Grenoble

Pour consulter le programme complet de la saison voir : La Salette-agenda-complet-2017

►  INFOS Missionnaires de la Salette et laïcs salettins :

- Nous sommes invités à visiter régulièrement le site des Missionnaires de la Salette http://www.lasalette.info/fr/  (traduction en 6 langues). Vous pouvez notamment y visionner plusieurs vidéos sur divers événements vécus à la Salette ou ailleurs à travers le monde.

- Vous pourrez y découvrir  notamment la toute nouvelle équipe de coordination internationale des laïcs salettins 

► Rencontre européenne des Laïcs salettins : Du 5 au 9 septembre 2017, les laïcs salettins d’Europe (délégations de France, Pologne/Suisse et Italie/Espagne), Missionnaires de la Salette et représentantes des Soeurs de la Salette vont se retrouver à Saint Jacques de Compostelle. Nous vous invitons à vous y associer en portant dans la prière le bon déroulement de la rencontre. Michel Flachaire, Pierrot, Sœur Sonia et Sour Olga y représenteront notre association et les Sœurs de la  Salette.

► Quelques Tweets et messages du Pape... à méditer et appliquer (parmi d’autres) :

- Seigneur, apprends-moi à te contempler dans la beauté de la création et réveille notre gratitude et notre sens de responsabilité (1er septembre –journée mondiale de prière pour la Création).

- Si tu fais attention au cœur, tu te découvriras proche du Seigneur et des autres (31 août)

- L’Évangile invite avant tout à répondre à Dieu qui nous aime et nous sauve, en le reconnaissant dans notre prochain (30 août)

- «Tu nous as faits pour toi, et notre cœur est inquiet jusqu’à ce qu’il repose en toi » (28 août de St Augustin, en ce jour de sa fête)

- Combien de mères pleurent comme Ste Monique pour que leurs enfants se tournent vers le Christ. Ne perdez pas l’espoir dans la grâce de Dieu (27 août – fête de Ste Monique)

- Que la Vierge Marie nous donne la grâce d’être fortement animés par l’Esprit Saint pour témoigner du Christ avec franchise évangélique (26 août)

- Etre hommes et femmes d’Église signifie être hommes et femmes de communion (25 août)

- Les hommes ont besoin d’espérance pour vivre, et de l’Esprit Saint pour espérer (24 août)

- Le Seigneur est proche des victimes anciennes et nouvelles formes d’esclavage: travaux inhumains, trafics illégaux, exploitation (23 août)

- Quand on est un peu triste, que tout semble aller de travers, pensons: «Dieu m’aime, Dieu ne m’abandonne pas» (22 août)

- Que l’Esprit donne la paix au monde entier, qu’il soigne les plaies de la guerre et du terrorisme (21 août)

- Nous avons toujours besoin de redécouvrir l’amour et la miséricorde du Seigneur pour développer une familiarité avec Dieu (20 août)

- Prions pour toutes les victimes des récents attentats. Que la violence aveugle du terrorisme n’ait plus de place dans le monde (19 août)

- Rien ne vous empêche de vivre et grandir dans l’amitié du Père Céleste et de témoigner son infinie bonté et sa miséricorde (17 août)

- L’Assomption de Marie concerne notre futur: elle montre le ciel, elle annonce les cieux et une terre nouvelle, avec la victoire du Christ (15 août)

Vous pouvez aussi retrouver les tweets du pape en  anglais, en espagnol, en italien, en portugais

► A l’écoute de notre pape François  : « Notre Dieu fera toutes choses nouvelles » (Ap 21,5). Dans sa Catéchèse du 23 août 2017 , toujours sur le thème de l’Espérance, le pape nous a invités à tourner notre regard vers le haut, vers Dieu qui nous attend pour nous introduire dans son Royaume. Ne restons pas les yeux rivés sur nos malheurs, nos déceptions, nos désillusions. Même si l’ivraie pousse avec le blé, nous avons la certitude qu’à la fin la mal sera vaincu. « L’espérance chrétienne est fondée sur la foi en Dieu qui fait toute chose nouvelle. L’horizon ultime du chemin du croyant est la Jérusalem céleste. (…)  Dieu usera avec nous d’une tendresse infinie comme un père accueille ses enfants après la peine. Nous croyons que la mort et la souffrance n’auront pas le dernier mot : être chrétien nous donne un regard nouveau rempli d’espérance. » Notre vie a un sens : elle n’est pas un lent déclin mais une marche vers un avenir nouveau, où nous serons les héritiers des promesses de Dieu. Marchons donc avec confiance, assurés de la présence du Christ dans la vie quotidienne: « Jésus nous accompagne et nous console sur le chemin, jusqu’au jour où tout sera accompli, lorsque Dieu prononcera son ultime parole de bénédiction. En ce jour nous serons vraiment heureux et nous pleurerons de joie. »

