MESSAGE A LA FAMILLE SALETTINE du 23 fevrier 2017

Si le mal est contagieux, le bien l’est aussi. Laissons-nous contaminer par le bien et contaminons par le bien! (pape François, tweet du 20 février)

Chers amis des Sœurs de la Salette, chères Sœurs, chers Pères, chères communautés,

► Vous trouverez ci-joint  les commentaires et la méditation  de l’évangile du dimanche 26 février 2017,  huitième dimanche du Temps ordinaire

 « Ne vous faites donc pas tant de soucis …   (Mt 6, 31)

« Ne pas se faire tant de soucis ! » Cette exhortation de Jésus revient 4 fois dans l’évangile de ce dimanche. C’est donc que Jésus a quelque chose d’important à nous dire ! Or des soucis, nous sommes tous amenés à nous en faire à un moment ou un autre, davantage peut être si nous sommes d’un tempérament pessimiste plutôt qu’optimiste. Face à la maladie d’un proche, ou la nôtre, face à l’insécurité, face au chômage, ou la précarité qui peuvent nous toucher, devant l’incertitude des lendemains, la situation politique, les situations relationnelles difficiles que nous pouvons avoir, peut être aussi au sein de nos communautés ou de notre Eglise, comment ne pas être préoccupés et se faire des soucis ?  En fait Jésus sait très bien tout ce qui peut être source de soucis pour nous, et c’est d’ailleurs pourquoi il vient nous soulager de nos angoisses, de nos maladies, de nos désespérances. Jésus ne nous engage pas à la légèreté, ni à l’insouciance passive du « laisser aller », mais il vient nous interpeler pour nous rappeler les priorités, et la finalité première de notre existence : « chercher d’abord le Royaume de Dieu » ! Son insistance à ne pas nous faire de soucis est celle de l’Espérance » et de la confiance en Lui. De notre abandon à lui face à la limite de nos capacités humaines.  Le pape François, à travers ses catéchèses sur l’espérance, nous invite aux mêmes dispositions.

« Mon Dieu, je suis si persuadé que tu veilles sur ceux qui espèrent en toi, et qu'on ne peut manquer de rien quand on attend de toi toutes choses, que j'ai résolu de vivre à l'avenir sans aucun souci, et de me décharger sur toi de toutes mes inquiétudes » (Saint Claude la Colombière)

Vous pouvez aussi retrouver sur le site de l’Eglise catholique de France les commentaires de Marie Noëlle Thabut sur toutes les lectures de ce dimanche.

Rappel : en cliquant sur les liens surlignés en bleu, vous pouvez accéder aux textes concernés.

Intentions de prière et actions de grâces :

- Demandons au Seigneur d’ouvrir notre cœur à la compassion, au pardon, à la bienveillance, d’ouvrir nos yeux pour déceler tous les signes de sa tendresse qu’il nous donne quotidiennement, d’ouvrir nos mains pour aider nos frères dans le besoin – ceux que nous aimons et ceux que nous aimons moins -, supplions-le de nous aider à grandir dans l’esprit de miséricorde, et rendons grâces pour sa présence aimante avec nous et en nous ». Et que nous nous laissions façonner par lui pour devenir vraiment ses disciples.

- Continuons de prier pour tous nos malades,  pour les personnes âgées, qui ont été confiées à nos prières ces dernières semaines, ou qui font partie de vos familles, de votre entourage, prions pour Alain Cois, hospitalisé pour des problèmes rénaux, pour le papa d’Emmanuelle, pour Philippe, entraitemen pour une leucémie lymphoïde…

- Prions pour toutes les personnes en maison de retraite, les personnes qui se retrouvent en situation de dépendance, pour celles qui perdent leurs facultés de communication, pour celles qui ont du mal à accepter les « imprévus » de la vie, et pour leurs proches…. Jacqueline, Andrée, la maman de Patou.

- Avec nos amis laïcs des Etats-Unis (LSLC) prions pour tous leurs malades et les personnes qui leur ont été confiées : la petite Charlotte Radcliffe, 3 ans, qui est très malade, Stella Castenza, la maman de Carolyn laRosa, Soeur Peggy Byrne, Christine Stark, Mary Chiarodo, Waler Kleiman, Bonie Darolan, tante de Deirdre Darolan-Dorflinger,

- prions pour les défunts et leurs familles  pour Jean Claude le papa de Sandrine, et Olivia Mattingly (Etats-Unis) : que le Seigneur les accueille dans son Royaume de Paix et de Lumière, et apporte soutien et consolation à leurs familles.

- Prions pour les victimes des catastrophes naturelles, accidents, attentats.

- Prions pour nos Sœurs et Missionnaires de la Salette âgés, malades ou souffrants.

- Nous confions aussi à vos prières les réunions des Conseils d’Administration de l’Association des Amis  des Soeurs de Notre Dame de La Salette  de Gières ce samedi, et de notre association AASA-SNDS dimanche 26 février.

- Prions pour tous les couples et familles, pour que le pardon et la réconciliation vécus concrètement soient en permanence des facteurs de paix, d’épanouissement, et permettent de faire rayonner la « joie de l’amour » au sein de la famille et dans l’entourage. Prions pour tous les couples séparés ou divorcés, portons sur eux un regard de miséricorde et confions les à la Miséricorde du Seigneur.

