MESSAGE A LA FAMILLE SALETTINE du 12 avril 2018
« Soyez dans la joie et l’allégresse » … Le Seigneur demande tout ; et ce qu’il offre est la vraie vie, le bonheur pour lequel nous avons été créés. Il veut que nous soyons saints et il n’attend... Czytaj więcej
Le 32ème Chapitre Général
Le 32ème Chapitre Général a commencé ses délibérations à Las Termas de Rio Hondo - Argentine. Le 32ème Chapitre Général a Las Termas de Rio Hondo - Argentine. Czytaj więcej
MESSAGE A LA FAMILLE SALETTINE du 5 avril 2018
 « Allons en avant avec la joie de la résurrection de Jésus: Il est toujours à nos côtés ! » (Tweet du pape François - 5 avril 2018) Seigneur, merci d’être toujours avec moi ; ouvre... Czytaj więcej
MESSAGE A LA FAMILLE SALETTINE du 29 mars 2018
« Acclamé puis rejeté par le peuple, Jésus donne sa vie par amour pour son Père et pour le monde ». Mystère du calvaire, scandale de la croix, le Maitre de la Terre, esclave sur ce bois ! Victime... Czytaj więcej
MESSAGE A LA FAMILLE SALETTINE du 23 mars 2018
« Pour fleurir, et porter des fruits de charité, la vie chrétienne a besoin d’avoir ses racines en Jésus Christ, et d’être arrosée par la prière et les sacrements » (pape François) Si... Czytaj więcej
prev
next

Sanctuaires les plus visités

News

« L’homme, en mettant Dieu de côté, se soumet lui-même à des contraintes qui le rendent esclave de forces matérielles et qui sont ainsi opposées à sa dignité. » (Pape Emérite Benoît XVI - dans sa préface à l’édition russe de son livre « La théologie de la liturgie »)

« Que la Vierge nous aide à dire notre « oui » dans l’urgence de faire résonner la Bonne Nouvelle » (pape François)

Chers amis des Sœurs de la Salette, chères Sœurs, chers Pères, chères communautés,

 « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit » (Mt 22, 37)

En ce dimanche, Jésus insiste sur le fondement essentiel de notre existence et aussi de sa mission, en nous rappelant que l’Amour est notre premier devoir, notre seul devoir, dont découlent tous les autres « commandements ». En premier aimer Dieu, mais aussi aimer tous nos frères. Comment pourrions-nous aimer Dieu que nous ne voyons pas si nous n’aimons pas nos frères que nous voyons ? (1 Jn, 4, 20). Toute la vie de Jésus, tout son enseignement, tout ce qu’il a fait, jusqu’à se donner sur la Croix, c’était par Amour, au nom de l’Amour qu’il voulait à tout prix nous communiquer. « Comprenez-vous ce que je viens de faire ? » demandera t-il le soir du Jeudi Saint à ses apôtres … « si je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres » (Jn 13, 12-14).  A la Salette, la Vierge a pleuré notamment à cause de l’abandon de la prière, de l’abandon de la messe du dimanche, parce que les hommes avaient évacué Dieu de leur vie, parce qu’ils vivaient sans Dieu, sans aimer Dieu. Aujourd’hui encore posons-nous la question ; comment aimons-nous Dieu ? Comment aimons-nous nos frères ? Le jour de la Toussaint que nous allons fêter dans quelques jours, nous entendrons Jésus nous enseigner les « Béatitudes », qui sont le « reflet » de sa personne, et en quelque sorte des « outils » pour nous faire entrer dans sa « vision » de l’amour : « heureux les doux, heureux les miséricordieux, heureux les artisans de paix, etc… »  A travers son enseignement et sa vie, Jésus veut nous conduire sur le chemin du Bonheur, le chemin de l’Amour, le chemin de la Sainteté.

► Méditation pour la Fête de la Toussaint : En cette Fête de tous les Saints, souvenons-nous que nous sommes destinés à la Sainteté et que nous sommes actuellement des « Saints » puisque nous sommes en état de grâce avec le Seigneur... L’eucharistie nous permet de retrouver en Jésus-Christ tous ceux que nous avons aimés ici-bas et qui sont entrés dans la Vie éternelle. Inspirons-nous du bel exemple que les Saints nous ont laissé pour rechercher, nous aussi, la sainteté, qui n’est pas loin de notre portée. Il serait souhaitable en ce jour de nous arrêter un moment sur la vie de quelques Saints afin d’intérioriser le message qu’ils nous transmettent et d’accueillir les grâces que le Seigneur veut nous accorder, en cette solennité. Puisse le Seigneur nous donner de goûter nous aussi au bonheur qu’il nous donne dès ici-bas, et plus tard dans le monde à venir.

Prière : Seigneur, nous te bénissons en ce jour de grande allégresse pour tous ceux que tu as rachetés par ton Sang  et qui partagent ta Gloire dans la vision du face à face  te connaissant comme tu les as connus pendant leur pèlerinage sur terre. Seigneur, donne-nous d’être des éveilleurs de sainteté pour tous ceux qui croisent nos routes. Finalement, qu’est-ce que la Sainteté sinon le bonheur... Le simple bonheur d’exister... Comment être heureux sans correspondre au rêve d’Amour du Seigneur sur moi?... Nous te bénissons, Seigneur, pour la bienheureuse espérance qui est en nous de partager le sort de cette foule immense  de tous ceux qui sont parvenus jusqu’au trône de ta Gloire  qui te chantent sans cesse et qui participent à l’indicible bonheur qui est en Toi, Trinité Sainte.

Rappel : Vous pouvez aussi retrouver sur le site de l’Eglise catholique de France les commentaires de Marie Noëlle Thabut pour tous les textes de ce dimanche.

Vous pouvez aussi trouver les commentaires  - en anglais, français et espagnol - des lectures du dimanche en lien avec le message de la Salette par le Père René Butler, MS, sur le blog des Etats Unis https://salettinian.blogspot.fr/ .

Intentions de prière et actions de grâces :

- Nous présentons au Seigneur toutes nos prières et actions de grâces, celles que nous partageons et celles qui sont au secret de nos coeurs ; que le Dieu de Miséricorde qui prend soin de chacun de nous personnellement essuie toute larme de nos yeux, ôte toute détresse de nos coeurs, apaise toute angoisse de notre esprit, et nous comble de ses bénédictions.

- Continuons de prier pour tous nos malades, Sœur Sonia, Alain, Marie Claude, Jean Paul, Evelyne, pour le Père Pierre Fournier (de la communauté de paroisses de Serres), et pour toutes les personnes confiées à nos prières ces derniers jours : Marie, Camille, Dominique, Anne-France, qui se battent contre le cancer, pour Jean Pierre, pour le mari d’Alina victime de plusieurs accidents cardiaques, pour Jeannine qui s’occupe de ses parents malades, pour un couple qui a choisi de mener à terme la grossesse tout en sachant que leur enfant ne sera pas viable – nous le confions avec eux au Seigneur - , pour une famille de 6 enfants qui viennent de perdre leur papa qui s’occupait d’eux, la maman ayant quitté le domicile conjugal depuis plusieurs années, Prions pour Eric, atteint de sclérose en plaques, pour son épouse épuisée moralement et physiquement, et pour leurs 9 enfants.

- Prions spécialement pour toutes les familles déchirées, pour tous les couples désunis, pour tous ceux qui sont incapables d’entreprendre un chemin de réconciliation. Que la Sainte Vierge, Notre Dame Réconciliatrice et Mère de Douleurs, les accompagne et leur permette d’entrevoir un chemin d’espérance et de renouveau.

- Prions pour les jeunes à la recherche d’un emploi, pour les personnes au chômage, pour les familles en situation financières difficile, les personnes en précarité..  

- Avec nos amis LSLC, prions pour leurs malades et les personnes qui sont confiées à leurs prières, notamment Stella Castenza, la maman de Carolyn La Rosa, Agripino Lampa – papa de Judith Scyoc, Anne Tompkins, Lawrence Robinson et Ilse et Walter Kleiman. Et prions pour leurs défunts : Joachim Soe Do – beau frère de Soeur Jacinta, (SNDS Etats-Unis), l’oncle Eugene, parent de Deirdre Doerflingers. Que le Seigneur les accueille dans son Royaume de Paix et de Lumière, qu’il soutienne et réconforte leurs familles.

- Et nous portons dans la prière nos Soeurs de la Province de France actuellement réunies à Notre Dame de l’Hermitage, pour un temps de formation les 26 et 27 octobre, puis pour leur Assemblée Provinciale samedi 28 et dimanche 29 octobre, ainsi que les visites aux communautés que sont en train d’effectuer Soeur Estelle en Algérie du 23 octobre au 9 novembre, et Soeur Elisabeth au Brésil du 24 octobre au 9 novembre, avec  samedi 28 octobre à União da Vitoria, une messe d'action de grâce pour les 60 ans de présence de Soeurs de la Salette au Brésil.

- Prions pour tous ceux et celles qui de façon discrète ou anonyme parfois se confient à nos prières, pour les personnes blessées dans leur corps ou dans leur âme, pour tous ceux qui sont ou se sentent rejetés, pour ceux qui ont du mal à pardonner. Prions pour tous ceux qui souffrent des divisions au sein de leurs familles, parents, enfants, grands parents.  Prions pour toutes les personnes en difficulté, pour celles qui vivent éloignées de Dieu, pour celles qui ne le connaissent pas. Qu’elles trouvent dans le Christ, l’étoile qui leur montrera le chemin, la vérité, la vie. Prions aussi pour toutes les « brebis perdues », dans une société qui n’est pas en mesure de leur apporter un peu d’espoir et de dignité, afin qu’ils trouvent une main tendue pour les sortir de la déchéance matérielle ou psychique dans laquelle ils se sont enfoncés.  Et rendons grâces pour tous ceux que la Belle Dame guide sur le chemin de la conversion, du renouveau, de l’espérance, de la paix.

- Prions pour la paix dans le monde, la paix dans nos familles, la paix dans nos coeurs. Prions notamment pour que les conflits et les tensions actuelles entre certaines nations trouvent un chemin d’apaisement. - Prions Marie, Reine de la Paix, qu’elle nous aide à soulager les angoisses et les douleurs des populations qui dans tant de régions du monde souffrent en raison de calamités naturelles, de tensions sociales ou de conflits. Que notre Mère céleste obtienne pour tous la consolation et un avenir de sérénité et de concorde!  (pape François)

- Prions pour toutes les victimes des catastrophes, intempéries, accidents, ou attentats.

- Et prions aussi pour divers pays où sont implantées nos Soeurs de la Salette et MS, et qui connaissent des situation de tension, de violence, de détresse et de grande pauvreté les Philippines, le Brésil, Myanmar, l’Angola, et Madagascar « Notre Père, riche en Miséricorde nous te confions tous les cœurs blessés : les victimes d’exploitation et d’abus sexuels, les familles divisées, les prostituées et les enfants abandonnés, les veuves et les orphelins ; les prisonniers, les pauvres sans nourriture ni travail et les sans abris ; les personnes âgées isolées, les malades et tous ceux dont toi seul connais la misère. Père miséricordieux, penche-toi sur nos péchés, guéris nos faiblesses, rends-nous sensibles à la misère des autres et renouvelle nos cœurs  pour qu’ensemble nous donnions de nouveaux signes d’espérance. » (Prière des évêques de Madagascar).

Prière pour les SNDS  : Nous continuons de prier pour les Sœurs, en vue de l’obtention de leur reconnaissance pontificale, pour Sœur Elisabeth et son Conseil Général, qui continuent de travailler sur la « refondation de la Congrégation »,  et pour toutes les Soeurs en responsabilité dans leurs pays et pour leurs missions, notamment celle de mener à bien cette refondation, et vous invitons à reprendre cette prière pour les SNDS : « Père Saint, Dieu d'Amour, tu as fait une alliance éternelle avec ton peuple. Tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère et plein de bonté envers ton peuple ; nous te rendons grâces. Marie, Mère de Jésus, lorsque tu es apparue aux deux petits bergers de la Salette, tu nous as appelés à aimer et honorer ton Fils à travers la prière, la pénitence, et le zèle apostolique. Seigneur, nous te remercions pour l´engagement de l´Eglise en la personne de l’évêque de Grenoble qui veille sur la Congrégation et  accompagne notre vocation salettine, et qui nous inclue dans sa famille religieuse diocésaine. Père-Saint, nous prions maintenant par l´intercession de la Vierge en pleurs, Notre Dame de la Salette, que ta grâce et que tes bénédictions nous accompagnent dans le processus du droit Pontifical. Que l’Esprit Saint éclaire notre intelligence et fortifie notre volonté pour êtres fidèles aux promesses que nous avons prononcées dans l´Eglise.  Par le Christ notre Seigneur. Amen. »

Prions pour notre pays et pour les responsables politiques : Demandons au Seigneur, par l’intercession de la Vierge Marie, de faire se lever beaucoup d’hommes et de femmes qui dans leur vie ordinaire vivent pour les autres et avec les autres. Que la fraternité tant désirée devienne une réalité. Qu’elle inspire nos choix personnels et les choix de ceux qui exercent des responsabilités de quel qu’ordre qu’elles soient.  (...) Dieu qui veille sur notre monde, regarde le pays où tu nous as donné de vivre : accorde à tous ses habitants de rechercher le bien commun, qu’il y ait parmi nous plus de justice. Que ceux qui exercent le pouvoir dans notre pays, le fassent avec sagesse, toi, Père, qui porte au creux de tes mains le cœur des hommes, et garantis les droits des peuples. Et que sur la terre de France, placée sous la protection de la Vierge Marie s’affermissent avec ta grâce la sécurité et la paix,  la prospérité et la liberté religieuse, et dans le monde entier plus de bonheur et de paix. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen »:

► Mois d’octobre, mois du Rosaire :   « La prière du Rosaire nous aide à contempler tout ce que Dieu, dans son Amour a accompli pour nous et pour notre salut, et nous fait comprendre que notre vie est unie à celle du Christ. En priant le chapelet, nous portons tout à Dieu : les peines, les blessures, les peurs, mais aussi les joies, les dons, les personnes chères …. tout à Dieu. Nous nous adressons à la Vierge Marie afin qu’elle nous rapproche de plus en plus de son Fils, pour le connaître et l’aimer toujours plus. Et tandis que nous répétons " Ave Maria ", :nous méditons les mystères de la vie du Christ, mais aussi de notre vie : ca nous marchons avec le Seigneur » (Pape François)

Prière : Ô Notre Dame du très Saint Rosaire, vois notre misère et le poids des péchés qui nous accable. Nous te confions toutes nos actions, toutes nos souffrances, toutes nos espérances. Ô Notre Dame du très saint Rosaire, daigne nous réconforter, nous assister. Intercède auprès de ton Fils, Reine du Ciel et de la terre. Vierge Marie, toute couronnée de gloire, conduis-nous selon la volonté de Dieu tout Puisant sur le chemin qui mène à la gloire de ton divin Fils. Amen (Sœur Marie du Sacré Cœur Bernaud – fondatrice de la Garde d'Honneur du Sacré Coeur  - née le 28 octobre 1925, dont la cause de béatification est en cours)

Prière pour le pape  :  Un « Je vous salue Marie » tous les jours,…des millions de « Je vous salue Marie » à travers le monde. « Seigneur, Bon Pasteur de l’humanité, qui as confié à Pierre et à ses successeurs la mission d’affermir leurs frères dans la foi et de les éclairer par l’écoute de la Parole, nous te demandons que ton Esprit de sagesse éclaire le pape François dans sa mission de successeur de Pierre ; que ta miséricorde le protège et le réconforte ; que le témoignage de tes fidèles l’encourage dans sa mission et que la tendre présence de Marie soit pour lui un signe de ton amour ; qu’il soit fort dans la foi, audacieux dans l’espérance et ardent dans la charité. Toi qui es Dieu avec le Père dans l’unité du Saint-Esprit. Amen ».

Intention de prière du pape pour le mois d’octobre 2017 :

Les droits des travailleurs et des chômeurs : Pour le monde du travail afin que le respect et la sauvegarde des droits soient assurés à tous et que soient données aux chômeurs la possibilité de contribuer à l’édification du bien commun.