 « Garder toujours la joie de la rencontre avec Jésus ». Le pape François s’est particulièrement adressé aux jeunes dans sa Catéchèse du mercredi 30 août 2017 , les invitant à découvrir le bonheur de la rencontre avec Jésus, la joie de leur vocation. En fait, son exhortation s’adresse à chacun, qu’il soit laïc, prêtre ou religieux. « Mariage, vie consacrée, sacerdoce : toutes les vraies vocations commencent par une rencontre avec Jésus qui nous donne une joie et une espérance nouvelles ; et il nous conduit, y compris à travers les épreuves et les difficultés, à une rencontre toujours plus pleine, et à la plénitude de la joie ». Le Seigneur ne veut pas des hommes et des femmes qui marchent derrière lui de mauvaise volonté, sans avoir dans le cœur le vent de la joie. Jésus veut des personnes qui ont fait l’expérience qu’être avec lui donne un bonheur immense, qui peut se renouveler tous les jours de la vie. Un disciple du Royaume de Dieu qui n’est pas joyeux ne peut pas évangéliser le monde. On devient « prédicateur » de Jésus en gardant dans les yeux la lueur du vrai bonheur. Un chrétien doit être capable de transmettent avec les yeux la joie de la foi.  Certes, il y a des épreuves dans la vie, il y a des moments où il faut avancer malgré le froid et les vents contraires, malgré beaucoup d’amertume. Mais les chrétiens connaissent la route qui conduit à ce feu sacré qui s’est allumé en eux une fois pour toutes. E pape insiste : « Ne donnons pas raison aux personnes déçues et malheureuses ; n’écoutons pas ceux qui recommandent cyniquement de ne pas cultiver d’espérance dans la vie ; ne nous fions pas à ceux qui éteignent dès sa naissance tout enthousiasme en disant qu’une entreprise ne vaut le sacrifice de toute une vie ; n’écoutons pas les « vieux » de cœur qui étouffent l’euphorie juvénile. Allons vers les personnes âgées dont les yeux sont brillants d’espérance ! Cultivons au contraire de saines utopies : Dieu nous veut capables de rêver comme lui et avec lui, tandis que nous cheminons en étant bien attentifs à la réalité. Rêver un monde différent. Et si un rêve s’éteint, recommencer à y rêver de nouveau, en puisant avec espérance à la mémoire des origines, à ces braises qui, après peut-être une vie pas très bonne, sont cachées sous les cendres de la première rencontre avec Jésus »