- Prions pour tous ceux et celles qui de façon discrète ou anonyme parfois se confient à nos prières, pour les personnes blessées dans leur corps ou dans leur âme, pour tous ceux qui sont ou se sentent rejetés, pour ceux qui ont du mal à pardonner. Prions pour tous ceux qui souffrent des divisions au sein de leurs familles, parents, enfants, grands parents.  Prions pour toutes les personnes en difficulté, pour celles qui vivent éloignées de Dieu, pour celles qui ne le connaissent pas. Qu’elles trouvent dans le Christ, l’étoile qui leur montrera le chemin, la vérité, la vie. Prions aussi pour toutes les « brebis perdues », dans une société qui n’est pas en mesure de leur apporter un peu d’espoir et de dignité, afin qu’ils trouvent une main tendue pour les sortir de la déchéance matérielle ou psychique dans laquelle ils se sont enfoncés.  Et rendons grâces pour tous ceux que la Belle Dame guide sur le chemin de la conversion, du renouveau, de l’espérance, de la paix.

- Prions pour la population des Etats-Unis, pour qu’elle retrouve plus de compassion, de civilité et de respect mutuel, pour qu’elle se détourne de la haine et du manque de respect pour les personnes de race, de sexe ou d'origine différente. Prions notamment pour le nouveau gouvernement, qu’il sache mener le pays sur un chemin de justice et de paix, de respect et de fraternité.

- prions en particulier pour divers pays où sont implantées nos Soeurs de la Salette et MS : les Philippines, où les exécutions  « extrajudiciaires » se multiplient depuis l’avènement du nouveau président, Myanmar, où la situation politique est toujours très instable, avec la guerre civile qui se poursuit entre différentes ethnies, et afin que le processus de démocratisation se poursuive et que cesse la répression des minorités musulmanes dans le nord du pays, l’Angola, en crise économique et financière, Madagascar, où les aléas climatiques, l’insécurité, aggravés par les trafics et la corruption jettent de plus en plus de familles dans la misère.

- Prions notamment pour le peuple malgache, et pour leur pays consacré en cette année par leurs évêques à la Miséricorde divine : « Notre Père, riche en Miséricorde nous te confions tous les cœurs blessés : les victimes d’exploitation et d’abus sexuels, les familles divisées, les prostituées et les enfants abandonnés, les veuves et les orphelins ; les prisonniers, les pauvres sans nourriture ni travail et les sans abris ; les personnes âgées isolées, les malades et tous ceux dont toi seul connais la misère. Père miséricordieux, penche-toi sur nos péchés, guéris nos faiblesses, rends-nous sensibles à la misère des autres et renouvelle nos cœurs  pour qu’ensemble nous donnions de nouveaux signes d’espérance. »

Prière pour les SNDS  : Nous continuons de prier pour les Sœurs, en vue de l’obtention de leur reconnaissance pontificale, pour Sœur Elisabeth et son Conseil Général, pour toutes les Soeurs en responsabilité dans leurs pays et pour leurs missions, notamment celle de mener à bien la refondation de la Congrégation et de la conduire vers sa reconnaissance en droit Pontifical., et vous invitons à reprendre cette prière pour les SNDS : « Père Saint, Dieu d'Amour, tu as fait une alliance éternelle avec ton peuple. Tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère et plein de bonté envers ton peuple ; nous te rendons grâces. Marie, Mère de Jésus, lorsque tu es apparue aux deux petits bergers de la Salette, tu nous as appelés à aimer et honorer ton Fils à travers la prière, la pénitence, et le zèle apostolique. Seigneur, nous te remercions pour l´engagement de l´Eglise en la personne de l’évêque de Grenoble qui veille sur la Congrégation et  accompagne notre vocation salettine, et qui nous inclue dans sa famille religieuse diocésaine. Père-Saint, nous prions maintenant par l´intercession de la Vierge en pleurs, Notre Dame de la Salette, que ta grâce et que tes bénédictions nous accompagnent dans le processus du droit Pontifical. Que l’Esprit Saint éclaire notre intelligence et fortifie notre volonté pour êtres fidèles aux promesses que nous avons prononcées dans l´Eglise.  Par le Christ notre Seigneur. Amen. »

► Centenaire de Notre Dame de Fatima : pour cette année jubilaire du centenaire des Apparitions de la Vierge Marie à Fatima (du 13 mai au 13 octobre 1917), nous vous proposons cette Prière jubilaire de consécration : Salut, ô Mère du Seigneur, Vierge Marie, Reine du Rosaire de Fatima ! Tu es bénie entre toutes les femmes, tu es l’image de l’Église revêtue de la lumière pascale, tu es l’honneur de notre peuple, tu es le triomphe sur l’empreinte du mal. Prophétie de l’Amour miséricordieux du Père, éducatrice de l’Annonce de la Bonne Nouvelle du Fils, Signe du feu ardent de l’Esprit Saint, enseigne-nous, dans cette vallée de joies et de douleurs, les vérités éternelles que le Père révèle aux tout-petits. Montre-nous la force de ton manteau protecteur. Dans ton Cœur Immaculé sois le refuge des pécheurs et le chemin qui conduit jusqu’à Dieu. Uni/e à mes frères, dans la foi, l’espérance et l’amour, à toi je me confie. Uni/e à mes frères, par ton intercession, je me consacre à Dieu, ô Vierge du Rosaire de Fatima. Et enfin, enveloppé/e dans la lumière qui jaillit de tes mains, je rendrai gloire au Seigneur pour les siècles des siècles. Amen.