Le Saint-Père a relié son intention de prière à l'un des piliers de l'enseignement social de l’Eglise catholique, la dignité intrinsèque de toute personne humaine : «Je souhaite inviter tous à une plus grande solidarité et encourager les fonctionnaires à ne ménager aucun effort pour donner un nouvel élan à l'emploi. Cela signifie prendre soin de la dignité de la personne. "Lorsque nous prions avec le Saint-Père pour les travailleurs ce mois-ci, il est bon de considérer comment nous valorisons ceux pour qui nous travaillons, ceux avec qui nous travaillons et ceux qui travaillent pour nous. Nous devons être particulièrement attentifs à nos habitudes d'achat et à la manière dont nous utilisons Internet. Les produits des « sweatshops » et de la traite des êtres humains sont très répandus, et il faut une attention minutieuse et une vie de prière profonde pour éviter la tentation d'exploiter les travailleurs directement ou indirectement. Seigneur bénis le travail de nos mains, Seigneur bénis le travail de nos mains !

Workers and the Unemployed - That all workers may receive respect and protection of their rights, and that the unemployed may receive the opportunity to contribute to the common good.

The Holy Father connected this to one of the pillars of Catholic social teaching, the intrinsic dignity of every human person: “I wish to extend an invitation to everyone to greater solidarity and to encourage those in public office to spare no effort to give new impetus to employment. This means caring for the dignity of the person.” As we pray with the Holy Father for workers this month, it is good for us to consider how we are building up those for whom we work, those with whom we work, and those who work for us. We must be especially attentive to our shopping habits and the way in which we use the Internet. The products of sweatshops and human trafficking are widespread, and it takes careful diligence and a deep life of prayer to avoid the temptation to exploit workers directly or indirectly. Lord bless the work of our hands, Lord bless the work of our hands.

► Pastorale des Funérailles : comment appréhender la mort. Alors que nous allons célébrer le 2 novembre le jour des défunts, la chaine de télé KTO vient de traiter dans son émission « Sans langue de buis » la Pastorale des Funérailles , avec comme invité Mgr Benoît Rivière, évêque d’Autun. L’émission analyse le phénomène de société qui amène à une diminution des célébrations religieuses des funérailles, à une augmentation de la pratique de l’incinération, tolérée par l’Eglise Catholique depuis 1983 (alors qu’elle n’est toujours pas admise dans l’Eglise orthodoxe, ni chez les Juifs ni les Musulmans), et aussi la difficulté qu’éprouvent certaines familles face à la mort d’un des leurs, sujet de plus en plus tabou pour de nombreuses personnes. On évoque aussi les changements – du fait de la diminution de la Foi - dans le rituel des funérailles, qui deviennent de plus en plus « discrètes », et le malaise qu’elles peuvent susciter, avec aussi un questionnement sur la pratique de « l’humusation » des corps (pratique non autorisée mais préconisée par certains adeptes du  « respect de l’environnement » ) … L’accompagnement des familles est bien sûr au coeur du débat, rappelant la valeur de la ritualité chrétienne, et de la liturgie qui fait participer « rituellement » au sacrifice du Christ. Face à des familles de plus en plus démunies, et qui s’en remettent aux « professionnels » qui ont souvent des intérêts liés à leur mission ou à leur activité (pompes funèbres), la mission des personnes en charge de la pastorale des funérailles est très importante auprès des familles en deuil. Il s’agit de bien comprendre que c’est l’Eglise qui accompagne, pas le prêtre seul, pas le laïc seul ! C’est toujours « au nom de l’Eglise ». On accueille des personnes en deuil au nom du Christ. Les responsables laïcs des funérailles ont une lettre de mission de la part de l’Eglise, et ont suivi une formation. Les funérailles sont la dernière « manifestation de masse » autour d’une personne. Mgr Rivière souligne notamment que les rites sont au service de la vie humaine et de l’espérance, et que les gestes ne sont pas anodins. Et que beaucoup de personnes ne veulent pas venir à l’église car elles se sentent indignes,- or ce sont elles justement qui sont au cœur des préoccupations de l’Eglise. Il est important que nous soyons présents au niveau de la pastorale des funérailles aussi lors de la crémation pour montrer que l’Eglise les accompagne. Emission à voir sur http://www.ktotv.com/ vendredi 27 octobre à 13 h 40, ou sur Internet : Pastorale des Funérailles

► Prière pour les Jeunes – en préparation du Synode :  d’octobre 2018 sur « la jeunesse, la foi et le discernement vocationnel »  Seigneur Jésus, ton Eglise qui chemine vers le synode tourne son regard vers tous les jeunes du monde. Nous te prions pour qu’avec courage ils prennent en main leur vie, qu’ils aspirent aux choses les plus belles et les plus profondes et qu’ils conservent toujours un cœur libre. Aide-les à répondre, accompagnés par des guides sages et généreux, à l’appel que tu adresses à chacun d’entre eux, pour qu’ils réalisent leur projet de vie et parviennent au bonheur. Tiens leur cœur ouvert aux grands rêves et rends-les attentifs au bien des frères. Comme le Disciple aimé, qu’ils soient eux aussi au pied de la Croix pour accueillir ta Mère, la recevant de Toi en don. Qu’ils soient les témoins de ta Résurrection Et qu’ils sachent te reconnaître, vivant à leurs côtés, annonçant avec joie que Tu es le Seigneur. Amen.

Retrouvez toutes les informations, et documents (notamment le Document-préparatoire-du synode-2018 et la Prière-du-pape-François-pour-les-jeunes )sur le site des Jeunes Cathos avec le Dossier du Synode 2018

INFOS des communautés des Soeurs de Notre Dame de la Salette :

- Dimanche 29 octobre 2017 : entrée au Noviciat de Marie Antoinette Mamiandilala (Andy) et Marie Véronique Rasolofonirina (Véronique)  à Notre Dame de l'Hermitage, pendant la célébration des Laudes.

- Dimanche 26 novembre 2017 au Sanctuaire de Notre Dame de Quézac : Vœux Perpétuels de Sœur Isabelle Rasoarivelo – A 11 h célébration eucharistique présidée par Monseigneur Bruno Grua, évêque de Saint Flour, et à 16 h : premiers vœux de Marie Angéline Raharijaona, - célébration présidée par le Père Philippe Pouzet, délégué épiscopal à la vie consacrée du diocèse de Saint Flour.

- Sont accueillies dans la Province de France, Sœur Herimalala Jeannine Ravaonasolo (Jeannie) et Sœur Jeanne Perline Rasoloarisoa (Jeanne), qui arrivent de Madagascar.

GIERES - La Salette au cœur de l’Eglise : Programme de Formation.  Les Sœurs de la Salette organisent des temps de ressourcement et de formation spirituelle autour de la découverte de l’Evangile à travers le message de Marie à la Salette : message de réconciliation et de conversion, mystère de la rencontre de Dieu avec son peuple. Voici les principales dates du programme : Dimanche 5 novembre 2017 : Messe d’ouverture de l’année pastorale à 9h30 à la paroisse de St Marcel Présentation de la pastorale Salettine et présentation du message de la Salette - Samedi 2 décembre 2017 : La réconciliation et l’Avent –Samedi 6 janvier 2018 : La réconciliation et Noël –Samedi 3 février 2018 : Gestes et paroles de Marie, modèle d’une vie offerte –Samedi 3 mars 2018 : La réconciliation dans l’engagement au quotidien comme St Joseph – samedi 7 avril 2018 : Actualisation du message de la réconciliation dans le monde d’aujourd’hui – samedi 5 mai 2018 : Marie de la Salette – Marie de l’Evangile – samedi 2 juin 2018 : L’Incarnation- Marie de la Salette et de l’Evangile – samedi 7 juillet 2018 : La famille- le célibat choisi ou non choisi dans l’Eglise. Ces journées débuteront à 9 h et se termineront à 16 h, à la Maison Mère des Sœurs de la Salette, 2 rue de la Plaine à Gières, avec des temps d’enseignement, de réflexion personnelle, d’échanges, de célébrations (messe et prières). Inscriptions en téléphonant au 06 02 08 14 90 ou 04 76 89 41 96

► Site Internet des Soeurs de la Salette : N’oubliez pas de consulter le site des Sœurs de Notre Dame la Salette au lien suivant : http://www.soeurs-lasalette.com/ Vous y trouverez diverses nouvelles des communautés, agrémentées par une belle galerie photos.

Nouvelles et infos des SNDS et laïcs LSLC  des Etats Unis :

- Messe pour les âmes des défunts : Les Soeurs de la Salette nous invitent à participer à une messe pour les âmes des défunts, vendredi 3 novembre 2017 à 18 h 3o , au Couvent St. Michel -  7421 St Michael’s Lane, Annandale, Virginia 22003

All Souls Mass : The La Salette Sisters extended an invitation for a Mass for All Souls, Friday, November 3, 2017, 6:30 P.M, St. Michael’s Convent -  7421 St Michael’s Lane, Annandale, Virginia 22003

- Projet Rachel : chaque 2ème mardi du mois, nous sommes invités à ouvrir nos coeurs en nous associant à la veillée de prières pour  ceux et celles qui recherchent la guérison après un avortement et pour ceux (celles) qui envisagent l'avortement. Prochaine veillée : mardi 14 novembre 2017 à 19 h 30, - église historique Sainte Marie des Douleurs (Rte 123 - Oxford  Road  et Fairfax Station Road - Fairfax, Virginia 22039). Joignons-nous par la prière à cette Heure Sainte de guérison pour nos frères et sœurs qui ont été impliqués dans l'avortement et implorons l'amour et le pardon de Dieu.

- Pèlerinage et temps de retraite est au Sanctuaire de Notre Dame de la Salette d’Attleboro (Massachusetts), du 1er au 3 décembre 2017. Ce sera notamment l’occasion d’assister au célèbre Festival des lumières qui se tient chaque année dans ce sanctuaire pendant le temps de l’Avent et de Noël. Inscription avant le 15 octobre 2017. Pour plus d‘infos : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous nous unissons par la pensée et la prière à nos amis des Etats Unis pour ces temps de prière et de partage.

A la découverte des chrétiens en Algérie : Le documentaire sur les chrétiens d'Algérie, paru sur KTO peut toujours être visionné en cliquant sur le lien suivant : Chretiens-d-Algerie

► Infos Sanctuaire Notre Dame de la Salette : " La joie de la famille avec Marie ". Nous sommes appelés tout particulièrement à prier pour notre Sanctuaire, que le message de la Vierge Marie suscite toujours  appels, réconciliations, conversions, et aussi vocations religieuses.  

- L’année 2017 au Sanctuaire de Notre-Dame de La Salette placée sous le thème : " La Joie de la famille avec Marie " se termine. Le dernier weekend  La joie de l'amour en famille pour célébrer dans l’action de grâces les jubilés ou anniversaires de mariage aura lieu les 28-29 octobre.

- du jeudi 2 au dimanche 5 novembre : Huitiemes-Journees-Cinema-et-réconciliation

- dimanche 12 novembre : Fermeture-de-la-saison-2017

Noël - Nouvel An – Epiphanie à la Salette L’hôtellerie du Sanctuaire sera ouverte cette année et vous pourrez y séjourner du vendredi 22 décembre 2017 au dimanche 7 janvier 2018. pour vivre le temps de Noël auprès de la Belle Dame. Êtes-vous prêts à écrire cette nouvelle page de l’histoire avec nous ?...

- Programme du 22 décembre 2017 au 8 janvier 2018 (tous les jours) : 8h30 – Laudes11 h Messe -  En journée : temps d’enseignement pour les adultes ; temps d’activités pour les enfants, les jeunes et les familles (balades, concours de bonhommes de neige, jeux, ateliers, cuisine, décoration, bricolage...) – 18h  Messe18h40  Vêpres - En soirée : veillée animée.

- Pour Noël : Samedi 23 décembre 2017 : Présentation audiovisuelle du Message de Notre-Dame de la Salette, visite guidée -  Dimanche 24 décembre 2017 : 11h00 – Messe - l’après-midi : activités selon la météo / temps convivial - 22h30 : Messe de la Vigile de Noël et après la Messe - temps festif - Lundi 25 décembre 2017 11h00  Messe - 12h00 : Repas festif - l’après-midi : activités selon la météo.

- Saint Sylvestre / Nouvel an : Samedi 30 décembre 2017 : Présentation audiovisuelle du Message de Notre-Dame de La Salette, visite guidée -  Dimanche 31 décembre 2017 : 11h00 Messe - l’après-midi : activités selon la météo - 22h00  Adoration du Saint Sacrement - 23h00 : Messe suivie d’un temps festif - Lundi 1er janvier 2018 : 11h00  Messe -: 12h00 : Repas festif - l’après-midi : activités selon la météo

- Épiphanie : Dimanche 7 janvier 2018 : 11h00  Messe suivie du repas avec le partage de la galette des Rois

- Renseignements, réservation de l’hébergement : Sanctuaire de Notre Dame de La Salette Service Réception : Tél : + 33 (0) 4 76 30 32 90 Fax : +33 (0) 4 76 30 03 65 Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Et découvrez ci joint le programme de la saison 2018 : sur le thème « Appelés à la rencontre pour une Mission » (ouverture de l’hôtellerie le vendredi 16 mars 2018 – Messe d’ouverture le dimanche 18 mars - fête de saint Joseph le lundi 19 mars  -Dimanche des Rameaux le 25 mars –Triduum Pascal du 29 mars au 1er avril 2018, avec retraite).

►  INFOS Missionnaires de la Salette et laïcs salettins :

- Nous sommes invités à visiter régulièrement le site des Missionnaires de la Salette http://www.lasalette.info/fr/  (traduction en 6 langues). Vous pouvez notamment y visionner plusieurs vidéos sur divers événements vécus à la Salette ou ailleurs à travers le monde, et des infos sur les Laïcs salettins.

► Quelques Tweets et messages du Pape... à méditer et appliquer (parmi d’autres)

- Soyez témoins courageux du Christ dans le milieu spécifique où vous vivez et travaillez (25 octobre)

- Travaillons tous ensemble pour promouvoir la paix entre les peuples et pour assurer le respect des droits humains (24 octobre)

- Jésus nous a donné une lumière qui brille dans les ténèbres: défends-la, protège-la. C'est la plus grande richesse confiée à ta vie (23 octobre)

- Aujourd'hui, mémoire de Saint Jean-Paul II, rappelons-nous ses paroles: « N'ayez pas peur! Ouvrez toutes grandes les portes au Christ (22 octobre)

- J’exhorte tous, à vivre la joie de la mission en témoignant de l’Evangile dans les milieux où chacun vit et oeuvre » (Angelus dimanche 22 otobre)

- En ce jour, rappelons-nous que l'Église est missionnaire par nature: la mission est au cœur de la foi chrétienne (22 octobre –dimanche des Missions)

- L'Église est vraiment vivante si elle est maternelle, missionnaire et sort à la rencontre du prochain (21 octobre)

- Portons la flamme de l'amour du Christ à l'humanité qui a tant besoin de vrai bonheur et de paix (20 octobre)

- Laissez-vous guider par la tendresse divine, afin de pouvoir transformer le monde avec votre foi (19 ctobre)

Vous pouvez aussi retrouver les tweets du pape en  anglais, en espagnol, en italien, en portugais

► A l’écoute de notre pape François  :  « Jésus souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume »  Pour sa dernière catéchèse sur le thème de l’Espérance chrétienne, et à quelque jours de la Fête de la Toussaint, le pape François, lors de l’ Audience générale du 25 octobre 2017 a évoqué le Paradis comme but ultime de l’Espérance. Se référant à l’évangile de Saint Luc, et à la parole de Jésus au « bon larron » : « aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis » (Lc 23, 43), le pape veut nous montrer que quelque soit la vie qu’on a menée, quelque soit l’éloignement de Dieu où nous ont entraîné nos fautes, le fait d’exprimer sincèrement notre repentir, de reconnaître notre pauvreté et notre misère, ouvre tout grand les bras de Dieu, comme le Père qui accueille le fils prodigue. Jésus sur le Calvaire a atteint « l’extrême de son Incarnation et de sa solidarité avec les pécheurs » à travers ce « dernier grand rendez-vous avec un pécheur », pour lui ouvrir les portes du Paradis. C’est d’ailleurs l’unique fois où le mot Paradis apparait dans les évangiles. Jésus promet le Paradis à un pauvre type qui a eu le courage de lui adresser cette humble demande : « Jésus souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume ». Cette humble parole de repentir était suffisante pour toucher le cœur de Jésus.  Le pape nous fait comprendre que même si nous avons conscience d’avoir beaucoup péchés nous ne devons jamais désespérer de la grâce de Dieu. Nous sommes ses enfants, et il a de la compassion pour nous, chaque fois que nous lui manifestons notre amour. Même si nos fautes nous accablent, nous ne devons pas nous décourager, mais nous confier à sa Miséricorde. Dieu est Père et attend notre retour. Le Paradis n’est pas un « jardin enchanté », c’est le lieu de la rencontre avec Dieu, Amour infini, et nous y entrons grâce à Jésus qui est mort pour nous. Avec Jésus, il y a « la Miséricorde et le bonheur », sans Jésus il y a « le froid et les ténèbres ». A l’heure de la mort, n’oublions pas d’implorer : « Jésus, souviens-toi de moi ». Et s’il n’y a plus personne pour se souvenir de nous, Jésus sera là, à nos côtés, pour nous conduire au Paradis, même avec le peu de bien que nous aurons fait, car il a racheté nos fautes. Le but de notre existence est que tout soit transformé en Amour. Si nous croyons en cela, la mort ne nous fera plus peur, et nous pourrons partir de ce monde sereinement. Celui qui a connu Jésus n’a peur de rien. Et nous pourrons dire avec Siméon : « Maintenant Seigneur, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole, car mes yeux ont vu ton salut ». Tout passera, mais pas l’Amour. L’Amour ne passera jamais.