► Une réflexion personnelle  : Je reviens d’un séjour de 3 semaines à Madagascar, où bien que « protégé » par les Soeurs de la Salette qui m’ont déconseillé et évité tout contact direct et seul avec la population, - j’ai vite compris pourquoi - j’ai effectivement pu côtoyer toute la misère du pays, et me rendre compte de ce qu’elle génère comme dérives, comportements, sentiment d’impuissance et d’apparente résignation. Et pourtant en quittant le pays, j’avais au fond de moi une grande joie. Joie certes d’avoir pu enfin visiter ce pays où je suis invité depuis plus 40 ans, - depuis que nous avons fait connaissance avec Sœur Marie Victoire -, et où j’ai été chaleureusement accueilli par toutes les Sœurs, celles – quelques unes – qui ont été en France et que je connaissais déjà, mais aussi toutes les autres.  Je tiens encore à les remercier du fond du coeur. Néanmoins cette joie qui m’habite peut paraître surprenante, presqu’incompréhensible, voire malsaine après avoir côtoyé tant de misère, tant de paradoxes, tant d’incompréhensions, tant de situations révoltantes et désolantes. Certes je suis content d’avoir pu enfin rencontrer ce peuple, cette culture, cette population qui semble résignée mais battante, ingénieuse aussi, toujours souriante malgré le malheur qui l’accable. Mais la vraie source de cette joie est de voir, de sentir la présence du Christ là, présent, pauvre parmi les pauvres. Ici on voit, on « sent » la présence du Christ, à travers l’action des Sœurs de la Salette, et aussi de toutes les Congrégations et autres communautés religieuses présentes dans le pays. Les Soeurs sont appelées par l’Episcopat de leur pays à « vivre l’évangile » au milieu de la population, afin de lui permettre de se redresser, d’espérer, de permettre à chaque homme de vivre plus dignement, de redresser la tête, et de se remettre debout. De fait, j’ai aussi senti cette dignité intacte bien qu’étouffée chez bien de personnes rencontrées, signe que le Christ habite en chacune d’elle. L’Evangile serait-il capable de réaliser ce que les gouvernements successifs, qui enfoncent de plus en plus le pays dans la misère et la corruption sont incapables de faire, et de répondre à l’espérance de ce peuple ? L’appel à jeter les filets sur la parole de Jésus (Lc 5,5) est vécu dans le concret de chaque jour, de chaque action, de chaque initiative. Avec des moyens matériels souvent limités ou insuffisants, malgré les déboires et causes de découragement, la Foi demeure. Avec l’Espérance et la confiance indispensables pour tenir. J‘ai pu le constater en visitant diverses communautés, à la « périphérie » de tout ce qu’on peut imaginer, perdus dans la brousse, et qui sont comme de vrais ferments dans la pâte. Oui à Madagascar, chez les Sœurs de la Salette, on voit, on « sent » que l’Evangile n’est pas « une religion », « une croyance », comme le disait Jean Claude Gianadda, à la suite de sa visite au mois de juillet,  mais un engagement de vie, un acte de vie. Même s’il ne s’agit que de gouttes d’eau au milieu de l’océan, ce sont de belles et grandes gouttes d’eau, et l’océane ne serait pas l’océan si elles manquaient, comme le disait Mère Teresa. Ma joie est donc bien celle de la rencontre avec Jésus, là, parmi les pauvres, et auprès des Soeurs de Notre Dame de la Salette de Madagascar. Joie bouleversante, joie du cœur, qui appelle aussi à un engagement à mieux suivre le Christ. Joie qui actualise pour moi la catéchèse du pape de ce mercredi  : « Jésus veut des personnes qui ont fait l’expérience qu’être avec lui donne un bonheur immense, qui peut se renouveler tous les jours de la vie. Des personnes qui deviennent missionnaires « en gardant dans les yeux la lueur du vrai bonheur » Deo Gratias ! Pierrot

Actions pour aider les Sœurs de Notre Dame de la Salette :

- La Congrégation des Soeurs de Notre Dame de La Salette, du fait de sa reconnaissance légale obtenue au niveau de l’Etat français, est désormais en capacité de recueillir des dons et des legs et de délivrer des reçus fiscaux. Dorénavant, les dons au bénéfice des opérations « parrainage Madagascar » et des autres actions de soutien à divers projets des Soeurs seront à effectuer directement à la Congrégation des Soeurs de Notre Dame de La Salette.

Adhésion à notre association AASA-SNDS :  (Association d’Aide et de Soutien à l’Action des Soeurs de Notre Dame de la Salette dans le monde). Le bulletin d'adhésion peut être téléchargé sur notre site Internet.

Vous pouvez envoyer vos cotisations ou dons, soit à notre adresse (voir ci dessous) ou à notre trésorier Christian Tissot, Concerto Cello, 70 C rue Matthieu Dussurgey – 69190 SAINT FONS.

Vous pouvez aussi retrouver notre lettre hebdomadaire chaque semaine sur le site Internet de notre association http://www.aasasnds.fr/ et la faire connaitre à vos amis (rubrique « Infos et nouvelles ») ainsi que la méditation de l’évangile du dimanche (rubrique « Comprendre la Parole de Dieu »

Et n’oubliez pas : votre participation et votre collaboration, pour alimenter et agrémenter cette lettre hebdomadaire sont les bienvenus ! (Avant le mercredi soir pour la semaine en cours). Et si vous ne souhaitez pas continuer de recevoir notre lettre veuillez en avertir simplement le Secrétariat.

 «  Notre Dame de la Salette, Réconciliatrice des pécheurs, Mère de Miséricorde, aide-nous à marcher fidèlement, courageusement et joyeusement à la suite de ton Fils. »

Fraternellement et amicalement.

Bonne semaine à tous

En union de prières

Pierrot, Patou              

Secrétariat AASA-SNDS

17 rue des Charrons – 67240 BISCHWILLER

Tél : 06.61.71.40.38 / 06.65.33.84.94

Aller au haut