We are celebrating the Centenary of the Apparition of Our Lady of Fatima (May 13th to October 13) We salute Our Blessed Mother with this prayer: “We greet you Mother of the Lord Jesus.  You are the Queen of the Rosary of Fatima!  You are blessed among women; you are the prophecy of the Father’s merciful love.  Teach us in this valley of joy and sorrows the eternal truth.  Show us the strength of your protective coat and offer your immaculate heart as refuge for sinners.  Virgin of the Rosary of Fatima you are the path that leads to God.  Amen”

► Prière pour la Paix : La prière pour la Paix est au cœur du message de Fatima. En cette année jubilaire, renouvelons quotidiennement notre prière pour la Paix dans le monde. Comme le disait Soeur Lucie, l’une des voyantes, si on ne peut pas aller tous les jours à la messe, on peut toujours avoir un chapelet dans sa poche et prier le Rosaire pour la Paix. Prière à N-D de Fatima : « Seigneur, Père très Saint, en Jésus-Christ, tu nous as donné ta paix et par lui tu as voulu nous conduire à ton cœur, – en ce lieu où la Vierge Marie nous invite à prier pour la paix dans le monde et où l’Ange de la Paix nous exhorte à adorer Dieu seul –, nous te prions pour que la concorde règne entre les peuples, pour que les responsables des nations trouvent des chemins de justice, pour que nous parvenions tous à la paix du cœur et pour que, par l’intercession de la Reine de la paix, nous soyons des bâtisseurs d’un monde plus fraternel. Par Jésus Christ, Notre Seigneur. Amen. »

Carême 2017 : Pour ceux qui seraient intéressés, nous signalons à nouveau, (parmi d’autres) quelques  possibilités de « retraites en ligne » pour vivre le carême et nous préparer Pâques :

- Avec les Dominicains : Thème «  Ceci est mon Corps  »

Une méditation quotidienne par un frère Dominicain

Inscription en cliquant sur http://careme.retraitedanslaville.org/inscription

- Avec les Carmes et Ste Elisabeth de la Trinité.

Thème : Cheminons vers Pâques en laissant plus de place à Dieu dans nos cœurs.

Après une introduction à la retraite le mercredi des cendres 1er  mars, vous recevrez chaque vendredi un message électronique hebdomadaire comprenant une méditation à partir des textes de la Parole de Dieu et d’Élisabeth de la Trinité, 3 pistes de mise en pratique, 6 courtes méditations en images avec des phrases d’Élisabeth, pour prier chaque jour, ainsi qu’ une version audio résumée de ce contenu en 4-5 minutes et une piste d’approfondissement sur Internet (vidéo, montage, conférence, etc..)

Voici les étapes qui constitueront cet itinéraire de carême : 1 engager la lutte - 2 regarder et écouter Jésus3 adorer en esprit et en vérité4 accueillir la lumière du Christ5 intercéder avec justesse - Semaine sainte : Vivre la Pâque de JésusPâques : Rayonner Dieu

Vous pouvez voir la vidéo de présentation  et vous inscrire en cliquant sur Inscription retraite de Carême

- Avec Mgr Jérôme Beau, évêque auxiliaire de Paris, et l’œuvre des Vocations

Thème : « Je te conduis par le chemin où tu marches » (Isaïe 48-17)

Trois fois par semaine, du 1er  mars au 16 avril 2017, un mail invitant à écouter une méditation de Mgr Jérôme Beau, accompagnée du chant des Dei Amoris Cantores.

Pour découvrir la retraite et vous inscrire : http://www.mavocation.org/prier/retraites-spirituelles-sur-internet/careme-2017.html

► Message de carême du pape François « La Parole est un don. L’autre est un don » Dans moins d’une semaine, nous entrons en carême. Comme chaque année, nous avons besoin de ce temps privilégié, de ces 40 jours, non seulement pour « attendre » la Fête de Pâques mais surtout pour effectuer un vrai travail « retour à Dieu », un travail de conversion, en nous-mêmes, vis à vis de notre entourage, - les hommes et la Création - et pour entrer dans une meilleure compréhension de notre relation à Dieu. « Pour ne pas se contenter d’une vie médiocre, mais grandir dans l’amitié avec le Seigneur », comme nous le dit le pape François dans son Message de carême  (que vous trouverez ci joint).  Le pape François nous fait réfléchir à partir de la parabole de la rencontre entre Lazare et l’homme riche (Luc16, 19-31) pour nous inviter à ne pas rester indifférent face aux drames vécus par les pauvres dans notre société et autour de nous. Car « le pauvre devant la porte du riche ne représente pas un "obstacle gênant", mais un appel à nous convertir et à changer de vie ». En effet, «toute vie qui vient à notre rencontre est un don et mérite accueil, respect, amour. La Parole de Dieu nous aide à ouvrir les yeux pour accueillir la vie et l’aimer, surtout lorsqu’elle est faible». Mais dans la parabole de Lazare et de l’homme riche, celui-ci se laisse enfermer par «l’amour de l’argent, la vanité et l’orgueil». Le riche ne voit pas le pauvre qui est affamé, couvert de plaies et prostré dans son humiliation. Ainsi le pape appelle chacun à revenir à Dieu de tout son cœur, à travers « le jeûne, la prière et l’aumône », et dans une écoute plus attentive de la Parole de Dieu, pour cheminer vers une relation plus aimante avec les personnes habituellement rejetées par la société. : « La relation juste envers les personnes consiste à reconnaître avec gratitude leur valeur ». Il s’agit « d’ouvrir la porte de notre cœur à l’autre car toute personne est un don, autant notre voisin que le pauvre que nous ne connaissons pas ». Le Carême est donc l’occasion de revenir à l’humilité, et un temps pour se détacher de l’argent qui rend « aveugle ». Le prêtre, en imposant les cendres sur la tête, répète ces paroles : «Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras  en poussière». Le riche et le pauvre, en effet, meurent tous les deux. Les deux personnages découvrent subitement que «nous n’avons rien apporté dans ce monde, et nous n’en pourrons rien emporter». «Que l’Esprit Saint nous aide à accomplir un vrai chemin de conversion pour redécouvrir le don de la Parole de Dieu, être purifiés du péché qui nous aveugle et servir le Christ présent dans nos frères dans le besoin»