► Les personnes porteuses d’un handicap sont une richesse pour nos communautés : Dans son   Discours aux-personnes-porteuses-de-handicap  réunies en Congrès à Rome le 23 octobre, le pape  a insisté pour qu’elles « puissent être elles-mêmes toujours plus catéchistes dans la communauté », y compris par leur témoignage, pour transmettre la foi de façon plus efficace. Il a condamné aussi « la tendance eugénique à supprimer les enfants à naître parce que porteurs d’un éventuel handicap ». Dans son discours, le pape a déploré « une vision souvent narcissique et utilitariste » qui conduit « à considérer les personnes avec handicap comme marginales, sans saisir en elles leur richesse humaine et spirituelle multiforme » et « une attitude de refus de cette condition, comme si elle interdisait d’être heureux et de se réaliser soi-même ». Il a souhaité que la catéchèse développe « des formes cohérentes pour que toute personne, avec ses dons, ses limites et ses handicaps, même graves, puisse rencontrer Jésus sur son chemin et s’abandonner à Lui avec foi ». En ce sens, il a mis en garde contre « l’erreur néo-pélagienne de ne pas reconnaître l’exigence de la force de la grâce qui vient des Sacrements de l’initiation chrétienne ». « Apprenons à dépasser la gêne et la peur qui parfois peuvent être éprouvées à l’égard des personnes porteuses de handicap », a exhorté le pape. « Apprenons à chercher et aussi à “inventer” avec intelligence des instruments adéquats pour que le soutien de la grâce ne fasse défaut à personne. » Il a notamment suggéré que la Liturgie dominicale les inclue.

► Un beau témoignage de vie et de solidarité avec les personnes handicapées : L’émission « Un cœur qui écoute » diffusée cette semaine sur KTO était consacrée à Tugdual Derville, « Voyageur en humanité ». Tugdual Derville dont vous pouvez retrouver chaque semaine sur KTO une petite chronique de 3 minutes où il nous fait réfléchir très concrètement et pratiquement sur « l’écologie humaine » (cette semaine « Arrêter la course contre la montre de notre existence » , la semaine dernière « Apprendre à exprimer de la tendresse ») est le délégué général d’ Alliance VITA , une association qui se veut solidaire des plus fragiles, mais aussi fondateur à l’âge de 24 ans de l’Association  «  A Bras Ouverts » qui accompagne des enfants porteurs de handicap. Un témoignage fort et émouvant de solidarité et de partage, pour découvrir toute la richesse, toute l’humanité et la dignité que portent en elles les personnes porteuses de handicaps, même profonds. Son témoignage est une vraie leçon de vie et d’évangélisation. Emission à voir en cliquant sur « Tugdual-Derville-Voyageur-en-Humanité" ». Les deux derniers ouvrages de Tugdual Derville sont : « L’aventure A Bras ouverts » - Un voyage en humanité - paru aux éditions Emmanuel et « Le temps de l’Homme » - réflexions sur l’Ecologie humaine - aux éditions Plon. Il est aussi l’auteur de « La bataille de l’Euthanasie » paru en 2012 aux éditions Salvador.

► Mois missionnaire extraordinaire en 2019 :  « afin de reprendre avec un nouvel élan la transformation missionnaire de la vie et de la pastorale et afin que s’accroisse l’amour pour la mission qui est une passion pour Jésus mais, en même temps, une passion pour son peuple ». C’est ce qu’a décrété officiellement le pape François, dans une lettre publiée le 22 octobre 2017 , mémoire de saint Jean-Paul II et Journée missionnaire mondiale. Le pape souhaite que le Mois missionnaire extraordinaire soit une occasion de grâce intense et féconde pour promouvoir des initiatives et intensifier de manière singulière la prière – âme de toute mission –, l’annonce de l’Evangile, la réflexion biblique et théologique sur la mission, les œuvres de charité chrétienne et les actions concrètes de coopération et de solidarité entre les Eglises, afin que se réveille et jamais ne nous soit volé l’enthousiasme missionnaire ». La date de 2019 a été choisie parce qu’elle correspond au centenaire de la promulgation, le 30 novembre 1919, de la Lettre Apostolique Maximum illud, par laquelle Benoît XV a voulu donner un nouvel élan à la responsabilité missionnaire d’annoncer l’Evangile.

► Société / ONU : Mgr Bernardito Auza, nonce apostolique et observateur permanent du Saint-Siège auprès de l’Organisation des Nations Unies, est intervenu à plusieurs reprises ces derniers jours, lors e divers débats auprès de l’organisation. Vous pouvez retrouver certaines de ses interventions aux liens suivants :   

- Vaincre le scandale de la faim avec un appel à la solidarité internationale

- Réagir-aux-formes-modernes-d’esclavage avec un appel au respect, à la dignité humaine, et à la lutte contre la corruption

- Garantir-les-droits-des-enfants-migrants en appelant à une meilleure protection des enfants

- L’autre-n’est-pas-une-menace avec un appel au dialogue et non à l’oppression

Un appel à-dépasser-les-intérêts-purement-nationaux  par une mondialisation de la solidarité, du respect des droits de l’homme, de la famille et de la création.

- Désarmement-engagements-et-actions  déplorant un véritable fossé entre les engagements et les actions

Actions pour aider les Sœurs de Notre Dame de la Salette :

- La Congrégation des Soeurs de Notre Dame de La Salette, du fait de sa reconnaissance légale obtenue au niveau de l’Etat français, est désormais en capacité de recueillir des dons et des legs et de délivrer des reçus fiscaux. Dorénavant, les dons au bénéfice des opérations « parrainage Madagascar » et des autres actions de soutien à divers projets des Soeurs seront à effectuer directement à la Congrégation des Soeurs de Notre Dame de La Salette.

Rappel ; l’association Le petit Baobab créée à l’initiative de notre amie Marie-Christine Veyret intervient notamment pour aider au projet de ferme pédagogique à Bamahatazana, à Madagascar. Les deux agro écologistes qui étaient déjà venus à Madagascar y reviennent pour le mois d’octobre, afin de mettre en route cette ferme pédagogique, qui sera rattachée au lycée Saint Paul et devrait permettre de remettre en action les « jardins scolaires »  Vous pouvez  découvrir ses activités sur son blog et vous renseigner si vous souhaitez soutenir ses actions en cliquant sur : : Le petit Baobab

Signalons que l’association SOA créée par notre amie Michou a mis en place à l’automne dernier une classe pour enfants handicapés, où sont actuellement accueillis 12 enfants, pris en charge par deux enseignants éducateurs, ainsi qu’une crèche permettant de soulager des femmes en difficulté pour prendre en charge leurs bébés. Un internat va bientôt voir le jour pour accueillir les enfants handicapés.

 (Pour tous renseignements ou informations vous pouvez nous contacter  : Secrétariat AASA-SNDS)

Adhésion à notre association AASA-SNDS :  (Association d’Aide et de Soutien à l’Action des Soeurs de Notre Dame de la Salette dans le monde). Le bulletin d'adhésion peut être téléchargé sur notre site Internet.

Vous pouvez envoyer vos cotisations ou dons, soit à notre adresse (voir ci dessous) ou à notre trésorier Christian Tissot, Concerto Cello, 70 C rue Matthieu Dussurgey – 69190 SAINT FONS.

Vous pouvez aussi retrouver notre lettre hebdomadaire chaque semaine sur le site Internet de notre association http://www.aasasnds.fr/ et la faire connaitre à vos amis (rubrique « Infos et nouvelles ») ainsi que la méditation de l’évangile du dimanche (rubrique « Comprendre la Parole de Dieu »

Et n’oubliez pas : votre participation et votre collaboration, pour alimenter et agrémenter cette lettre hebdomadaire sont les bienvenus ! (Avant le mercredi soir pour la semaine en cours). Et si vous ne souhaitez pas continuer de recevoir notre lettre veuillez en avertir simplement le Secrétariat.

 «  Notre Dame de la Salette, Réconciliatrice des pécheurs, Mère de Miséricorde, prie sans cesse pour nous qui avons recours à toi ; appends-nous à aimer Dieu et à aimer tous nos frères, et à suivre ton Fils sur le chemin des Béatitudes et de la sainteté »

Fraternellement et amicalement.

Bonne semaine à tous

En union de prières

Pierrot, Patou        

Publié dans LAIQUE ASSOCIÉS (FR)

 « Que la Vierge nous aide à dire notre « oui » dans l’urgence de faire résonner la Bonne Nouvelle de Jésus à notre époque ; qu’elle nous obtienne une nouvelle ardeur de ressuscités pour porter à tous l’Evangile de la Vie qui remporte la victoire sur la mort ; qu’elle intercède pour nous afin que nous puissions acquérir la sainte audace de rechercher de nouvelles routes pour que parvienne à tous le don du salut » (pape François – message pour le Journée Mondiale des Missions).

Chers amis des Sœurs de la Salette, chères Sœurs, chers Pères, chères communautés,

Et en cliquant sur les liens surlignés en bleu, vous pouvez accéder aux textes concernés.

► Osons annoncer Jésus Christ : Nous sommes au cœur de la Semaine Missionnaire Mondiale. Dans son Message pour la Journée Missionnaire Mondiale du 22 octobre 2017 le pape François nous invite à réfléchir sur « la mission au cœur de la foi chrétienne », et sur la manière dons nous pouvons et devons participer à cette mission évangélisatrice, car nous sommes tous concernés en tant que membres de l’Eglise. « En effet, l’Eglise est missionnaire par nature. Si ce n’était pas le cas, elle ne serait plus l’Eglise du Christ mais une association parmi tant d’autres qui, bien vite, finirait par épuiser son but et disparaître ». C’est pourquoi nous sommes invités à nous poser un certain nombre de questions qui touchent notre identité chrétienne même et nos responsabilités de croyants dans un monde confus par tant d’illusions, blessé par de grandes frustrations et lacéré par de nombreuses guerres fratricides qui frappent injustement les innocents en particulier. Quel est le fondement de la mission ? Quel est le cœur de la mission ? Quelles sont les attitudes vitales de la mission ? La mission chrétienne ne peut pas se limiter à aider les non-chrétiens à mieux vivre leurs religions. Elle ne peut pas se limiter au dialogue interreligieux ou à des actions en vue de l’amélioration des conditions de vie de nos contemporains. « Oser annoncer Jésus-Christ », (thème de la Semaine Missionnaire Mondiale) c’est sans doute aussi nous interroger sur notre manière d’être ensemble disciples-missionnaires. C’est se donner une possibilité de s’ouvrir, de relever des défis de notre monde, avec d’autres, quelles que soient leurs convictions religieuses : paix, accueil des migrants, dialogue interreligieux, lutte contre la pauvreté et la violence. L’Evangile que nous accueillons et que nous proposons, est aussi pour notre propre conversion. Il nous concerne également, d’où l’expression « s’évangéliser réciproquement ». Certains chrétiens et non chrétiens sont sensibles à certains aspects du message de Jésus, qu’ils proposent volontiers ; d’autres sont sensibles à d’autres aspects, d’où le partage entre chrétiens, mais aussi avec les non chrétiens dans une même logique : donner et recevoir. La mission chrétienne n’est pas facultative, car l’Eglise est par nature missionnaire. Par le biais de la mission de l’Eglise, c’est Jésus Christ qui continue à évangéliser et à agir. Les missionnaires accomplissent leur tâche par la force de l’Esprit Saint.  Il est donc urgent de prier, et de soutenir l’activité missionnaire de l’Eglise, afin que l’Esprit nous transforme intérieurement.

« Il ne faut pas nous dérober à ce geste de communion ecclésiale, lors de la Semaine Missionnaire Mondiale et de la Journée Missionnaire Mondiale. Nos animations missionnaires peuvent toucher du monde, mais il faut oser proposer l’Evangile, défendre notre Eglise qui doit être missionnaire. Il est important de faire comprendre la pertinence de ce geste de solidarité et de communion ecclésiales aux chrétiens qui doutent. Ne fermons pas notre coeur, ne nous laissons pas accaparer par nos préoccupations, nos problèmes diocésains et paroissiaux, mais élargissons notre coeur aux horizons de l’Eglise universelle et même de toute l’humanité » (Pierre Diarra, responsable de l’Oeuvre Pontificale Missionnaire).