► Prière pour la France : Nous vous invitons comme chaque semaine à prier pour notre pays (voir  la prière pour la France) pour qu’ « qu’advienne la grâce d’une France priante, », et que la prière retrouve sa place dans nos maisons, nos familles, et notre vie quotidienne.  Prions notamment pour notre pays à l’approche des élections présidentielles. Le site de prière Hozana nous invite à cet effet à une Neuvaine de prière pour la France, 9 semaines de prière du 18 février au 22 avril. (voir : Prier pour la France avant les élections). Pour agir spirituellement : nous pouvons avec Foi demander au Seigneur d’agir dans les cœurs et les consciences de nos concitoyens, de nos élus. Dieu ne peut agir qu’à la mesure de notre foi ! Pour être dans l’espérance : Dieu a vaincu le mal, une fois pour toutes ! Prier, tout confier au Seigneur, c’est aussi lâcher nos inquiétudes et nous garder de tout découragement. « Ne soyez inquiets de rien, mais, en toute circonstance, dans l’action de grâce, priez et suppliez pour faire connaître à Dieu vos demandes. » (Philippiens 4,6) Pour nous convertir : nous savons tous que nous ne faisons pas toujours le bien qui est à notre portée. Dieu agira d’autant plus à travers nous que nous nous laisserons conduire par lui, en vivant une amitié plus grande avec lui, dans la prière. Rappelons qu’à l’Ile Bouchard, dans le contexte politique tendu du début de la Guerre Froide, la Vierge Marie a demandée aux enfants de prier pour la France. Comme à la Salette, elle s’est adressée à des enfants, qui même s’ils n’avaient pas les clés de compréhension politique, avaient la possibilité de faire quelque chose pour leur pays : prier. Rappelons aussi le document des évêques de France d’octobre 2016 : Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique, par lequel les évêques nous exhortent à évaluer les enjeux qui engagent notre avenir « à la lumière de nos convictions enracinées dans la tradition chrétienne… ». Ils nous invitent ainsi à investir toutes nos capacités « pour construire une société plus juste et plus respectueuse de chacun ».

Voir aussi l’invitation sur le site de l’Eglise Catholique de France Prier pour la France - élection-présidentielle

Prière pour le pape  :  Prions pour le pape : Un « Je vous salue Marie » tous les jours,…des millions de « Je vous salue Marie » à travers le monde.

Prière pour le pape (à Notre Dame de Fatima)  « Seigneur, Bon Pasteur de l’humanité, qui as confié à Pierre et à ses successeurs la mission d’affermir leurs frères dans la foi et de les éclairer par l’écoute de la Parole – en ce lieu où les petits bergers de Fatima ont témoigné d’une profonde dévotion au Saint-Père et d’un intense amour pour l’Église –, nous te demandons que ton Esprit de sagesse éclaire le pape François dans sa mission de successeur de Pierre ; que ta miséricorde le protège et le réconforte ; que le témoignage de tes fidèles l’encourage dans sa mission et que la tendre présence de Marie soit pour lui un signe de ton amour ; qu’il soit fort dans la foi, audacieux dans l’espérance et ardent dans la charité. Toi qui es Dieu avec le Père dans l’unité du Saint-Esprit. Amen ».

Intention de prière du pape pour le mois de février 2017 :

Accueillir les personnes en situation difficile : « Prions pour toutes les personnes qui connaissent l’épreuve, en particulier celles qui sont pauvres, réfugiées ou marginalisées, pour qu’elles trouvent dans nos communautés accueil et réconfort. »

Welcome the Needy and comfort for the Afflicted :That all those who are afflicted, especially the poor, refugees, and marginalized, may find welcome and comfort in our communities”. ‘

► Petites réflexions sur l’écologie humaine : Chronique de Tugdual Derville sur KTO du mercredi 22 février : Offrir-sa-parole  Parler à quelqu’un, c’est s’ouvrir à lui, lui exprimer de la considération… la parole peut être aussi une manifestation de générosité. Mais souvent dans nos vies suroccupées, ceux qui nous viennent nous parler nous dérangent ! Les yeux rivés sur nos « écrans portatifs »  le risque nous guette de ne plus partager la parole avec ceux que nous croisons ou côtoyons au long de nos journées…. Ne perdons pas dans nos vies anonymes le sens de l’humanité en perdant « l’usage » de la parole !  L’homme est un homme de relation, qui a besoin de parler. Combien de personnes isolées n’ont personne à qui parler « en profondeur », personne à qui confier ce qu’elles ont sur le cœur, exprimer une confidence, un besoin, N’oublions pas que quelques mots peuvent tout changer dans une vie. Pensons à toutes ces paroles qui nous ont fait tant de bien dans notre vie personnelle, Osons donc entamer une de ces conversations où l’on prend vraiment le temps d’être présent à l’autre, en l’écoutant et en et lui permettant de s’exprimer. Parler, c´est prendre un risque... Mais sans langage - verbal ou non verbal - pas de relation vraie. Un seul mot, un seul sourire peuvent sauver du

INFOS Soeurs de Notre Dame de La Salette :

- Communauté de Fontaines Saint Martin : dans la suite de ce qui a été vécu en 2015/2016, la communauté poursuit cette année les récollections mensuelles, ouvertes à tous. Prochaine  journée le mercredi 22 mars 2017,  puis les mercredis19 avril, 17 mai  2017 et 28 juiin 2017.

- Communauté de saint Désert : Formation diocésaine sur la spiritualité de la Salette. Une initiation pour toute personne qui voudrait connaître la Salette et son rayonnement dans le monde. - croyants ou non : Connaitre la spiritualité de la Salette - Découvrir le message de la Salette et son actualité - Redécouvrir la place de Marie dans notre vie. Dates (de 10 h à 17 h) : Prochaine journée :Samedi 18 ou 25 mars 2017 (à confirmer): l’actualisation du message dans nos vies. Puis samedi 29 avril 2017 : témoignages et table ronde. Inscriptions au 03.85.47.16.33 (Soeur Lalao) – voir nouveau programme  ci joint. Les journées sont indépendants les unes des autres, on peut donc s’inscrire séparément aux unes ou aux autres.

- Saint Désert : Repas solidaire - 19 mars 2017 :  Comme chaque année les Sœurs organisent un repas solidaire à la Salle de fête Rocheriaux à Saint Désert, à l’issue de la messe dominicale (de 12 h à 16 h 30). Au programme : apéritif exotique suivi du repas, danses et chants, témoignages sur la vie des religieuses salettines, vente d’art malgache.  Inscriptions : Sœurs Notre Dame de la Salette -  28 avenue de Bourgogne 71390 Saint Désert– tél : 03 85 47 93 82 – email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  (voir programme et fiche d’inscription avecle message du 3 février)

- Gières : Inauguration officielle de la Maison Mère des Soeurs de Notre Dame de la Salette, après travaux de rénovtion, le lundi 17 avril 2017 (lundi de Pâques) en présence de gr Guy de Kérimel, évêque de Grenoble. Célébration eucharistique à 10 h 30.

Grand pèlerinage à la Salette du vendredi 9 juin au dimanche 11 juin (voir tract et bulletin d’inscription joints au message du 10 février) avec la participation des « Prêtres » (veillée du samedi soir) amedi matin, conférence du Père Ragonneau, Jésuite. Inscription auprès des communautés SNDS ou auprès de notre association (Secrétariat AASA-SNDS ) avant le 31 mars.

Ce pèlerinage s’inscrit dans « l’année de la famille » célébrée cette année à la Salette. C’est pourquoi divers ateliers sont proposés aux participants au pèlerinage (le samedi après midi) :

Atelier 1 : Joseph accueille Marie alors qu’elle est enceinte et que l’enfant qu’elle porte n’est pas de lui : Comment accueillir, dans une famille, un enfant qui n’est pas le sien (famille recomposée, adoption, …) et y trouver la joie de construire une famille ?

Atelier 2 : La blessure de la mort d’un enfant. Marie a vu son fils mourir devant elle. Maximin a perdu sa maman, il avait 18 mois. Etre orphelin, avoir perdu sa maman, son papa jeune : l’absence. Marie l’appelle « mon enfant »  Quel chemin Marie nous ouvre-t-elle?

Atelier 3 : Après la mort de la maman de Maximin, son papa se remarie assez vite. Maximin aura une demi-soeur. Le remariage, la famille recomposée: la place de chacun parents, beaux-parents, enfants Comment la Sainte famille peut-elle aider à ce que chacun trouve sa place dans la famille?

Atelier 4 : Le papa de Mélanie parcourait la France pour trouver du travail et essayer de nourrir sa famille. La famille peut être détruite par le chômage : Elle peut aussi souffrir de l’absence du père ou de la mère qui doit partir travailler loin pour subvenir aux besoins de la famille (délocalisation d'entreprise en France ou à l'étranger, migration pour fuir les violences d'un pays ou pour des raisons économiques) Comment ne pas laisser la famille être rongée par le désespoir et la distance ? Sur quoi, sur qui peut-elle s’appuyer ?

Atelier 5 : Maximin et Mélanie n’avaient aucune éducation spirituelle, ni même humaine. Comment éduquer nos enfants dans la foi?