► Quelques « paroles » d’évangélisateurs et missionnaires (témoignages divers)

- « Les pauvres seront évangélisés : c’est le signe de la mission. Mais à condition que les évangélisateurs se mettent à l’écoute de ceux qu’ils évangélisent ; ensuite, alors, ils pourront porter le message » (…) « La Mission est un mystère. Affirmer cela n’est pas une banalité, ni un refuge pour les jours d’échec. Le mystère est inclus dans sa nature même : participation de l’homme à l’œuvre de Dieu et soumission à l’Esprit Saint qui " souffle où il veut, tu entends sa voix, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va " (Jn 3,8). Elle est donc une marche forcément mystérieuse, et au sens littéral du terme, déroutante sur des chemins qui ne sont pas les nôtres.  » (Père Jacques Loew, op)

- « Le mystère de l’évangélisation, c’est que Dieu se sert de notre petitesse, de notre faiblesse, pour porter l’Evangile au monde ; c’est pour que nous ne nous glorifions pas nous même, mais que nous ramenions tout à Dieu, car c’est lui qui oeuvre à travers nous ». (Père Guy)

- « En arrivant, je croyais pouvoir " révolutionner " plein de choses. La réalité de la mission m’a montré à quel point ma capacité d’action est finalement bien limitée. J’ai découvert que si l’intention est de mon ressort, le résultat, lui, ne m’appartient jamais. Mais c’est l’intention qui a le plus de valeur aux yeux de Dieu » (Jean Baptiste – Zambie)

- « J’ai découvert un pays, une langue, des coutumes, une nouvelle façon de travailler. J’ai appris un peu la simplicité, que ce soit dans les relations ou dans ma façon de vivre. Je sais que toutes ces choses, les grandes et les petites, me font grandir. La mission nous modèle, elle nous change un peu, en douceur, comme l’eau qui érode les cailloux ». (Isaline – Colombie)

- « Je me rends compte que mon regard ne changera pas tant que je ne convertirai pas d’abord mon cœur. Chaque jour je dois demander au Seigneur de Le voir dans chaque personne que je rencontre. Je suis le prolongement du Christ pour atteindre les exclus ; le Seigneur a besoin de moi, je suis son instrument. » (Pauline – Brésil)

- « En partant, nous avons tout laissé derrière nous pour nous abandonner à l’inconnu. Le Seigneur a pourvu à ce que " maison, frères, soeurs, mère, enfants et champs " nous soient donnés pour notre temps de mission. » (Augustin et Juliette – Indonésie)

- « Notre mission au service de l’Eglise nous pousse à être cohérents avec ce que nous représentons,  mais aussi de nous nourrir de la prière pour porter du fruit » (Mathilde et Benjamin – Cameroun)

- « Chaque jour est une nouvelle mission au sein de laquelle les difficultés traversées par les pauvres nous transforment et nous font découvrir un peu plus nos propres fragilités. Et c’est certainement dans cette découverte que se trouvent le coeur et la joie de notre mission, que nous nous devons de chercher inlassablement » (Caroline et Simon – Brésil)

- « Le Seigneur se laisse découvrir dans la présence des pauvres ; plus ils sont vulnérables, plus ils nous bouleversent et nous éveillent à tout donner, à aimer plus » (Cécile – Pérou)

- « On essaie de donner du bonheur autour de soi, mais on en reçoit vraiment au centuple. Jésus nous append la vraie compassion : la question qu’il pose toujours, c’est " que veux tu que je fasse pour toi ? ". La mission m’enseigne à demander aux gens " Que veux-tu que je fasse pour toi ? Je suis là pour toi, je ne suis pas là pour moi " » (Claire – Madagascar)

- « Je ne cesse de découvrir des merveilles et des épreuve de façon toujours inattendue, m’invitant à me donner d’une manière toujours renouvelée, avec la grâce de Dieu. Ma prière se nourrit de tout ce que je vis ici. Mystérieusement Dieu façonne mon cœur d’homme par tout ce vécu si riche, par toutes ces personnes et situations rencontrées ; J’en rends vraiment grâces à Lui qui m’appelle à persévérer dans le service et à grandir dans l’exercice de la charité ». (David – Philippines)

- « Au contact de l’autre, en travaillant, jouant, chantant riant, en écoutant et en priant ensemble et d’un même coeur, en reconnaissant à l’autre l’humanité qui est la sienne et la fraternité qui nous lie, je crois que j’ai magnifié durant un temps très court mais très intense ma propre humanité. Par là, je me suis ouverte au " Tout Autre ". Madagascar fut pour moi le lieu d’une expérience spirituelle forte, le lieu de la rencontre. J’y ai rencontré des hommes et des femmes dont certains sont devenus pour moi des amis, des frères. J’y ai rencontré des hommes de foi, dont certains étaient à mon avis des saints. Ils m’ont invitée à ouvrir mon cœur et Dieu s’y est installé ». (Anne Claire – Madagascar)

- « Le pape François nous dit d’aller aux " périphéries existentielles ", de donner au delà de ce que nous pensions pouvoir donner Si aider les a pauvres est une mission bien connue, leur donner l’opportunité de faire le bien est tout aussi essentiel. Venant avec l’idée de donner, nous ne nous doutions pas que nous allions aussi recevoir ; chacun de nous est un peu le pauvre de l’autre. » (Claire et Gustave – Chili)

- « Témoigner de ce que nous sommes, et qu’un foyer qui dure est chose possible, fait aussi partie de notre mission » (Pierre et Anne Claire en mission en famille à Haïti)

- « La simplicité est l’essentiel que nous avons depuis longtemps oublié dans notre société de consommation. En partant en mission, j’ai le désir de servir dans une plus grande simplicité, de travailler pour ce que notre pape appelle " la maison commune " » (Clémence – Congo)

- « Rencontre, abandon, humilité, apprentissage :4 mots pour résumer nos premiers mois en mission. Rencontre de toutes les personnes que nous avons la chance de croiser su notre route. Abandon, parce que nous avons appris bien malgré nous que tout peut changer, et qu’il faut faire confiance à Dieu en toute circonstance. Apprentissage d’une nouvelle culture, d’une nouvelle langue, de l’abandon. Humilité pour accepter de ne pas tout comprendre, de ne pas tout maîtriser, de se laisser guider par les autres, de faire confiance. » (Maylis et Alexandre – Philippines)

- « Le vrai soulagement que nous devons apporter aux pauvres et aux personnes éprouvées n’est pas seulement matériel mais spirituel. Il faut leur révéler l’amour, la compassion et la proximité de Dieu. Car il chemine avec nous sur la route de la déception, de l’épreuve, de la souffrance et du découragement » (Cardinal Robert Sarah)

- « La Mission aujourd'hui n'est plus seulement « ad gentes » vers les pays où l'Evangile n'a pas encore été proclamé. La Mission aujourd'hui signifie aussi « Nouvelle Evangélisation », afin de vivre un nouvel élan de foi, d'espérance et de charité. « Oser ensemble la mission », c'est prendre conscience qu'il ne s'agit plus d'envoyer des missionnaires de l'hémisphère nord, prétendument chrétien vers l'hémisphère sud à évangéliser. L'heure est à des liens multiformes de collaboration et d'échanges (…) Que les « jeunes » Eglises se déploient et que les « vieilles » se réveillent ; non pas chacune de son côté comme se suffisant à elles-mêmes. Au contraire, mettant ensemble nos talents, nos moyens, ouvrons avec audace de nouveaux chemins d'évangélisation à l'échelle du monde, unis par la prière, le partage et la joie de se connaître (Mgr Patrick Le Gal Evêque auxiliaire de Lyon – Directeur national des Œuvres Pontificales Missionnaires)

► Et écoutons le Pape François : (lors des JMJ 2016 en Pologne) : « Jésus est le Seigneur du risque, le Seigneur du " toujours plus loin ". Jésus n’est pas le Seigneur du confort, de la sécurité, de la commodité ». Pour suivre Jésus, il faut avoir une dose de courage, il faut se décider à changer le divan contre une paire de chaussures qui t’aideront à marcher sur de routes qui peuvent ouvrir de nouveaux horizons, capables de propager la joie, cette joie qui naît de l’Amour de Dieu, la joie que laissent dans ton cœur chaque geste, chaque attitude de miséricorde. (…) Le temps que nous vivons aujourd’hui n’a pas besoin de " jeunes-divan " mais de jeunes avec de bonnes chaussures, mieux encore, chaussant de crampons. (…) Le monde d’aujourd’hui vous demande d’être des protagonistes de l’histoire, parce que la vie est belle à condition que nous voulions la vivre, à condition que nous voulions y laisser une empreinte. » (Pape François - Cracovie, 30/07/2016).

« Envoie tes messagers, Seigneur, dans le monde entier. Envoie tes messagers pour qu’ils chantent ta gloire, Alléluia ! Tu nous as choisis, Seigneur, tu nous prends pour témoins pour être la clarté qui brille sur les monts. Après avoir connu la grâce de ton choix nous avons répondu joyeux à ton appel Pour suivre ton chemin et parvenir à toi accorde-nous Seigneur, la joie de te servir.

► Ci-joint vous trouverez les commentaires et la méditation  de l’évangile du dimanche 22 octobre 2017, vingt neuvième dimanche du Temps ordinaire

 « Rendez donc à Dieu ce qui est à Dieu »… (Mt 22, 21 )

Le message « final » de l’évangile de ce dimanche « Rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu » est souvent utilisé comme argument pour ne pas « mêler » ce qui est d’ordre « temporel » et ce qui et de l’ordre de la « religion ». Nous mettons facilement une « barrière » entre ce qui concerne Dieu, et nos « affaires » qui ne le concernent pas ! Ou encore entre la politique et la religion, laïcité oblige. Mais en fait, ne serions-nous pas tentés alors de mener une « double vie » ? Il serait bon de nous interroger : Que représente Dieu pour nous ? Qui est-il ? Est-il le « premier servi » ? Car en fait la vraie leçon de Jésus dans l’évangile de ce jour, c’est que je me dois avant tout d’obéir à Dieu ! Parfois, les gouvernements et les lois sont en contradiction avec le projet de Dieu, nous sommes alors face à un véritable dilemme, un discernement et une prise de position claire s’imposent. Et parfois il faut du courage pour affirmer notre foi devant l’hostilité que nous rencontrons. Songeons à tous les chrétiens persécutés, en Irak, Syrie et ailleurs, et qui n’ont pas renié leur foi souvent au péril de leur vie. Notre mission de chrétiens nous appelle non pas à vivre notre foi « pour nous-mêmes » au sein de notre famille, notre communauté ecclésiale ou religieuse, mais à nous engager pour le Christ. Notre vie spirituelle doit « imprégner » la société, et aussi le monde politique. Pour Jésus, le spirituel est au cœur du temporel.

Rappel : Vous pouvez aussi retrouver sur le site de l’Eglise catholique de France les commentaires de Marie Noëlle Thabut pour tous les textes de ce dimanche.

Vous pouvez aussi trouver les commentaires  - en anglais, français et espagnol - des lectures du dimanche en lien avec le message de la Salette par le Père René Butler, MS, sur le blog des Etats Unis https://salettinian.blogspot.fr/ .

Intentions de prière et actions de grâces :

- En ce dimanche Missionnaire, prions tout particulièrement nos Missionnaires et Soeurs de la Salette, et pour tous les laïcs qui les accompagnent et les soutiennent dans leurs missions, en reprenant cette prière de l’année de la vie consacrée : « Vierge Marie,  Étoile de la nouvelle évangélisation, aide nos Sœurs et Missionnaires de la Salette  à rayonner par le témoignage de la communion, du service, de la foi ardente et généreuse, de la justice et de l’amour pour les pauvres, pour que la joie de l’Évangile parvienne jusqu’aux confins de la terre et qu’aucune périphérie ne soit privée de sa lumière. Vierge de la Salette, Mère de l’Évangile vivant, Réconciliatrice des pécheurs, source de joie pour les petits, prie pour toutes les Sœurs et tous les Missionnaires de la Salette, et prie pour nous tous, membres et amis de la famille salettine, que nous sachions les accompagner et les soutenir sur les chemins de l’évangélisation. Amen. »

- Et nous portons dans la prière les visites aux communautés que vont effectuer Soeur Estelle en Algérie du 23 octobre au 9 novembre, et Soeur Elisabeth au Brésil du 24 octobre au 9 novembre, avec  le 28 octobre à União da Vitoria, une messe d'action de grâce pour les 60 ans de présence de Soeursde la Salette au Brésil.

- Prions aussi pour tous ceux qui exercent une activité missionnaire dans nos paroisses et nos pays ; chacun de nous est appelé par Dieu, de manière différente et personnelle : vocation sacerdotale, religieuse, ou familiale au service dans l’Eglise ; que nous ouvrions nos coeurs à l’appel du Seigneur, et que nous y répondions avec enthousiasme. Prions en particulier pour nos prêtres qui ont en charge de prendre soin du peuple de Dieu.

- Continuons de prier pour tous nos malades, Soeur Sonia, et pour toutes les personnes confiées à nos prières, pour le couple de Gwenaëlle et Florian, afin qu’il puisse accueillir la nouvelle vie qui s’annonce.

- Et nous présentons au Seigneur toutes nos prières et actions de grâces, celles que nous partageons et celles qui sont au secret de nos coeurs ; que le Dieu de Miséricorde qui prend soin de chacun de nous personnellement essuie toute larme de nos yeux, ôte toute détresse de nos coeurs, apaise toute angoisse de notre esprit, et nous comble de ses bénédictions. Prions pour Marie Agnès, en discernement.

- Prions pour la paix dans le monde, la paix dans nos familles, la paix dans nos coeurs, et pour toutes les victimes des catastrophes, intempéries, accidents, ou attentats. Prions pour les Rohingyas, au Myanmar, obligés de fuir le pays, cex qui ont été victimes d’un récent naufrage, et pour les centaines de victimes de l’attentat sanglant de Mogadiscio en Somalie samedi dernier. Prions Marie, Reine de la Paix, qu’elle nous aide à soulager les angoisses et les douleurs des populations qui dans tant de régions du monde souffrent en raison de calamités naturelles, de tensions sociales ou de conflits. Que notre Mère céleste obtienne pour tous la consolation et un avenir de sérénité et de concorde!  (pape François)

- Et prions aussi particulièrement pour divers pays où sont implantées nos Soeurs de la Salette et MS, et qui connaissent des situation de tension, de violence, de détresse et de grande pauvreté les Philippines, le Brésil, Myanmar, l’Angola, et Madagascar « Notre Père, riche en Miséricorde nous te confions tous les cœurs blessés : les victimes d’exploitation et d’abus sexuels, les familles divisées, les prostituées et les enfants abandonnés, les veuves et les orphelins ; les prisonniers, les pauvres sans nourriture ni travail et les sans abris ; les personnes âgées isolées, les malades et tous ceux dont toi seul connais la misère. Père miséricordieux, penche-toi sur nos péchés, guéris nos faiblesses, rends-nous sensibles à la misère des autres et renouvelle nos cœurs  pour qu’ensemble nous donnions de nouveaux signes d’espérance. » (Prière des évêques de Madagascar).

Prière pour les SNDS  : Nous continuons de prier pour les Sœurs, en vue de l’obtention de leur reconnaissance pontificale, pour Sœur Elisabeth et son Conseil Général, qui continuent de travailler sur la « refondation de la Congrégation »,  et pour toutes les Soeurs en responsabilité dans leurs pays et pour leurs missions, notamment celle de mener à bien cette refondation, et vous invitons à reprendre cette prière pour les SNDS : « Père Saint, Dieu d'Amour, tu as fait une alliance éternelle avec ton peuple. Tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère et plein de bonté envers ton peuple ; nous te rendons grâces. Marie, Mère de Jésus, lorsque tu es apparue aux deux petits bergers de la Salette, tu nous as appelés à aimer et honorer ton Fils à travers la prière, la pénitence, et le zèle apostolique. Seigneur, nous te remercions pour l´engagement de l´Eglise en la personne de l’évêque de Grenoble qui veille sur la Congrégation et  accompagne notre vocation salettine, et qui nous inclue dans sa famille religieuse diocésaine. Père-Saint, nous prions maintenant par l´intercession de la Vierge en pleurs, Notre Dame de la Salette, que ta grâce et que tes bénédictions nous accompagnent dans le processus du droit Pontifical. Que l’Esprit Saint éclaire notre intelligence et fortifie notre volonté pour êtres fidèles aux promesses que nous avons prononcées dans l´Eglise.  Par le Christ notre Seigneur. Amen. »

► Jeudi 19 octobre:  Ci joint le texte de la Prière à Notre Dame de la Salette diffusée aujourd’hui sur RCF Lorraine.

Prière pour la France  : Demandons au Seigneur, par l’intercession de la Vierge Marie, de faire se lever beaucoup d’hommes et de femmes qui dans leur vie ordinaire vivent pour les autres et avec les autres. Que la fraternité tant désirée devienne une réalité. Qu’elle inspire nos choix personnels et les choix de ceux qui exercent des responsabilités de quel qu’ordre qu’elles soient.  (...) Dieu qui veille sur notre monde, regarde le pays où tu nous as donné de vivre : accorde à tous ses habitants de rechercher le bien commun, qu’il y ait parmi nous plus de justice. Que ceux qui exercent le pouvoir dans notre pays, le fassent avec sagesse, toi, Père, qui porte au creux de tes mains le cœur des hommes, et garantis les droits des peuples. Et que sur la terre de France, placée sous la protection de la Vierge Marie dans le mystère de son Assomption, s’affermissent avec ta grâce la sécurité et la paix,  la prospérité et la liberté religieuse, et dans le monde entier plus de bonheur et de paix. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen ». (Prière proposée par Mgr Pontier et la conférence épiscopale de France, à l’occasion de la Fête de l’Assomption 2017) :

Prière pour le pape  :  Un « Je vous salue Marie » tous les jours,…des millions de « Je vous salue Marie » à travers le monde. « Seigneur, Bon Pasteur de l’humanité, qui as confié à Pierre et à ses successeurs la mission d’affermir leurs frères dans la foi et de les éclairer par l’écoute de la Parole – en ce lieu où les petits bergers de Fatima ont témoigné d’une profonde dévotion au Saint-Père et d’un intense amour pour l’Église –, nous te demandons que ton Esprit de sagesse éclaire le pape François dans sa mission de successeur de Pierre ; que ta miséricorde le protège et le réconforte ; que le témoignage de tes fidèles l’encourage dans sa mission et que la tendre présence de Marie soit pour lui un signe de ton amour ; qu’il soit fort dans la foi, audacieux dans l’espérance et ardent dans la charité. Toi qui es Dieu avec le Père dans l’unité du Saint-Esprit. Amen ». (Prière de Notre Dame de Fatima) 

Intention de prière du pape pour le mois d’octobre 2017 :

Les droits des travailleurs et des chômeurs : Pour le monde du travail afin que le respect et la sauvegarde des droits soient assurés à tous et que soient données aux chômeurs la possibilité de contribuer à l’édification du bien commun

Workers and the Unemployed - That all workers may receive respect and protection of their rights, and that the unemployed may receive the opportunity to contribute to the common good.