► Un nouveau site Internet pour les Soeurs de la Salette : Le nouveau site est encore en cour d’élaboration, mais vous pouvez dès à présent le découvrir et le consulter au lien suivant : http://www.soeurs-lasalette.com/

► « Notre Dame de la Salette : Une mère et ses enfants » : Un nouveau livre de Sœur Marie-Agripine à commander. Il existe de nombreux livres sur le fait et le message de La Salette, mais moins sur Celle qui est venue visiter ses enfants de la terre en  apparaissant à deux petits bergers. Sœur Marie Agripine (SNDS) a souhaité sortir des chemins  battus et mettre à la disposition de tous ses réflexions sur notre Mère du Ciel qui a été aussi celle de Notre Seigneur. Le livre qu’elle propose est un regard spirituel sur la Vierge Marie et  comporte des méditations, poèmes et prières, en trois parties : Marie et son Fils du Ciel, - Marie et ses enfants de la terre, - Marie et notre relation à Elle. La parution de ce livre (160 pages) aura lieu le 10 mars. En attendant, nous vous proposons un bon de souscription (au prix de 9 euros le livre – voir ci joint) vous permettant  d’être rapidement en possession de cet ouvrage qui vous aidera à prier davantage et à méditer sur Notre Mère du Ciel en cette année de la famille au Sanctuaire de Notre Dame de La Salette. Les commandes sont à effectuer auprès de Sœur Agripine, Cté SNDS de Serres – 35 rue Henri Peuzin – 05700 SERRES, ou aussi par mail (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) ou encore par téléphone (06.56.80.11.59)

► Infos AASAA-SSNDS :  Une date à retenir : Dimanche 2 avril 2017 : Assemblée Générale de notre association à BLESLE (près de Brioude – Haute Loire)

Nouvelles et infos des SNDS et laïcs LSLC  des Etats Unis :

- Retraite de carême : samedi 4 mars 2017 : Messe à 9 h 15, suivie de la récollection de 10 h 30 à midi, Salle du Cénacle, église Sainte Marie des Douleurs - 5222 Sideburn Road, Fairfax, Virginia 22032 - Thème : « le message de la Salette et le carême » parle Père Richardson

Nous nous unissons par la pensée et la prière à nos amis des Etats Unis pour ces temps de prière et de partage. .

► Infos Sanctuaire Notre Dame de la Salette : Ouverture de la Saison 2017 le vendredi 17 mars. Weekend « famille » avec Saint Joseph du 17 au 19 mars 2017.  Vous pouvez retrouver tout le programme de la saison en cliquant sur La Salette - agenda 2017  

Précision importante : Le Sanctuaire n’est pas fermé pendant cette période hivernale. Seuls l’hébergement et la restauration sont arrêtés pour des raisons économiques durant cette période de faible fréquentation. Vous pouvez toujours venir effectuer une démarche de pèlerinage, profiter de la beauté du paysage enneigé, venir vous ressourcer auprès de la Belle Dame, et rencontrer si vous le désirez un prêtre ou une religieuse. Il suffit de vous présenter à la réception, et s’il n’y a personne, décrochez le téléphone intérieur, composez le 5 ; il y aura toujours quelqu’un pour vous répondre et venir à vous.

Abonnement à la revue de la Salette et demande de messe : Si vous souhaitez vous abonner à la Revue de la Salette (parution bimestrielle) ou demander une messe, vous pouvez le faire soit par Internet (cliquez sur Abonnement à la revue ) soit en vous adressant au Service des Annales - Sanctuaire de Notre-Dame de La Salette 38970 La Salette - Téléphone : 04 76 30 31 32 ou 04 76 30 00 11. Vous pouvez aussi télécharger le formulaire d'abonnement et de demande de messe .

►  INFOS Missionnaires de la Salette et laïcs salettins :

Nous sommes invités à visiter régulièrement le site des Missionnaires de la Salette http://www.lasalette.info/fr/  (traduction en 6 langues). Vous pouvez notamment y visionner plusieurs vidéos sur divers événements vécus à la Salette ou ailleurs à travers le monde. Vous pouvez aussi y retrouver le  Bulletin du Conseil Général des MS de janvier 2017 ainsi qu’un compte rendu du Conseil de Congrégation des MS qui s’est tenu début février  à Bangalore (Inde)

Rappel : Vous pouvez contribuer à l’action du « SMAM » (Service Missionnaire Antsirabe Madagascar ) géré par les Missionnaires de la Salette et qui soutient des projets à Madagascar, notamment à travers la collecte de timbres poste.

► Pèlerinage en Terre Sainte : Il y a encore dEs places Disponibles mais il faut s’inscrire RAPIDEMENT pour le Pèlerinage organisé par le Père Marcel Schlewer, MS, du 9 au 18 mai 2017sur les traces de Jésus en Galilée et autour de Jérusalem, mais aussi sur les traces des Patriarches, de Moïse et des Hébreux à travers le désert. Voir les infos et le programme détaillé sur le site de Chemins et Rencontres  http://www.chemins-et-rencontres.fr/pelerinage-en-terre-sainte-salette  Prix : 1998 euros. 

Renseignements et inscriptions : PELERINAGES Chemins et Rencontres  - BP 35 -  28-32 Place Poissonnière F-71002 MACON Cedex  Tél : 03.85.32.96.82 / 03.85.21.91.24  Email : pelerinages@chemins-et-rencontres.fr (- ou auprès de Marcel Schlewer BP 149   9 chemin de la Viotte - 38702 La Tronche cedex   Tél :  04.76.63.33.92 – Et faites le savoir autour de vous.

► Quelques Tweets et messages de Miséricorde du Pape... à méditer et appliquer (parmi d’autres) :  

- Je vous invite à lutter contre la pauvreté soit matérielle, soit spirituelle ; édifions la paix et construisons des ponts (16 février)

- Un cœur jeune ne supporte pas l’injustice et ne peut se plier à la culture du rebut, ni céder à la globalisation de l’indifférence (17 février)

- Combien de fois dans la Bible, le Seigneur nous demande d’accueillir migrants et étrangers, nous rappelant d’être aussi des étrangers! (18 février)

- Sentons-nous poussés par le Saint-Esprit pour discerner avec courage des voies nouvelles dans l’annonce de l’Évangile (19 février)

-Si le mal est contagieux, le bien l’est aussi. Laissons-nous contaminer par le bien et contaminons par le bien! (20 février)

- Dieu sait mieux que nous ce dont nous avons besoin ; Faisons-lui confiance, car ses voies sont très différentes des nôtres (21 février)

- Jésus a confié les clefs à Pierre pour ouvrir l’entrée du Royaume des cieux, pas pour la fermer (22 février).

- Ne sous-estimons pas l’exemple, car il a plus de force que mille mots, mille « j’aime » ou retweets, mille vidéos sur YouTube (23 février)

► A l’écoute de notre pape François : « Dans l’espérance, nous nous reconnaissons tous sauvés » Le pape François poursuit toujours son cycle d’enseignements sur l’espérance dans le Nouveau Testament. Lors de sa  Catéchèse du 22 février 2017  il s’est appuyé sur la lettre se Saint Paul aux Romains (Rm 8, 19-27) pour nous inviter à l’espérance dans la miséricorde divine, comme remède au pessimisme. « Quand il se laisse prendre par l’égoïsme, l’être humain finit par ruiner même les plus belles choses qui lui ont été confiées. (…) Quand il rompt la communion avec Dieu, l’homme perd sa beauté originelle et finit par tout défigurer autour de lui ; et là où, auparavant, tout renvoyait au Père Créateur et à son amour infini, maintenant il reste le signe triste et désolé de l’orgueil et de la voracité humaine. L’orgueil humain, en exploitant la création, détruit. Mais le Seigneur ne nous laisse pas seuls et, même dans ce cadre désolant, il nous offre une perspective nouvelle de libération, de salut universel. (…)  Ainsi, nous sommes encore aux prises avec les conséquences de notre péché et tout, autour de nous, porte le signe de nos fatigues, de nos manques et de nos fermetures. Mais en même temps, nous savons que nous avons été sauvés par le Seigneur et qu’il nous est déjà donné de contempler et de goûter à l’avance en nous et dans ce qui nous entoure les signes de la Résurrection, de la Pâque, qui opère une nouvelle création. (…) « Par sa miséricorde, le Seigneur veut guérir définitivement les cœurs blessés et humiliés, tout ce que l’homme a défiguré ».  Le chrétien ne vit pas en dehors du monde, il sait reconnaître dans sa vie et dans ce qui l’entoure les signes du mal, de l’égoïsme et du péché. Le pape rappelle aussi que le chrétien doit toujours être « solidaire avec celui qui souffre, celui qui pleure, avec celui qui est marginalisé, avec celui qui se sent désespéré, et solidaire de la création qui « gémit » et qui « au-delà des apparences négatives du présent  attend les cieux nouveaux et la terre nouvelle ». Combien de fois nous autres, chrétiens, sommes-nous tentés par la déception, par le pessimisme… Parfois, nous nous laissons aller aux lamentations inutiles, ou bien nous restons sans parole et nous ne savons même pas que demander, qu’espérer… Mais une fois encore, le Saint-Esprit vient à notre aide, lui qui est la respiration de notre espérance, qui maintient vivants le gémissement et l’attente de notre cœur. L’Esprit voit pour nous au-delà des apparences négatives du présent et nous révèle dès maintenant les cieux nouveaux et la terre nouvelle que le Seigneur prépare pour l’humanité.

► Petite méditation  :  Nous devons vivre les péripéties du Royaume, au jour le jour de notre existence, en croyant profondément dans les possibilités des hommes, malgré les apparences ; en croyant avec un optimisme acharné et sans borne que l’amour gagne toujours, et que, avec Dieu, l’amour vit dans les hommes les plus écrasés. Etre porteur et révélateur de l’espérance, savoir que Dieu veut le bonheur de tous, et d’abord de ceux-là. Faire de chaque moment qu’il nous est permis un moment de joie puisque ce moment ouvre une possibilité de rencontrer Dieu et de l’adorer ans ses enfants tant aimés. Un moment de joie parce que nous pouvons y faire les gestes conduisant à entendre Dieu redire : »J’ai besoin de vous ». Sans vous, il n’y a pas de communauté sainte, ni de Royaume. (Père Joseph Wresinski, fondateur d’ATD Quart Monde)