► Dans un an – octobre 2018 : Synode sur les Jeunes  Dans le cadre de la préparation du Synode d’octobre 2018 sur le thème « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel », des jeunes du monde entier, croyants ou incroyants, sont convoqués du 19 au 24 mars 2018 au Vatican, a annoncé le pape lors de l’audience générale du mercredi 4 octobre 2017. Cette réunion pré-synodale rassemblera des jeunes « provenant de diverses parties du monde, aussi bien des jeunes catholiques, que des jeunes de diverses confessions chrétiennes et d’autres religions, ou non croyants. Cette initiative, s’insère dans le chemin de préparation du synode : « Sur ce chemin l’Eglise veut se mettre à l’écoute de la voix, de la sensibilité, de la foi, et également des doutes et des critiques des jeunes. Nous devons écouter les jeunes ».

Nous pouvons dès à présent porter dans notre prière ce Synode et les jeunes du monde entier concernés par cet appel du pape. (Prière-du-pape-François-pour-les-jeunes)

Prière pour les jeunes en préparation du Synode des Evêques d’octobre 2018 sur « la jeunesse, la foi et le discernement vocationnel »  Seigneur Jésus, ton Eglise qui chemine vers le synode tourne son regard vers tous les jeunes du monde. Nous te prions pour qu’avec courage ils prennent en main leur vie, qu’ils aspirent aux choses les plus belles et les plus profondes et qu’ils conservent toujours un cœur libre. Aide-les à répondre, accompagnés par des guides sages et généreux, à l’appel que tu adresses à chacun d’entre eux, pour qu’ils réalisent leur projet de vie et parviennent au bonheur. Tiens leur cœur ouvert aux grands rêves et rends-les attentifs au bien des frères. Comme le Disciple aimé, qu’ils soient eux aussi au pied de la Croix pour accueillir ta Mère, la recevant de Toi en don. Qu’ils soient les témoins de ta Résurrection Et qu’ils sachent te reconnaître, vivant à leurs côtés, annonçant avec joie que Tu es le Seigneur. Amen.

Retrouvez toutes les informations, et documents (notamment le Document-préparatoire-du synode-2018 ) sur le site des Jeunes Cathos avec le Dossier du Synode 2018

► October 2018 : Synod on the theme "Youth, Faith and Vocational Discernment", The Holy Father, after the customary consultation with the episcopal conferences, the sui iuris Oriental Catholic Churches and the Union of Superior Generals, as well as hearing the suggestions of the Fathers of the last Synod assembly and the opinion of the 14th Ordinary Council, has established that in October 2018 the 15th Ordinary General Assembly of the Synod of Bishops will be held, on the theme: “Youth, faith and vocational discernment”. The theme, an expression of the pastoral care of the Church for the young, is consistent with the results of the recent Synod assemblies on the family and with the content of the post-Synodal apostolic exhortation Amoris Laetitia . Its aim is to accompany the young on their existential journey to maturity so that, through a process of discernment, they discover their plan for life and realise it with joy, opening up to the encounter with God and with human beings, and actively participating in the edification of the Church and of society.

As part of the preparation of the Synod, young people from all over the world, whether believers or unbelievers, are invited to the Vatican from March 19 to 24. This pre-synodal meeting will bring together young people "from different parts of the world, as well young Catholics, young people of various Christian denominations and other religions, believers. This initiative is part of the path of preparation for the Synod: "On this path the Church wants to listen to the voice, sensitivity, faith, and also the doubts and criticisms of young people. We must listen to young people " said Pope Francis, during the general audience of Wednesday, October 4, 2017.

Prayer for Young People in view of the forthcoming Synod of Bishops  2018:  “Young people, faith and vocational discernment” “Lord Jesus, in journeying towards the Synod, your Church turns her attention to all the young people of the world. We pray that they might boldly take charge of their lives, aim for the most beautiful and profound things of life and always keep their hearts unencumbered. Accompanied by wise and generous guides, help them respond to the call you make to each of them, to realize a proper plan of life and achieve happiness.Keep their hearts open to dreaming great dreams and make them concerned for the good of others. Like the Beloved Disciple, may they stand at the foot of the Cross, to receive your Mother as a gift from you. May they be witnesses to your Resurrection and be aware that you are at their side as they joyously proclaim you as Lord. Amen" (Prayer for Young People)

INFOS des communautés des Soeurs de Notre Dame de la Salette :

- Saint Désert : Lundi 30 octobre 2017 de 10 h à 15 h : célébration des 70 ans de la présence des Soeurs de la Salette dans le diocèse (à l’origine : Sœurs Missionnaires de la Salette) A la Maison Diocésaine Saint Désert, avec actions de grâces pour les 65 ans de vie religieuse de Sr Solange, les 60 ans de vie de Sr Thérèse, les 50 ans de vie de Soeurs Florette, Berthine, Nadette et Julienne,  les 25 ans de vie religieuse de Sœurs Marie, Agrippine et Berthine,  et le Renouvellement des vœux de Sœur Sidonie, en communion de prière avec  tous les jubilaires de cette année. A 9h30 : accueil - 10 h : exposition sur la vie et mission de Sœurs de la Salette en France et dans le monde – 11 h : eucharistie présidée par Mgr Benoit RIVIERE - suivie du verre d’amitié et du repas.  Merci de vous inscrire avant le 21 octobre 2017   Sœurs de N- D. de la Salette de Saint Désert - 28 av de Bourgogne - Cidex 1505 - 71390 Saint Désert  - email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – tél 03.85.47.93.82

GIERES - La Salette au cœur de l’Eglise : Programme de Formation.  Les Sœurs de la Salette organisent des temps de ressourcement et de formation spirituelle autour de la découverte de l’Evangile à travers le message de Marie à la Salette : message de réconciliation et de conversion, mystère de la rencontre de Dieu avec son peuple. Voici les principales dates du programme : Dimanche 5 novembre 2017 : Messe d’ouverture de l’année pastorale à 9h30 à la paroisse de St Marcel Présentation de la pastorale Salettine et présentation du message de la Salette - Samedi 2 décembre 2017 : La réconciliation et l’Avent –Samedi 6 janvier 2018 : La réconciliation et Noël –Samedi 3 février 2018 : Gestes et paroles de Marie, modèle d’une vie offerte –Samedi 3 mars 2018 : La réconciliation dans l’engagement au quotidien comme St Joseph – samedi 7 avril 2018 : Actualisation du message de la réconciliation dans le monde d’aujourd’hui – samedi 5 mi 2018 : Marie de la Salette – Marie de l’Evangile – samedi 2 juin 2018 : L’Incarnation- Marie de la Salette et de l’Evangile – samedi 7 juillet 2018 : La famille- le célibat choisi ou non choisi dans l’Eglise. Ces journées débuteront à 9 h et se termineront à 16 h, à la Maison Mère des Sœurs de la Salette, 2 rue de la Plaine à Gières, avec des temps d’enseignement, de réflexion personnelle, d’échanges, de célébrations (messe et prières). Inscriptions en téléphonant au 06 02 08 14 90 ou 04 76 89 41 96

Vœux perpétuels de Sœur Méline : découvrez ci joint quelques photos de la célébration du 7 octobre 2017 (diaporama)

► Site Internet des Soeurs de la Salette : N’oubliez pas de consulter le site des Sœurs de Notre Dame la Salette au lien suivant : http://www.soeurs-lasalette.com/ Vous y trouverez diverses nouvelles des communautés, agrémentées par une belle galerie photos.

Nouvelles et infos des SNDS et laïcs LSLC  des Etats Unis :

Un pèlerinage avec temps de retraite est organisé au Sanctuaire de Notre Dame de la Salette d’Attleboro (Massachusetts), du 1er au 3 décembre 2017 par les amis des Sœurs de la Salette de Fairfax / Anandale (Virginie). Ce sera notamment l’occasion d’assister au célèbre Festival des lumières qui se tient chaque année dans ce sanctuaire pendant le temps de l’Avent et de Noël. Inscription avant le 15 octobre 2017. Pour plus d‘infos : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous nous unissons par la pensée et la prière à nos amis des Etats Unis pour ces temps de prière et de

A la découverte des chrétiens en Algérie : Un documentaire sur les chrétiens d'Algérie (en communion avec nos Soeurs SNDS d’Algérie) est diffusé sur KTO  à partir du 16 octobre 2017. Le documentaire suit les traces des religieux et des religieuses sur des milliers de kilomètres à travers les 4 diocèses qui partagent le pays. Petites communautés du désert, prêtres des villes, Frères et Soeurs au service de l'éducation ou de la formation, Centres spirituels, bibliothèques...une présence peu à peu apparaît et dessine les contours d'une Algérie d'amitié et d'échange où les Serviteurs de Jésus et les bâtisseurs d'Espérance trouvent leur place dans la société pour faire vivre une Église "citoyenne", c'est à dire, une Église qui a "droit de cité" en cette terre d'Islam. Prochaines diffusions sur la chaine KTO (http://www.ktotv.com/ ) : jeudi 19 octobre à 13h15 – vendredi 20 octobre à 7 h 47 et à 22 h 25 – dimanche 22 octobre à 16 h 05 - lundi 23 octobre à 14 h 30. Vous trouverez ci joint un commentaire du film avec ce passage au sujet de nos Sœurs d’Algérie : « Une séquence est consacrée à quatre Sœurs originaires de Madagascar, vivant dans une oasis du Sahara. Elles enseignent aux enfants de la palmeraie, parmi lesquels sont présents des enfants handicapés. Leur vie de prière est rythmée par le recueillement chaque vendredi – jour sacré en terre musulmane – sur la tombe du père de Foucauld, et la louange dans leur langue »

► Infos Sanctuaire Notre Dame de la Salette : " La joie de la famille avec Marie ". Nous sommes appelés tout particulièrement à prier pour notre Sanctuaire, que le message de la Vierge Marie suscite toujours  appels, réconciliations, conversions, et aussi vocations religieuses.  

- L’année 2017 au Sanctuaire de Notre-Dame de La Salette est placée sous le thème : " La Joie de la famille avec Marie ". Ainsi, chaque mois il a été proposé un weekend  La joie de l'amour en famille pour célébrer dans l’action de grâces les jubilés ou anniversaires de mariage : Prochain et dernier weekend les 28-29 octobre.

- Samedi 21 octobre : Spectacle poétique théâtralisé Veilleur-ou-en-est-la-nuit : Trente-trois poèmes de Jean-Pierre Lemaire, mis en scène pour relayer l’interrogation du prophète Isaïe, « Veilleur, où en est la nuit ? ». Trente-trois pas pour cheminer au cœur nocturne de notre humanité, nous inviter à traverser nos peurs, nos doutes, aux côtés de Noé ou d’Etty Hillesum, à nous laisser entraîner par Marie, Nicodème, Pierre, et rejoindre par cette voix tenace qui nous murmure : "Ne craignez rien !", la voix du Ressuscité qui nous appelle à la confiance, à la liberté.

- Samedi 25 octobre/dimanche 26 octobre : La 25ème heure En partenariat avec l’Association des Villes Sanctuaires en France.

- du jeudi 2 au dimanche 5 novembre : Huitiemes-Journees-Cinema-et-réconciliation

- dimanche 12 novembre : Fermeture-de-la-saison-2017

- Noël et Nouvel An à la Salette L’hôtellerie du Sanctuaire sera ouverte cette année et vous pourrez y séjourner du vendredi 22 décembre 2017 au dimanche 7 janvier 2018. pour vivre le temps de Noël auprès de la Belle Dame.

Pour consulter le programme complet de la saison voir : La Salette-agenda-complet-2017

Abonnement à la revue de la Salette et demande de messe : Si vous souhaitez vous abonner à la Revue de la Salette (parution bimestrielle) ou demander une messe, vous pouvez le faire soit par Internet (cliquez sur Abonnement à la revue ) soit en vous adressant au Service des Annales - Sanctuaire de Notre-Dame de La Salette 38970 La Salette - Téléphone : 04 76 30 31 32 ou  04 76 30 00 11. Vous pouvez aussi télécharger le formulaire d'abonnement et de demande de messe .

►  INFOS Missionnaires de la Salette et laïcs salettins :

- Nous sommes invités à visiter régulièrement le site des Missionnaires de la Salette http://www.lasalette.info/fr/  (traduction en 6 langues). Vous pouvez notamment y visionner plusieurs vidéos sur divers événements vécus à la Salette ou ailleurs à travers le monde, et des infos sur les Laïcs salettins.

► Quelques Tweets et messages du Pape... à méditer et appliquer (parmi d’autres)

- Que les artistes puissent rayonner de la beauté de la foi et proclamer la grandeur de la création de Dieu et de son amour infini pour tous (18 octobre)

- La famille humaine a le devoir d'aider chaque personne à être libérée de la pauvreté et de la faim (17 octobre)

- Partager impose une conversion, et c'est contraignant (16 octobre)

- Nous devons répondre à l'impératif que l'accès à la nourriture nécessaire est un droit de tous. Un droit sans exclusions! (16 octobre)

- Comme les Saints, avec notre témoignage de vie, manifestons la joie et la beauté de vivre l'Évangile (15 octobre)

- Nous sommes appelés à défendre et protéger la vie humaine, surtout dans le sein maternel, dans l'enfance, la vieillesse et le handicap (14 octobre)

- Au centenaire des apparitions de Notre-Dame de Fatima, remercions Dieu pour les innombrables bénédictions accordées sous sa protection (13 octobre)

- Notre-Dame d’Aparecida a été trouvée par de pauvres travailleurs : aujourd'hui, qu’elle bénisse spécialement ceux qui cherchent un emploi (12 octobre)

Vous pouvez aussi retrouver les tweets du pape en  anglais, en espagnol, en italien, en portugais

► A l’écoute de notre pape François  : La mort ouvre une grande porte devant nous… Dans sa Catéchèse du 18 octobre 2017 le pape François nous invite à réfléchir sur l’espérance chrétienne confrontée à la réalité de la mort. La mort « ouvre grand une porte devant nous : Jésus nous prendra par la main et nous dira à nous aussi : relève-toi! », explique le pape François qui insiste sur la « tendresse » du Christ au moment de la mort et de la résurrection. De nos jours, la mort est une réalité que notre civilisation moderne tend toujours plus à cacher, alors que les hommes d’autrefois la regardaient en face », a fait observer le pape, dans la synthèse en français de sa catéchèse. Le pape nous invite à méditer sur le dépouillement que représente la mort: « La mort nous fait découvrir notre néant, elle révèle nos manques d’amour, la vanité de notre orgueil ; par contre, elle met en lumière le bien que nous avons semé. » Il a évoqué deux épisodes, la résurrection de Lazare et la résurrection de la fille de Jaïre: des « résurrections » qui sont provisoires, notons-le, contrairement à la résurrection de Jésus, définitive, et à la résurrection promise. Le pape a évoqué les larmes de Jésus à la mort de son ami Lazare et la question de la foi en Jésus résurrection et vie, posée à la soeur de Lazare, Marthe: « Jésus a éclairé le mystère de la mort lorsque, pleurant son ami Lazare, il le fait sortir du tombeau. La Parole que Jésus dit à Marthe : « Je suis la résurrection et la vie ; celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra. Crois-tu cela ? » » Il a aussi invité chacun à réfléchir un instant à sa propre mort, en fermant les yeux: « Je vous invite maintenant à fermer les yeux et penser à ce moment de notre mort, chacun, ce moment qui viendra. » et a évoqué les paroles du Christ: « Jésus nous prendra par la main et nous dira: « Viens, viens avec moi, lève toi! ». » « Là, a insisté le pape, l’espérance finira: il y aura la réalité de la vie! Pensez-y: Jésus viendra et nous prendra par la main avec sa tendresse: « Viens, lève-toi! ». » Et il nous la redit chaque fois que la mort vient déchirer le tissu de notre vie et de nos affections. Nous sommes faibles et sans défense devant la mort ; mais c’est une grande grâce, en cet instant ultime, que de garder la foi. Voilà notre espérance. » La mort ouvre grand une porte devant nous : Jésus nous prendra par la main et nous dira à nous aussi : « relève-toi! », a conclu le pape.