► France / Société : Face à la crise agricole, les évêques de France appellent à une prise de conscience : La crise agricole est toujours là, profonde, complexe et multiforme. Dans la grande diversité des réalités du monde agricole, la crise n’atteint pas chacun de la même manière mais personne ne peut se résigner à un avenir incertain pour l’agriculture et ce qu’elle représente. Le verbe « cultiver », disait le pape François, « remet à l’esprit le soin que l’agriculteur a pour sa terre pour qu’elle donne du fruit et qu’il soit partagé : combien d’attention, combien de patience, combien de dévouement dans tout cela ! » Qui peut rester sourd au désespoir de nombreux agriculteurs qui ne nourrissent plus l’espoir de vivre de leur travail ? On ne peut rester indifférent devant les dérives d’une économie qui ne met pas l’homme au centre de ses choix. Les profondes inquiétudes exprimées par les agriculteurs sont aussi l’écho du désarroi de notre société face à la complexité des questions qui se posent. La dimension internationale de ces questions renforce le sentiment d’impuissance ; les dérégulations multiples du marché mondial contribuent à fragiliser des producteurs dans pratiquement tous les pays (…) Les questions et les défis qui pèsent sur les agriculteurs sont aussi les nôtres et nous interrogent tous plus profondément : quelle société voulons-nous ? Si les problèmes des agriculteurs ont leurs particularités, ils ne concernent pas seulement leur seule catégorie sociale : nous sommes tous concernés et il est urgent de nous interroger sur nos manières de consommer et de vivre. Nous n’avons pas de réponse toute faite pour résoudre une telle crise, mais nous voulons oser regarder autrement et réfléchir ensemble (…) : comment encourager et soutenir les idées, les voies nouvelles, les initiatives qui existent dans nos territoires et qui vont dans le sens de l’innovation, de la qualité du produit et de sa production avec des circuits plus ou moins courts de transformation et de commercialisation ? C’est aussi la mission de l’Eglise de participer à ce travail de mise en lien des personnes, de création d’espaces de rencontre, de recherche, de dialogue, de débat, d’entraide, pour progresser dans la qualité de la production, du vivre ensemble, de la vie tout simplement ; en un mot, participer, dans la mesure de nos forces, à donner une âme. (voir la déclaration des évêques dans son intégralité sur le site de l’Eglise Catholique de France)

Actions pour aider les Sœurs de Notre Dame de la Salette :

- La Congrégation des Soeurs de Notre Dame de La Salette, du fait de sa reconnaissance légale obtenue au niveau de l’Etat français, est désormais en capacité de recueillir des dons et des legs et de délivrer des reçus fiscaux. Dorénavant, les dons au bénéfice des opérations « parrainage Madagascar » et « briques Bemahatazana » seront à effectuer directement à la Congrégation des Soeurs de Notre Dame de La Salette.

Nous poursuivons toujours la collecte des bouchons de bouteille en plastique en faveur de ces opérations, et les bénévoles qui souhaiteraient passer quelques mois à Madagascar pour aider au dispensaire ou mettre leurs compétences au service de l’enseignement sont les bienvenus. Si vous êtes intéressés ou si vous connaissez des personnes susceptibles de donner un peu de leur temps, merci  de nous le signaler (renseignements : Secrétariat AASA-SNDS)

Nouvelles de Bemahatazana : le projet de ferme pédagogique avance avec l’association « le petit Baobab » et la contribution de deux agroécologistes, Didier et Dominique. Cette ferme pédagogique devrait ouvrir en septembre. Elle sera rattachée au lycée et devrait permettre de remettre en action les « jardins scolaires » Le financement a été trouvé pour pouvoir démarrer la ferme (outils, animaux, semences) et un système de parrainage été lancé pour assurer le fonctionnement et le salaire des deux agroécologistes.

Rappel ; l’association le petit Baobab a été créée à l’initiative de notre amie Marie-Christine Veyret  L’association fonctionne sur le principe du financement participatif. Vous pouvez  découvrir ses activités sur son blog et vous renseigner si vous souhaitez soutenir ses actions en cliquant sur :  : http://lepetitbaobab38.org/index.php/2017/01/29/janvier-2017/

Adhésion à notre association AASA-SNDS :  (Association d’Aide et de Soutien à l’Action des Soeurs de Notre Dame de la Salette dans le monde). Le bulletin d'adhésion peut être téléchargé sur notre site Internet.

Vous pouvez envoyer vos cotisations ou dons, soit à notre adresse (voir ci dessous) ou à notre trésorier Christian Tissot, Concerto Cello, 70 C rue Matthieu Dussurgey – 69190 SAINT FONS.

Vous pouvez aussi retrouver notre lettre hebdomadaire chaque semaine sur le site Internet de notre association http://www.aasasnds.fr/ et la faire connaitre à vos amis (rubrique « Infos et nouvelles ») ainsi que la méditation de l’évangile du dimanche (rubrique « Comprendre la Parole de Dieu »

Et n’oubliez pas : votre participation et votre collaboration, pour alimenter et agrémenter cette lettre hebdomadaire  sont les bienvenus ! (Avant le mercredi soir pour la semaine en cours). Et si vous ne souhaitez pas continuer de recevoir notre lettre veuillez en avertir simplement le Secrétariat.

 «  Notre Dame de la Salette, Réconciliatrice des pécheurs, Mère de Miséricorde, aide-nous à nous libérer de nos soucis pour faire entière confiance à ton Fils »

Fraternellement et amicalement.

En union de prières

Pierrot, Patou              

Secrétariat AASA-SNDS

17 rue des Charrons – 67240 BISCHWILLER

Aller au haut