► La faim n’est pas une maladie incurable ! Dans son Discours pour la Journée Mondiale de l’Alimentation  le 16 octobre aux les membres de la FAO, à l’occasion de la Journée Mondiale e l’Alimentation, le pape a appelé une plus grande responsabilité à tous les niveaux non seulement pour garantir la production nécessaire ou une distribution équitable des fruits de la terre mais surtout pour protéger le droit de tous les êtres humains à se nourrir à la mesure de leurs besoins. Car le fait de mourir de faim ou d’abandonner sa terre est une « nouvelle quotidienne » qui risque de provoquer l’indifférence. Il est donc urgent de trouver de nouvelles voies pour transformer les possibilités dont nous disposons en une garantie qui permette à chacun de regarder l’avenir avec une confiance fondée et pas seulement avec des désirs. « Malgré la capacité croissante de donner des réponses aux attentes de la famille humaine, par l’apport de la science et de la technique qui, en étudiant les problèmes, proposent des solutions adéquates, ces nouveaux objectifs ne réussissent pas à éliminer l’exclusion d’une grande partie de la population mondiale : combien sont les victimes de la malnutrition, des guerres et des changements climatiques ? » a constaté le pape. Pensons aux populations meurtries par des guerres qui durent désormais depuis des décennies et qui pouvaient être évitées ou au moins arrêtées et qui, au contraire, propagent leurs effets désastreux, dont l’insécurité alimentaire et le déplacement forcé de personnes. Quant aux changements climatiques, nous en voyons tous les jours les conséquences. Le pape a rappelé que « nous sommes appelés à proposer un changement dans les styles de vie, dans l’usage des ressources, dans les critères de production » et déploré que « les ressources alimentaires sont souvent laissées à la merci de la spéculation qui ne les mesure qu’en fonction de la prospérité économique des grands producteurs ou en relation avec le potentiel de consommation et non avec les exigences réelles des personnes », fustigeant « le gaspillage de tant de ressources » du fait de nos modes de consommation. C’est pourquoi il a posé cette question : « est-ce trop que d’introduire dans le langage de la coopération internationale la catégorie de l’amour, déclinée en gratuité, parité dans le traitement, solidarité, culture du don, fraternité, miséricorde ? » Le pape a aussi invité à une réflexion pour  « stopper le recours aux armes de destruction massive » et a évoqué la tragédie des migrants : « Tendons l’oreille au cri de tant de nos frères marginalisés et exclus : « J’ai faim, je suis étranger, nu, malade, enfermé dans un camp de réfugiés ». C’est une question de justice, non une supplique ou un appel d’urgence ». Le pape a appelé aux responsabilités nationales et internationales, au devoir de tous pour que le scandale de la faim, qui n’est pas une « maladie incurable » puisse être résolu.

Actions pour aider les Sœurs de Notre Dame de la Salette :

- La Congrégation des Soeurs de Notre Dame de La Salette, du fait de sa reconnaissance légale obtenue au niveau de l’Etat français, est désormais en capacité de recueillir des dons et des legs et de délivrer des reçus fiscaux. Dorénavant, les dons au bénéfice des opérations « parrainage Madagascar » et des autres actions de soutien à divers projets des Soeurs seront à effectuer directement à la Congrégation des Soeurs de Notre Dame de La Salette.

Rappel ; l’association Le petit Baobab créée à l’initiative de notre amie Marie-Christine Veyret intervient notamment pour aider au projet de ferme pédagogique à Bamahatazana, à Madagascar. Les deux agro écologistes qui étaient déjà venus à Madagascar y reviennent pour le mois d’octobre, afin de mettre en route cette ferme pédagogique, qui sera rattachée au lycée Saint Paul et devrait permettre de remettre en action les « jardins scolaires »  Vous pouvez  découvrir ses activités sur son blog et vous renseigner si vous souhaitez soutenir ses actions en cliquant sur : : Le petit Baobab

Signalons que l’association SOA créée par notre amie Michou a mis en place à l’automne dernier une classe pour enfants handicapés, où sont actuellement accueillis 12 enfants, pris en charge par deux enseignants éducateurs, ainsi qu’une crèche permettant de soulager des femmes en difficulté pour prendre en charge leurs bébés. Un internat va bientôt voir le jour pour accueillir les enfants handicapés.

 (Pour tous renseignements ou informations vous pouvez nous contacter  : Secrétariat AASA-SNDS)

Adhésion à notre association AASA-SNDS :  (Association d’Aide et de Soutien à l’Action des Soeurs de Notre Dame de la Salette dans le monde). Le bulletin d'adhésion peut être téléchargé sur notre site Internet.

Vous pouvez envoyer vos cotisations ou dons, soit à notre adresse (voir ci dessous) ou à notre trésorier Christian Tissot, Concerto Cello, 70 C rue Matthieu Dussurgey – 69190 SAINT FONS.

Vous pouvez aussi retrouver notre lettre hebdomadaire chaque semaine sur le site Internet de notre association http://www.aasasnds.fr/ et la faire connaitre à vos amis (rubrique « Infos et nouvelles ») ainsi que la méditation de l’évangile du dimanche (rubrique « Comprendre la Parole de Dieu »

Et n’oubliez pas : votre participation et votre collaboration, pour alimenter et agrémenter cette lettre hebdomadaire  sont les bienvenus ! (Avant le mercredi soir pour la semaine en cours). Et si vous ne souhaitez pas continuer de recevoir notre lettre veuillez en avertir simplement le Secrétariat.

 «  Notre Dame de la Salette, Réconciliatrice des pécheurs, Mère de Miséricorde, prie sans cesse pour nous et aide-nous à poursuivre l’œuvre d’évangélisation de ton Fils dans notre monde d’aujourd’hui »

Fraternellement et amicalement.

Bonne semaine à tous

En union de prières

Pierrot, Patou              

Secrétariat AASA-SNDS

17 rue des Charrons – 67240 BISCHWILLER

Tél : 06.61.71.40.38 / 06.65.33.84.94

Publié dans LAIQUE ASSOCIÉS (FR)

Appel à l’intégrité
(Trente et unième dimanche du temps ordinaire : Malachie 1, 14-2, 10 ; 1 Thessaloniciens 2, 7-13 ;
Matthieu 23, 1-12)
La réflexion d'aujourd'hui est définitivement hors des sentiers battus.
Les propos sévères de Malachie a propos des prêtres de son temps et la critique de Jésus au sujet des Scribes me rappelèrent un épisode curieux dans l'histoire de la Salette.
Pendant son apparition, Notre-Dame de la Salette a parlé en privé à chacun des enfants, leur disant de ne pas partager avec quiconque ce qu'elle leur disait à ce moment-là.
Ces ‘secrets’ n'ont pas été inclus dans l'approbation de l’Apparition par l'Évêque en 1851, et les Missionnaires de Notre-Dame de la Salette y sont, disons, allergiques et ne s'y intéressent guère.
En 1851, Maximin et Mélanie furent persuadés de mettre leurs secrets par écrit pour le pape. Les lettres ont ensuite été perdues, pour être redécouvertes seulement en 1999.
Le secret de Mélanie contenait le suivant : « Les prêtres et les religieuses, et les vrais serviteurs de mon Fils seront persécutés, et plusieurs mourront pour la foi de Jésus-Christ... [Parmi] les ministres de Dieu, et les Epouses de Jésus-Christ, il y en a qui se livreront au désordre, et c’est ce qu’il y aura de [plus] terrible. ».

Mais 28 ans plus tard, en 1879, Mélanie publia une version beaucoup plus longue, en commençant par ce qui suit : « Les prêtres, ministres de mon Fils, les prêtres, par leur mauvaise vie, par leur irrévérence et leur impiété à célébrer les saints mystères, par l’amour de l'argent, l'amour de l'honneur et des plaisirs, les prêtres sont devenus des cloaques d'impureté ». Il n'y a aucune mention de ceux qui mourront pour leur foi.
Les derniers papes—François, Benoît XVI et Jean-Paul II—se sont engagés à réparer le grand tort causé aux enfants ainsi qu'à l'Eglise par les prêtres et les religieux.
Saint Paul, d'autre part, qui ne minimise jamais son ministère, écrit : « Nous étions doux parmi vous, comme une mère allaitante s'occupe de ses enfants ... Travaillant nuit et jour pour ne pas vous accabler, nous vous avons proclamé l'évangile de Dieu ». Il existe des passages semblables dans plusieurs de ses lettres.
Que Dieu veuille que des passages semblables soient écrits en caractères gras, pour ainsi dire, dans la vie de tous ceux qui ont consacré leur vie au service de Dieu et de son peuple.
Traduction : Paul Dion

Publié dans MISSION (FR)

« Que le doux et puissant souvenir du Christ nous aide à rester vigilants dans l’espérance, attentifs à sa parole. » (Pape François)

Chers amis des Sœurs de la Salette, chères Sœurs, chers Pères, chères communautés,

Le repas de noce est prêt, mais les invités n’en étaient pas dignes … (Mt 22, 8 )

Cet évangile a de quoi nous questionner sur notre comportement. Comme souvent, Jésus parle en « paraboles » pour nous faire passer son message. Invités aux noces dans le Royaume de Dieu, nous le sommes tous !  Mais en sommes nous dignes ? C’est à dire, nous comportons-nous de telle manière à être « revêtus de la robe nuptiale » ? Certes nous savons que ce n’est pas par nos mérites que pourrons « nous sauver », néanmoins le maître attend de nous une réponse claire à son appel. Les Noces ici symbolisent la relation d’amour que Dieu veut établir avec chacun de ses enfants, avec chacun de nous. Comment y répondons-nous ?  Cela exige nécessairement de notre part une conversion pour adhérer à la volonté de Dieu, un dépouillement de nos fausses valeurs, des renoncements, pour dire oui sans ambigüité au Seigneur. Un oui à renouveler continuellement car les tentations sont nombreuses pour ne pas mettre Dieu à la première place dans notre vie. Demandons à la Vierge Marie, venue nous rappeler à la Salette notre besoin de conversion, de nous conduire et de nous aider à toujours dire oui à son Fils.

Rappel : Vous pouvez aussi retrouver sur le site de l’Eglise catholique de France les commentaires de Marie Noëlle Thabut pour tous les textes de ce dimanche.

Vous pouvez aussi trouver les commentaires  - en anglais, français et espagnol - des lectures du dimanche en lien avec le message de la Salette par le Père René Butler, MS, sur le blog des Etats Unis https://salettinian.blogspot.fr/ .

Intentions de prière et actions de grâces :

- Nous prions pour Sœur Gisèle, qui faisait partie de la communauté de Gières, et qui vient de s’éteindre à l’âge de 93 ans à la maison St Germain de la Tronche où elle avait été accueillie.  Que le Seigneur l’accueillie dans son Royaume de Paix et de Lumière. Ses obsèques sont célébrées ce vendredi 13 octobre à 10 h 45 à l’église d Saint Martin le Vinoux, près de Grenoble, suivie de l’inhumation dans le caveau des Sœurs de la Salette à Saint Martin le Vinoux.

- Prions pour Sœur Estrela, (Philippines)  de retour dans sa communauté et dont la santé s’est améliorée.

- Nous présentons au Seigneur toutes nos prières et actions de grâces, celles que nous partageons et celles qui sont au secret de nos coeurs ; que le Dieu de Miséricorde qui prend soin de chacun de nous personnellement essuie toute larme de nos yeux, ôte toute détresse de nos coeurs, apaise toute angoisse de notre esprit, et nous comble de ses bénédictions.

- Continuons de prier pour tous nos malades, Alain, Marie Claude, Jean Paul, qui démarre un nouvelle séance de chimiothérapie, pour Evelyne, pour le Père Pierre Fournier (de la communauté de paroisses de Serres), la belle-sœur de Soeur Marie Victoire, et pour toutes les personnes confiées à nos prières. Prions pour Eric, atteint de sclérose en plaques, pour son épouse épuisée moralement et physiquement, et pour leurs 9 enfants.

- prions pour Gwenaëlle et Florian, qui ne sont pas prêts à accueillir l’enfant qui s’annonce, et qui se posent la question de l’avortement

- Prions spécialement pour toutes les familles déchirées, pour tous les couples désunis, pour tous ceux qui sont incapables d’entreprendre un chemin de réconciliation. Que la Sainte Vierge, Notre Dame Réconciliatrice et Mère de Douleurs, les accompagne et leur permette d’entrevoir un chemin d’espérance et de renouveau.

- Prions pour les jeunes à la recherche d’un emploi, pour les personnes au chômage, pour les familles en situation financières difficile, les personnes en précarité, et notamment pour un chef d’entreprise en difficulté.  

- Confions au Seigneur la visite de Sœur Elisabeth et Sœur Estelle à Sainte Mère Eglise (lieu de mission de Sœur Marijo) du 15 au 21 octobre pour l'évaluation de l'année avec l'Evêque, la communauté et différents acteurs pastoraux.

- Avec nos amis LSLC, prions)  pour leurs malades et les personnes qui sont confiées à leurs prières, notamment Stella Castenza, la maman de Carolyn La Rosa, et Ilse et Walter Kleiman.

- Prions pour tous ceux et celles qui de façon discrète ou anonyme parfois se confient à nos prières, pour les personnes blessées dans leur corps ou dans leur âme, pour tous ceux qui sont ou se sentent rejetés, pour ceux qui ont du mal à pardonner. Prions pour tous ceux qui souffrent des divisions au sein de leurs familles, parents, enfants, grands parents.  Prions pour toutes les personnes en difficulté, pour celles qui vivent éloignées de Dieu, pour celles qui ne le connaissent pas. Qu’elles trouvent dans le Christ, l’étoile qui leur montrera le chemin, la vérité, la vie. Prions aussi pour toutes les « brebis perdues », dans une société qui n’est pas en mesure de leur apporter un peu d’espoir et de dignité, afin qu’ils trouvent une main tendue pour les sortir de la déchéance matérielle ou psychique dans laquelle ils se sont enfoncés.  Et rendons grâces pour tous ceux que la Belle Dame guide sur le chemin de la conversion, du renouveau, de l’espérance, de la paix.

- Prions pour toutes les victimes des terribles incendies en Californie, pour les familles qui ont tout perdu, et pour toutes les victimes de catastrophes naturelles, accidents, attentats ou violence à travers le monde. Que le Seigneur les accueille dans son Royaume de Paix et de Lumière, et apporte réconfort et consolation à leurs familles.

- Prions pour la paix dans le monde, la paix dans nos familles, la paix dans nos coeurs. Prions notamment pour que les conflits et les tensions actuelles entre certaines nations trouvent un chemin d’apaisement, et que la crainte de nouveaux conflits se dissipe. - Prions Marie, Reine de la Paix, qu’elle nous aide à soulager les angoisses et les douleurs des populations qui dans tant de régions du monde souffrent en raison de calamités naturelles, de tensions sociales ou de conflits. Que notre Mère céleste obtienne pour tous la consolation et un avenir de sérénité et de concorde!  (pape François)

- Et prions aussi pour divers pays où sont implantées nos Soeurs de la Salette et MS, et qui connaissent des situation de tension, de violence, de détresse et de grande pauvreté les Philippines, le Brésil, Myanmar, l’Angola, et Madagascar « Notre Père, riche en Miséricorde nous te confions tous les cœurs blessés : les victimes d’exploitation et d’abus sexuels, les familles divisées, les prostituées et les enfants abandonnés, les veuves et les orphelins ; les prisonniers, les pauvres sans nourriture ni travail et les sans abris ; les personnes âgées isolées, les malades et tous ceux dont toi seul connais la misère. Père miséricordieux, penche-toi sur nos péchés, guéris nos faiblesses, rends-nous sensibles à la misère des autres et renouvelle nos cœurs  pour qu’ensemble nous donnions de nouveaux signes d’espérance. » (Prière des évêques de Madagascar).

Prière pour les SNDS  : Nous continuons de prier pour les Sœurs, en vue de l’obtention de leur reconnaissance pontificale, pour Sœur Elisabeth et son Conseil Général, qui continuent de travailler sur la « refondation de la Congrégation »,  et pour toutes les Soeurs en responsabilité dans leurs pays et pour leurs missions, notamment celle de mener à bien cette refondation, et vous invitons à reprendre cette prière pour les SNDS : « Père Saint, Dieu d'Amour, tu as fait une alliance éternelle avec ton peuple. Tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère et plein de bonté envers ton peuple ; nous te rendons grâces. Marie, Mère de Jésus, lorsque tu es apparue aux deux petits bergers de la Salette, tu nous as appelés à aimer et honorer ton Fils à travers la prière, la pénitence, et le zèle apostolique. Seigneur, nous te remercions pour l´engagement de l´Eglise en la personne de l’évêque de Grenoble qui veille sur la Congrégation et  accompagne notre vocation salettine, et qui nous inclue dans sa famille religieuse diocésaine. Père-Saint, nous prions maintenant par l´intercession de la Vierge en pleurs, Notre Dame de la Salette, que ta grâce et que tes bénédictions nous accompagnent dans le processus du droit Pontifical. Que l’Esprit Saint éclaire notre intelligence et fortifie notre volonté pour êtres fidèles aux promesses que nous avons prononcées dans l´Eglise.  Par le Christ notre Seigneur. Amen. »

► Philippines : interview du Cardinal Tagle de passage en Fance. L’archevêque de Manille, le cardinal Luis Antonio Tagle, président de Caritas Internationalis, (réseau qui rassemble 165 organisations catholiques sur tous les continents) était de passage en France, en visite notamment au sanctuaire de Lisieux, où il était venu célébrer les fêtes de sainte Thérèse les 30 septembre et 1er octobre derniers, et au Mont St Michel. A cette occasion il a accordé un entretien « exceptionnel » à Famille Chrétienne (à paraître dans le numéro 2074 du 14 octobre 2017), et que vous trouverez ci joint. L’occasion de découvrir cet évêque exceptionnel qui est aussi celui de plusieurs de nos communautés SNDS aux Philippines. Le Cardinal fait notamment l’éloge du pape François, qu’il considère non comme « révolutionnaire », mais comme « conservateur » puisqu’il ne cesse de rappeler ce qui fait les valeurs fondamentales de l’Eglise, avec sa mission d’être auprès des plus pauvres et des pécheurs, et aussi ses appels au respect de la vie et la défense des familles. Le Cardinal revient aussi sur la situation politique de son pays, rappelant qu’il a demandé que les cloches des églises de son diocèse sonnent chaque soir le glas afin de manifester son opposition à la politique meurtrière du président Duterte, tout en défendant le bien fondé de la lutte contre le trafic de drogue et la corruption, véritables fléaux du pays.

NB : Un livre paru aux Editions de l’Emmanuel en 2016 (Luis Antonio Tagle, un Cardinal hors du commun » vous permet de mieux connaitre le Cardinal Tagle

► Semaine Missionnaire Mondiale Depuis 1926, toutes les paroisses catholiques du monde sont invitées à célébrer le Dimanche missionnaire mondial et à participer à la quête mondiale des Oeuvres Pontificales Missionnaires (OPM). Cette année, le Dimanche missionnaire mondial sera célébré ce dimanche 22 octobre, en la fête de Saint Jean-Paul II. Il  est précédé de la Semaine Missionnaire Mondiale qui correspond à un temps d’animations missionnaires, de réflexion et de découvertes sur l’importance de la Mission et des ses besoins à travers le monde. Ces animations se vivent généralement en paroisse, dans les aumôneries de jeunes, les groupes de catéchisme, les groupes de prière, les mouvements, les maisons de personnes âgées, les communautés religieuses… Les Oeuvres Pontificales Missionnaires, présentes dans 140 pays, encouragent les communautés paroissiales et tout baptisé à soutenir, par la prière et le partage financier – qui est un acte missionnaire - la mission universelle, et permettre à l’Eglise de vivre, d’assurer sa croissance dans le monde et de favoriser l’annonce de l’Evangile sur les 5 continents, notamment dans les pays où les Eglises ont peu de moyens. Nous sommes donc particulièrement invités à faire oeuvre de charité et de fraternité avec nos frères et soeurs de tous continents, et soutenir les communautés chrétiennes qui ont besoin d’aide pour porter la Bonne Nouvelle partout, en particulier là où on n’a jamais entendu parler de Jésus-Christ, ce qui s’appelle la mission Ad gentes. Il faut des moyens humains (prières, vocations missionnaires, formations, engagement…) et financiers pour donner de l’élan à l’annonce de l’Évangile jusqu’aux extrémités de la terre. S’informer sur la vie des chrétiens à travers le monde, prier pour la mission, et participer financièrement au fonds missionnaire mondial pour soutenir l’Evangélisation dans le monde sont les trois objectifs de cette Semaine Missionnaire Mondiale, dont le thème cette année est  « Ensemble osons la mission ! » Nous sommes donc invités cette semaine à nous associer aux actions menées dans nos paroisses, nos communautés, nos groupes ou mouvements auxquels nous appartenons, et à prendre conscience aussi de notre rôle personnel en tant que baptisés, car nous avons tout à être « missionnaire » là où nous sommes, et à annoncer l’Evangile à nos frères et sœurs autour de nous, et qui ne connaissent peut être pas Jésus Christ. Car l’Eglise à laquelle nous appartenons a vocation à être missionnaire partout dans le monde. 

► Méditons cette parole du pape François  : « Mois d’octobre – mois de la mission universelle » : « En vertu du Baptême reçu, chaque membre du Peuple de Dieu est devenu disciple missionnaire » (Evangelii Gaudium). Impossible donc de faire l’impasse sur cet aspect essentiel de notre foi et de notre engagement de chrétien. Mais qu’est-ce donc qu’un missionnaire? Un chrétien audacieux, forcément blanc, charge de porter l’Évangile dans des territoires où le christianisme n’a pas pénétré ? Aujourd’hui, l’évangélisation doit aussi se faire dans les terres d’ancienne chrétienté. Et ce sont souvent des Missionnaires venus de ces contrées lointaines qui viennent redonner du souffle, chez nous, à une foi qui à force d’être institutionnalisés, s’est parfois étiolée. Mais des besoins demeurent aussi dans les anciennes terres de mission.

Et vous trouverez ci joint le Message du pape François pour la Journée Missionnaire mondiale du 22 octobre 2017 

Neuvaine à Notre Dame de la Salette : du 11 au 19 octobre retrouvez la Prière de la Neuvaine

► Mois d’octobre, mois du Rosaire – clôture du Centenaire des Apparitions de Fatima : e 13 octobre, date de la dernière des 6 Apparitions de la Vierge en 1917 à Fatima, aura lieu la clôture du centenaire des Apparitions mariales à Fatima. Le pape François invite tout spécialement à prier le chapelet pour la paix. « Avec le regard tourné vers la mère du Seigneur et Reine des Missions, j’invite tout le monde, spécialement en ce mois d’octobre, à prier le saint rosaire pour l’intention de la paix dans le monde ». « Que la prière puisse remuer les âmes les plus rebelles, afin qu’elles “deviennent des personnes qui ont banni de leur cœur, de leurs paroles et de leurs gestes, la violence, et construisent des communautés non-violentes, qui prennent soin de la maison commune. "Rien n’est impossible si nous nous adressons à Dieu dans la prière. Tous nous pouvons être des artisans de paix " Rappelons que la sainte Vierge s’est présentée à Fatima comme « Notre Dame du Rosaire » et qu’elle a demandé avec insistance la prière du chapelet pour la Paix. Lors de sa sixième Apparition, le 13 octobre 2017, elle a notamment déclaré « Je suis Notre Dame du Rosaire. Que l’on continue toujours à réciter le chapelet tous les jours » promettant la proche fin de la guerre. Lors de cette Apparition, la foule nombreuse a aussi été témoin du miracle de la « danse du soleil », illuminant le ciel de sa clarté, qui n’est pas sans rappeler le « globe de feu » dans lequel est apparue Marie à Maximin et Mélanie à la Salette, signe de la Lumière du Christ, Lumière du Monde, qui nous illumine, et qui nous demande de le suivre « Je suis la Lumière, la Vérité et la Vie ».

Prière à N-D de Fatima : « Seigneur, Père très Saint, en Jésus-Christ, tu nous as donné ta paix et par lui tu as voulu nous conduire à ton cœur, – en ce lieu où la Vierge Marie nous invite à prier pour la paix dans le monde et où l’Ange de la Paix nous exhorte à adorer Dieu seul –, nous te prions pour que la concorde règne entre les peuples, pour que les responsables des nations trouvent des chemins de justice, pour que nous parvenions tous à la paix du cœur et pour que, par l’intercession de la Reine de la paix, nous soyons des bâtisseurs d’un monde plus fraternel. Par Jésus Christ, Notre Seigneur. Amen. »

Prière pour le pape  :  Un « Je vous salue Marie » tous les jours,…des millions de « Je vous salue Marie » à travers le monde. « Seigneur, Bon Pasteur de l’humanité, qui as confié à Pierre et à ses successeurs la mission d’affermir leurs frères dans la foi et de les éclairer par l’écoute de la Parole – en ce lieu où les petits bergers de Fatima ont témoigné d’une profonde dévotion au Saint-Père et d’un intense amour pour l’Église –, nous te demandons que ton Esprit de sagesse éclaire le pape François dans sa mission de successeur de Pierre ; que ta miséricorde le protège et le réconforte ; que le témoignage de tes fidèles l’encourage dans sa mission et que la tendre présence de Marie soit pour lui un signe de ton amour ; qu’il soit fort dans la foi, audacieux dans l’espérance et ardent dans la charité. Toi qui es Dieu avec le Père dans l’unité du Saint-Esprit. Amen ». (Prière de Notre Dame de Fatima) 

Intention de prière du pape pour le mois d’octobre 2017 :

Les droits des travailleurs et des chômeurs : Pour le monde du travail afin que le respect et la sauvegarde des droits soient assurés à tous et que soient données aux chômeurs la possibilité de contribuer à l’édification du bien commun

Workers and the Unemployed - That all workers may receive respect and protection of their rights, and that the unemployed may receive the opportunity to contribute to the common good.

INFOS des communautés des Soeurs de Notre Dame de la Salette :

- Saint Désert : Lundi 30 octobre 2017 de 10 h à 15 h : célébration des 70 ans de la présence des Soeurs de la Salette dans le diocèse (à l’origine : Sœurs Missionnaires de la Salette) A la Maison Diocésaine Saint Désert, avec actions de grâces pour les 65 ans de vie religieuse de Sr Solange, les 60 ans de vie de Sr Thérèse, les 50 ans de vie de Soeurs Florette, Berthine, Nadette et Julienne,  les 25 ans de vie religieuse de Sœurs Marie, Agrippine et Berthine,  et le Renouvellement des vœux de Sœur Sidonie, en communion de prière avec  tous les jubilaires de cette année. A 9h30 : accueil - 10 h : exposition sur la vie et mission de Sœurs de la Salette en France et dans le monde – 11 h : eucharistie présidée par Mgr Benoit RIVIERE - suivie du verre d’amitié et du repas.  Merci de vous inscrire avant le 21 octobre 2017   Sœurs de N- D. de la Salette de Saint Désert - 28 av de Bourgogne - Cidex 1505 - 71390 Saint Désert  - email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – tél 03.85.47.93.82 -Invitation et programme ci joint

GIERES - La Salette au cœur de l’Eglise : Programme de Formation.  Les Sœurs de la Salette organisent des temps de ressourcement et de formation spirituelle autour de la découverte de l’Evangile à travers le message de Marie à la Salette : message de réconciliation et de conversion, mystère de la rencontre de Dieu avec son peuple. Voici les principales dates du programme : Dimanche 5 novembre 2017 : Messe d’ouverture de l’année pastorale à 9h30 à la paroisse de St Marcel Présentation de la pastorale Salettine et présentation du message de la Salette - Samedi 2 décembre 2017 : La réconciliation et l’Avent –Samedi 6 janvier 2018 : La réconciliation et Noël –Samedi 3 février 2018 : Gestes et paroles de Marie, modèle d’une vie offerte –Samedi 3 mars 2018 : La réconciliation dans l’engagement au quotidien comme St Joseph – samedi 7 avril 2018 : Actualisation du message de la réconciliation dans le monde d’aujourd’hui – samedi 5 mi 2018 : Marie de la Salette – Marie de l’Evangile – samedi 2 juin 2018 : L’Incarnation- Marie de la Salette et de l’Evangile – samedi 7 juillet 2018 : La famille- le célibat choisi ou non choisi dans l’Eglise. Ces journées débuteront à 9 h et se termineront à 16 h, à la Maison Mère des Sœurs de la Salette, 2 rue de la Plaine à Gières, avec des temps d’enseignement, de réflexion personnelle, d’échanges, de célébrations (messe et prières). Inscriptions en téléphonant au 06 02 08 14 90 ou 04 76 89 41 96 - I

► Site Internet des Soeurs de la Salette : N’oubliez pas de consulter le site des Sœurs de Notre Dame la Salette au lien suivant : http://www.soeurs-lasalette.com/ Vous y trouverez diverses nouvelles des communautés, agrémentées par une belle galerie photos.

Nouvelles et infos des SNDS et laïcs LSLC  des Etats Unis :

Un pèlerinage avec temps de retraite est organisé au Sanctuaire de Notre Dame de la Salette d’Attleboro (Massachusetts), du 1er au 3 décembre 2017 par les amis des Sœurs de la Salette de Fairfax / Anandale (Virginie). Ce sera notamment l’occasion d’assister au célèbre Festival des lumières qui se tient chaque année dans ce sanctuaire pendant le temps de l’Avent et de Noël. Inscription avant le 15 octobre 2017. Pour plus d‘infos : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous nous unissons par la pensée et la prière à nos amis des Etats Unis pour ces temps de prière et de partage. .

► Infos Sanctuaire Notre Dame de la Salette : " La joie de la famille avec Marie ". Nous sommes appelés tout particulièrement à prier pour notre Sanctuaire, que le message de la Vierge Marie suscite toujours  appels, réconciliations, conversions, et aussi vocations religieuses.  

- L’année 2017 au Sanctuaire de Notre-Dame de La Salette est placée sous le thème : " La Joie de la famille avec Marie ". Ainsi, chaque mois il est proposé un weekend  La joie de l'amour en famille pour célébrer dans l’action de grâces les jubilés ou anniversaires de mariage : Prochain weekend les 28-29 octobre.

- Samedi 21 octobre : Spectacle poétique théâtralisé Veilleur-ou-en-est-la-nuit : Trente-trois poèmes de Jean-Pierre Lemaire, mis en scène pour relayer l’interrogation du prophète Isaïe, « Veilleur, où en est la nuit ? ». Trente-trois pas pour cheminer au cœur nocturne de notre humanité, nous inviter à traverser nos peurs, nos doutes, aux côtés de Noé ou d’Etty Hillesum, à nous laisser entraîner par Marie, Nicodème, Pierre, et rejoindre par cette voix tenace qui nous murmure : "Ne craignez rien !", la voix du Ressuscité qui nous appelle à la confiance, à la liberté.

- Samedi 25 octobre/dimanche 26 octobre : La 25ème heure En partenariat avec l’Association des Villes Sanctuaires en France.

- du jeudi 2 au dimanche 5 novembre : Huitiemes-Journees-Cinema-et-réconciliation

- dimanche 12 novembre : Fermeture-de-la-saison-2017

- Noël et Nouvel An à la Salette L’hôtellerie du Sanctuaire sera ouverte cette année et vous pourrez y séjourner du vendredi 22 décembre 2017 au dimanche 7 janvier 2018. pour vivre le temps de Noël auprès de la Belle Dame.

Pour consulter le programme complet de la saison voir : La Salette-agenda-complet-2017

Abonnement à la revue de la Salette et demande de messe : Si vous souhaitez vous abonner à la Revue de la Salette (parution bimestrielle) ou demander une messe, vous pouvez le faire soit par Internet (cliquez sur Abonnement à la revue ) soit en vous adressant au Service des Annales - Sanctuaire de Notre-Dame de La Salette 38970 La Salette - Téléphone : 04 76 30 31 32 ou  04 76 30 00 11. Vous pouvez aussi télécharger le formulaire d'abonnement et de demande de messe .

►  INFOS Missionnaires de la Salette et laïcs salettins :

- Nous sommes invités à visiter régulièrement le site des Missionnaires de la Salette http://www.lasalette.info/fr/  (traduction en 6 langues). Vous pouvez notamment y visionner plusieurs vidéos sur divers événements vécus à la Salette ou ailleurs à travers le monde.

► Quelques Tweets et messages du Pape... à méditer et appliquer (parmi d’autres)

- Comme Saint Jean XXIII, que nous célébrons aujourd'hui, témoignons dans l'église et au monde de la bonté de Dieu et de sa miséricorde (11 octobre   fête de Saint Jean XXIII)

- Dieu ne déçoit pas! Il a mis une espérance dans nos cœurs pour la faire germer et porter fruit (10 octobre)

- La recherche de la paix est un chantier toujours ouvert, une tâche sans trêve et qui exige l'engagement de tous (9 octobre)

- Si la déception te saisit, croie à ceux qui travaillent encore pour le bien: leur humilité est la semence d'un nouveau monde (8 octobre)

- Le Rosaire est une synthèse des mystères du Christ: contemplons-les avec Marie qui nous donne son regard de foi et d'amour (7 octobre)

- Faisons en sorte que pour les mineurs Internet soit un lieu sûr et riche d'humanité, un réseau qui n'emprisonne pas, mais aide à grandir (6 octobre)

- La mission de l'école et des enseignants est de développer le sens du vrai, du bien et du beau (5 octobr)

Vous pouvez aussi retrouver les tweets du pape en  anglais, en espagnol, en italien, en portugais

► A l’écoute de notre pape François  : Dans sa Catéchèse du 11 octobre 2017 le pape s’est arrêté sur cette dimension de l’Espérance qui s’appelle l’attente vigilante. Le thème de la vigilance est un des fils conducteurs du Nouveau testament. Jésus encourage ses disciples à « rester en tenue de service, votre ceinture autour des reins, et vos lampes allumées. Soyez comme des gens qui attendent leur maître à son retour des noces, pour lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera à la porte » (Lc 12, 35-36). Comme les serviteurs qui attendent leur maître en veillant, nous devons assumer avec amour notre responsabilité en ce monde. Jésus veut que notre existence soit laborieuse, que nous ne baissions jamais la garde, pour accueillir avec gratitude et étonnement chaque nouveau jour qui nous est donné par Dieu. Il faut être prêts pour le salut qui arrive, prêts pour le salut du monde. . Nous devons vivre dans l’attente de cette rencontre avec Jésus. Nous ne devons pas vivre dans l’ennui, mais dans l’attente patiente. Parfois la nuit est tellement longue qu’elle nous fait oublier la joie de l’aurore et du soleil qui se lève. Plus la nuit est obscure, plus le soleil est proche. Si nous sommes vraiment unis à Jésus, les moments difficiles ne nous paralysent pas. Le fait de savoir qu’à la fin de notre existence nous rencontrerons Jésus Miséricordieux est suffisant pour maintenir l’espérance et ne pas maudire la vie. Tout sera sauvé. Nous aurons des moments de souffrance, de colère, d’indignation, mais l’espérance chassera la tentation de penser que cette vie est mauvaise. Nous ne devons pas nous refermer en nous-mêmes, regarder vers le passé, mais regarder vers l’avant, vers un avenir qui n’est pas l’œuvre de nos mains, mais la préoccupation constante de la Providence de Dieu. Tout ce qui est opaque, tout ce qui est sombre, un jour deviendra lumière. Dieu ne déçoit jamais. Son projet est clair : que tous les hommes soient sauvés et arrivent à la connaissance de la vérité. Nous ne devons pas regarder les événements avec pessimisme - la résignation n’est pas une vertu chrétienne, ni plier la tête devant un destin qui nous semble inéluctable. Jésus nous demande de l’attendre sans nous tourner les pouces : « heureux le serviteur que le maître à son arrivée trouvera en train de veiller ! »  Etre constructeur de paix suppose de prendre en charge les problèmes des autres. Une personne résignée et qui ne veut pas se déranger n’est pas bâtisseur de paix. Le chrétien sait prendre des risques pour porter le bien que Jésus nous a donné comme un trésor. Alors tous les jours de notre vie, redisons cette invocation « Viens, Seigneur Jésus ! ». Quelle grâce si, dans la prière, les jours difficiles de cette vie, nous entendons sa voix qui répond et nous rassure : « Voici que je viens sans tarder ».

► Société / Education affective et sexuelle chrétienne / pastorale des jeunes : (suite)  La semaine dernière nous évoquons des proposition des AFC  (Associations Familiales Catholiques) ou encore de Mère de Miséricorde avec la démarche Parlez-moi-d-amour pour proposer aux jeunes une réflexion chrétienne sur La vie affective et sexuelle.  Nous apportons un petit complément avec une démarche initiée aux Etats-Unis par une religieuse Anna Klaus, appelée « Sister Doc » fondatrice de fondatrice de TeenStar, et qui est une des pionnières de l’éducation affective et sexuelle. La méthode TeenStar qui vise à montrer la beauté de l’Amour associe les jeunes et adolescents qui suivent un parcours dans la durée, enrichissant et constructif, les parents, premiers éducateurs de leurs enfants, et des animateurs formés qui accompagnent les jeunes dans leur réflexion. Des Sessions sont organisées dans de nombreux pays, notamment en France (Caen du 11 au 15 octobre 2017 – Paris du 1er au 5novembre 2017, Toulouse du 6 au 10 décembre 2017) – voir http://www.teenstar.fr/ Et ci joint un article sur Sister Doc paru dans Famille Chrétienne

Vient de paraître :  "Aimer ce Cœur Souffrant" : … pour comprendre les offenses faites au Cœur de Jésus … . et les larmes de Marie à la Salette, à cause des offenses faites à son Fils. Sommes-nous du côté de ceux qui alourdissons la croix de Jésus, ou du côté de ceux qui la soulageons ?  Cet ouvrage permet une prise de conscience que l’offense faite à Dieu est partout, dans tous les domaines de la vie (personnelle, familiale, sociale et aussi en Eglise)  et que les réponses d’amour pour consoler le Cœur blessé de Jésus sont peu manifestes alors que des solutions simples, à la portée de tous existent. C’est tout l’enjeu de ce livre : aimer, consoler et réparer tout ce qui blesse le Sacré Cœur de Jésus. C’est une réponse d’amour à l’Amour ! « Prendre conscience que nous manipulons souvent le marteau, et apprendre à manipuler davantage les tenailles », pour le transcrire en langage « salettin » ! Par Geneviève Vignes, -  coordinatrice nationale de l’association de la Garde d'Honneur du Sacré Coeur  [Editions du Sacré Cœur à Tours (12 € +port) - Librairie de l'Emmanuel : site www.librairie-emmanuel.fr/  ou 04 72 77 69 09]

Actions pour aider les Sœurs de Notre Dame de la Salette :

- La Congrégation des Soeurs de Notre Dame de La Salette, du fait de sa reconnaissance légale obtenue au niveau de l’Etat français, est désormais en capacité de recueillir des dons et des legs et de délivrer des reçus fiscaux. Dorénavant, les dons au bénéfice des opérations « parrainage Madagascar » et des autres actions de soutien à divers projets des Soeurs seront à effectuer directement à la Congrégation des Soeurs de Notre Dame de La Salette.

Rappel ; l’association Le petit Baobab créée à l’initiative de notre amie Marie-Christine Veyret intervient notamment pour aider au projet de ferme pédagogique à Bamahatazana, à Madagascar. Les deux agro écologistes qui étaient déjà venus à Madagascar y reviennent pour le mois d’octobre, afin de mettre en route cette ferme pédagogique, qui sera rattachée au lycée Saint Paul et devrait permettre de remettre en action les « jardins scolaires »  Vous pouvez  découvrir ses activités sur son blog et vous renseigner si vous souhaitez soutenir ses actions en cliquant sur : : Le petit Baobab

Signalons que l’association SOA créée par notre amie Michou a mis en place à l’automne dernier une classe pour enfants handicapés, où sont actuellement accueillis 12 enfants, pris en charge par deux enseignants éducateurs, ainsi qu’une crèche permettant de soulager des femmes en difficulté pour prendre en charge leurs bébés. Un internat va bientôt voir le jour pour accueillir les enfants handicapés.

 (Pour tous renseignements ou informations vous pouvez nous contacter  : Secrétariat AASA-SNDS)

Adhésion à notre association AASA-SNDS :  (Association d’Aide et de Soutien à l’Action des Soeurs de Notre Dame de la Salette dans le monde). Le bulletin d'adhésion peut être téléchargé sur notre site Internet.

Vous pouvez envoyer vos cotisations ou dons, soit à notre adresse (voir ci dessous) ou à notre trésorier Christian Tissot, Concerto Cello, 70 C rue Matthieu Dussurgey – 69190 SAINT FONS.

Vous pouvez aussi retrouver notre lettre hebdomadaire chaque semaine sur le site Internet de notre association http://www.aasasnds.fr/ et la faire connaitre à vos amis (rubrique « Infos et nouvelles ») ainsi que la méditation de l’évangile du dimanche (rubrique « Comprendre la Parole de Dieu »

Et n’oubliez pas : votre participation et votre collaboration, pour alimenter et agrémenter cette lettre hebdomadaire sont les bienvenus ! (Avant le mercredi soir pour la semaine en cours). Et si vous ne souhaitez pas continuer de recevoir notre lettre veuillez en avertir simplement le Secrétariat.

 «  Notre Dame de la Salette, Réconciliatrice des pécheurs, Mère de Miséricorde, prie sans cesse pour nous afin que nous soyons dignes de participer au festin des noces où nous attend ton Fils  »

Fraternellement et amicalement.

Bonne semaine à tous

En union de prières

Pierrot, Patou   

Publié dans LAIQUE ASSOCIÉS (FR)
mercredi, 11 octobre 2017 21:12

Portrait soeur Noëline SNDS

Publié dans VIDEO FR
mercredi, 11 octobre 2017 21:04

La Salette ~ Assomption 2017

Publié dans VIDEO FR

Toujours et partout
(Trentième dimanche en temps ordinaire : Exode 22, 20-26 ; 1 Thessaloniciens 1, 5-10 ; Matthieu 22, 34-40)
Il y a plusieurs années, j'ai assisté à un mariage où les époux avait composé leurs propres vœux. Le mari a commencé par la promesse de respecter et de soutenir sa femme, dans le bonheur et dans les épreuves, etc., pour conclure avec les mots : « Pour tous les jours de notre amour ».
Il semblait ne pas se rendre compte qu'il avait laissé entendre qu'un moment pourrait venir où ils ne s'aimeraient plus! Le véritable amour exclut cette possibilité. Il est ‘toujours’ et ‘partout’. Et c’est de l'amour véritable que Jésus parle dans l'Evangile d'aujourd'hui.
L'amour véritable et illimité de notre Dame envers Dieu et le prochain est exprimé à La Salette avec les mots ‘mon fils’ et ‘mon peuple’. Nous l’éprouvons aussi dans son doux ton de voix, ses larmes, sa proximité aux enfants.
Quand elle a rappelé à Maximin sa visite à la terre du Coin, elle a montré comment l'amour de Dieu nous entoure, partout et en tout temps. Elle veut que nous soyons ses imitateurs, répondant à l'amour de Dieu toujours et partout.
Selon l'Évangile de Luc, Marie dit à l’ange : « Je suis la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole ». Elle ne voulait pas dire, seulement ici et maintenant, mais partout et toujours. Il en est de même de son chant : « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! Le puissant fit pour moi des merveilles ».
Nous pourrions nous demander ce que signifie aimer ‘avec tout notre esprit’. Nous pourrions penser qu'il y a peu de différence entre l'amour de tout notre cœur et de toute notre âme ; ou nous pourrions essayer d'explorer chaque terme pour des changements subtiles de sens. Mais l'amour n'est pas un exercice académique. Le sens est clair : l'amour véritable de Dieu et du prochain est, par sa nature même, ‘toujours’ et ‘partout’.
Les exemples abondent parmi les saints. St. Jean Vianney, le Curé d'Ars, a écrit un bel Acte d'amour qui commence : « Je vous aime, ô mon Dieu, et mon seul désir est de vous aimer jusqu'au dernier soupir de ma vie ». Il a vraiment vécu cette prière, personnellement et dans son ministère.
Le fait que Dieu veut notre amour demeure un mystère. Pourtant, il est si important qu'il en a fait le plus grand de tous les commandements. Lui n’en a pas besoin. Mais nous, si. Et puisque ce n'est que par sa bonté que nous avons de quoi lui offrir, il le rend possible.
Oui, de fait, nous pouvons aimer Dieu toujours, partout, vraiment.
Traduction : Paul Dion

Publié dans MISSION (FR)

Le Banquet
(Vingt-huitième dimanche en temps ordinaire : Isaïe 25, 6-10 ; Philippiens 4, 12-20 ; Matthieu 22, 1-14)
« Sur cette montagne, proclame Ésaïe, le Seigneur Dieu essuiera les larmes de tous les visages ; le reproche de son peuple qu'il enlèvera. » En racontant l'histoire de la Salette, on parle invariablement d'une montagne, de larmes et de reproches.
En larmes sur cette montagne, la Vierge Marie a reproché à son peuple le manque de foi vivante.
Une autre image en commun entre la Salette et cette lecture d'Isaïe et de l'Évangile est le banquet. Cette imagerie se produit explicitement dans Ésaïe et Matthieu, et implicitement dans le message de Notre Dame, quand elle parle de la messe. Sur la montagne de la Salette, elle nous rappelle la fête que le Seigneur fournit dans l'Eucharistie.
L'identification de l'Eucharistie comme banquet remonte au moins jusqu'à Saint Augustin, décédé en 430 AD. Il écrit : « Tu es assis à une grande table... La grande table est celle où sert d'aliments le Seigneur même de la table... ; il est tout à la fois l’hôte, la nourriture et le breuvage. »
Dans la Parabole de la Fête du mariage selon St. Matthieu, les invités ont refusé de venir. Certains se sont même engagés dans des actes de violence gratuite envers les messagers. L'indifférence et l'hostilité envers la religion dans de nombreux endroits est un fait auquel les chrétiens d'aujourd'hui doivent faire face aussi.
La citation ci-dessus d'Augustin vient de l'un de ses sermons, qui ne portait pas directement sur l'Eucharistie. Il s'agit du martyre. Le corps ne se nourrit guère d'une petite hostie et d'une petite gorgée du calice, mais l'esprit en est renforcé, fortifié, encouragé. Comme l’écrit saint Paul : « Je peux tout faire en lui qui me fortifie ».
De ce point de vue, nous pouvons mettre les mots de la Belle Dame, sur le manque de respect pour la messe, dans le même contexte que ce qu'elle dit sur la famine. Elle pleure parce que son peuple est confronté par la famine, physiquement et spirituellement.
Dans l'Acte de consécration à Notre Dame de la Salette, nous disons : « Fais que Je puisse tarir tes larmes et consoler ton Cœur affligé ». Une façon d'accomplir cet objectif est notre participation fidèle et affectueuse à l'Eucharistie.
Traduction : Paul Dion

Publié dans MISSION (FR)
Page 1 sur 2
Sign in with Google+ Subscribe on YouTube Subscribe to RSS Upload to Flickr

Sanctuaire La Salette

Login >>> ELENCHUS

Aller au haut